545 Matching Annotations
  1. Last 7 days
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:58:30][^2^][2] :

      La vidéo présente une conférence de Julien Masson, maître de conférence à l'Université de Lyon, sur le bien-être à l'école. Il aborde l'importance du bien-être pour les apprentissages et la santé des élèves, en soulignant que le bien-être est un facteur clé de la réussite scolaire et de la santé à long terme.

      Points clés : + [00:00:34][^3^][3] Introduction de Julien Masson * Expert en bien-être scolaire + [00:01:17][^4^][4] Priorité de l'éducation nationale * Bien-être nommé priorité + [00:02:01][^5^][5] Définition de la santé * Bien-être inclus dans la santé + [00:03:08][^6^][6] Bien-être et santé * Bien-être essentiel pour la santé + [00:04:46][^7^][7] Modèle du bien-être * Utilisation du modèle d'Édouard Diner + [00:06:49][^8^][8] Nécessité du bien-être à l'école * Lien entre bien-être et réussite scolaire + [00:11:49][^9^][9] Impact de l'environnement sur la santé * École influence la santé des élèves + [00:15:40][^10^][10] Satisfaction de vie et motivation * Satisfaction à l'école booste la motivation + [00:19:22][^11^][11] Émotions et apprentissage * Émotions positives favorisent l'apprentissage + [00:22:16][^12^][12] Étude sur le bien-être pendant le COVID * Impact du bien-être sur la motivation durant le confinement Résumé de la vidéo [00:25:00][^1^][1] - [00:58:30][^2^][2]:

      La vidéo aborde l'importance du bien-être à l'école, soulignant que le bien-être des élèves est essentiel pour leur santé et leur réussite scolaire. Julien Masson, maître de conférence à l'Université de Lyon, explique que le bien-être est un facteur clé dans l'apprentissage et peut influencer positivement la motivation et les résultats des élèves.

      Points clés: + [00:25:00][^3^][3] L'impact du bien-être sur l'apprentissage * Le bien-être favorise la réussite * Les émotions positives stimulent la motivation + [00:38:00][^4^][4] Les déterminants de la santé des élèves * Facteurs sociaux et environnementaux prédominants * L'école joue un rôle crucial + [00:50:00][^5^][5] Stratégies pour améliorer le bien-être * Approche globale nécessaire * Importance des émotions dans l'éducation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:02][^1^][1] - [01:35:42][^2^][2]:

      La vidéo est une conférence intitulée "L'enfant face aux violences conjugales", où Philippe Besson discute de son roman "Ceci n'est pas un fait divers". La conférence aborde les thèmes de la protection des enfants et des impacts des violences conjugales sur eux.

      Points forts: + [00:00:02][^3^][3] Introduction de la conférence * Accueil des participants * Présentation du thème et du roman de Besson + [00:01:37][^4^][4] Parcours de Philippe Besson * Discussion sur ses œuvres et son expérience * Éclairage sur la violence conjugale à travers la fiction + [00:14:11][^5^][5] Réflexions de la magistrate * Analyse des mécanismes de la violence conjugale * Importance de la protection des victimes et des enfants + [01:35:42][^6^][6] Conclusion de la conférence * Appel à la prise de conscience et à l'action contre les violences conjugales

    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:21:44][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence sur la plateforme Manager Hub, discutant des inégalités sociales et de l'éducation. Les intervenants, Céline Darmon et Sébastien Bozzo, présentent leurs recherches sur l'impact des valeurs et des messages transmis à l'école sur les élèves et la reproduction des inégalités de classe et de genre.

      Points forts: + [00:00:14][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de la plateforme collaborative + [00:02:01][^4^][4] Céline Darmon explique ses recherches * Impact des valeurs éducatives sur les inégalités + [00:02:33][^5^][5] Sébastien Bozzo partage son travail * Effet des contextes sur l'apprentissage et les inégalités + [00:03:01][^6^][6] Laurent Kaufmann modère la discussion * Rôle de l'école dans la lutte contre les inégalités + [00:05:02][^7^][7] Débat sur la sélection et la compétition à l'école * Influence sur la performance et la motivation des élèves + [00:12:04][^8^][8] Influence de la famille sur l'éducation * Pratiques familiales et leur impact en classe

      Résumé de la vidéo [00:15:00][^1^][1] - [01:01:44][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde les influences des contextes familiaux et éducatifs sur les inégalités sociales dans le système scolaire. Les intervenants discutent de la manière dont les pratiques de socialisation varient selon l'origine sociale et comment cela affecte les performances et l'expérience des élèves en classe.

      Points clés: + [00:15:00][^3^][3] Influence de la famille * Pratiques culturelles et socialisation * Impact sur les performances en classe + [00:17:00][^4^][4] Système éducatif et compétition * Effets de la compétition sur les élèves * Rôle des enseignants et perception des enjeux + [00:20:00][^5^][5] Mobilité sociale et méritocratie * Réalité de la mobilité ascendante * Reproduction des inégalités malgré les exceptions Résumé de la vidéo [00:21:45][^1^][1] - [00:44:53][^2^][2] : La vidéo aborde les défis de l'éducation en France, en se concentrant sur la méritocratie scolaire, la formation des enseignants, et les pratiques pédagogiques. Elle souligne l'importance de reconnaître les inégalités et de promouvoir des parcours individuels de réussite.

      Points clés : + [00:21:45][^3^][3] Méritocratie scolaire * Questionnement sur l'équité * Impact des croyances sur la réussite + [00:22:05][^4^][4] Passerelles éducatives * Existence de possibilités malgré les statistiques * Importance des parcours individuels + [00:23:19][^5^][5] Formation des enseignants * Débat sur le contenu et la méthodologie * Influence des enseignants-chercheurs + [00:25:32][^6^][6] Responsabilité des enseignants * Risque de surcharge de responsabilités * Importance de la formation continue + [00:30:21][^7^][7] Expérience internationale * Témoignage sur l'enseignement à l'étranger * Comparaison des systèmes éducatifs + [00:37:02][^8^][8] Pédagogie en Finlande * Autonomie des élèves * Approche différente de l'évaluation

      Résumé de la vidéo [00:15:00][^1^][1] - [01:01:44][^2^][2] : La vidéo discute de l'importance de la collaboration et de la communication entre les enseignants dans les écoles françaises, comparant les pratiques avec d'autres pays. Elle aborde également l'évaluation des élèves, l'impact de la suppression des notes et le rôle de l'évaluation formative.

