23 Matching Annotations
  1. May 2024
    1. il faut donc attendre le début du 21e siècle pour que les abus sexuels à l'encontre des enfants entrent 00:20:39 véritablement dans l'espace public et qu'on en découvre l'étendue à l'école dans le sport dans les églises dans le monde artistique dans l'univers 00:20:50 familial la plus importante métaanalyse réalisée à partir de 179 enquêtes épidémiologiques une métaanalyse c'est ce qui rassemble un ensemble de de données 00:21:02 d'autres enquêtes donc de 179 enquêtes épidémiologique mené en Europe et en Amérique du Nord établit que la fréquence des abus sexuels sans contact physique est de 2,6 % chez les garçons 00:21:16 et 6,7 % chez les filles avec contact physique de 4 et 12,7 % respectivement avec pénétration de 2 et 5,8 % respectivement 00:21:29 dans 8 % des cas ces violences avaient commencé avant l'âge de 5 ans en France le rapport publié en 2023 par la civise la commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles 00:21:40 faites aux enfants évalue à 160000 le nombre d'abus sexuel commis chaque année contre des enfants à 3,9 million le nombre de femmes qui ont été victimes de telle violence avant l'âge de 18 ans 00:21:53 soit 14,5 % et 1,5 million le nombre de homme affecté de la sorte soit 6,4 %. donc au total plus d'un adulte sur 10 a fait l'objet d'agression sexuelle dans 00:22:05 l'enfance l'âge moyen de début étant 8 ans et demi dans plus de 8 cas sur 10 il s'agit d'inceste une fois sur qu le père une fois sur 5 un frère la victime ne fait 00:22:17 immé ne fait immédiatement état de l'agression subie que dans moins d'un cas sur 10 lorsqu'il s'agit d'inceste
  2. Feb 2024
    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [01:10:25][^2^][2] :

      Cette vidéo est un podcast à soi de Charlotte Bienaimé, qui traite du sujet de la domination adulte et des violences faites aux enfants par leurs pères. Elle donne la parole à des mères et des enfants qui ont subi des violences conjugales, de l'inceste, ou de la maltraitance, et qui ont dû affronter l'indifférence, le déni, ou la complicité des institutions judiciaires, médicales, ou sociales. Elle analyse les mécanismes de la domination patriarcale, qui protège les pères agresseurs et invisibilise les souffrances des enfants. Elle appelle à une prise de conscience collective et à une mobilisation féministe pour défendre les droits des enfants.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] L'introduction du podcast * Présente le thème de la domination adulte * Raconte une prise de conscience personnelle * Annonce le plan de la série d'émissions + [00:03:51][^4^][4] Le témoignage de Milly * Victime de violences conjugales de la part de son ex-conjoint gendarme * Accusée de manipulation et d'aliénation parentale par la justice * Condamnée à de la prison pour avoir protégé son fils des violences de son père + [00:10:12][^5^][5] Le témoignage de Heidi * Victime de violences conjugales et de viol conjugal de la part de son ex-conjoint * Sa fille Rose dénonce des viols de la part de son père * La justice refuse de croire la parole de l'enfant et impose des visites médiatisées + [00:17:02][^6^][6] L'analyse de la psychologue Aniférant * Spécialiste des violences faites aux femmes et aux enfants * Explique les conséquences psychotraumatiques des violences * Dénonce le manque de formation et de sensibilisation des professionnels + [00:23:52][^7^][7] Le témoignage de Gweno la sueur * Sociologue et militante féministe * A enquêté sur le mouvement des pères divorcés * Révèle les stratégies et les discours de ces associations + [00:34:22][^8^][8] Le témoignage de Sophia Antoine * Fondatrice du collectif enfantiste * Aide les mères et les enfants victimes de violences * Dénonce le déni de la justice et le poids du patriarcat + [00:45:01][^9^][9] La conclusion du podcast * Rappelle les enjeux de la domination adulte * Appelle à la solidarité et à la révolte * Annonce le prochain épisode de la série

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:31:00][^2^][2]:

