411 Matching Annotations
  1. Last 7 days
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:26:50][^2^][2] : La vidéo aborde le concept de la "bientraitance" dans le contexte des soins de santé et de l'éthique. Elle explore l'histoire, la définition et l'application de la bientraitance, ainsi que les défis éthiques associés à son utilisation dans les institutions médico-sociales.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la bientraitance * Présentation par l'association Argos 2001 * Discussion sur l'accompagnement des troubles bipolaires + [00:05:02][^4^][4] Définition et origine de la bientraitance * Distinction entre bientraitance et maltraitance * Importance de la bientraitance dans les soins + [00:07:03][^5^][5] Notions clés de la bientraitance * Bienveillance, reconnaissance, empathie et care * Application dans les pratiques de soins + [00:14:17][^6^][6] Définition formelle de la bientraitance * Approche collective pour un accompagnement adapté * Respect des choix et besoins des usagers + [00:19:15][^7^][7] La bientraitance comme réponse à la maltraitance * Réflexion sur l'efficacité des protocoles et évaluations * Importance du dialogue et de la relation humaine + [00:25:48][^8^][8] Conclusion sur la complexité de la bientraitance * Nécessité d'aborder la violence et la maltraitance * Appel à l'humilité et à l'humanisation dans les soins Résumé de la vidéo 00:26:53 - 00:53:43 : La vidéo aborde les complexités de la "bientraitance" dans le contexte des soins de santé, en se concentrant sur un cas éthique spécifique d'une patiente souffrant de schizophrénie et de son interaction avec le système de soins.

      Points forts : + [00:26:53][^1^][1] Introduction au sujet * Discussion sur la bientraitance + [00:27:19][^2^][2] Présentation du cas * Profil d'une patiente + [00:29:01][^3^][3] Historique médical * Diagnostic de schizophrénie + [00:30:01][^4^][4] Situation actuelle * Défis quotidiens + [00:33:07][^5^][5] Approche thérapeutique * Maintien du lien soignant + [00:37:20][^6^][6] Questionnement éthique * Dilemmes de soins Résumé de la vidéo 00:53:46 - 01:20:16 : La vidéo aborde les complexités de la notion de "bientraitance" dans le contexte des soins, en mettant en lumière les défis liés à l'application de ce concept dans les pratiques institutionnelles et les soins aux patients.

      Points forts : + [00:53:46][^1^][1] Définition de la bientraitance * Discussion sur la responsabilité et l'hospitalité * Questionnement sur la conscience de la souffrance et le sens du soin + [00:57:01][^2^][2] Bientraitance vs. maltraitance * Débat sur l'excès de bienveillance pouvant mener à la maltraitance * Réflexion sur l'autorité et les limites nécessaires dans l'éducation et les soins + [01:07:01][^3^][3] Évolution de la bientraitance * Évolution historique du concept et son impact sur les pratiques actuelles * Injonctions contradictoires dans les institutions et la perte de sens du terme + [01:14:12][^4^][4] Bien traitance et hôpital public * Discussion sur la dégradation de l'hôpital public et l'impact sur la bien traitance * Importance de l'usager comme co-auteur de son parcours de soin Résumé de la vidéo [01:20:19][^1^][1] - [01:39:25][^2^][2] : La vidéo aborde les complexités de la "bientraitance" dans le secteur de la santé, en examinant les contradictions et les défis institutionnels rencontrés par les professionnels. Elle soulève des questions sur l'intentionnalité et l'impact des actions bienveillantes, tout en explorant l'évolution des normes sociales et éducatives.

      Points forts : + [01:20:19][^3^][3] Réflexion collective sur la bientraitance * Difficultés et contradictions rencontrées + [01:23:16][^4^][4] Comparaison avec le greenwashing * Questionnement sur la sincérité des actions + [01:25:37][^5^][5] La bientraitance est personnalisée * Adaptation aux situations singulières + [01:27:15][^6^][6] L'intention de bien traiter * Importance malgré les méthodes contestables + [01:32:31][^7^][7] Éducation et contraintes * Nécessité des limites pour grandir + [01:35:29][^8^][8] Frustration nécessaire à l'éducation * Construire des limites chez l'enfant

    1. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:10:27][^2^][2]: La première partie de la vidéo aborde les troubles psychiques à travers le prisme des neurosciences. Elle présente une conférence en ligne organisée par l'association "Servent au Point Com" et l'Université du Temps Libre du Pays d'Aubagne, avec l'intervention de Sylvie Thirion, membre de l'association et chercheuse en neurosciences.

      Points saillants: + [00:00:01][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de l'événement et des intervenants + [00:01:01][^4^][4] Olivier Boisclair prend la parole * Présentation de Sylvie Thirion et de son parcours + [00:03:09][^5^][5] Parcours de Sylvie Thirion * Focus sur sa recherche en neuro endocrinologie + [00:06:00][^6^][6] Activités de Sylvie Thirion * Son implication dans la diffusion de la culture scientifique + [00:07:02][^7^][7] Organisation de l'événement * Remerciements et reconnaissance du travail d'équipe + [00:10:27][^8^][8] Introduction aux troubles psychiques * Définition et impact sur les individus Résumé vidéo [00:29:33][^1^][1] - [01:01:48][^2^][2]:

      La vidéo aborde les troubles psychiques sous l'angle des neurosciences, en se concentrant sur la dépression et les troubles bipolaires. Elle explore la génétique complexe derrière ces maladies, l'impact des gènes sur la susceptibilité, et l'importance de la vulnérabilité au stress.

      Points forts: + [00:29:33][^3^][3] Génétique des troubles * Impact génétique sur la susceptibilité * Milliers de gènes impliqués + [00:37:02][^4^][4] Transmission neuronale * Importance des canaux calciques * Communication entre neurones + [00:41:02][^5^][5] Vulnérabilité au stress * Stress et anxiété liés à la dépression * Étude de la réactivité de l'amygdale + [00:51:56][^6^][6] Transporteur de la sérotonine * Influence sur l'humeur et la dépression * Variations génétiques et réactivité au stress + [00:55:57][^7^][7] Réactivité au stress * Importance de la réactivité individuelle * Impact des événements de la vie et de l'enfance Résumé vidéo [01:01:51][^1^][1] - [01:31:43][^2^][2] : La vidéo aborde les troubles psychiques sous l'angle des neurosciences, en se concentrant sur le rôle du stress, de l'inflammation et du microbiote dans la dépression et le trouble bipolaire.

      Points forts : + [01:01:51][^3^][3] L'axe du stress et le BDNF * Importance du BDNF pour le cerveau * Recherches actuelles sur le BDNF + [01:02:45][^4^][4] Réaction inflammatoire et troubles psychiatriques * Lien entre inflammation et stress * Diagnostic différentiel de la dépression et bipolarité + [01:05:57][^5^][5] Le microbiote * Impact du microbiote sur le cerveau * Études sur le microbiote et les troubles psychiques + [01:20:03][^6^][6] Questions et réponses * Origine génétique des troubles mentaux * Traitement et prévention des troubles psychiques

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:19:44][^2^][2]:

      Cette vidéo, présentée par Anne-Lise Ducanda, médecin de PMI, aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans. Elle partage ses observations sur l'impact négatif d'une surexposition aux écrans sur le développement des enfants, soulignant l'importance de limiter leur utilisation pour préserver leur capacité de concentration et leur bien-être.

      Points clés: + [00:00:21][^3^][3] Introduction d'Anne-Lise Ducanda * Médecin de PMI, expérience avec les tout-petits + [00:00:49][^4^][4] Augmentation des difficultés chez les enfants * Problèmes de langage, agitation, incapacité à se concentrer + [00:01:33][^5^][5] Lien entre difficultés et surexposition aux écrans * Plus de 90% des enfants en difficulté surexposés aux écrans + [00:02:06][^6^][6] Changement de pratique médicale * Intégration de la gestion des écrans dans le suivi des enfants + [00:03:06][^7^][7] Création du collectif sur Exposition écran * Collaboration avec d'autres professionnels pour sensibiliser + [00:04:07][^8^][8] Impact des écrans sur l'attention * Distinction entre attention réflexe et attention focalisée + [00:06:07][^9^][9] Caractéristiques addictives des écrans * Stimulation du circuit de la récompense dans le cerveau + [00:07:46][^10^][10] Persuasive design et économie de l'attention * Techniques utilisées pour captiver les utilisateurs + [00:10:33][^11^][11] Nécessité de régulation par les parents * Les enfants ont besoin d'aide pour gérer leur temps d'écran + [00:11:49][^12^][12] Conséquences de la surexposition aux écrans * Troubles physiques, psychiques et difficultés scolaires + [00:13:11][^13^][13] Difficulté d'auto-régulation chez les jeunes * Incapacité à limiter leur propre temps d'écran + [00:15:04][^14^][14] Explosion du temps passé devant les écrans * Statistiques alarmantes sur l'utilisation des écrans par les enfants + [00:17:48][^15^][15] Effets des écrans sur les adolescents * Augmentation des troubles psychiques et de l'isolement Résumé de la vidéo [00:19:46][^1^][1] - [00:40:17][^2^][2] : La vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans, en mettant l'accent sur les conséquences négatives d'une exposition excessive, telles que les troubles du sommeil, les problèmes de concentration et les comportements agressifs. Elle souligne également les risques liés aux réseaux sociaux, comme le cyber-harcèlement et l'hypersexualisation, et propose des stratégies pour limiter l'utilisation des écrans.

      Points clés : + [00:19:46][^3^][3] Conséquences de l'exposition aux écrans * Troubles du sommeil * Troubles de l'attention * Comportements agressifs + [00:23:56][^4^][4] Risques liés aux réseaux sociaux * Cyber-harcèlement * Hypersexualisation * Influence des contenus inappropriés + [00:29:07][^5^][5] Statistiques alarmantes * Taux élevé de cyber-harcèlement * Exposition précoce à la pornographie * Augmentation des troubles mentaux chez les jeunes + [00:37:04][^6^][6] Stratégies de gestion des écrans * Limitation de la durée d'utilisation * Surveillance des contenus * Encouragement des activités hors écran Résumé vidéo 00:40:21 - 00:59:06 : La vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans, en mettant l'accent sur l'importance de créer un équilibre entre le temps passé devant les écrans et les activités hors écran. Anne-Lise Ducanda propose des stratégies pour aider les parents à réguler l'utilisation des écrans par leurs enfants, telles que l'établissement de règles familiales claires et l'encouragement d'activités alternatives.

      Points forts : + [00:40:21][^1^][1] Gestion du temps d'écran * Importance de l'équilibre * Stratégies pour les parents + [00:44:23][^2^][2] Âge pour le premier smartphone * Recommandations et impacts * Groupes de soutien pour parents + [00:47:01][^3^][3] L'ennui stimule la créativité * Mode cérébral par défaut * Encouragement de l'exploration + [00:50:55][^4^][4] Importance de l'extérieur * Besoins primaires des enfants * Comparaison avec les prisonniers + [00:54:26][^5^][5] Toxicité des écrans pour les tout-petits * Effets sur le développement * Importance des interactions réelles Résumé de la vidéo [00:59:07][^1^][1] - [01:19:34][^2^][2] : La vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants et les impacts sur leur développement, notamment le langage et la communication. Elle souligne l'importance de l'interaction humaine et des activités réelles pour le développement cérébral des enfants.

      Points forts : + [00:59:07][^3^][3] Impact des écrans sur les bébés * Les écrans peuvent nuire au développement du langage + [01:00:08][^4^][4] Observations cliniques * Les enfants surexposés aux écrans présentent des retards de langage + [01:04:06][^5^][5] Effet de la télévision passive * La télévision allumée en permanence peut affecter la communication + [01:09:05][^6^][6] Technoférence dans les relations * Les appareils numériques peuvent interférer avec la relation parent-enfant + [01:14:07][^7^][7] Retards moteurs et intellectuels * Le manque d'activité physique et l'usage excessif des écrans peuvent causer des retards + [01:18:02][^8^][8] Élagage synaptique * Les connexions cérébrales peu utilisées sont éliminées, ce qui peut être problématique avec une surexposition aux écrans Résumé de la vidéo [01:19:35][^1^][1] - [01:39:49][^2^][2] :

      Cette partie de la vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans et les impacts potentiels sur leur développement. Anne-Lise Ducanda discute des troubles liés à une exposition excessive aux écrans, tels que des retards de développement et des comportements pouvant être confondus avec l'autisme, tout en soulignant l'importance d'un environnement sans écran pour un développement sain.