      Points forts : + [00:45:15][^3^][3] Collaboration enseignante * Bureaux partagés * Échanges disciplinaires + [00:47:19][^4^][4] Anxiété scolaire * Élèves et enseignants anxieux * Culture scolaire à changer + [00:48:08][^5^][5] Suppression des notes * Étude sur l'effet des notes * Collaboration pour l'impact positif + [00:49:15][^6^][6] Évaluation par compétences * Expérimentation en établissement * Impact sur le climat scolaire + [00:50:03][^7^][7] Compétences psychosociales * Importance dans l'éducation * Lien avec l'évaluation + [00:54:07][^8^][8] Intensité horaire * Comparaison internationale * Développement des compétences

    1. Résumé de la vidéo [00:00:12][^1^][1] - [01:50:28][^2^][2]:

      La vidéo aborde l'importance de la motricité et de l'activité physique dans le développement cognitif des enfants, en particulier dans le contexte scolaire. Elle explore les liens entre l'exercice physique, le bien-être et les performances académiques, soulignant les effets positifs de l'activité physique régulière sur la santé physique et mentale.

      Points clés: + [00:00:12][^3^][3] Introduction au sujet * Importance de la motricité pour le bien-être des élèves + [00:01:30][^4^][4] Lien entre activité physique et cognition * Effets bénéfiques sur la santé et la performance académique + [00:11:06][^5^][5] Études sur l'activité physique et la performance académique * Corrélation entre un bon niveau de fitness et de meilleurs résultats scolaires + [00:15:26][^6^][6] Impact de l'exercice physique sur la cognition * Amélioration des fonctions cognitives et de l'humeur + [00:27:09][^7^][7] Aménagement de l'espace scolaire * Importance de l'activité physique dans l'environnement éducatif + [00:54:08][^8^][8] Rôle du geste dans l'apprentissage * Utilisation des gestes pour faciliter la compréhension et la mémorisation Résumé de la vidéo [01:00:00][^1^][1] - [01:50:28][^2^][2]:

      La vidéo explore l'importance de la motricité et de l'activité physique dans le développement cognitif des enfants, en particulier dans le contexte éducatif. Elle discute des liens entre l'exercice physique, le bien-être et les performances académiques, soulignant que l'activité physique régulière peut améliorer la mémoire, l'attention et l'humeur, et contribuer positivement à la cognition.

      Points clés: + [01:00:00][^3^][3] L'importance de la motricité * Influence sur le bien-être et l'apprentissage * Rôle dans le développement cognitif + [01:05:19][^4^][4] Aménagement de l'espace * Nécessité d'un environnement propice à l'activité * Impact de la sédentarité sur la santé + [01:08:09][^5^][5] Organisation de la classe * Réflexion sur l'utilisation de l'espace * Importance de l'activité motrice dès l'entrée en classe + [01:38:54][^6^][6] Le geste dans l'enseignement * Utilisation des gestes pour renforcer l'apprentissage * Impact des gestes sur la compréhension et la mémorisation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:13][^1^][1] - [01:22:28][^2^][2]: La conférence de Julien Masson aborde le bien-être et la réussite des élèves à l'école maternelle, en se concentrant sur la motivation, les compétences psychosociales et la santé. Il souligne l'importance de ces facteurs dans l'apprentissage et la manière dont ils peuvent être intégrés dans l'éducation pour améliorer la santé et le bien-être des élèves.

      Points clés: + [00:00:13][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de Julien Masson et du laboratoire P2S + [00:01:19][^4^][4] Objectifs de la conférence * Discussion sur le bien-être, la santé et les compétences psychosociales + [00:04:26][^5^][5] Définition de la santé * La santé comme état complet de bien-être physique, mental et social + [00:06:01][^6^][6] Le bien-être subjectif * Composé d'émotions positives, négatives et de satisfaction de vie + [00:09:07][^7^][7] Impact de l'école sur la santé * L'école comme facteur environnemental influençant la santé des élèves + [00:14:27][^8^][8] Actions promotrices de santé à l'école * Réduction des inégalités sociales et développement du bien-être + [00:28:49][^9^][9] Importance des compétences psychosociales * Leur rôle dans le bien-être et l'apprentissage des élèves + [00:42:05][^10^][10] Méditation et recherche * Efficacité de la méditation comme outil pédagogique + [00:51:18][^11^][11] Compétences clés à la maternelle * Pensée créative, communication et relations interpersonnelles + [01:16:09][^12^][12] Continuité éducative * Liaison école-collège et formation continue des compétences psychosociales

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:56:57][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur le bien-être territorial, où les intervenants discutent de la coconstruction et de l'échange d'idées pour renforcer la résilience territoriale face aux crises, comme la pandémie de COVID-19. Ils explorent les limites des indicateurs traditionnels de richesse et l'importance de considérer le bien-être des habitants dans l'aménagement du territoire.

      Points forts: + [00:00:05][^3^][3] Introduction de la conférence * Remerciements et importance du bien-être territorial + [00:01:56][^4^][4] Lancement de la démarche bien-être * Réflexion sur les indicateurs de richesse durant la crise sanitaire + [00:02:35][^5^][5] Le monde post-COVID * Discussion sur les changements et les constantes dans les aspirations des citoyens + [00:03:42][^6^][6] Renforcement de la résilience territoriale * Prise en compte du bien-être des habitants et des usagers + [00:04:07][^7^][7] Partenariat multi-acteurs * Collaboration avec divers partenaires pour la démarche bien-être + [00:05:34][^8^][8] Échelle locale et bien-être territorial * L'importance de l'échelle locale pour mesurer le bien-être + [00:06:23][^9^][9] Attractivité et compétitivité métropolitaine * Questionnement sur les indicateurs d'attractivité des métropoles + [00:07:49][^10^][10] Planification territoriale et besoins des habitants * Réponse aux besoins et aspirations des habitants à travers la planification + [00:09:54][^11^][11] Importance de la participation citoyenne * Rôle de la participation citoyenne dans l'accélération des transitions + [00:11:08][^12^][12] Introduction de la participation citoyenne * Discussion sur l'expérience de citoyenneté et la participation dans les transitions + [00:13:04][^13^][13] Échange sur la citoyenneté * Partage d'expériences de citoyenneté réussie parmi les participants + [00:15:40][^14^][14] Démocratie et participation * L'importance de la démocratie participative et continue dans le contexte actuel + [00:17:18][^15^][15] Les communs et la coopération * Nécessité de coopérer autour des préoccupations communes et des communs + [00:18:36][^16^][16] Démocratie représentative et participative * Besoin de compléter la démocratie représentative par des formes participatives + [00:20:25][^17^][17] Fondamentaux de la participation citoyenne * Retour aux fondamentaux pour renforcer la participation et le dialogue citoyen

      Résumé de la vidéo [00:22:00][^1^][1] - [02:56:57][^2^][2]:

      La vidéo aborde le sujet du bien-être territorial et la démarche de l'agence d'urbanisme pour l'améliorer. Elle souligne l'importance de la coconstruction, de l'échange et de l'expertise collective dans la planification territoriale.