      Cette vidéo présente les résultats d'une enquête sur les violences vécues par les femmes et les hommes en Île-de-France, réalisée par l'Institut national d'études démographiques (INED) et le Centre Hubertine Auclert. L'enquête s'intéresse aux violences subies dans différents espaces de vie (famille, couple, travail, études, espaces publics) et à leurs conséquences sur la santé, le parcours de vie et la parole des victimes. Elle met en évidence les spécificités de la région Île-de-France, où les violences sont plus fréquentes et plus diversifiées, notamment pour les jeunes femmes.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction et présentation de l'enquête VIRAGE * Le contexte, les objectifs et la méthodologie de l'enquête * La notion de continuum des violences de genre * L'échantillon francilien et ses caractéristiques + [00:20:10][^4^][4] Les violences de genre en Île-de-France * Les taux de prévalence des violences selon le sexe, l'âge et l'espace de vie * Les formes et les auteurs des violences subies * Les facteurs de risque et de vulnérabilité + [00:40:20][^5^][5] Les violences conjugales * La définition et les types de violences conjugales * Les profils des victimes et des agresseurs * Les conséquences sur la santé, le logement et la parentalité + [00:59:00][^6^][6] Les violences subies par les mineurs dans la famille * La mesure et les formes des violences intrafamiliales * Les liens entre les violences subies dans l'enfance et à l'âge adulte * Les impacts sur la scolarité, la sexualité et la santé mentale + [01:18:00][^7^][7] Les violences dans les espaces publics * Les lieux, les moments et les circonstances des violences * Les violences sexistes et sexuelles, notamment le harcèlement de rue * Les stratégies d'évitement et de résistance des victimes

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:06:00][^2^][2]:

      Cette vidéo présente le travail de prévention contre les violences sexuelles fait par une association dans une école de Paris. L'animatrice, qui a été victime d'inceste à l'âge de 7 ans, explique aux enfants ce que sont les parties intimes, le consentement, l'agression sexuelle et l'inceste. Elle leur apprend à se protéger, à parler et à dénoncer les abus. Elle leur chante aussi une chanson qu'elle a écrite pour exprimer son vécu.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Les violences sexuelles touchent les enfants dès 9 ans * Une fille sur 5, un garçon sur 13 * Deux à trois enfants par classe * Une loi existe depuis 22 ans pour faire de la prévention à l'école + [00:01:47][^4^][4] L'animatrice a été victime d'inceste par son grand-père * Elle a écrit une chanson pour sortir son émotion * Elle a créé l'outil qu'elle n'a pas eu à l'époque * Elle veut informer et protéger les enfants + [00:03:08][^5^][5] Les enfants apprennent ce que sont les parties intimes * Elles appartiennent à eux, personne n'a le droit de les toucher * Elles ont des noms précis qu'il faut connaître * Elles sont normales et bien pour découvrir son corps + [00:04:00][^6^][6] Les enfants apprennent ce que sont l'agression sexuelle et l'inceste * C'est quand quelqu'un touche leurs parties intimes sans leur accord * C'est interdit et puni par la loi, même si c'est une personne de la famille * C'est grave et il faut le dire vite à un adulte de confiance

    2. mon grand-père il m'a agressé le corps il a touché mes 00:00:13 parties intimes

      utilisation d'un terme adapté à l'âge des enfants

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:05:19][^2^][2] :

      Cette vidéo est un podcast d'ARTE Radio qui donne la parole à un homme victime d'inceste par son grand-père pendant dix ans. Il raconte comment il a vécu ce traumatisme, comment il a réussi à en parler et à se reconstruire, et comment il a transformé sa souffrance en humour avec son spectacle "Tenue laïque exigée".