      Points forts : + [01:19:35][^3^][3] Impact des écrans * Troubles de communication et interactions * Confusion avec l'autisme + [01:21:02][^4^][4] Observations cliniques * Augmentation des cas de troubles chez les enfants * Syndrome d'exposition précoce et excessive aux écrans (SEPE) + [01:22:12][^5^][5] Contenus dangereux * Risques liés aux contenus inappropriés sur internet * Importance de la supervision parentale + [01:25:13][^6^][6] Conseils pour les parents * Éviter les écrans pour les enfants de 0 à 6 ans * Intégrer les enfants dans les activités quotidiennes + [01:27:00][^7^][7] Statistiques éducatives * Augmentation des dossiers MDPH liés aux troubles du développement * Corrélation avec l'utilisation des écrans + [01:34:41][^8^][8] Actions recommandées * Signer une charte pour réduire l'exposition aux écrans * Utiliser des méthodes alternatives pour engager les enfants Résumé de la vidéo [01:39:50][^1^][1] - [01:53:16][^2^][2] : La partie 6 de la vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans, les projets de loi récents adoptés par l'Assemblée nationale pour protéger les mineurs en ligne, et les stratégies pour limiter l'exposition des enfants aux écrans.

      Points forts : + [01:39:50][^3^][3] Gestion des écrans chez les enfants * Importance de réagir maintenant * Collaboration avec les parents et les professionnels + [01:40:17][^4^][4] Projets de loi sur la protection en ligne * Interdiction des réseaux sociaux sans accord parental sous 15 ans * Droit à l'image de l'enfant et lutte contre la surexposition aux écrans + [01:41:07][^5^][5] Stratégies pour les écoles * Utilisation des écrans dans un cadre éducatif * Importance de la supervision parentale à la maison + [01:42:57][^6^][6] Pétition pour l'éducation sans écrans * Initiative des parents et professionnels de santé * Dialogue avec les institutions éducatives + [01:44:52][^7^][7] Usage du numérique dans l'éducation * Débat sur l'utilisation appropriée du numérique avec les adolescents * Éducation au numérique vs éducation par le numérique + [01:47:09][^8^][8] Impact des écrans sur le développement * Témoignage d'une orthophoniste sur les retards de langage * Nécessité d'une rééducation familiale et d'une prévention nationale

    1. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:26:09][^2^][2]: La vidéo présente une conférence sur le bien-être des adolescents et le rôle des parents. Julie Rolling, intervenante, discute des défis psychologiques de l'adolescence, de l'importance du soutien social et de la nécessité d'une approche systémique pour aborder la santé mentale des jeunes.

      Points forts: + [00:00:08][^3^][3] Introduction de la conférence * Accueil et contexte de la conférence + [00:01:14][^4^][4] Rôle de l'UNAFAM * Importance de l'association dans la santé mentale + [00:06:29][^5^][5] Présentation de Julie Rolling * Expérience clinique et focus sur les adolescents + [00:09:46][^6^][6] Enjeux de l'adolescence * Défis psychologiques et sociaux rencontrés par les jeunes + [00:12:09][^7^][7] Complexité de l'adolescence * Différentes théories et modèles pour comprendre cette période + [00:19:01][^8^][8] Mutation et crise de l'adolescence * Impact des changements physiques et émotionnels sur les jeunes + [00:22:03][^9^][9] Sensibilité des adolescents * Réceptivité aux influences extérieures et à l'environnement + [00:26:09][^10^][10] Exigences scolaires * L'importance de l'éducation dans le développement des adolescents Résumé de la vidéo [00:26:12][^1^][1] - [00:51:34][^2^][2]: Julie Rolling discute des défis de l'adolescence et du rôle des parents dans le soutien à l'autonomie et à l'identité des adolescents. Elle aborde l'importance des groupes d'amis, les figures d'identification, et les rites de passage, tout en soulignant les changements dans les structures familiales et les impacts de la mondialisation.

      Points forts: + [00:26:12][^3^][3] Dépendance et autonomie * Lutte entre l'autonomie et la dépendance * Importance du groupe d'amis + [00:29:36][^4^][4] Figures identificatoires * Influence des adultes sur l'identité des ados * Opposition et identification + [00:33:01][^5^][5] Fin de l'adolescence * Définition floue de la fin de l'adolescence * Impact des structures familiales + [00:39:04][^6^][6] Éducation et société actuelle * Complexité de l'éducation dans le contexte moderne * Absence de consensus sociétal sur l'éducation + [00:49:00][^7^][7] Impact du COVID-19 * Effets psychologiques sur les adolescents * Adaptation et résilience des jeunes Résumé de la vidéo [00:51:36][^1^][1] - [01:15:50][^2^][2]: La vidéo aborde les défis psychologiques et sociaux auxquels les adolescents sont confrontés, en particulier pendant la pandémie de COVID-19. Elle met en lumière l'importance de l'accès à Internet, les effets des écrans sur le sommeil et la santé mentale, et les problèmes scolaires comme la phobie scolaire et le harcèlement.

      Points forts: + [00:51:36][^3^][3] Impact du COVID-19 * Les adolescents exemplaires malgré les défis + [00:52:38][^4^][4] Étude sur les adolescents * Difficultés accrues sans Internet ou dans des conditions sociales difficiles + [00:53:29][^5^][5] Besoin de contact physique * Importance de la présence physique malgré l'ère numérique + [00:55:11][^6^][6] Effets physiologiques des écrans * Influence sur le sommeil et la santé mentale des jeunes + [01:07:01][^7^][7] Paradoxe de l'éducation * Exigences scolaires élevées pendant une période psycho-affective complexe + [01:10:03][^8^][8] Phobie scolaire et harcèlement * Diverses raisons derrière l'absentéisme et l'importance de l'attention au harcèlement Résumé vidéo 01:15:53 - 01:41:21 : Julie Rolling discute des défis auxquels les adolescents sont confrontés, notamment le harcèlement en ligne et les tentatives de suicide. Elle souligne l'importance de l'implication des parents et des professionnels pour soutenir les adolescents en crise.

      Points forts : + [01:15:53][^1^][1] Harcèlement en ligne * Nécessité d'action au-delà des parents et de l'école * Importance de la réaction des victimes + [01:17:30][^2^][2] Révélation du harcèlement * Difficulté pour les victimes de parler * Création d'un environnement sûr + [01:19:01][^3^][3] Tentatives de suicide * Souhait d'arrêter la souffrance, pas de mourir * Importance de la détection précoce par les adultes + [01:22:02][^4^][4] Idées reçues sur le suicide * Importance de la communication ouverte avec les adolescents * L'inquiétude des parents est une preuve d'amour + [01:25:02][^5^][5] Soutien aux parents * Gestion de la culpabilité et de l'anxiété * Nécessité de thérapies familiales + [01:33:44][^6^][6] Cadre et punition * Équilibre entre discussion et affirmation de l'autorité parentale * L'affirmation claire des règles est bénéfique pour les adolescents Résumé de la vidéo [01:15:53][^1^][1] - [01:41:21][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde les défis auxquels les adolescents sont confrontés, notamment le harcèlement en ligne et les risques suicidaires. Julie Rolling discute des moyens de soutenir les adolescents en crise, en soulignant l'importance de l'implication des parents et des professionnels pour créer un environnement sécurisant et pour aider les adolescents à retrouver confiance en eux.

      Points forts: + [01:15:53][^3^][3] Harcèlement en ligne * Nécessité d'action au-delà des parents * Trois conditions du harcèlement + [01:17:18][^4^][4] Pouvoir des jeunes harcelés * Ils ont un pouvoir de réponse * Importance de l'accompagnement + [01:18:36][^5^][5] Vulnérabilité à l'adolescence * Période d'angoisses et de vulnérabilité * Difficulté à voir des solutions + [01:19:01][^6^][6] Tentatives de suicide * Souhait de faire taire la souffrance * Importance de la détection et du soutien + [01:25:08][^7^][7] Rôle des parents * Gérer la culpabilité et l'inquiétude * Importance du soutien continu + [01:30:22][^8^][8] Rencontre avec les adolescents * Établir un lien de qualité * Utiliser le cadre thérapeutique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:23:25][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur l'importance de manger sain et simple, animée par une diététicienne et un chef cuisinier. Ils discutent des défis de l'alimentation moderne et proposent des solutions pour améliorer les habitudes alimentaires.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la conférence * Accessibilité en visio * Importance de poser des questions avec un micro + [00:00:50][^4^][4] Sujet de la conférence * Manger sain, simple, avec plaisir et économiquement + [00:02:27][^5^][5] Rôle de la diététicienne * Redonner du plaisir à manger * Accompagner divers profils de patients + [00:05:17][^6^][6] Enjeux de santé publique * Augmentation des maladies métaboliques * Importance de la prévention par l'alimentation + [00:10:17][^7^][7] Comportements alimentaires perturbés * Influence des réseaux sociaux et de la pression sociale * Nouveaux troubles alimentaires comme l'orthorexie et la bigorexie + [00:18:04][^8^][8] Importance de la saisonnalité * Respecter la nature pour bien manger * Lien entre les produits saisonniers et une alimentation équilibrée Résumé de la vidéo [00:23:26][^1^][1] - [00:45:23][^2^][2]: La partie 2 de la vidéo aborde l'importance de choisir des aliments peu transformés pour une meilleure santé. Elle met en lumière les différences entre les aliments bruts et ultra-transformés, l'impact de la transformation sur les nutriments, et l'importance de la mastication pour la digestion.

      Points forts: + [00:23:26][^3^][3] Culture culinaire * Perte de savoir-faire culinaire * Importance de cuisiner avec les enfants + [00:24:28][^4^][4] Transformation alimentaire * Comparaison entre aliments bruts et transformés * Avantages des aliments riches en nutriments naturels + [00:27:09][^5^][5] Aliments ultra-transformés * Effets négatifs sur la santé * Importance de la matrice alimentaire naturelle + [00:33:56][^6^][6] Nutriscore et transformation * Limites du Nutriscore * Importance de la qualité des aliments + [00:37:02][^7^][7] Impact sur le microbiote * Rôle du microbiote dans la digestion * Effets des aliments transformés sur la santé + [00:43:21][^8^][8] Cuisine authentique * Valeur des produits locaux et de saison * Critique des pratiques industrielles Résumé de la vidéo [00:45:25][^1^][1] - [01:06:48][^2^][2]: La vidéo aborde l'importance d'une alimentation saine et biologique, les défis des pratiques agricoles actuelles, et l'éducation culinaire des jeunes générations. Elle souligne l'impact des pesticides, la valeur des produits locaux et naturels, et la nécessité de cuisiner et de manger de manière consciente pour la santé.

      Points forts: + [00:45:25][^3^][3] Dangers des pesticides * Impact sur la santé et l'environnement + [00:46:01][^4^][4] Valeur du bio * Bio signifie naturel et non industriel + [00:47:02][^5^][5] Soutien aux agriculteurs * Encourager les pratiques agricoles saines + [00:49:17][^6^][6] Cuisine et plaisir * Transmettre l'art de bien manger + [00:52:06][^7^][7] Importance de l'alimentation * Ce qu'on mange nous définit + [01:03:00][^8^][8] Utilisation des algues * Intégrer les légumes marins dans l'alimentation quotidienne

      Résumé de la vidéo 01:06:51 - 01:28:51 : La partie 4 de la vidéo aborde les choix alimentaires sains, l'importance de la variété dans l'alimentation, et les bienfaits des produits locaux et de saison. Elle souligne également l'impact de l'alimentation sur la santé et encourage la consommation consciente et éclairée.

      Points forts : + [01:06:51][^1^][1] Choix alimentaires sains * Varier les boissons, utiliser des tisanes + [01:08:17][^2^][2] Consommation de pain * Privilégier le pain de qualité, éviter les produits industriels + [01:12:03][^3^][3] Fréquence des repas * Choisir consciemment, éviter les mauvais choix alimentaires + [01:15:18][^4^][4] Plaisir de manger * La cuisine comme culture et partage + [01:17:02][^5^][5] Consommation de poisson * Préférer le poisson sauvage, éviter l'aquaculture + [01:26:42][^6^][6] Légumes de saison * Utiliser la stérilisation pour la conservation Résumé de la vidéo [01:28:54][^1^][1] - [01:42:51][^2^][2]: La vidéo aborde les thèmes de l'alimentation saine, l'impact des choix de produits sur la santé et l'économie, et l'importance de privilégier les produits locaux et artisanaux. Elle discute également des applications d'évaluation des produits, des marchés locaux, et des méthodes de conservation des aliments comme la lactofermentation.