      Points clés: + [00:22:00][^3^][3] Coconstruction et échange * Importance de la collaboration * Rôle des partenaires et intervenants + [00:45:00][^4^][4] Démarche bien-être territorial * Lancée en novembre 2020 * Réponse aux limites des indicateurs traditionnels de richesse + [01:15:00][^5^][5] Impact du COVID-19 * Révélateur des inégalités * Effet sur l'aménagement urbain et l'intérêt pour la nature + [02:00:00][^6^][6] Résilience territoriale * Renforcement face aux crises * Prise en compte du bien-être des habitants + [02:30:00][^7^][7] Participation citoyenne * Importance pour l'accélération des transitions * Espaces de discussion et coopération

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:58:53][^2^][2]:

      La vidéo est une table ronde sur l'Anthropocène et ses enjeux didactiques, avec Angela Mart, professeure à Aix-Marseille, et Philippe Hertig. Ils discutent de l'éducation à l'Anthropocène, des approches curriculaires et de la formation des enseignants.

      Points forts: + [00:00:18][^3^][3] Introduction de la table ronde * Présentation des intervenants + [00:00:53][^4^][4] Angela Mart * Géographe, spécialiste de la sociologie du curriculum + [00:02:52][^5^][5] Philippe Hertig * Professeur de didactique en géographie + [00:03:57][^6^][6] Contexte de l'Anthropocène * Impact des activités humaines sur la planète + [00:10:06][^7^][7] Éducation et mondialisation * Influence des organismes internationaux + [00:31:36][^8^][8] Approches pédagogiques * Importance de la prospective territoriale + [00:42:43][^9^][9] Bouleversements sociaux * Conséquences de l'Anthropocène sur la société + [00:53:54][^10^][10] Formation des enseignants * Nécessité d'une approche systémique et épistémologique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:56:13][^2^][2]:

      La vidéo présente une session sur le partenariat entre la Fédération Française d'Échecs et Socomec, un logiciel de gestion pour les associations. Les intervenants discutent des avantages du logiciel pour les clubs d'échecs, notamment la simplification de la gestion administrative et la promotion de l'engagement bénévole.

      Points forts: + [00:00:03][^3^][3] Introduction au partenariat * Présentation des intervenants et objectifs + [00:01:25][^4^][4] Avantages de Socomec * Facilite la gestion des clubs * Offre spéciale pour les 100 premiers clubs + [00:04:33][^5^][5] Mission de Socomec * Aider les associations à avoir un impact positif + [00:07:33][^6^][6] Historique de Socomec * Création pour centraliser les outils de gestion + [00:09:36][^7^][7] Gestion du temps et des membres * Économie de temps pour les responsables + [00:14:37][^8^][8] Utilisation du logiciel * Démonstration et abonnement au service + [00:28:35][^9^][9] Gestion collaborative * Plusieurs personnes peuvent gérer le contenu + [00:34:42][^10^][10] Importance des économies de temps * Permet de se concentrer sur le développement du club + [00:41:07][^11^][11] Transactions sécurisées * Gestion des paiements en ligne + [00:56:13][^12^][12] Conclusion et appel à l'action * Encouragement à tester le logiciel

    1. Résumé de la vidéo [00:00:17][^1^][1] - [00:35:18][^2^][2]:

      La vidéo aborde le thème du mensonge et de la réputation dans le contexte philosophique et social. Elle explore pourquoi mentir est considéré comme grave, la relation entre vérité et mensonge, et comment la réputation et l'identité sociale sont construites et perçues.

      Points clés: + [00:00:17][^3^][3] Le mensonge en philosophie * Importance du mensonge pour les philosophes * Impact du mensonge sur la réputation + [00:01:01][^4^][4] Publication sur la réputation * Livre à paraître sur le sujet * Séminaire sur la réputation + [00:01:30][^5^][5] La vérité et l'auto-tromperie * Tradition philosophique sur le mensonge à soi-même * Exemples historiques et contemporains + [00:14:14][^6^][6] L'image de soi et la réputation * Gestion de l'image personnelle * Influence de la réputation sur l'identité sociale + [00:19:18][^7^][7] Développement de l'ego social * Théories sur l'ego et la cognition sociale * Dualité de l'identité personnelle et sociale + [00:25:03][^8^][8] Gestion de la réputation * Travaux d'Erving Goffman sur l'image sociale * Négociation de l'image dans les interactions sociales

    1. Résumé de la vidéo [00:00:15][^1^][1] - [00:33:30][^2^][2]:

      La vidéo présente le programme danois "Fri for Mobberi", visant à créer des environnements empathiques pour prévenir le harcèlement scolaire. Margot Neuvialle et Julien Garbarg-Chenon discutent de l'expérimentation du programme dans 1000 écoles françaises depuis janvier 2024, soulignant l'importance de développer des compétences psychosociales chez les enfants et les adultes.

      Points clés: + [00:00:15][^3^][3] Introduction du programme * Origine et objectifs + [00:01:12][^4^][4] La classe empathique * Développement de l'empathie chez les enfants + [00:02:17][^5^][5] Société empathique * Impact sur les relations et la dynamique de groupe + [00:05:19][^6^][6] Méthode Fri for Mobberi * Recherche et résultats positifs + [00:10:41][^7^][7] Les quatre valeurs clés * Bienveillance, courage, respect, tolérance + [00:27:50][^8^][8] Adoption et formation * Intégration dans les écoles françaises

    1. « Tu n’as que ce que tu mérites ! » Nous sommes tout·es fréquemment exposés à des injustices, des drames, des accidents, des maladies, qui surviennent de manière contingente et indépendante des actions des victimes.

      Pourtant, on peut parfois observer que ces victimes sont parfois blâmées, comme si au fond, elles étaient d’une manière ou d’une autre responsable de leur sort. Comme si au fond , « chacun obtenait ce qu’il mérite ».

      Cette conférence explore ce qui permet de mieux saisir ce type d’attitude via une théorie inaugurée par le psychologue Melvin Lerner : la théorie de la croyance en un monde juste.

      Une conférence avec Chayka Hackso, autrice, vidéaste sur la chaîne youtube "Horizon Gull".