      Points forts : + [00:00:03][^3^][3] Il a été incesté de 3 ans à 13 ans par son grand-père * Il a subi une mise sous emprise et des menaces de mort * Il a ressenti de la culpabilité et de la honte * Il a parlé à sa grand-mère qui l'a rejeté + [00:02:00][^4^][4] Il a développé des troubles psychiques et des TOC * Il se trouvait immonde et sale * Il avait peur de tout et se sentait rejeté * Il a voulu se suicider à 23 ans + [00:03:07][^5^][5] Il a commencé une thérapie et a porté plainte * Il a été reconnu victime et a été soulagé qu'on le croie * Il a perdu 100 kg de tristesse * Il a retrouvé le goût de vivre et de rire + [00:04:01][^6^][6] Il a créé un spectacle sur son histoire * Il a réalisé son rêve de faire rire * Il a rencontré d'autres victimes qui se sont confiées * Il a dénoncé le manque de justice pour les pédocriminels

    2. permet de rencontrer mon psy et de dire que j'ai été violé et on me dit que qu'on me croit en fait je perds 100 kg de tristesse à chaque fois qu'on me dit qu'on me croit en fait tous les gens qui regardent cette vidéo et qui un jour 00:03:19 vont tomber sur des gens qui leur font assez confiance pour leur parler de ça il faut juste leur dire ça en fait c'est terrible ce qui t'est arrivé et je te crois et je pense que j'aurais entendu ça à 13 ans ça m'aurait évité 12 ans de silence et de et de de torpeur
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:07:24][^2^][2]:

      Cette vidéo présente le service d'écoute et d'orientation SIOS, qui s'adresse aux personnes qui ont des fantasmes sexuels déviants ou qui ont commis des infractions à caractère sexuel. Il s'agit d'un service anonyme, confidentiel et non jugeant, qui propose une écoute bienveillante, des informations et des orientations vers des thérapeutes spécialisés. Le but est de prévenir le passage à l'acte ou la récidive, et de réduire la souffrance des personnes concernées.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Le témoignage d'un homme qui a peur de passer à l'acte sur sa fille * Il se demande s'il est pédophile et s'il représente un danger * Il appelle SIOS pour demander de l'aide + [00:01:28][^4^][4] La présentation du service SIOS * Il s'agit d'un service d'écoute et d'orientation par téléphone, chat ou mail * Il est destiné aux personnes qui ont des fantasmes sexuels déviants ou qui ont commis des infractions à caractère sexuel * Il est animé par des psychologues, des sexologues et des psychothérapeutes formés et expérimentés + [00:03:00][^5^][5] Les types de fantasmes sexuels déviants * Il y a déviant par rapport à la loi (pédophilie, inceste, viol, etc.) * Il y a déviant par rapport à la personne elle-même (ce qui lui fait souffrir ou ce qui fait souffrir l'autre) * Il y a des fantasmes qui sont envahissants et qui ont des conséquences dans la vie quotidienne + [00:04:28][^6^][6] Le secret professionnel et l'obligation d'assistance * Le secret professionnel peut être levé dans des circonstances extrêmement précises (danger imminent pour une personne identifiée) * L'obligation d'assistance implique d'écouter, de clarifier, de trouver des solutions et de mettre en sécurité une victime potentielle + [00:05:52][^7^][7] La liste des thérapeutes spécialisés * SIOS dispose d'une liste de thérapeutes spécialisés qui ont été formés et supervisés par l'UPL (unité de psychopathologie légale) * SIOS propose des coordonnées aux personnes qui ont besoin de prolonger la réflexion ou la prise en charge + [00:06:26][^8^][8] Le service de prévention * SIOS fait partie d'un plan plus global de prévention de la violence faite aux femmes * SIOS a pour objectif d'agir avant le passage à l'acte ou la récidive * SIOS espère contribuer à une société moins violente

    1. https://youtu.be/c81K_vKyCV4

      Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:21:51][^2^][2]:

      Cette vidéo explore la question de l'inceste du point de vue de l'anthropologie. Elle présente les travaux de Maurice Godelier et de Dorothée Dussy, qui ont des approches différentes sur le sujet. Elle interroge aussi des historiens, des juristes et des primatologues pour comprendre comment l'inceste est défini, interdit, pratiqué et révélé dans les sociétés humaines.