      Points forts: + [01:28:54][^3^][3] Choix alimentaires et économie * Impact des additifs sur la santé * Avantages économiques des produits locaux + [01:32:01][^4^][4] Marchés vs supermarchés * Importance des achats locaux * Comparaison des options d'achat + [01:35:36][^5^][5] Lactofermentation * Bénéfices pour la santé et la conservation * Influence sur le goût et le microbiote + [01:38:04][^6^][6] Ressources locales * Site pour trouver des producteurs locaux * Encouragement à cuisiner maison

  2. Feb 2024
    1. 'idée des écoles promotrices de santé c'est justement de s'appuyer sur le concept de 00:30:33 promotion de la santé et d'avoir cette approche globale de la santé donc globale du bien-être et donc de dire que certes l'école est un maillon fort est un maillon indispensable mais que ce n'est pas le seul et que ça va être dans 00:30:45 le partenariat avec les parents avec les décideurs publics les mairies notamment pour les écoles mais les régions et les départements pour les lycées et les collèges il va falloir travailler il va falloir qu'on travaille tous ensemble
    2. l'évadé-macom sont à disposition 00:29:56 allez les voir aller les voir sur eduscall se va d'aimer comme il est pas il est pas mal fait c'est la dgsco qu'il a émis c'est quelque chose d'assez assez utilisé
    3. 2018-2022 premier texte et ça c'était plutôt intéressant premier texte conjoint éducation nationale ministère de la Santé à l'époque c'était Buzyn blancaire qui avait écrit un 00:29:06 voilà tout un référentiel de compétences autour de la santé à l'école qui pond une fois lié vraiment les deux
    4. l'habitat les amis la famille oui on a des corrélations mais elles sont 00:18:12 beaucoup plus faibles c'est bien mieux s'ils ont une satisfaction de vie élevée en famille avec leurs amis avec leurs parents c'est top bien évidemment mais s'ils l'ont pas ben moi j'ai pas trop la main là-dessus et ben c'est pas grave moi mon job c'est 00:18:26 l'école et si j'arrive déjà à faire que l'école soit un milieu protégé milieu dans lequel ces élèves là pendant 5 heures ou 6 heures par jour vont pouvoir se sentir bien et bien ça aura 00:18:38 un impact sur leur motivation ça aura un impact un lien pardon sur leur intérêt et sur leurs résultats scolaire voilà c'est déjà
    5. on scolarise des fois des des 00:17:46 élèves qui sont telles difficultés sociales telles difficultés familiales ou on se dit mais qu'est-ce que tu veux comment je fasse vu ce qui vivent à la maison franchement on va pas pouvoir faire des miracles moi je les ai 5 heures ou 5h30 par jour franchement 00:17:59 qu'est-ce que je peux faire et bien faisons lors juste ressentir du bien-être à l'école ça sera toujours ça de prix
    6. l'école c'est évidemment un lieu privilégié pour mettre en oeuvre des actions promotrices de santé pour réduire notamment les inégalités sociales de santé et développer le bien-être c'est un lieu privilégié 00:15:01 d'abord et surtout parce que quand on veut toucher l'ensemble d'une population bah l'école c'est quand même bien pratique alors on a jamais 100% de taux de scolarisation notamment en France mais 00:15:13 on s'en approche quand même fortement et donc c'est vraiment un lieu où on va pouvoir c'est le seul lieu où on peut toucher quasiment 100% d'une population
    7. pourquoi s'en occuper donc à l'école 00:13:46 pourquoi s'occuper de ce fameux bien-être bah parce qu'on sait quoi il y a un lien fort entre réussite et état de santé des jeunes donc vous voyez j'ai mis deux études qui commencent à dater parce que elles ont 18 ans et 16 ans 00:13:58 il y en a des nouvelles qui sortent régulièrement où on sait que en fait plus un enfant est en bonne santé plus un enfant est bien 00:14:10 plus son niveau de bien-être élevé à l'école plus il va être en réussite et on sait aussi que plus il va être en réussite scolaire plus ça fera un adulte qui ressentira du bien-être à l'âge adulte justement plus ça fera un adulte 00:14:24 en bonne santé donc on a cette sorte de cercle vertueux entre apprentissage et bien-être santé mieux je me sens mieux j'apprends et mieux j'apprends plus ça fera de moins 00:14:37 un adulte en bonne santé qui ressent du bien-être bien évidemment comme tout cercle vertueux
    8. ce qui veut donc dire que cette santé encore une fois elle est indispensable elle doit être prise en compte par l'Éducation nationale et par tous les acteurs d'éducation nationale et du 00:12:09 secteur social
    9. l'école compte presque plus enfin en tout cas le pôle environnement social et économique compte deux fois plus que le secteur de santé
    10. en dernier on 00:11:17 trouve le secteur des soins le secteur des soins compte pour uniquement 25% je dis uniquement parce que moi quand j'ai trouvé ce ce modèle ça m'a plutôt surpris parce que j'avais encore cette 00:11:31 vision santé égale pas de maladie si je veux pas de maladie je veux soigner donc je veux des hôpitaux et des médecins bon on s'aperçoit que oui ça compte mais ça compte pour 25% dans la santé d'un individu d'un individu
    11. via notamment les comportements je vous ai mis quelqu'un qui fumait via les comportements mais via l'esprit critique 00:09:36 via la capacité à communiquer on évoquera tout à l'heure un petit peu les compétences psychosociales un petit peu rapidement c'est justement parce que je suis en capacité d'acquérir ces compétences psychosociales et que je les ai acquises que je vais pouvoir faire un 00:09:49 petit peu attention à ma santé
    12. si on se réfère à la 00:03:17 définition voyez qui est déjà bien ancienne 1946 publié en 48 je crois d'ailleurs de l'OMS qui nous dit que la santé c'est pas simplement une absence de maladie et on a un peu eu tendance à 00:03:30 l'oublier depuis ces années covid ou c'est vraiment protégé pour la maladie mais on s'est aperçu que c'était bien plus large que ça et pourtant vous voyez 46 on était déjà au clair là-dessus la santé c'est du bien-être et le mot 00:03:45 bien-être est dans la définition du bien-être physique effectivement pas avoir de maladies mais c'est aussi du bien-être psychologique et c'est aussi du bien-être social psychologique ou 00:03:56 mental c'est la même chose et du bien-être social ces trois bien-être constituent la santé donc s'occuper du bien-être des élèves c'est aussi s'occuper de leur santé
    13. les écoles promotrices de santé ça a été 00:02:11 inscrit c'est arrivé en 2020 pareil écrit noir sur blanc dans les dans les Instructions Officielles et dans le Bulletin officiel de l'éducation nationale donc c'est c'est super on s'est enfin aperçu que le bien-être 00:02:25 était utile pour les apprentissages alors les praticiens que vous êtes j'imagine pour certains certaines dans la dans l'assistance vous en étiez rendu compte bien avant ce qui est intéressant c'est aussi de de conjuguer cette 00:02:38 pratique et en même temps la recherche et on voit que c'est complètement complètement cohérent
    14. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:58:30][^2^][2] :

      La vidéo présente une conférence de Julien Masson, maître de conférence à l'Université de Lyon, sur le bien-être à l'école. Il aborde l'importance du bien-être pour les apprentissages et la santé des élèves, en soulignant que le bien-être est un facteur clé de la réussite scolaire et de la santé à long terme.

      Points clés : + [00:00:34][^3^][3] Introduction de Julien Masson * Expert en bien-être scolaire + [00:01:17][^4^][4] Priorité de l'éducation nationale * Bien-être nommé priorité + [00:02:01][^5^][5] Définition de la santé * Bien-être inclus dans la santé + [00:03:08][^6^][6] Bien-être et santé * Bien-être essentiel pour la santé + [00:04:46][^7^][7] Modèle du bien-être * Utilisation du modèle d'Édouard Diner + [00:06:49][^8^][8] Nécessité du bien-être à l'école * Lien entre bien-être et réussite scolaire + [00:11:49][^9^][9] Impact de l'environnement sur la santé * École influence la santé des élèves + [00:15:40][^10^][10] Satisfaction de vie et motivation * Satisfaction à l'école booste la motivation + [00:19:22][^11^][11] Émotions et apprentissage * Émotions positives favorisent l'apprentissage + [00:22:16][^12^][12] Étude sur le bien-être pendant le COVID * Impact du bien-être sur la motivation durant le confinement Résumé de la vidéo [00:25:00][^1^][1] - [00:58:30][^2^][2]:

      La vidéo aborde l'importance du bien-être à l'école, soulignant que le bien-être des élèves est essentiel pour leur santé et leur réussite scolaire. Julien Masson, maître de conférence à l'Université de Lyon, explique que le bien-être est un facteur clé dans l'apprentissage et peut influencer positivement la motivation et les résultats des élèves.

      Points clés: + [00:25:00][^3^][3] L'impact du bien-être sur l'apprentissage * Le bien-être favorise la réussite * Les émotions positives stimulent la motivation + [00:38:00][^4^][4] Les déterminants de la santé des élèves * Facteurs sociaux et environnementaux prédominants * L'école joue un rôle crucial + [00:50:00][^5^][5] Stratégies pour améliorer le bien-être * Approche globale nécessaire * Importance des émotions dans l'éducation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:28:09][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une discussion sur les Instituts Thérapeutiques, Éducatifs et Pédagogiques (ITEP) en France, leur rôle dans la lutte contre le décrochage scolaire et la manière dont ils aident les enfants présentant des troubles du comportement. Les invités, Jean-Baptiste et Roland, expliquent le fonctionnement des ITEP, les défis rencontrés par les enfants et les professionnels, et l'importance du sport et de l'activité physique dans le développement et la réinsertion sociale des jeunes.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Introduction à l'émission School TV * Focus sur les ITEP + [00:01:07][^4^][4] Définition et mission des ITEP * Accueil des jeunes avec troubles du comportement + [00:03:09][^5^][5] Discussion avec les invités * Approche personnalisée pour chaque enfant + [00:23:10][^6^][6] Le sport comme outil d'intégration * Tournoi national de rugby pour les ITEP + [00:25:23][^7^][7] Approche globale pour la réussite * Importance de la motivation et de l'apprentissage ludique + [00:27:01][^8^][8] Suivi des anciens élèves * Difficultés de réinsertion pour les jeunes adultes

    1. Résumé de la vidéo [00:00:12][^1^][1] - [01:50:28][^2^][2]:

      La vidéo aborde l'importance de la motricité et de l'activité physique dans le développement cognitif des enfants, en particulier dans le contexte scolaire. Elle explore les liens entre l'exercice physique, le bien-être et les performances académiques, soulignant les effets positifs de l'activité physique régulière sur la santé physique et mentale.

      Points clés: + [00:00:12][^3^][3] Introduction au sujet * Importance de la motricité pour le bien-être des élèves + [00:01:30][^4^][4] Lien entre activité physique et cognition * Effets bénéfiques sur la santé et la performance académique + [00:11:06][^5^][5] Études sur l'activité physique et la performance académique * Corrélation entre un bon niveau de fitness et de meilleurs résultats scolaires + [00:15:26][^6^][6] Impact de l'exercice physique sur la cognition * Amélioration des fonctions cognitives et de l'humeur + [00:27:09][^7^][7] Aménagement de l'espace scolaire * Importance de l'activité physique dans l'environnement éducatif + [00:54:08][^8^][8] Rôle du geste dans l'apprentissage * Utilisation des gestes pour faciliter la compréhension et la mémorisation Résumé de la vidéo [01:00:00][^1^][1] - [01:50:28][^2^][2]:

      La vidéo explore l'importance de la motricité et de l'activité physique dans le développement cognitif des enfants, en particulier dans le contexte éducatif. Elle discute des liens entre l'exercice physique, le bien-être et les performances académiques, soulignant que l'activité physique régulière peut améliorer la mémoire, l'attention et l'humeur, et contribuer positivement à la cognition.

      Points clés: + [01:00:00][^3^][3] L'importance de la motricité * Influence sur le bien-être et l'apprentissage * Rôle dans le développement cognitif + [01:05:19][^4^][4] Aménagement de l'espace * Nécessité d'un environnement propice à l'activité * Impact de la sédentarité sur la santé + [01:08:09][^5^][5] Organisation de la classe * Réflexion sur l'utilisation de l'espace * Importance de l'activité motrice dès l'entrée en classe + [01:38:54][^6^][6] Le geste dans l'enseignement * Utilisation des gestes pour renforcer l'apprentissage * Impact des gestes sur la compréhension et la mémorisation

    1. Recommandation 2.Identifier les liens entre l’éducation à la sexualité et les dispositifsrelatifs à la santé, la citoyenneté, l’égalité entre les filles et les garçons et la protection de l’enfance.
    2. https://hyp.is/go?url=https%3A%2F%2Fdocdrop.org%2Fdownload_annotation_doc%2Figesr-rapport-2021-149-education-sexualite-milieu-scolaire-p-il3a8.pdf&group=world

      Voici un résumé du document :

      • Éducation à la sexualité en milieu scolaire : un rapport de l'Inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche (IGÉSR) qui évalue la politique publique d'éducation à la sexualité (EAS) menée par le ministère de l'éducation nationale, en lien avec les autres ministères et les partenaires institutionnels et associatifs.