    1. https://youtu.be/c1KTsbEqxPI?t=2661

      Cette vidéo est une conférence organisée par l'INSP de l'Académie de Lille sur le thème "L'école, un territoire vivant au cœur des valeurs de la République". Elle présente les enjeux, les défis et les perspectives de l'éducation à la citoyenneté dans le contexte actuel marqué par le terrorisme, le communautarisme et l'intolérance. Elle s'appuie sur les éclairages de la recherche, les témoignages des acteurs de terrain et les expériences pédagogiques innovantes.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:17:47][^2^][2] :

      Cette vidéo traite du rôle de la religion dans l'espace public et des conditions pour atteindre le respect mutuel dans les sociétés démocratiques et pluralistes. L'orateur examine les exemples de l'intersection de la religion et de la politique dans le monde, et les défis qu'elle pose pour le débat public. Il critique les arguments de Richard Rorty et d'autres qui veulent exclure la religion de la sphère publique, mais il souligne aussi les dangers de l'invocation de l'autorité divine ou de la providence pour justifier des actions politiques. Il appelle à une évaluation au cas par cas des influences religieuses, et à une prise en compte des engagements collatéraux qui peuvent corrompre ou enrichir les valeurs religieuses.

      Points forts : + [00:00:19][^3^][3] Le titre et le sujet de la conférence * Quand la religion est-elle un "arrêt de la conversation" ? * La montée de la religion dans l'espace public + [00:00:49][^4^][4] Les exemples de la conflation du religieux et du politique * Le nationalisme hindou en Inde * Le soutien des chrétiens évangéliques à Donald Trump * Le meurtre de Samuel Paty en France + [00:03:27][^5^][5] L'appel de William Marx à respecter la religion dans les sociétés et le discours publics * La référence à Voltaire et à l'idéal de la coexistence pacifique * La critique de l'allergie nationale à la religion en France + [00:05:02][^6^][6] Le rôle des croyants religieux dans l'atteinte du respect mutuel * La nécessité d'une rue à double sens où les deux parties se respectent * Le problème de la liaison de la croyance en Dieu à des engagements collatéraux + [00:07:00][^7^][7] La réponse à l'argument de Richard Rorty que la religion est un arrêt de la conversation * La citation de Nicholas Wolterstorff sur les brins de conviction religieuse * Le piège de la causalité entre la religion et la moralité * L'exemple de la comparaison de Bruce Lincoln entre Al-Qaïda et George W. Bush

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:57:42][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence sur les neurosciences de la violence et des valeurs, organisée par le programme Brain, Culture and Society de l'Institut d'études avancées de Paris. Elle réunit des experts de différentes disciplines pour discuter du phénomène du syndrome E, qui désigne la transformation de personnes ordinaires en tueurs de masse. La vidéo se compose de trois parties :

      Faits saillants : + [00:00:20][^3^][3] Introduction par le professeur Alain Berthoz * Présente le contexte et les objectifs de la conférence * Rend hommage au professeur Itzhak Fried, initiateur du projet * Annonce les intervenants et le déroulement de la conférence + [00:18:45][^4^][4] Syndrome E : alors et maintenant, par le professeur Itzhak Fried * Revient sur la genèse et la définition du syndrome E * Présente les symptômes et le modèle de fracture cognitive * Évoque les travaux interdisciplinaires menés à l'Institut d'études avancées * Pose les questions actuelles sur la prévention et la responsabilité + [00:32:40][^5^][5] Neurosciences sociales de la déshumanisation, par la professeure Susan Fiske * Explique comment les gens catégorisent les autres selon deux dimensions : la chaleur et la compétence * Montre comment les groupes marginalisés sont déshumanisés selon différents modes : envie, pitié, dégoût * Illustre les signatures neuronales de la déshumanisation à l'aide d'exemples d'imagerie cérébrale * Souligne les conséquences de la déshumanisation sur la valeur accordée à la vie humaine

      Résumé de la vidéo de [01:00:00][^1^][1] à [02:57:42][^2^][2] :

      La deuxième partie de la vidéo traite des neurosciences de la violence et des valeurs, en abordant les thèmes suivants :

      Points forts : + [01:00:00][^3^][3] Les mécanismes cérébraux de la violence * Comment le cerveau traite les informations sociales et morales * Comment le cerveau réagit aux situations de conflit et de coopération * Comment le cerveau modifie son fonctionnement en fonction du contexte et de l'appartenance au groupe + [01:30:00][^4^][4] Les facteurs psychologiques et sociaux de la violence * Comment les émotions, les motivations, les normes et les identités influencent la violence * Comment les biais, les stéréotypes, la déshumanisation et la radicalisation facilitent la violence * Comment les processus de persuasion, de conformité, d'obéissance et de leadership modèrent la violence + [02:00:00][^5^][5] Les enjeux éthiques et juridiques de la violence * Comment la violence pose des dilemmes moraux et des questions de responsabilité * Comment la violence affecte les victimes, les témoins, les auteurs et les intervenants * Comment la violence peut être prévenue, réduite ou réparée par des actions individuelles et collectives

      Résumé de la vidéo [02:00:00][^1^][1] - [02:57:42][^2^][2] :

      La deuxième partie de la vidéo traite des neurosciences de la violence et des valeurs, en abordant les thèmes suivants :

      Points forts : + [02:00:00][^3^][3] Les bases biologiques de la violence * Les gènes, les hormones et les neurotransmetteurs impliqués dans la régulation de l'agressivité * Les circuits cérébraux du contrôle de l'impulsion, de la peur et de la colère * Les facteurs environnementaux et sociaux qui modulent l'expression de la violence + [02:19:12][^4^][4] Les valeurs morales et le cerveau * Les processus cognitifs et émotionnels qui sous-tendent le jugement moral * Les régions cérébrales impliquées dans la représentation des normes, des intentions et des conséquences * Les effets du contexte, de la culture et de la personnalité sur les décisions morales + [02:38:24][^5^][5] La violence extrême et le syndrome E * La définition et les caractéristiques du syndrome E, un état de violence de masse * Les mécanismes neuronaux de la fracture cognitive, de la déshumanisation et de l'obéissance à l'autorité * Les pistes de prévention et de traitement du syndrome E

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:13:24][^2^][2] :

      Cette vidéo présente le partage de pratique de Nathalie Robert et Amel Biram, qui travaillent à la Mission Locale de Nice et à la mission déléguée de lutte contre les discriminations en PACA. Elles expliquent l'approche systémique et participative qu'elles utilisent pour sensibiliser et accompagner les jeunes, les conseillers et les entreprises sur les questions de discrimination. Elles présentent également les outils et les méthodes qu'elles ont développés, comme le photolangage, le quiz, le jeu de cartes et les recrutements inversés. Elles témoignent des effets positifs de ces actions sur l'estime de soi, le pouvoir d'agir et l'insertion professionnelle des jeunes.