      Points forts: + [00:00:03][^3^][3] Les révélations de Camille Kouchner et le mouvement #MeTooInceste * L'affaire Olivier Duhamel a provoqué une prise de conscience collective * Un Français sur dix affirme avoir été victime d'inceste durant son enfance * L'inceste est un phénomène répandu qui touche tous les milieux sociaux + [00:00:54][^4^][4] L'interdit de l'inceste à travers les sociétés * Maurice Godelier, anthropologue de la parenté, affirme que l'inceste est universellement interdit * L'interdit de l'inceste permet de domestiquer la sexualité et d'organiser les rapports sociaux * L'interdit de l'inceste varie selon les sociétés et les époques, mais il concerne toujours les parents et les enfants et les frères et sœurs + [00:03:08][^5^][5] La prohibition de l'inceste comme invariant anthropologique * Claude Lévi-Strauss, le plus célèbre des anthropologues français, a théorisé que l'interdit de l'inceste marque le passage de la nature à la culture * L'interdit de l'inceste oblige les familles à s'unir entre elles et à constituer une société * L'interdit de l'inceste est une contrainte qui crée de l'échange et de la communication + [00:05:14][^6^][6] Les mutations du droit pénal sur l'inceste * Anne-Emmanuelle Demartini, historienne, retrace l'évolution du traitement juridique de l'inceste * Sous l'Ancien Régime, l'inceste est un crime sexuel puni de mort * La Révolution française décriminalise l'inceste et introduit la notion de viol * Aujourd'hui, l'inceste n'est pas une infraction à part entière, mais une circonstance aggravante des infractions sexuelles + [00:08:16][^7^][7] Les familles recomposées et le statut du beau-père et de la belle-mère * Maurice Godelier analyse les conséquences des séparations et des remariages sur la parenté * Il constate une dissociation entre conjugalité et parentalité * Il souligne le vide juridique en France pour le statut du beau-père et de la belle-mère, qui doivent se comporter comme des parents sans l'être biologiquement * Il prend l'exemple de l'affaire Olivier Duhamel pour montrer que l'inceste peut se produire dans ces situations + [00:10:31][^8^][8] La pratique de l'inceste comme forme de violence et de domination * Dorothée Dussy, anthropologue, reproche à l'anthropologie de la parenté de s'être trop concentrée sur l'interdit de l'inceste et d'avoir négligé la pratique de l'inceste * Elle étudie les mécanismes de silence et de parole qui entretiennent le tabou de l'inceste * Elle interroge des incestueurs en prison et des victimes qui témoignent * Elle affirme que l'inceste est une spécificité humaine, qui relève d'un exercice érotisé de la domination * Elle inverse la thèse de Lévi-Strauss et soutient que ce n'est pas l'interdit de l'inceste qui fonde la culture, mais la pratique de l'inceste qui fonde la domination masculine

    1. Cette vidéo est une audition de Monsieur le Juge Durand, co-président de la commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants, par la délégation au droit de l'enfant de l'Assemblée nationale. Il présente les missions, l'organisation, les témoignages et les préconisations de la commission.

    1. Cette vidéo est une présentation des travaux de la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (CIVISE), animée par Karine TP et Elsa Bertagnolo, psychologues cliniciennes. Elles exposent les objectifs, les méthodes, les chiffres et les préconisations de la CIVISE, ainsi que les enjeux pour les professionnels et les victimes.