      • Enjeux et contexte de l'EAS : l'EAS s'inscrit dans l'histoire de la sexualité et dans les évolutions sociales et sociétales qui touchent la santé, l'égalité, la citoyenneté et la protection de l'enfance. Elle vise à permettre aux élèves de développer des attitudes de responsabilité individuelle et sociale, en abordant des thématiques diverses et parfois controversées (reproduction, contraception, prévention des IST/sida, violences sexistes et sexuelles, consentement, discriminations, pornographie, etc.).

      • Cadre réglementaire et opérationnel de l'EAS : l'EAS repose sur une obligation législative de trois séances annuelles par élève, mais sans modalités précises de mise en œuvre. Elle s'appuie sur des orientations et des repères nationaux, un pilotage académique et des partenariats institutionnels et associatifs. Elle fait intervenir de nombreux acteurs, internes et externes à l'école, dont le rôle et la formation sont variables. Elle ne fait pas l'objet d'un suivi et d'une évaluation rigoureux.

      • Mise en œuvre de l'EAS dans les établissements scolaires : l'EAS est confrontée à un engagement variable et à des difficultés récurrentes, liées à la place accordée par les comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), à la faible participation des enseignants, à la diversité des formes pédagogiques, à l'absence de continuité éducative, au contexte sociétal, aux attentes des élèves et des parents, à la multiplicité et à la faible appropriation des ressources disponibles.

      • Recommandations : le rapport propose 35 recommandations pour améliorer le dispositif de l'EAS, autour de huit thématiques :

      • mieux cerner l'EAS, clarifier le cadre législatif et réglementaire,
      • mieux intégrer l'EAS à la politique éducative,
      • rendre l'EAS plus lisible,
      • encourager l'établissement scolaire à développer la mise en œuvre de l'EAS,
      • consolider le cadre administratif et opérationnel des interventions extérieures,
      • mettre en œuvre une démarche de suivi et d'évaluation, renforcer la formation des acteurs.
    1. Parents
    2. Parents
    3. Voici un résumé du document :

      • Le document présente les résultats d'une enquête sur le déploiement des comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) dans les académies, les directions départementales et les établissements scolaires en France pour l'année 2017-2018.

      • Pilotage et gouvernance : Le document décrit la date d'installation, la fréquence des réunions, la composition et le travail avec d'autres instances des CESCE aux différents niveaux territoriaux. Il souligne la diversité des acteurs et des partenaires impliqués dans ces comités, ainsi que le rôle de la circulaire n° 2016-114 du 10 août 2016 pour définir les orientations générales des CESCE.

      • Axes santé et citoyenneté : Le document présente les actions impulsées par les CESCE dans deux axes principaux : la santé et la citoyenneté. Il indique les thématiques prioritaires abordées dans chaque axe, telles que la prévention des conduites addictives, l'éducation à la sexualité, l'amélioration du climat scolaire, la promotion de l'égalité et des valeurs républicaines, la formation aux premiers secours, etc.

      • Formation : Le document analyse les séminaires organisés dans le cadre du plan académique de formation (PAF) ou des formations de bassin ou d'initiative locale sur les thématiques liées aux CESCE. Il montre que les formations portent principalement sur l'amélioration du climat scolaire, la prévention du harcèlement, l'éducation à la sexualité et la formation aux premiers secours.

      • Mobilisation des parents et des élèves : Le document évalue le degré d'implication des parents et des élèves dans les CESCE ou dans d'autres instances, comme les conseils de la vie collégienne (CVC) ou les conseils de la vie lycéenne (CVL). Il estime que la mobilisation des parents est faible, tandis que celle des élèves est plus importante, notamment sur les sujets liés au climat scolaire, au numérique, à la santé et à la citoyenneté.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:54:04][^2^][2] :

      Cette vidéo est une table ronde sur le thème de l'antipsychiatrie, qui regroupe des intervenants de différents horizons : une militante ex-psychiatrisée, un psychologue, un juriste et un animateur. Ils abordent les origines, les courants, les critiques et les alternatives à la psychiatrie institutionnelle, en s'appuyant sur des exemples concrets, des témoignages personnels et des références théoriques. Ils échangent leurs points de vue, parfois divergents, sur les enjeux politiques, sociaux et philosophiques de la santé mentale, ainsi que sur les droits et les besoins des personnes concernées.

      Points forts : + [00:02:34][^3^][3] La définition de l'antipsychiatrie * Un terme apparu en 1961 par David Cooper, un psychiatre réformiste * Un mouvement hétérogène, composé d'universitaires (Foucault, Deleuze, Goffman...) et de militants (psychiatrisés, survivants, ex-patients...) * Une critique politique, sociale et philosophique de la psychiatrie institutionnelle + [00:10:45][^4^][4] La recherche sur la psychiatrie * Les limites du modèle biomédical, qui réduit la souffrance humaine à des symptômes, des maladies et des traitements * Les effets néfastes de la psychiatrie sur les patients, notamment la stigmatisation, la violence, la perte d'autonomie et la chronicisation * Les alternatives possibles, comme la psychothérapie, la pair-aidance, les lieux de vie communautaires ou les approches transculturelles + [00:27:21][^5^][5] Le droit et la psychiatrie * L'évolution du droit du patient, grâce à l'influence de l'antipsychiatrie et à la protection constitutionnelle des libertés * Le rôle du juge des libertés et de la détention, qui contrôle les mesures d'hospitalisation sans consentement * Les difficultés de la pratique judiciaire, face à la complexité des situations, à la pression des experts et à la pénurie de moyens + [00:39:08][^6^][6] Les témoignages des patients * Les expériences vécues en psychiatrie, parfois bénéfiques, souvent traumatisantes * Les revendications des patients, comme le droit à l'autodétermination, le refus du diagnostic, le choix du soin ou la dénonciation des maltraitances * Les initiatives des patients, comme les associations, les collectifs, les médias ou les actions militantes

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:08:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence d'Anne-Marie Gagnon, une philosophe de la psychiatrie, qui présente ses recherches sur la définition du trouble mental et le rôle des valeurs dans la science.

      Elle explique comment la psychiatrie a été critiquée pour sa conception floue et normative du trouble mental, et comment elle a tenté de répondre à ces critiques en élaborant une définition basée sur la notion de dysfonction.

      Elle montre ensuite les limites de cette approche, et propose une alternative inspirée de la philosophie féministe des sciences, qui reconnaît la présence et l'importance des valeurs dans la science, sans renoncer à l'objectivité.

      Points saillants: + [00:02:51][^3^][3] L'historique de l'émergence du questionnement sur la définition du trouble mental * La psychiatrie a été remise en question dans les années 60-70 pour son efficacité, ses conditions de traitement et son statut scientifique * Le mouvement antipsychiatrique a accusé la psychiatrie de pathologiser la déviance sociale et d'utiliser le concept de maladie mentale comme un mythe * La crise entourant le diagnostic d'homosexualité a montré l'influence des groupes de pression et des valeurs sociales sur les catégories psychiatriques + [00:09:39][^4^][4] Les positions philosophiques sur la définition du trouble mental * Le naturalisme défend que le trouble mental est une dysfonction objective des fonctions naturelles, mais il peine à définir ces fonctions et à les distinguer des normes sociales * Le normativisme soutient que le trouble mental est une construction sociale basée sur des valeurs, mais il renonce à la scientificité de la psychiatrie et à la réalité des souffrances psychiques * La position hybride combine les deux approches, mais elle est difficile à articuler et à appliquer + [00:20:00][^5^][5] La proposition alternative inspirée de la philosophie féministe des sciences * La philosophie féministe des sciences remet en cause la conception traditionnelle de la science comme indépendante des valeurs, et propose une conception alternative qui reconnaît la présence et le rôle des valeurs dans la science * La proposition alternative consiste à définir le trouble mental comme une perturbation significative du fonctionnement psychique, biologique ou développemental, qui est évaluée selon des critères épistémiques, éthiques et politiques * Cette proposition permet de rendre compte de la diversité et de la pluralité des valeurs en jeu dans la psychiatrie, sans renoncer à l'objectivité et à la rigueur scientifique

      Résumé de la vidéo [00:21:00][^1^][1] - [01:08:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo présente la thèse d'Anne-Marie, qui porte sur la définition du trouble mental en psychiatrie et la question de l'objectivité scientifique.

      Elle propose une solution pour dépasser le débat entre le naturalisme et le normativisme, qui sont deux positions philosophiques opposées sur le rôle des valeurs dans la science.

      Sa solution consiste à adopter une conception alternative de la science, inspirée par la philosophie féministe des sciences, qui reconnaît la présence et l'importance des valeurs sociales et culturelles dans la production des savoirs scientifiques.

      Elle illustre sa proposition avec des exemples tirés de la psychiatrie et de la médecine.

      Points saillants: + [00:21:00][^3^][3] L'historique de la controverse sur la définition du trouble mental * La psychiatrie fait face à des critiques dans les années 60-70 * Le mouvement antipsychiatrique remet en question le concept de maladie mentale * La dépathologisation de l'homosexualité soulève le problème du vide conceptuel + [00:32:00][^4^][4] Les positions philosophiques sur le trouble mental * Le naturalisme défend une conception objective basée sur les fonctions naturelles * Le normativisme défend une conception subjective basée sur les valeurs sociales et culturelles * Les deux positions ont des problèmes et des limites + [00:45:00][^5^][5] La proposition d'Anne-Marie pour dépasser le débat * Adopter une conception alternative de la science qui admet la présence des valeurs * Distinguer les valeurs épistémiques et non épistémiques * Proposer des critères pour réguler les valeurs en science * Appliquer cette conception à la psychiatrie et à la médecine

      Résumé de la vidéo [00:46:00][^1^][1] - [01:08:00][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo présente les modèles sociaux de l'objectivité scientifique, qui sont des approches philosophiques qui reconnaissent le rôle des valeurs sociales et culturelles dans la production de la connaissance scientifique.

      L'objectif est de montrer comment ces modèles peuvent aider à penser la définition du trouble mental en psychiatrie, en dépassant l'opposition entre le naturalisme et le constructivisme.

      Points saillants: + [00:46:00][^3^][3] Les modèles sociaux de l'objectivité scientifique * Définition et origine des modèles sociaux * Exemples de modèles sociaux : la théorie de la communauté épistémique, la théorie de la démocratie épistémique, la théorie de la pluralité épistémique * Avantages et limites des modèles sociaux + [00:58:00][^4^][4] L'application des modèles sociaux à la définition du trouble mental * La notion de dysfonction comme une valeur sociale * La notion de préjudice comme une valeur sociale * La possibilité d'une objectivité sociale du trouble mental + [01:04:00][^5^][5] Les enjeux éthiques et politiques des modèles sociaux * La responsabilité sociale des psychiatres et des chercheurs * La participation des personnes concernées par le trouble mental à la définition * La diversité des perspectives sur le trouble mental

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:01:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est la première partie d'une conférence sur le concept de trouble mental et sa pertinence pour la psychiatrie personnalisée.

      Anne-Marie Gagné-Julien, médecin du sommeil, pédopsychiatre et docteur en philosophie de la psychiatrie, présente les enjeux épistémologiques et éthiques de cette approche, ainsi que les limites et les défis qu'elle pose.

      Elle compare la psychiatrie à l'oncologie, où la médecine personnalisée a connu des succès, mais aussi des limites.

      Elle interroge la notion de personnalisation, qui peut avoir des sens différents selon les disciplines et les contextes.

      Elle critique le rêve d'une psychiatrie fondée sur des marqueurs biologiques, qui négligerait la dimension clinique et relationnelle de la discipline.