      Points clés : + [00:00:03][^3^][3] La mission déléguée de lutte contre les discriminations en PACA * Portée par la Mission Locale de Nice et pilotée par Nathalie Robert * S'appuie sur les travaux du sociologue Olivier Noël * Vise à travailler sur les trois piliers : les intermédiaires du marché du travail, la participation des jeunes et les entreprises + [00:06:01][^4^][4] La charte nationale de lutte contre les discriminations * Signée par l'UNML en mai 2022 * Reprend l'approche systémique et peut être déclinée dans chaque mission locale * A valeur de convention et peut être un outil de coconstruction avec les parties prenantes + [00:07:37][^5^][5] L'atelier participatif de lutte contre les discriminations * Animé par Amel Biram, conseillère et référente sur ces questions * Se déroule en deux temps : une définition collective de la discrimination et ses conséquences, et un photolangage pour libérer la parole des jeunes * A pour objectif de développer le pouvoir d'agir, l'estime de soi et l'offre de service des missions locales + [00:11:08][^6^][6] Les outils et les méthodes développés avec les jeunes * Un quiz sur les questions non discriminatoires * Un jeu de cartes sur les critères de discrimination * Des recrutements inversés où les jeunes se mettent à la place des entreprises et vice versa * Des projets de visite de lieux historiques ou de création de films

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:39:07][^2^][2]:

      Cette vidéo est une table ronde sur l'inclusion et l'accompagnement des personnes en situation de handicap en Seine-et-Marne. Elle réunit des intervenants de différentes associations, institutions et établissements scolaires qui partagent leurs expériences, leurs projets et leurs difficultés dans ce domaine.

      Points forts: + [00:00:06][^3^][3] La présentation de l'association Quentin Sourire Suffit * Créée par des parents d'enfants en situation de handicap * Vise à accueillir, informer et soutenir les familles * Développe des liens et des synergies avec les acteurs du territoire + [00:06:06][^4^][4] Le dispositif du sport partagé à l'UNSS * Permet de mixer des pratiquants valides et handicapés au sein d'une même équipe * Propose 26 activités adaptées et aménagées * Favorise le vivre ensemble et la compréhension de l'autre + [00:11:04][^5^][5] Les services de coordination proposés par Andora * Née de la volonté de professionnels, d'associations et de familles * Offre une réponse personnalisée aux besoins et aux attentes des personnes et de leurs aidants * Mobilise les ressources existantes sur le territoire et les met en lien + [00:16:05][^6^][6] Les missions de la MDPH et ses antennes locales * Accueille, oriente et accompagne les personnes en situation de handicap et leurs proches * Évalue les besoins et les droits à des prestations et des aides * Travaille en partenariat avec les acteurs du médico-social, du sanitaire et de l'éducation + [00:22:41][^7^][7] Les témoignages des participants sur leurs expériences d'inclusion * Illustrant les bénéfices du sport partagé, de l'art martial, de la musique et du théâtre * Montrant les difficultés rencontrées et les solutions trouvées * Soulignant l'importance du lien social, de la confiance et de la valorisation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:37:58][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence du professeur Marcel Rufo, pédopsychiatre, sur le thème "Comment accompagner vos enfants aux âges clés ?". Il aborde les différentes étapes du développement de l'enfant, de la naissance à l'adolescence, et donne des conseils aux parents pour favoriser leur épanouissement, leur autonomie et leur créativité. Il illustre ses propos par des exemples cliniques, des anecdotes personnelles et des références théoriques. Il répond également aux questions du public sur des sujets variés comme l'énurésie, la phobie scolaire, le harcèlement, l'hyperactivité, l'homosexualité, etc.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] L'importance de l'optimisme dans la relation parent-enfant * Il faut croire en la capacité de l'enfant à progresser et à s'adapter * Il faut éviter les discours pessimistes, culpabilisants ou infantilisants * Il faut respecter le rythme et la personnalité de l'enfant + [00:09:00][^4^][4] Les premières années de la vie : la construction du lien d'attachement * Il faut répondre aux besoins affectifs et physiologiques du bébé * Il faut accompagner le bébé dans la découverte du monde et de son corps * Il faut soutenir le bébé dans la séparation progressive avec la mère + [00:26:00][^5^][5] L'entrée à l'école : l'apprentissage de la socialisation et de l'autonomie * Il faut préparer l'enfant à la séparation et à la rencontre avec les autres * Il faut valoriser les progrès et les réussites de l'enfant * Il faut respecter le rythme et le niveau de l'enfant + [00:41:00][^6^][6] L'adolescence : la période des remaniements psychiques et corporels * Il faut accepter les changements et les conflits de l'adolescent * Il faut dialoguer avec l'adolescent et lui faire confiance * Il faut l'aider à construire son identité et son projet de vie + [01:04:00][^7^][7] Les questions du public : des réponses adaptées aux situations concrètes * Il faut écouter les préoccupations et les difficultés des parents * Il faut proposer des solutions pragmatiques et personnalisées * Il faut orienter les parents vers des professionnels si besoin

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:57:04][^2^][2] :

      Cette vidéo est un atelier sur la gestion des bénévoles animé par Marilyn Fournier, directrice du Réseau de l'action bénévole du Québec. Elle aborde les sujets suivants :

      Points saillants : + [00:00:36][^3^][3] La perception du bénévolat par les Québécois * Les mythes et les réalités sur le bénévolat * Les motivations et les attentes des bénévoles selon leur âge * Les tendances et les défis du bénévolat au Québec + [00:28:35][^4^][4] Le cycle de gestion des ressources bénévoles * Les étapes du cycle : planification, recrutement, accueil et intégration, formation, supervision, reconnaissance, évaluation et rétroaction * Les outils et les bonnes pratiques pour chaque étape * Les compétences clés à développer en tant que gestionnaire de bénévoles + [01:39:33][^5^][5] Les ressources disponibles pour la gestion des bénévoles * Le programme de formation en ligne J'agis comme bénévole * Le coffre à outils en action bénévole * Les publications et les études du Réseau de l'action bénévole du Québec * Les partenaires et les organismes de soutien au bénévolat

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:30:42][^2^][2] :

      Cette vidéo est une présentation en français sur les outils numériques pour les associations, organisée par Solidatech et animée par Erwan Khezzar, cofondateur de Contournement. Elle aborde les sujets suivants :

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech * Un programme de solidarité numérique créé en 2008 * Une filiale des Ateliers du Bocage, membre du mouvement Emmaüs * Plus de 32 000 associations bénéficiaires et plus de 500 000 outils numériques distribués + [00:04:12][^4^][4] Présentation de Contournement * Une entreprise qui forme à contourner les obstacles techniques du numérique * Une approche basée sur les outils no code, qui permettent de créer des sites, des applis, des outils sans écrire de code * Un exemple de projet réalisé avec Glide : H24 Urgence, une appli qui cartographie les maisons de santé + [00:15:32][^5^][5] Panorama des outils no code * Une typologie des outils selon leur fonctionnalité : création de sites, d'applis, d'outils, d'automatisation, etc. * Une présentation de plusieurs outils avec leurs avantages et leurs limites : Webflow, Bubble, Glide, Airtable, Zapier, Notion, etc. * Une démonstration de Airtable, un outil de gestion de bases de données visuelles et collaboratives + [01:11:22][^6^][6] Questions-réponses * Des réponses aux questions des participants sur les outils no code, leur utilisation, leur coût, leur sécurité, etc. * Des conseils et des ressources pour se former et se lancer dans le no code * Une offre de réduction pour la formation initiation au no code de Contournement

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:54:14][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un dispositif de dialogue éthique basé sur des récits philo pour aborder la question des valeurs dans le cadre de l'éducation au développement durable. Les auteurs exposent les contraintes et les enjeux de cette approche, ainsi que les activités proposées aux élèves du cycle 2 de l'école obligatoire. Ils illustrent leur propos par des exemples de récits et de traces d'élèves, en mettant en évidence les notions de responsabilité, d'interdépendance, de finitude et de pluralité.