  3. Jan 2024
  4. Dec 2023
    1. Préconisation-clé 10 : Maintenir la CIIVISELes victimes le disent : elles ont aussi « besoin vraiment de témoigner, de parler, dedire ce qu’il en est » et d’entendre leurs récits résonner au-delà des tribunaux et descabinets médicaux.Pour elles-mêmes, d’abord. Pour pouvoir enfin raconter librement ce qu’elles ont subi.Pour pouvoir enfin être entendues par une société qui a trop longtemps ignoré leursappels au secours, étouffé leurs cris, récusé leurs récits.Mais aussi pour les autres.Parce que les agresseurs brisent la confiance en l’autre et imposent le silence, les violences sexuelles subies dansl’enfance isolent. Mais de #metooinceste aux rencontres de la CIIVISE, la brèche dans le déni a permis à celles etceux qui se sont longtemps crus seuls de se découvrir légion. Et ainsi de se reconnaitre, de se rencontrer, de seréunir et, ensemble, de faire front.En recueillant les récits des victimes, la CIIVISE atteste de leur reconnaissance par la société française. En ce sens,le rassemblement des témoignages personnels produit un effet qui a une dimension collective, politique même.Cela ne peut pas être refermé. La CIIVISE ne peut pas « éteindre la lumière ».Héritière ou point de jonction des mouvements féministes et des associations de protection de l’enfance, la commissiona créé un espace inédit répondant à un besoin qui reste et restera actuel.Inédit, cet espace l’est par la nature de son objet : les violences sexuelles faites aux enfants.La stratégie des agresseurs, les mécanismes des violences, le psychotraumatisme et l’urgence de la mise en sécuritédes victimes sont communs à toutes les violences de l’intime, qu’il s’agisse des violences conjugales, des violencessexuelles et notamment de l’inceste, ou de toutes les formes de violences faites aux enfants.Cependant, les violences sexuelles faites aux enfants doivent faire l’objet d’une politique publique et de pratiquesprofessionnelles spécifiques du fait de la sidération qu’elles provoquent et du déni massif, ancien et durable dontelles font l’objet, qui recouvre non seulement leur existence, mais aussi leurs conséquences.Alors que les violences sexuelles faites aux enfants doivent faire l’objet d’une préoccupationparticulière, le risque est grand que l’attention qui a été portée aux enfants violés se détourne.Et que faiblisse la mobilisation pour lutter contre leurs agresseurs. Instance publique etindépendante, la CIIVISE est, par son originalité et sa posture militante, la garantie ducontraire.
    2. Axe 4 : La préventionPréconisation-clé 9 : Renforcer le contrôle des antécédents avec le FIJAISVLa prévention, c’est aussi la prévention de la récidive. Prendre au sérieux la dangerosité des pédocriminels impliquede se donner les moyens d’un contrôle des antécédents plus efficace. Le FIJAISV est un outil utile dans cet objectif.Il a trois finalités :Prévenir le renouvellement des infractions ;Faciliter l’identification des agresseurs ;Permettre leur localisation.Son efficacité peut être renforcée notamment en :- Assurant l’effectivité de l’inscription au FIJAISV ;- Allongeant la durée de conservation des données inscrites au FIJAISV pourles mineurs au-delà de la majorité ;- Permettant aux agents de police judiciaire d’avoir accès à la consultation du FIJAISV ;- Facilitant l’accès au FIJAISV lors des recrutements pour des activités mettant encontact avec des enfants et en permettant un contrôle régulier après le recrutement ;- Ajoutant l’état de récidive légale sur le FIJAISV ;- Créant la possibilité d’effectuer des recherches par zone géographique, afin de faciliterl’identification de suspects pendant les enquêtes.
    3. Préconisation-clé 2 :Généraliser le repérage des violences sexuelles dans les situations de vulnérabilité spécifiquesCertaines situations justifiant une prise en charge médicale doivent faire l’objet d’une attention spécifique :- Pour les adolescentes, toute grossesse doit conduire les professionnels à repérerd’éventuelles violences sexuelles, que la jeune fille demande une IVG ou qu’ellesouhaite poursuivre la grossesse ;- Il en va de même pour les enfants et les adolescents hospitalisés à la suited’une tentative de suicide.
    4. seule une plainte sur 6 pour viol ouagression sexuelle sur mineur aboutit à la condamnation de l’agresseur et une sur 10 en cas d’inceste (ministère dela Justice).
    5. Une plainten’est donc déposée que dans 19% des cas et 12% dans les cas d’inceste.
    6. Le plus souvent, les violences sexuelles sont incestueusesDans 81% des cas, l’agresseur est un membre de la famille. Dans 22% des cas,l’agresseur est un proche de l’enfant et de ses parents.
    7. - Le premier avis consacré à l’inceste parental,
  5. Nov 2021