      Elle propose de réfléchir à une psychiatrie qui soit à la fois précise, stratifiée et holistique, en tenant compte de la complexité des troubles mentaux et de la singularité des personnes.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de la conférencière et du sujet * Contexte de la médecine personnalisée et de ses dénominations * Paradoxe entre la personnalisation et la numérisation + [00:09:01][^4^][4] L'exemple de l'oncologie personnalisée * Développement des techniques de séquençage et de bioinformatique * Ciblage des traitements en fonction des marqueurs moléculaires * Limites de la précision et de la complexité cellulaire + [00:17:01][^5^][5] La psychiatrie personnalisée : un champ émergent * Chronologie et terminologie de la psychiatrie personnalisée * Promesse de recherches en pharmacologie, génétique, marqueurs, stades et modèles mathématiques * Hypothèse d'un complexe de la psychiatrie trop clinique

      Résumé de la vidéo [00:18:00][^1^][1] - [01:01:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo présente les enjeux et les limites de la psychiatrie personnalisée, en comparant avec l'oncologie.

      L'orateur explique que la psychiatrie personnalisée vise à trouver des marqueurs biologiques, génétiques ou computationnels pour caractériser les troubles mentaux et proposer des traitements adaptés.

      Il montre que cette approche pose des problèmes épistémologiques, éthiques et pratiques, et qu'elle n'est pas forcément adaptée à la spécificité de la psychiatrie.

      Points clés: + [00:18:00][^3^][3] La psychiatrie personnalisée suit-elle le modèle de la médecine personnalisée ? * La psychiatrie cherche à se légitimer comme une discipline médicale * La psychiatrie reprend les termes et les méthodes de la médecine personnalisée * La psychiatrie a-t-elle des caractéristiques propres qui nécessitent une approche différente ? + [00:28:00][^4^][4] La psychiatrie personnalisée existe-t-elle ? * Il existe des recherches qui tentent de développer une psychiatrie personnalisée * Ces recherches promettent une pharmacologie, une génétique, des marqueurs, des stades et des approches mathématiques plus précis * Ces recherches sont encore peu nombreuses, peu concluantes et peu applicables + [00:38:00][^5^][5] La psychiatrie personnalisée est-elle souhaitable ? * La psychiatrie personnalisée pose des questions éthiques sur la responsabilité, la liberté et la dignité des patients * La psychiatrie personnalisée risque de réduire la complexité des troubles mentaux à des données quantifiables * La psychiatrie personnalisée peut être en contradiction avec la clinique, la relation et la singularité des patients

      Résumé de la vidéo [00:40:00][^1^][1] - [01:01:00][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo présente les limites et les défis de la psychiatrie personnalisée et de précision, en comparant avec d'autres disciplines médicales comme l'oncologie.

      L'orateur propose deux hypothèses pour expliquer le développement de ce champ : l'imitation et l'enrichissement.

      Points forts: + [00:40:00][^3^][3] L'hypothèse de l'imitation * La psychiatrie voudrait imiter l'oncologie qui a réussi à trouver des marqueurs biologiques * La psychiatrie suit les termes et les concepts de la médecine personnalisée * La psychiatrie cherche à se légitimer et à se crédibiliser + [00:48:00][^4^][4] L'hypothèse de l'enrichissement * La psychiatrie personnalisée serait une étape d'enrichissement de la discipline * La psychiatrie articulerait des approches personnalisées, des biotechnologies et des spécificités propres * La psychiatrie intégrerait des dimensions relationnelles, sociales et environnementales + [00:56:00][^5^][5] Les limites et les défis de la psychiatrie personnalisée * Le coût épistémique : la perte de connaissances et de perspectives * Le coût éthique : la sélection des patients, la stigmatisation, la réduction de la personne * Le coût social : la transformation du système de santé, la déshumanisation, la marchandisation

    1. Voici un résumé de la page web que vous consultez :

      • La détection précoce des troubles psychotiques chez les jeunes : C'est le sujet principal de la page, qui présente les enjeux, les causes et les solutions pour prendre en charge les adolescents et les jeunes adultes qui souffrent de troubles psychotiques, comme la schizophrénie.
      • Le pôle PEPIT de l'hôpital Sainte-Anne : C'est un exemple de structure spécialisée dans la détection et l'évaluation des troubles psychotiques chez les jeunes, qui propose une approche pluridisciplinaire et implique les patients et leurs familles dans le soin.
      • La psychothérapie institutionnelle : C'est une autre approche de la psychiatrie, qui considère la maladie mentale comme un problème social et non pas seulement organique, et qui met en place des soins psychiques adaptés à chaque cas.
      • Le Collectif du printemps de la psychiatrie : C'est un mouvement qui revendique plus de moyens humains et financiers pour l'hôpital public, et qui souhaite organiser des assises citoyennes de la psychiatrie ouvertes à toute la société.
    2. Un Français sur 5 connaîtra dans sa vie un épisode psychiatrique. Dans les trois quart des cas, les premiers symptômes apparaissent entre 15 et 25 ans.
    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [03:18:25][^2^][2]:

      Cette vidéo est la deuxième partie du colloque "Donner la parole aux usagers" qui s'est tenu le vendredi 24 mars 2023 de 9h00 à 17h00. Elle présente les interventions de plusieurs personnalités du secteur social et médico-social, ainsi que les échanges avec la salle, sur les enjeux et les pratiques de la participation des usagers.

      Points forts: + [02:13][^3^][3] Denis PIVETEAU introduit la table ronde sur la participation des personnes âgées * Présente les trois invités : Marie-Françoise FUCHS, Pascal CHAMPVERT et Jean-Philippe VINQUANT * Pose des questions sur la parole, l'accompagnement, la vie collective, la vie associative et la vie citoyenne des personnes âgées + [08:18][^4^][4] Marie-Françoise FUCHS témoigne de son expérience de fondatrice et présidente d'honneur de l'association Hold-Up * Explique le besoin des personnes âgées de se regrouper, de se faire entendre et de défendre leurs droits et leurs intérêts * Souligne l'importance de l'innovation, de la créativité, de l'humour et du sens dans le vieillissement * Remercie l'invitation et la reconnaissance du grand âge + [21:27][^5^][5] Pascal CHAMPVERT expose son point de vue de président de l'AD-PA et vice-président de l'EAN * Dénonce la stigmatisation, la discrimination et la maltraitance des personnes âgées * Revendique le respect, la dignité, l'autonomie et la liberté des personnes âgées * Présente des exemples de projets participatifs, comme le citoyenage ou les haltes de vie + [34:59][^6^][6] Denis PIVETEAU anime les questions/réponses avec la salle * Aborde des sujets comme la formation des professionnels, la place des familles, la démocratie sanitaire, la bientraitance, etc. + [47:50][^7^][7] Marie-Françoise FUCHS conclut la table ronde en rappelant les valeurs de Hold-Up * Insiste sur la nécessité de se faire ensemble, de se soutenir, de s'entraider, de s'écouter * Invite à rejoindre l'association et à participer à ses activités + [49:00][^8^][8] Jean-Philippe VINQUANT présente la section âge du HCFEA dont il est le président * Explique les missions, la composition, le fonctionnement et les travaux du HCFEA * Annonce la préparation d'un avis sur la participation des personnes âgées * Sollicite les contributions des acteurs du secteur + [1:04:15][^9^][9] Denis PIVETEAU anime les questions/réponses avec la salle * Aborde des sujets comme la représentativité des usagers, la coordination des acteurs, la simplification des démarches, la prévention de la perte d'autonomie, etc. + [1:17:00][^10^][10] Dominique LIBAULT introduit la table ronde sur la participation des usagers en situation de précarité * Présente les trois invités : Louis GALLOIS, Marine JEANTET et Marie-Aleth GRARD * Pose des questions sur la lutte contre la pauvreté, l'accès aux droits, l'accompagnement social, la participation citoyenne, etc. + [1:26:16][^11^][11] Louis GALLOIS expose son point de vue de président de la Fédération des acteurs de la solidarité * Dresse un état des lieux alarmant de la pauvreté en France * Défend le rôle des associations de solidarité dans l'accueil, l'écoute, le soutien et l'insertion des personnes en situation de précarité * Plaide pour une politique publique ambitieuse, concertée et évaluée en faveur des plus démunis + [1:31:24][^12^][12] Marine JEANTET expose son point de vue de déléguée interministérielle à la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté * Présente les axes, les mesures, les moyens et les résultats de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté * Insiste sur la dimension participative de la stratégie, qui associe les personnes concernées, les associations, les collectivités et les services de l'Etat * Appelle à renforcer la mobilisation de tous les acteurs pour réduire les inégalités et favoriser l'inclusion sociale + [1:41:00][^13^][13] Marie-Aleth GRARD témoigne de son expérience de vice-présidente d'ATD Quart Monde et de membre du CESE * Raconte son parcours de militante engagée auprès des personnes en situation de grande pauvreté * Partage les difficultés, les attentes, les besoins, les aspirations et les propositions des personnes en précarité * Invite à changer de regard, de posture, de relation et de méthode pour co-construire des solutions avec les personnes concernées + [1:50:46][^14^][14] Louis GALLOIS anime les questions/réponses avec la salle * Aborde des sujets comme la participation des jeunes, la coordination des dispositifs, la simplification des procédures, la garantie des droits fondamentaux, etc. + [2:01:05][^15^][15] Jean-Benoît DUJOL conclut la table ronde en faisant le bilan de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté * Rappelle les objectifs, les priorités, les actions et les indicateurs de la stratégie * Reconnaît les avancées, les limites, les freins et les défis de la mise en œuvre de la stratégie * Souligne l'importance de la participation des usagers, des associations, des collectivités et des services de l'Etat dans la co-construction, le suivi et l'évaluation de la stratégie + [2:15:46][^16^][16] Denis PIVETEAU fait la transition vers la clôture du colloque * Fait le lien entre les deux tables rondes sur la participation des usagers * Soulève des questions transversales sur la démocratie participative, la représentation des usagers, la qualité de l'accompagnement, la place des associations, etc. * Annonce l'intervention de Christophe DEVYS pour clôturer le colloque + [2:35:15][^17^][17] Christophe DEVYS clôture le colloque en remerciant les organisateurs, les intervenants, les participants et les partenaires * Fait le bilan des échanges, des témoignages, des réflexions et des propositions qui ont eu lieu lors du colloque * Rappelle les enjeux, les principes, les valeurs et les ambitions de la participation des usagers * Appelle à poursuivre le dialogue, la concertation, la coopération et l'innovation entre les acteurs du secteur social et médico-social

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [03:35:25][^2^][2] :

      Cette vidéo est la retransmission d'une journée d'étude organisée par le Conseil d'État sur le thème de la place et du rôle de l'usager dans les politiques sanitaires, sociales et médico-sociales. Elle se compose de quatre tables rondes, chacune portant sur un aspect particulier de la question : la précarité, le handicap, le grand âge et la démocratie sanitaire. Chaque table ronde réunit des intervenants issus du monde associatif, universitaire, administratif ou juridictionnel, qui exposent leurs points de vue, leurs expériences et leurs propositions. Un grand témoin, Dominique Libeau, synthétise les échanges et les met en perspective. La journée est ouverte par le vice-président du Conseil d'État, Didier Tabuteau, et clôturée par le président de la section sociale, Christophe Devys.