      Points forts: + [00:00:12][^3^][3] Les valeurs au centre du projet durable * Présentation de quelques questions illustrant le rôle des valeurs * Les valeurs orientent l'action et lui donnent sa pertinence * Identifier les valeurs fait partie des compétences nécessaires + [00:02:56][^4^][4] Les contraintes de l'éducation aux valeurs * La neutralité politique et intellectuelle vs la promotion de certaines valeurs * L'irruption possible des émotions vs la protection de l'enfant * L'interdisciplinarité vs l'articulation des principes organisateurs des disciplines + [00:09:33][^5^][5] La responsabilité éthique comme porte d'entrée * La responsabilité comme valeur fondatrice du projet de la durabilité * La responsabilité comme visée prioritaire du plan d'études romand * La responsabilité comme lien entre éthique et éducation au développement durable + [00:20:10][^6^][6] Le dispositif de dialogue éthique basé sur des récits philo * Présentation des caractéristiques et des objectifs des récits philo * Présentation des activités proposées aux élèves après la lecture du récit * Présentation du déroulement et des étapes du dialogue éthique + [00:36:06][^7^][7] Les traces d'élèves et les notions éthiques mobilisées * Analyse des réponses des élèves à la question initiale et aux questions philo * Mise en évidence des notions de responsabilité, d'interdépendance, de finitude et de pluralité * Discussion des obstacles et des pistes pour approfondir le dialogue éthique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:59:56][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence de Christophe Fauré, médecin psychiatre et spécialiste du deuil, qui explique les différentes étapes du processus de deuil, les mécanismes psychiques qui se mettent en place, les facteurs qui influencent le vécu du deuil, et les moyens d'accompagner les personnes endeuillées. Il aborde également les phénomènes de signes et de communications avec les défunts, ainsi que les expériences de mort imminente.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Le processus de deuil * Une réaction naturelle et bienveillante à la perte d'un proche * Un passage d'une relation extérieure à une relation intérieure * Une cicatrisation psychique qui restaure l'intégrité de la personne + [00:10:00][^4^][4] Les étapes du deuil * La sidération : un choc qui protège de la réalité * La fuite-recherche : un besoin de retrouver le défunt dans le monde * La désorganisation-restructuration : un réalignement sur le réel * La réorganisation : une intégration de la perte et une reprise de la vie + [00:30:00][^5^][5] Les facteurs influençant le deuil * Le type de relation avec le défunt * Le mode et les circonstances du décès * Le soutien de l'entourage et de la société * La personnalité et l'histoire du deuilant + [00:50:00][^6^][6] L'accompagnement du deuil * Une écoute empathique et respectueuse * Une validation des émotions et des vécus * Une information sur le processus de deuil * Une aide à la ritualisation et à la commémoration + [01:10:00][^7^][7] Les signes et les communications avec les défunts * Des expériences subjectives de contact avec le défunt * Des manifestations sensorielles, symboliques ou synchronistiques * Des phénomènes fréquents, normaux et bénéfiques * Des preuves d'une survie de la conscience après la mort + [01:30:00][^8^][8] Les expériences de mort imminente * Des états modifiés de conscience lors d'un arrêt cardiaque ou d'une situation de mort potentielle * Des caractéristiques communes : décorporation, tunnel, lumière, rencontre, revue de vie, frontière * Des conséquences profondes : transformation existentielle, ouverture spirituelle, absence de peur de la mort * Des défis scientifiques : une anomalie du modèle matérialiste, une exploration interdisciplinaire, une ouverture épistémologique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:06:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est la 3e conférence organisée par la section du rapport et des études du Conseil d'État sur le thème du dernier kilomètre, c'est-à-dire comment adapter les politiques publiques à leurs destinataires. La conférence accueille quatre invités qui partagent leurs expériences et leurs propositions pour réduire la distance entre les citoyens et les services publics.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction par le président de la section du rapport et des études * Présentation du sujet et des invités * Quatre phases de déploiement d'une politique publique : diagnostic, calibrage, mise en œuvre, évaluation * Obstacles à franchir le dernier kilomètre : complexité, manque de différenciation, déficit de confiance + [00:15:14][^4^][4] Témoignage d'Aline Le Guluche, autrice et ambassadrice du programme Écrire son avenir * Son parcours d'illettrée qui a appris à lire à 50 ans * Les difficultés rencontrées pour accéder aux services publics et aux dispositifs d'aide * Les solutions possibles pour repérer et accompagner les personnes en situation d'illettrisme + [00:31:01][^5^][5] Intervention de Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis * Les spécificités du territoire et des publics de la Seine-Saint-Denis * Les initiatives du département pour renforcer la proximité et la personnalisation des services publics * Les enjeux de la différenciation territoriale et de la péréquation financière + [00:47:40][^6^][6] Présentation de Gillian Dorner, directrice à la gouvernance de l'OCDE * Les travaux de l'OCDE sur la confiance dans les institutions publiques * Les facteurs qui influencent la confiance : la performance, l'intégrité, l'ouverture, l'inclusion * Les bonnes pratiques internationales pour améliorer la qualité des services publics + [01:21:48][^7^][7] Exposé de Martin Hirsch, président de l'Institut de l'engagement et directeur général de l'AP-HP * Son expérience de la mise en œuvre de politiques publiques innovantes * Les leçons tirées de la crise sanitaire du Covid-19 * Les pistes pour renforcer l'engagement des citoyens et des agents publics + [02:05:54][^8^][8] Conclusion par le président de la section du rapport et des études * Synthèse des principaux messages et propositions des intervenants * Remerciements aux invités et au public * Invitation à lire le rapport annuel du Conseil d'État sur le dernier kilomètre

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:13:41][^2^][2] :