      Points forts : + [00:02:26][^3^][3] L'ouverture de la journée par Didier Tabuteau * Présente le sujet et les enjeux de la journée * Souligne la diversité et la richesse des acteurs du secteur sanitaire, social et médico-social * Insiste sur la notion d'usager-acteur, qui doit être reconnu comme citoyen, personne et collectif + [00:38:35][^4^][4] La première table ronde sur la précarité * Aborde les difficultés d'accès aux droits et aux soins des personnes en situation de précarité * Analyse les causes et les conséquences de la précarité sur la santé et le parcours de vie * Présente des initiatives et des solutions pour lutter contre la précarité et favoriser l'insertion + [01:24:01][^5^][5] La deuxième table ronde sur le handicap * Traite des enjeux de la participation des personnes en situation de handicap à la vie sociale * Évoque les obstacles et les leviers pour la réalisation du projet de vie des personnes handicapées * Illustre des expériences et des pratiques innovantes en matière d'accompagnement et de soutien + [02:00:01][^6^][6] La troisième table ronde sur le grand âge * Interroge la place et le rôle des personnes âgées dans la société et dans les politiques publiques * Débat des questions liées à la dépendance, à la perte d'autonomie et à la fin de vie * Partage des témoignages et des réflexions sur les besoins et les attentes des personnes âgées + [02:40:01][^7^][7] La quatrième table ronde sur la démocratie sanitaire * Réfléchit aux modalités et aux enjeux de la participation des usagers aux décisions de santé * Relève les avancées et les limites de la démocratie sanitaire en France et à l'étranger * Propose des pistes d'amélioration et des perspectives pour renforcer la démocratie sanitaire

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:03:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence du Dr Olivier Revol, pédopsychiatre et spécialiste des troubles de l'apprentissage, sur le thème de l'enfant agité et du trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Il explique les causes, les symptômes, les conséquences et les traitements possibles de ce trouble, ainsi que les stratégies éducatives et pédagogiques à adopter pour aider ces enfants à réussir à l'école et dans la vie.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Présentation du Dr Revol et de son parcours * Dirige le centre de référence des troubles d'apprentissage à Lyon * Auteur de plusieurs livres sur le sujet * S'intéresse aux enfants agités, hyperactifs, à haut potentiel ou Asperger + [00:02:31][^4^][4] Définition et diagnostic de l'enfant agité et du TDAH * L'enfant agité peut avoir plusieurs causes: psychologiques, familiales, scolaires, neurologiques * Le TDAH est un trouble neurologique qui se caractérise par un déficit de l'attention, une impulsivité et une hyperactivité * Le TDAH se diagnostique par des échelles de comportement, des tests neuropsychologiques et des examens médicaux * Le TDAH touche environ 5% des enfants, plus souvent les garçons que les filles + [00:22:02][^5^][5] Les conséquences du TDAH sur la scolarité et la vie sociale * Le TDAH entraîne des difficultés à se concentrer, à s'organiser, à respecter les consignes, à contrôler ses émotions * Le TDAH provoque souvent un sentiment d'injustice, de rejet, de culpabilité, de honte chez l'enfant et sa famille * Le TDAH peut conduire à un échec scolaire, à une dépression, à une délinquance, à une addiction, à une violence + [00:41:20][^6^][6] Les traitements possibles du TDAH * Le TDAH se traite par une approche multimodale: médicamenteuse, psychologique, éducative et pédagogique * Le traitement médicamenteux repose sur la Ritaline, un psychostimulant qui augmente la dopamine dans le cerveau * Le traitement psychologique vise à renforcer l'estime de soi, la confiance, la motivation, la résilience de l'enfant * Le traitement éducatif consiste à instaurer des règles claires, des routines, des récompenses, des limites à la maison * Le traitement pédagogique implique de s'adapter au rythme, au style, aux besoins, aux intérêts de l'enfant à l'école + [00:58:01][^7^][7] Les conseils aux parents et aux enseignants pour accompagner l'enfant TDAH * Reconnaître que le TDAH est un handicap, pas une volonté de nuire ou de mal faire * Communiquer avec l'enfant, les parents, les enseignants, les professionnels de santé * Encourager l'enfant, valoriser ses efforts, ses progrès, ses réussites * Proposer un environnement calme, structuré, sécurisant, stimulant * Lui laisser du temps, de l'espace, de la liberté, de la créativité

    1. Endométriose, briser le silence | ARTE Regards

      Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:30:00][^2^][2]:

      Cette vidéo traite de l'endométriose, une maladie inflammatoire chronique qui touche une personne menstruée sur 10 et qui provoque des douleurs pelviennes, des troubles digestifs et des difficultés à concevoir. Elle suit le parcours de deux femmes, Priscilla et Thésia, qui ont été diagnostiquées tardivement et qui cherchent à améliorer leur qualité de vie et à sensibiliser la société sur cette maladie méconnue.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Priscilla, infirmière de 36 ans * Souffre d'endométriose depuis 20 ans sans être prise au sérieux * Associe les règles aux médicaments et à la douleur * Découvre l'Institut de la femme et de l'endométriose, un lieu d'accompagnement + [00:06:02][^4^][4] Présentation de Thésia, étudiante en droit franco-allemand * Hospitalisée à 14 ans pour des douleurs intenses, mais pas diagnostiquée * Souffre de vertiges, d'évanouissements et de troubles intestinaux * S'engage dans une initiative citoyenne pour faire reconnaître l'endométriose + [00:12:02][^5^][5] Les symptômes et les traitements de l'endométriose * L'endométriose se caractérise par la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine en dehors de l'utérus * Le tissu endométrial réagit aux hormones et entraîne des réactions inflammatoires * Les traitements visent à soulager les douleurs, à réduire l'inflammation et à préserver la fertilité * Les traitements peuvent être médicamenteux, hormonaux ou chirurgicaux + [00:20:02][^6^][6] Les conséquences de l'endométriose sur la vie quotidienne * L'endométriose peut entraîner des difficultés à travailler, à étudier, à se déplacer ou à avoir des relations sociales * L'endométriose peut affecter la confiance en soi, l'estime de soi et la sexualité * L'endométriose peut avoir un impact sur le désir d'enfant et la fertilité * L'endométriose nécessite une adaptation permanente et une gestion de l'énergie

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:09:00][^2^][2]:

      Cette vidéo traite du sujet des violences conjugales et de leurs conséquences sur la parentalité et les enfants. Elle présente les caractéristiques des auteurs de violences, les facteurs déclencheurs des passages à l'acte, les effets psychotraumatiques sur les victimes et les pistes de prévention et de protection.

      Points clés: + [00:00:16][^3^][3] La violence dans les couples est très présente autant dans la relation parentale que dans la relation conjugale * Les conflits autour d'une question éducative sont souvent à l'origine des violences * Les auteurs ont du mal à accepter la différenciation et l'autonomie de la victime * La victime s'adapte aux demandes de l'auteur pour éviter les crises + [00:04:02][^4^][4] L'auteur de violences conjugales ne peut pas être un bon parent pour ses enfants * Les enfants sont exposés aux violences et en subissent les conséquences * Les enfants présentent des troubles du développement, de l'attachement, de la socialisation et du comportement * Les enfants risquent de reproduire les schémas de violence ou de subir d'autres formes de maltraitance + [00:07:42][^5^][5] La violence est un poison qui attaque la parentalité et la santé des enfants * Les enfants sont des victimes civiles des violences conjugales et doivent être entendus et examinés * Les violences sont le résultat d'un système culturel qu'il faut changer * La question est de savoir jusqu'à quel point on accepte la souffrance des enfants pour laisser le pouvoir à un homme violent

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [01:06:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence de Margaux Sanchez, chercheuse en psychologie, sur le développement des compétences psychosociales (CPS) chez les élèves et les enseignants. Elle présente les enjeux, les définitions, les recherches et les pratiques liés aux CPS, ainsi que les bénéfices pour la santé mentale, le bien-être et les apprentissages.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Le contexte et les enjeux des CPS * Les chiffres alarmants du harcèlement, du décrochage et des problèmes de santé mentale chez les élèves * Le besoin d'un meilleur équilibre entre instruction et éducation * Les initiatives en France pour promouvoir le bien-être à l'école + [00:09:20][^4^][4] La définition et les catégories des CPS * Le concept proposé par l'OMS qui regroupe des compétences utiles pour la vie quotidienne * Les trois grandes catégories: cognitives, émotionnelles et sociales * Les effets positifs des CPS sur la santé mentale, le climat scolaire, l'engagement et la réussite des élèves + [00:25:17][^5^][5] Les recherches et les interventions sur les CPS * Les trois grands domaines de recherche: le développement spécifique, le développement transversal et le développement contextualisé des CPS * Les exemples de programmes et de pratiques efficaces pour développer les CPS chez les élèves et les enseignants * Les conditions et les facteurs de réussite des interventions sur les CPS + [00:49:03][^6^][6] Les choix et les perspectives pour les CPS * Les différentes façons efficaces de développer les CPS qui correspondent aux besoins et aux contextes des acteurs * L'importance de l'implication des enseignants, des élèves, des familles et des établissements scolaires * Les pistes pour renforcer le système éducatif et la formation initiale et continue des professionnels

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:35:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence sur les sciences du danger et leur application en psychiatrie légale, organisée par la section de psychiatrie légale de l'AFPBN. Trois intervenants exposent leurs réflexions et leurs expériences sur le sujet, en abordant les aspects théoriques, pratiques et éthiques.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction par Nidal Moukaddam * Présente le contexte et les objectifs de la conférence * Présente les trois intervenants et leurs parcours * Souligne l'importance de la psychiatrie légale et de la science du danger + [00:02:01][^4^][4] Mathieu Lacambre : La naissance de la science du danger en psychiatrie * Définit les concepts de risque, de danger, de sécurité et de sûreté * Présente les origines et les principes des sciences du danger (cindyniques) * Explique les applications et les limites des sciences du danger en psychiatrie * Illustre son propos avec un exemple de prise en charge d'un agresseur sexuel sous injonction de soins + [00:21:01][^5^][5] Laurent Lallier : L'expertise psychiatrique à la lumière des neurosciences * Présente les enjeux et les modalités de l'expertise psychiatrique pénale * Présente les apports et les limites des neurosciences dans l'évaluation de la responsabilité pénale * Explique les notions de discernement, d'altération du jugement et d'abolition du discernement * Illustre son propos avec des exemples de cas cliniques et de recherches en neuro-imagerie + [00:40:01][^6^][6] Nidal Moukaddam : La science du danger et la prévention du suicide * Présente les enjeux et les chiffres du suicide en France et dans le monde * Présente les facteurs de risque et de protection du suicide * Présente les modèles et les outils de prédiction du suicide * Explique les limites et les biais des modèles prédictifs * Présente les stratégies et les recommandations de prévention du suicide + [01:00:01][^7^][7] Questions-réponses avec le public * Les intervenants répondent aux questions du public sur divers aspects de la science du danger et de la psychiatrie légale * Les questions portent notamment sur la formation des experts, la place des victimes, la responsabilité des soignants, l'éthique des neurosciences, la prévention du suicide chez les jeunes, etc.

    1. https://www.youtube.com/watch?v=xJr06l79oL8

      Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:05:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est une émission de la FCPE Haute-Savoie sur le thème des activités physiques, de l'EPS et du sport scolaire. Elle réunit des intervenants qui sont professeurs d'EPS, directeur d'école, président de la FCPE et syndicaliste. Ils abordent les enjeux, les difficultés et les perspectives de ces domaines pour les élèves du premier et du second degré.

      Points forts: + [00:01:00][^3^][3] La différence entre l'activité physique, l'EPS et le sport scolaire * L'activité physique est le fait de bouger et de dépenser de l'énergie * L'EPS est une discipline d'enseignement obligatoire qui vise des objectifs variés de motricité et d'éducation * Le sport scolaire est un prolongement de l'EPS qui se fait sur la base du volontariat dans les associations sportives + [00:11:00][^4^][4] Le dispositif des 30 minutes d'activités physiques quotidiennes * Il s'agit d'une mesure mise en place par le ministre Blanquer en 2021 pour lutter contre la sédentarité et préparer les JO 2024 * Il s'agit de faire bouger les élèves pendant la récréation ou le périscolaire, sans se substituer aux 3 heures d'EPS hebdomadaires * Il pose des questions sur la mise en œuvre, l'évaluation, la sur-sollicitation et l'égalité des élèves + [00:21:00][^5^][5] Les conditions d'enseignement de l'EPS dans le premier et le second degré * Les intervenants dénoncent le manque de formation, de moyens, de temps et de reconnaissance de l'EPS * Ils revendiquent 4 heures d'EPS par semaine pour tous les niveaux, ainsi que la préservation du mercredi après-midi pour le sport scolaire * Ils soulignent l'importance de l'EPS pour le développement global des élèves, tant sur le plan physique que cognitif, social et affectif + [00:39:00][^6^][6] Les questions des auditeurs sur divers sujets liés à l'EPS et au sport scolaire * Les intervenants répondent aux questions sur les programmes, les évaluations, les options, les sections sportives, les partenariats, etc. * Ils donnent des exemples de pratiques innovantes, de projets pédagogiques, de ressources disponibles, etc. * Ils invitent les parents à s'impliquer dans la vie sportive de leurs enfants et à les encourager à pratiquer une activité physique régulière

    1. http://www.youtube.com/watch?v=qx9ruIU_wWM

      Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:07:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est la quatrième émission du direct de la FCPE 74, une fédération de parents d'élèves. Le thème abordé est la santé et l'accueil des enfants en milieu scolaire, avec la participation de quatre intervenantes : une psychologue de l'éducation nationale, une accompagnatrice d'enfants en situation de handicap, et deux infirmières scolaires. Elles présentent leurs rôles, leurs missions, leurs difficultés et leurs projets au sein des établissements scolaires. Elles répondent également aux questions des parents sur les sujets liés à la santé, au handicap, à l'orientation, et à la crise sanitaire.

      Points forts : + [00:00:13][^3^][3] Introduction du thème et des intervenantes * Présentation de la FCPE 74 et de son émission * Annonce du thème de la santé et de l'accueil des enfants * Présentation des quatre intervenantes + [00:07:31][^4^][4] Le rôle des infirmières scolaires * Diplômées d'Etat et intégrées à l'éducation nationale * Travail individualisé et collectif auprès des élèves * Dépistage, promotion de la santé, éducation à la santé * Accueil des enfants à besoins spécifiques + [00:25:28][^5^][5] L'accompagnement des enfants en situation de handicap * Présentation du métier d'accompagnante (AESH) * Différence entre AVS et AESH * Collaboration avec les enseignants, les parents, les médecins * Difficultés liées au statut, à la formation, à la rémunération + [00:37:42][^6^][6] Le rôle des psychologues de l'éducation nationale * Changement de référentiel en 2017 * Deux spécialités : éducation, développement et apprentissages (EDA) et éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle (EDO) * Missions de prévention, d'évaluation, d'accompagnement, de conseil * Impacts psychologiques de la crise sanitaire + [00:51:04][^7^][7] Questions d'actualité et conclusion * Point sur le conseil départemental de l'éducation nationale * Présentation du livret d'accueil des parents d'élèves * Annonce de la prochaine émission sur l'orientation * Souhaits de bonnes fêtes de fin d'année

    1. ainsi de l’absence de prise en compte des dépenses de capteurs de CO2 dans lesétablissements scolaires, dont il a été constaté qu’ils avaient pu être imputés dans les dépensesd’éducation par des collectivités territoriales
    2. de favoriser la prise en compte de l'éducation pour la santé et la promotion de la santédans l'ensemble des politiques publiques
    3. de suivre l'élaboration et la mise en œuvre des plans ou programmes d'actions préparéspar les ministres dans le cadre de leurs attributions lorsque les mesures envisagées sontsusceptibles d'avoir un impact significatif sur la santé de la population ou sur lesinégalités de santé. »
    4. éducation pour lasanté
    5. éducation pour la santé
    6. promotion de la nutrition santé hors lutte contre l'obésité
    7. ) le montant de la « prévention sanitaire » et l’hygiène et salubritépublique » (communes) et « prévention et éducation pour la santé (départements)
    1. Cette vidéo est une audition du co-président de la Commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (CIIVISE), Edouard Durand, devant la commission des lois de l'Assemblée nationale le 19 juillet 2023.

      Il présente le bilan du travail de la CIIVISE, notamment son dernier avis sur le coût du déni des violences sexuelles faites aux enfants, estimé à 9,7 milliards d'euros par an.

      Il répond également aux questions des députés sur les enjeux de la prévention, de la prise en charge, de la justice et de la reconnaissance des victimes.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00] - [00:17:32]:

      Cette vidéo présente une conférence de Didier Jourdan, titulaire de la Chaire Unesco en éducation et santé, sur les enjeux et les perspectives de l'éducation à la santé tout au long de la vie. Il propose quatre idées pour renforcer les capacités éducatives des différents milieux de vie, en s'appuyant sur deux exemples : les cités éducatives et les services d'aide à domicile pour les seniors.

      Temps forts: + [00:00:12] L'invitation du Crès et l'hommage à Franck Chauvin * Présente le contexte et l'objectif de la conférence * Rend hommage au travail et à l'amitié de Franck Chauvin * Souligne la nécessité d'apporter des solutions concrètes + [00:02:18] Où apprend-on la santé ? * Affirme que la santé s'apprend d'abord dans la famille, puis dans d'autres milieux * Invite à sortir de l'obnubilation par l'école comme lieu unique d'éducation * Donne l'exemple des cités éducatives et des services d'aide à domicile + [00:06:03] Quels sont les enjeux éducatifs pour demain ? * Reconnaît les progrès réalisés en matière de prévention et de promotion de la santé * Identifie les trois leviers d'action : l'environnement, les capacités et l'accès aux services * Insiste sur la dimension éducative de toute intervention de santé publique + [00:08:12] Où se situe l'action éducative ? * Suggère que le territoire de vie est l'échelon pertinent pour coordonner les interventions * Montre la diversité des rôles et des responsabilités des collectivités territoriales * Plaide pour le développement des capacités éducatives des milieux de vie + [00:10:46] Comment construire des parcours éducatifs de santé ? * Préconise de partir de l'existant et de valoriser les pratiques en cours * Explique comment élaborer un parcours éducatif de santé dans une cité éducative * Présente un dispositif de formation pour les intervenants à domicile des seniors + [00:16:52] Conclusion et invitation à contribuer au guide de l'Unesco * Résume les principales idées de la conférence * Souligne l'importance de la co-construction et de la participation des acteurs * Invite à rejoindre le projet de l'Unesco sur l'apprentissage en santé tout au long de la vie

    1. Résumé de la vidéo [00:00:21][^1^][1] - [00:30:18][^2^][2]:

      Cette vidéo présente les moyens mis à disposition par l'ARS PACA pour accompagner les collectivités territoriales dans la mise en place de projets locaux de santé. Elle explique les étapes, les conditions de réussite et les outils disponibles pour élaborer, piloter et évaluer des contrats locaux de santé (CLS) ou des conseils locaux en santé mentale (CLSM).

      Points forts: + [00:00:21][^3^][3] Le contexte et les enjeux des projets locaux de santé * Réduire les inégalités sociales et territoriales de santé * Améliorer la coordination des politiques publiques de santé * Mobiliser les élus et les collectivités comme acteurs clés + [00:06:40][^4^][4] La conduite de projet du projet local de santé * Réaliser un diagnostic partagé du territoire * Définir des objectifs opérationnels et un plan d'action * Installer des instances de gouvernance et de suivi * Évaluer le projet et ses résultats + [00:13:01][^5^][5] L'accompagnement de l'ARS PACA * Apporter un appui financier via le fonds d'intervention régional * Contribuer au déploiement des CLS et des CLSM * Soutenir la coordination territoriale de santé * Faciliter la mise en cohérence des dispositifs + [00:23:59][^6^][6] Les questions et les échanges avec les participants * Partager des retours d'expérience et des bonnes pratiques * Répondre aux interrogations et aux besoins des collectivités * Valoriser les initiatives et les dynamiques locales * Donner des contacts et des ressources utiles

    1. Résumé vidéo [00:00:01] - [01:04:59]:

      Cette vidéo est un webinaire sur la vaccination contre les infections à papillomavirus humain (HPV), animé par le professeur Daniel Floret, vice-président de la commission technique des vaccinations à la Haute Autorité de Santé. Il présente les données scientifiques sur l'efficacité, la sécurité et l'impact de la vaccination HPV, ainsi que les recommandations actuelles en France.

      Temps forts: + [00:00:15] Présentation du webinaire et des intervenants * Organisé par le comité régional d'éducation pour la santé et l'Agence Régionale de Santé PACA * Premier des quatre webinaires annuels sur la vaccination * Généralisation de la vaccination HPV dans les collèges pour les élèves de 5e dès la rentrée 2023 + [00:03:00] Les infections et les maladies liées au papillomavirus * Plus de 200 génotypes de HPV, classés en faible ou fort potentiel oncogène * Responsables de verrues génitales, de lésions précancéreuses et de cancers du col de l'utérus, de la vulve, du vagin, de l'anus et de la gorge * Histoire naturelle de l'infection HPV : infection, réponse immunitaire, élimination ou persistance, progression vers le cancer * Facteurs de risque de l'infection HPV : ancienneté et nombre de partenaires sexuels, infection par le VIH, transplantation d'organes, hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) + [00:10:12] Le cancer du col de l'utérus en France et dans le monde * Environ 3000 cas et 1100 décès par an en France, avec une incidence maximale entre 45 et 49 ans * Quatrième cancer et quatrième cause de mortalité par cancer chez la femme dans le monde, avec 600 000 cas et 340 000 décès par an * 88% des cancers du col concernent des pays à revenus faible ou intermédiaire * Dépistage organisé par cytologie ou recherche du virus HPV chez les femmes de 25 à 65 ans, avec un objectif de 80% de couverture + [00:14:00] Les vaccins contre le papillomavirus * Basés sur des pseudo-particules virales, qui entraînent une forte réponse immunitaire sérique avec des anticorps neutralisants * Trois types de vaccins : bivalent (contre HPV 16 et 18), quadrivalent (contre HPV 6, 11, 16 et 18) et nonavalent (contre HPV 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58) * Efficacité évaluée sur la prévention des lésions précancéreuses liées aux HPV ciblés par le vaccin, avec des taux supérieurs à 90% * Sécurité confirmée par de nombreuses études de pharmacovigilance, sans augmentation du risque de maladies auto-immunes, de fausses couches ou de troubles neurologiques + [00:29:57] L'impact de la vaccination HPV dans le monde * Diminution de la prévalence des HPV ciblés par le vaccin, des lésions précancéreuses et des verrues génitales dans les pays ayant une forte couverture vaccinale * Diminution de l'incidence du cancer du col de l'utérus en Australie, où la couverture vaccinale est supérieure à 80% * Protection croisée contre d'autres HPV oncogènes non ciblés par le vaccin * Immunité de groupe observée chez les personnes non vaccinées, grâce à la réduction de la circulation du virus + [00:37:06] La durée de protection et les schémas vaccinaux * Persistance des anticorps neutralisants pendant plus de 10 ans après la vaccination, sans nécessité de rappel * Schémas vaccinaux à deux ou trois doses selon l'âge, avec une intervalle minimal de 5 mois entre les doses * Possibilité de schémas à une dose, avec des données préliminaires encourageantes mais pas encore suffisantes + [00:43:07] La vaccination des garçons et les recommandations en France * Justifiée par la prévention des cancers ORL, anaux et péniens, ainsi que des verrues génitales chez les hommes * Bénéfique également pour la protection des femmes, en réduisant la circulation du virus * Recommandée pour tous les garçons de 11 à 14 ans, avec un rattrapage possible jusqu'à 19 ans révolus * Recommandée également pour les HSH jusqu'à 26 ans et pour les futurs transplantés d'organes dès 9 ans * Couverture vaccinale insuffisante en France, avec environ 40% pour une dose et 33% pour un schéma complet à 15 ans chez les filles

    1. Cette vidéo explique les troubles des conduites alimentaires (TCA), leurs causes, leurs conséquences et leurs traitements. Elle aborde les trois principaux TCA : l’anorexie mentale, la boulimie et l’hyperphagie boulimique, ainsi que d’autres troubles moins connus. Elle donne des conseils pour repérer, évaluer et accompagner les personnes souffrant de TCA, en insistant sur le rôle des parents, des professionnels de santé et des réseaux spécialisés.

    1. Voici un résumé de la vidéo que vous avez ouverte dans votre navigateur Microsoft Edge :

      • Webinaire 2023 : “La santé mentale des enfants et des jeunes” : Il s'agit d'un colloque organisé par la FCPE, une fédération de parents d'élèves, le 21 mars 2023, sur le thème du bien-être des enfants et des jeunes dans le contexte post-covid¹[1].
      • Intervenants : Claire Bey, chargée de la santé et de l'action sociale au ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, et Eric Delemar, Défenseur des enfants auprès de la Défenseur des droits²[2].
      • Objectifs : Faire un bilan de l'état psychologique des jeunes, proposer des pistes d'action et des préconisations pour la prévention, le dépistage et la remédiation des troubles de la santé mentale³[3].
      • Références : La vidéo contient de nombreux liens vers d'autres ressources de la FCPE, comme des webinaires, des articles, des campagnes, etc.
    1. les infirmières qui sont une demi-journée par établissement qui ont à leur charge 00:31:40 des milliers d'élèves ah il y a plus d' il y a plus une infirmière dans chaque établissement ah non non non mais ça j'en aais parlé les les gens sont étonnés mais c'est quand parce que de notre dans not deux montants ah oui il 00:31:51 avait une infirmière en permanence et ça rendait beaucoup de service CIT souvent une soupable de sécurité je me souviens chanceux si on a une infirmière sur un jour de la semaine c'est-à-dire que si un élève tombe se blesse ou quoi faut 00:32:03 que ça soit le mardi sinon sinon tant pis pour lui et mais mais les infirmières servent pas qu'à ça c'est aussi voilà une soupape quand un élève va pas bien
    1. TOULOUSE Table ronde enregistrée au REC22 avec Jacques Van Rillaer (Professeur émérite de psychologie à l'université de Louvain) et Franck Ramus (Directeur de Recherche CNRS, laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique).