      Cette vidéo présente une démonstration de différentes fonctionnalités de la suite Office 365, en prenant comme cas concret l'organisation d'une assemblée générale. Elle montre comment utiliser Yammer, Outlook, Skype, Planner, SharePoint, OneDrive, Delve, Video et Power BI pour communiquer, collaborer, partager et analyser des informations.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] L'utilisation de Yammer pour annoncer l'assemblée générale * Création d'un groupe et d'un sondage pour choisir la date * Envoi d'une alerte aux membres de la communauté * Possibilité de voter, réagir et discuter + [00:04:01][^4^][4] L'utilisation de Outlook et Skype pour envoyer les invitations * Création d'un nouveau rendez-vous avec l'option "Nouvelle réunion Skype" * Ajout d'un numéro de téléphone et d'un lien pour se connecter à la conférence * Possibilité de participer à la réunion par téléphone ou par ordinateur + [00:05:29][^5^][5] L'utilisation de Planner pour préparer la réunion * Création d'un sujet "Assemblée générale" avec des tâches à réaliser * Attribution des tâches aux différents acteurs du projet * Ajout de dates, de statuts, de labels et de commentaires + [00:07:33][^6^][6] L'utilisation de SharePoint pour stocker et partager les documents * Création d'un site "Assemblée générale" avec une bibliothèque de documents * Ajout de documents Word, Excel, PowerPoint, PDF, etc. * Possibilité de co-éditer les documents en ligne ou en local * Utilisation du moteur de recherche pour retrouver les documents en plein texte + [00:14:14][^7^][7] L'utilisation de OneDrive pour synchroniser les documents * Création d'un dossier "Assemblée générale" dans l'espace personnel * Synchronisation des documents avec le site SharePoint * Possibilité de travailler hors ligne et de récupérer les versions précédentes + [00:16:35][^8^][8] L'utilisation de Delve pour accéder aux documents pertinents * Présentation de l'interface et des fonctionnalités de Delve * Accès aux documents récents, populaires ou recommandés * Possibilité de créer des tableaux de bord personnalisés + [00:19:20][^9^][9] L'utilisation de Video pour diffuser la réunion * Création d'un canal "Assemblée générale" pour héberger les vidéos * Enregistrement de la réunion Skype et publication sur le canal * Possibilité de visionner la vidéo en ligne ou en mobilité + [00:20:01][^10^][10] L'utilisation de Power BI pour analyser les données * Création d'un rapport interactif à partir d'un fichier Excel * Ajout de graphiques, de tableaux, de cartes, etc. * Possibilité de partager le rapport sur SharePoint ou Yammer

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [01:06:59][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, un programme qui aide les associations à accéder au numérique de manière responsable et solidaire. Le webinaire présente la solution Lisio, qui permet de rendre les sites web plus accessibles, rapides et écologiques. Il aborde les enjeux du numérique responsable, les bonnes pratiques pour réduire l'impact environnemental et social du numérique, et les bénéfices de Lisio pour les associations.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech * Un programme qui facilite l'accès au numérique pour les associations * Des logiciels à tarif réduit, du matériel reconditionné, de l'accompagnement et des ressources * Plus de 38 000 associations inscrites + [00:05:36][^4^][4] Présentation de Lisio * Une solution innovante qui rend les sites web accessibles à tous * Un affichage 100 fois plus rapide et un impact carbone réduit * Une solution solidaire et soucieuse de la planète + [00:07:34][^5^][5] Les impacts du numérique * Un secteur qui consomme beaucoup d'énergie et de ressources * Une empreinte carbone importante et croissante * Des inégalités d'accès et d'usage du numérique + [00:15:06][^6^][6] Les enjeux du numérique responsable * L'éco-conception : réduire l'impact environnemental du numérique * L'éthique et l'inclusion : favoriser l'accès et la participation de tous au numérique * L'accessibilité numérique : adapter le numérique aux besoins et aux capacités des utilisateurs + [00:27:44][^7^][7] Les bonnes pratiques du numérique responsable * Des conseils pour limiter sa consommation numérique * Des astuces pour optimiser son site web et le rendre plus écologique * Des recommandations pour rendre son site web plus accessible et inclusif + [00:51:31][^8^][8] Les bénéfices de Lisio pour les associations * Une solution simple à installer et à utiliser * Une solution qui s'adapte aux besoins et aux préférences des utilisateurs * Une solution qui valorise l'image sociale et environnementale des associations

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [01:03:18][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, un programme de solidarité numérique pour les associations. L'intervenant est Thibault Lièvremont, responsable média chez Oryxamedia, une agence spécialisée dans le marketing digital pour les structures associatives. Le sujet du webinaire est comment agir pour un numérique plus responsable, en utilisant le programme Google Ad Grants, qui permet aux associations de bénéficier d'un budget publicitaire de 10 000 dollars par mois sur le moteur de recherche Google.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech et de ses offres * Logiciels et matériel informatique à tarif réduit * Accompagnement et formation sur le numérique * Diffusion de savoirs sur la transition numérique + [00:06:02][^4^][4] Présentation du programme Google Ad Grants * Conditions d'éligibilité et de maintien * Limitations et spécificités du programme * Avantages et opportunités pour les associations + [00:24:02][^5^][5] Structuration d'un compte Google Ad Grants * Organisation des campagnes et des groupes d'annonces * Choix des mots-clés et des extensions * Création des annonces et des appels à l'action + [00:34:38][^6^][6] Ciblage des audiences et suivi des conversions * Utilisation des critères géographiques, démographiques, etc. * Installation du pixel de conversion et définition des objectifs * Optimisation des enchères et des stratégies d'enchères + [00:42:05][^7^][7] Analyse des performances et optimisation du compte * Utilisation des rapports et des tableaux de bord * Identification des indicateurs clés de performance * Amélioration du score de qualité et du taux de clics + [00:59:39][^8^][8] Questions-réponses avec les participants * Réponses aux questions sur le programme, les campagnes, les annonces, etc. * Conseils et recommandations personnalisés * Ressources et contacts utiles