      00:01:31 : (J.V.R.) définitions historiques de psychanalyse et termes voisins ; explications ultimes des troubles ; avant et à partir de 1914 , dont comme Freud l'a conçue, 00:09:10 : il n'a pratiquement rien enlevé ; change la théorie de la séduction ; 00:15:50 : du nouveau et du bon dans la psychanalyse = le bon n'est pas nouveau et le nouveau n'est pas bon (1909 - un psy de Fribourg) 00:29:45 : (F.R.) interface psychanalyse et neurosciences = "neuropsychanalyse" ; psychanalyse a légitimité scientifique contestée ; neuro-foutaises ; 00:33:25 : concepts qui se ressemblent ; mots voisins ; bon mais pas nouveau ; jusqu'à Platon 00:36:55 : pas de preuves aux hypothèses psychanalyse de troubles mentaux 00:38:15 : ce que les psychanalystes essayent de s'approprier ; 00:38:55 : ce dont ne parle jamais la neuropsy. 00:40:00 : épistémologie (3 points) 00:41:10 : Biblio avec méta-analyses : conclusions pas en correspondance avec citations 00:47:15 : quand aboutit au désespoir et suicide ; 00:48:08 : nombre de croyants en psychanalyse = argument non convainquant 00:50:22 : prédominance en France dans milieu psychiatrique... / TCC : effet Lacan 00:54:00 : les psychanalystes d'aujourd'hui : mélange d'absurdités et de bon sens ; nombreuses écoles pour gérer les désaccords (comme schismes) 01:00:26 : encore enseigné à l'université, sans source ou juste un livre ; programme national en médecine mais pas en psycho, progrès lents.

      Animation : Priscille Lacombe

  3. Jan 2024
    1. Le mercredi 24 janvier 2024, France terre d'asile et l'Institut Convergences Migrations ont organisé un colloque sur la santé mentale des demandeur·se·s d'asile au Ministère de la Santé.

      Retrouvez dans ce dernier replay : 6) La table ronde sur la santé mentale des enfants demandeurs d’asile : comment mieux détecter et accompagner ? - Thierry Baubet, professeur des universités praticien hospitalier en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, Université Sorbonne Paris Nord, chef de service AP-HP, Hôpital Avicenne, codirecteur scientifique du Centre National de Ressources et de Résilience (Cn2r) - Andrea Barros Leal, psychologue clinicienne au Comede - Mario Speranza, pédopsychiatre, professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (Université de Versailles), directeur de recherche, INSERM Paris Saclay - Anne Hegoburu, sous-directrice de la régulation de l’offre de soins, Direction générale de l’offre de soins, Ministère du travail, de la santé et des solidarités Modération : Lamia Missaoui, sociologue, Laboratoire Printemps UVSQ, Co-directrice du département Health de l'Institut Convergences Migrations

      La conclusion de cette journée d'échanges - Delphine Rouilleault, directrice générale de France terre d’asile

    1. Mercredi 24 janvier 2024, France terre d'asile et l'Institut Convergences Migrations ont organisé un colloque sur la santé mentale des demandeur·se·s d'asile au Ministère de la Santé.

      Découvrez dans ce replay : 3) La présentation du projet CAPSE, Groupe SOS de l’Essonne - Aubane Dauvilaire, directrice d’établissements Cada, Huda, et CAPSE

      4) La table ronde sur la santé mentale des femmes demandeuses d’asile : de la prise en charge précoce à l’autonomisation - Maëlle Léna, cheffe du projet « Autonomisation et protection des femmes migrantes » (AMAL), France terre d’asile - Sibel Agrali, directrice du centre de soins de Primo Levi - Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, directrice de l'Institut Convergences Migrations-CNRS, anthropologue, Inalco Paris-CESSMA, psychologue clinicienne (Hôpital Avicenne) Modération : Nicolas Chambon, sociologue, responsable du pôle Recherche de l’Orspere Samdarra, MdC Lyon 2, Centre Max Weber, membre de l’Institut Convergences Migrations

    1. MSH-ALPES (MAISON DES SCIENCES DE L'HOMME) Conférence de Marine Paucsik dans le cadre du cycle "Fil Good. Lier la recherche et le bien-être en société" (saison 9).

      Le sentiment de sécurité est une dimension clé du bien-être psychologique et joue un rôle majeur dans le développement socio-émotionnel des individus et l'apparition des troubles psychopathologiques (e.g., Mikulincer & Shaver 2012; Ward et al., 2006).

      Selon la théorie de l'attachement (Bowlby, 1969, 1982), le sentiment de sécurité psychologique serait déterminé par la construction de représentations mentales inter et intra individuelles formées dans les relations d'attachement de type sécure pendant l'enfance (Bowlby, 1979).

      Toutefois, les recherches montrent que l'attachement est un construit malléable et que le sentiment de sécurité peut être à la fois temporellement acquis et installé sur le long terme via des pratiques d'amorces d'attachement sécure (Gillath et al., 2008).

      Cette présentation exposera la façon dont la Thérapie Fondée sur la Compassion permet d'initier et de recréer ce lien sécure tout en apportant des points de vigilances sur l'implémentation de ces pratiques (e.g., Baldwin et al., 2019).

    1. Le mercredi 24 janvier, France terre d'asile et l'Institut Convergences Migrations ont tenu un colloque sur la santé mentale des demandeur·se·s d'asile au Ministère de la Santé.

      Découvrez dans ce replay : 1) L'introduction et ouverture - Najat Vallaud-Belkacem (présidente de France terre d'asile) - Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky (directrice de l'institut Convergences Migrations-CNRS, anthropologue, Inalco Paris-CESSMA, psychologue clinicienne)

      2) La présentation des conclusions de l'étude & discussion générale : Santé mentale des demandeur·se·s d'asile - Quels constats, quelles priorités d'action ? - Andrea Tortelli, psychiatre, Pôle CHU Psychiatrie Précarité (Hôpital Sainte-Anne), cheffe de service du Capsys et chercheuse à l’Inserm - Gesine Sturm, psychologue clinicienne, Laboratoire Psychologie de la socialisation - Développement et travail, Université de Toulouse - Frank Bellivier, délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie au ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités - Clémence Olsina, directrice de l’asile, Direction générale des étrangers en France, ministère de l’Intérieur - Frédéric Roy, directeur du centre d’accueil pour demandeurs d’asile de Bègles, France terre d’asile - Caroline Izambert, cheffe de service promotion de la santé et réduction des risques · Paris Santé - Direction de la santé publique de la Ville de Paris Modération : : Nicolas Chambon, sociologue, responsable du pôle Recherche de l’Orspere Samdarra, MdC Lyon 2, Centre Max Weber, membre de l’Institut Convergences Migrations

    1. 25/01/2024, l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT) vient de publier les résultats d'EnCLASS concernant les usages de tabac, alcool, cannabis et autres dogues chez les collégiens et lycéens en 2022.

  4. Dec 2023
    1. différents labels pour impulser et 00:25:19 valoriser l'engagement des établissements on pense au label au 3D ou la belle égalité ou la belle etu santé euh
  5. Nov 2023
    1. RECOMMANDATION 24Densifier l’offre de soins hospitalière en pédopsychiatrie, en poursuivant la trajectoire à la hausse du nombre de lits et places en pédopsychiatrie, en réduisant les inégalités territoriales dans le maillage de l’offre de soins et en développant les équipes mobiles.Destinataires : Ministre de la Santé et de la Prévention.
  6. Oct 2023
    1. I-A10 - Décret n° 2022-1155 du 12 août 2022 relatif au retour des élèves atteints depathologie chronique ou de cancer en milieu scolaire et à leur accompagnementpar un professionnel de santé dans le cadre des examens de l'enseignementscolaire (JORF n° 188 du 14 août 2022)
    2. I-A4 - Note de service du 27 juillet 2022 : Généralisation des 30 minutes d'activitéphysique quotidienne (APQ) à l'école primaire (BOEN n° 30 du 28 juillet 2022)
    1. 4. Toute une gamme de dispositions, relatives notamment aux soins, à l'orientation et à la supervision, aux conseils, à la probation, au placement familial, aux programmes d'éducation générale et professionnelle et aux solutions autres qu'institutionnelles seront prévues en vue d'assurer aux enfants un traitement conforme à leur bien-être et proportionné à leur situation et à l'infraction.

      Article 40

    1. Dans le domaine dela santé, l’échelon régional est par exemple le ni-veau adapté aux prises de décisions relatives àcertaines spécialités médicales. L’arbitrage desquestions liées au parcours de soins des usagersest, est pour sa part, plus cohérent à l’échelle desbassins de vie et des communautés profession-nelles territoriales de santé.

    Tags

    Annotators

  7. Sep 2023
    1. Les taux élevés de diabète chez les jeunes patients se confirment également
    1. Exacerbée par lacrise sanitaire, cette l’altération de l’état de santé mentale des Franciliens s’observe en réalité demanière continue depuis 2010, et concerne tout particulièrement les adolescents et les jeunes.
    2. incluant école
    3. confortation de chacun des grands systèmes de santé publique, en particulier de la PMIet de la santé scolaire, et la convergence de leur pratique avec l’Agence et l’Assurancemaladie
  8. Jun 2023
    1. DESCRIPTION DE L’EMPLOYEUR :L'académie de Versailles regroupe quatre départements : les Yvelines (78), l’Essonne (91), les Hauts-de-Seine (92)et le Val-d’Oise (95).Première académie de France par l’importance de ses effectifs avec près de 1 100 000 élèves dans les premier etsecond degrés, soit 9 % des effectifs scolarisés de la France, l’académie de Versailles accueille et gère près de90 000 agents (enseignants, personnels d’encadrement, d’éducation, administratifs, techniciens, ouvriers, deservice et de santé).Activités du service :• Promotion de la santé en faveur des élèves et impulsion académique de la politique générale de santé.• Composition et effectifs : pôle santé au sein du SMIS (pôle santé social) : 4 conseillers techniques, 5 adjointsou chargés de mission, un secrétariat commun• Liaisons hiérarchiques : sous l’autorité hiérarchique de la Rectrice• Liaisons fonctionnelles : Secrétaire GénéralDESCRIPTIF DU POSTE :• Conseil technique dans le champ de la santé des élèves (prévention, politique de santé, crise sanitaire) ;• Contribution à la définition des priorités académiques en matière de santé des élèves ;• Conduite de projets dans le domaine de la santé en lien avec les partenaires institutionnels régionaux (ARS,Région, autres académies de la région Ile de France) ;• Contribution à l’élaboration du programme de formation des médecins de l’éducation nationale et des autrespersonnels dans le champ de la santé ;• Conseil des services académiques sur le déploiement des moyens de la médecine scolaire ;• Coordination et animation de l’action des médecins conseillers techniques départementaux ;• Conseil technique des chefs d’établissement et des IEN dans le domaine de la santé des élèves ;• Participation au pilotage académique de la politique sociale et de santé ;• Participation au pilotage académique de l’école inclusive ;• Travail avec le SIEC pour l’organisation des aménagements des épreuves d’examens et concours des élèveshandicapés ;• Rédaction du recueil académique annuel des données de la médecine scolaire
    1. Vos missions en quelques mots Conseil technique dans le champ de la santé des élèves (prévention, politique de santé, crise sanitaire) ; Contribution à la définition des priorités académiques en matière de santé des élèves ; Conduite de projets dans le domaine de la santé en lien avec les partenaires institutionnels régionaux (ARS, Région, autres académies de la région Ile de France) ; Contribution à l’élaboration du programme de formation des médecins de l’éducation nationale et des autres personnels dans le champ de la santé ; Conseil des services académiques sur le déploiement des moyens de la médecine scolaire ; Coordination et animation de l’action des médecins conseillers techniques départementaux ; Conseil technique des chefs d’établissement et des IEN dans le domaine de la santé des élèves ; Participation au pilotage académique de la politique sociale et de santé ; Participation au pilotage académique de l’école inclusive ; Travail avec le SIEC pour l’organisation des aménagements des épreuves d’examens et concours des élèves handicapés ; Rédaction du recueil académique annuel des données de la médecine scolaire
  9. May 2023
    1. Conforter les maisons des adolescents dans chaque département et en sécuriser lefinancement.
    2. Renforcer la formation des étudiants en médecine sur la notion d’intérêt supérieur de l’enfant,les violences faites aux enfants, le recueil de la parole des enfants et l’intersexualité.
    3. Mieux former les professionnels de santé et socio-éducatifs aux enjeux liés au secret médicaldes enfants ainsi qu’aux modalités de mise en œuvre du secret partagé entre professionnelsdans l’intérêt de l’enfant.
    4. Renforcer le personnel médical en établissement scolaire (infirmières, médecins,psychologues)
    5. Réaliser une étude pluridisciplinaire et longitudinale sur les effets à long terme de la crisesanitaire sur la santé mentale des enfants et des adolescents.
  10. Apr 2023