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [01:17:15][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, un programme de solidarité numérique qui aide les associations à renforcer leur impact à travers une meilleure utilisation du numérique. Le webinaire présente les enjeux et les bonnes pratiques de la sécurité et du pilotage des systèmes d'information (SI) pour les associations. Il propose également une démonstration d'un outil de cartographie et de gestion de SI appelé Easap.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech * Un programme créé en 2008 qui compte plus de 40000 associations inscrites * Trois modes d'action : faciliter l'accès au numérique, accompagner le développement des usages numériques, coproduire et diffuser du savoir sur la transition numérique * Un catalogue de logiciels à tarif réduit, du matériel informatique reconditionné ou neuf, et des ressources variées (centre de ressources, newsletter, webinaires, formations, etc.) + [00:06:12][^4^][4] Sécurité des systèmes d'information * Les risques et les conséquences d'une attaque informatique pour les associations * Les bonnes pratiques à adopter pour se protéger : sauvegardes, mises à jour, antivirus, mots de passe, sensibilisation des utilisateurs, etc. * L'importance de connaître et de documenter son SI : cartographier les applications, les données, les infrastructures, les contrats, etc. * Les outils et les ressources disponibles pour aider les associations à sécuriser leur SI : l'ANSSI, le guide de cartographie des SI, le diagnostic numérique de Solidatech, etc. + [00:26:37][^5^][5] Pilotage des systèmes d'information * Les enjeux et les bénéfices d'une stratégie informatique pour les associations * Les étapes et les méthodes pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie informatique : diagnostic, plan d'action, budget, gouvernance, etc. * Les indicateurs et les outils pour suivre et évaluer la performance du SI : coût, qualité, satisfaction, etc. * Les opportunités et les défis de la transformation numérique pour les associations : nouveaux usages, nouveaux services, nouveaux modèles, etc. + [00:39:54][^6^][6] Démonstration de l'outil Easap * Un outil de cartographie et de gestion de SI développé par le cabinet de conseil DSI Partagée * Un outil full web, hébergé en France, sur des serveurs sécurisés, et adapté aux associations de tout secteur et de toute taille * Un outil qui permet de centraliser, de visualiser, et de gérer tous les éléments du SI : applications, données, infrastructures, contrats, projets, interventions, etc. * Un outil qui offre des fonctionnalités avancées : inventaire automatique, synchronisation avec Office 365, gestion de tickets, gestion de projets, portails collaboratifs, etc.

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [02:00:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une table ronde organisée par l'INHA ( l'Institut National d'Histoire de l'Art.) sur le thème des "films qui disent la vérité", en lien avec le documentaire "Les lois de l'attraction mentale" qui dénonce les pseudosciences et les théories du complot dans le domaine de l'histoire et de l'archéologie. Les intervenants sont des spécialistes de l'image, du cinéma, de la sociologie, de la philosophie et de la communication, qui analysent les mécanismes de fabrication et de diffusion de ces "documenteurs" qui trompent le public en se présentant comme des sources de savoir. Ils discutent aussi des enjeux éthiques, politiques et pédagogiques de ces productions, ainsi que des moyens de développer l'esprit critique face à ces discours.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] La genèse du projet * Présentation du contexte et des objectifs de la table ronde par Clia Carpaye * Présentation des intervenants et du film "Les lois de l'attraction mentale" par Thomas C. Durand et Alexis Soulard + [00:08:24][^4^][4] Le documenteur dans l'histoire du cinéma * Intervention de Ana Champanska sur les origines et les caractéristiques du genre du documenteur * Discussion sur les rapports entre fiction et réalité, vérité et mensonge, information et persuasion dans le documentaire + [00:30:46][^5^][5] Les pseudosciences et les théories du complot dans l'histoire et l'archéologie * Intervention de Alexis Soulard sur les sources, les méthodes et les idéologies des producteurs de ces discours * Discussion sur les effets sociaux, culturels et politiques de ces discours, ainsi que sur les stratégies de déconstruction et de réfutation + [00:57:00][^6^][6] Les enjeux de la communication scientifique et de l'éducation à l'image * Intervention de Thomas C. Durand sur les difficultés et les opportunités de la vulgarisation scientifique face aux pseudosciences * Discussion sur les rôles et les responsabilités des chercheurs, des médias, des enseignants et des citoyens dans la promotion de l'esprit critique + [01:28:47][^7^][7] Les questions du public * Échanges entre les intervenants et le public sur divers aspects du sujet, tels que la place des femmes, la viralité des réseaux sociaux, la diversité des sources, etc.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:54:04][^2^][2] :

      Cette vidéo est une table ronde sur le thème de l'antipsychiatrie, qui regroupe des intervenants de différents horizons : une militante ex-psychiatrisée, un psychologue, un juriste et un animateur. Ils abordent les origines, les courants, les critiques et les alternatives à la psychiatrie institutionnelle, en s'appuyant sur des exemples concrets, des témoignages personnels et des références théoriques. Ils échangent leurs points de vue, parfois divergents, sur les enjeux politiques, sociaux et philosophiques de la santé mentale, ainsi que sur les droits et les besoins des personnes concernées.

      Points forts : + [00:02:34][^3^][3] La définition de l'antipsychiatrie * Un terme apparu en 1961 par David Cooper, un psychiatre réformiste * Un mouvement hétérogène, composé d'universitaires (Foucault, Deleuze, Goffman...) et de militants (psychiatrisés, survivants, ex-patients...) * Une critique politique, sociale et philosophique de la psychiatrie institutionnelle + [00:10:45][^4^][4] La recherche sur la psychiatrie * Les limites du modèle biomédical, qui réduit la souffrance humaine à des symptômes, des maladies et des traitements * Les effets néfastes de la psychiatrie sur les patients, notamment la stigmatisation, la violence, la perte d'autonomie et la chronicisation * Les alternatives possibles, comme la psychothérapie, la pair-aidance, les lieux de vie communautaires ou les approches transculturelles + [00:27:21][^5^][5] Le droit et la psychiatrie * L'évolution du droit du patient, grâce à l'influence de l'antipsychiatrie et à la protection constitutionnelle des libertés * Le rôle du juge des libertés et de la détention, qui contrôle les mesures d'hospitalisation sans consentement * Les difficultés de la pratique judiciaire, face à la complexité des situations, à la pression des experts et à la pénurie de moyens + [00:39:08][^6^][6] Les témoignages des patients * Les expériences vécues en psychiatrie, parfois bénéfiques, souvent traumatisantes * Les revendications des patients, comme le droit à l'autodétermination, le refus du diagnostic, le choix du soin ou la dénonciation des maltraitances * Les initiatives des patients, comme les associations, les collectifs, les médias ou les actions militantes

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:52:27][^2^][2] :

      Cette vidéo présente deux outils pour évaluer le niveau de maturité d'un projet d'innovation sociale : le schéma du cycle de vie et la grille d'évaluation. Ces outils ont été co-construits avec des acteurs de l'écosystème de l'innovation sociale au Québec. Ils permettent de situer un projet dans les différentes phases du processus d'innovation sociale et d'identifier les indicateurs qualitatifs correspondants. La vidéo explique le contexte, les sources d'inspiration, la démarche de co-construction, l'organisation et l'utilisation des deux outils. Elle donne aussi un exemple concret d'application de la grille à un projet.

      Points saillants : + [00:00:08][^3^][3] Présentation du webinaire et des intervenants * Marie-Chantal Bach, directrice du RQIS * Gabriel Salathé-Beaulieu, animateur du webinaire * David Longtin, chercheur et présentateur des outils * Josée Baudoin, témoin d'un projet d'innovation sociale + [00:03:58][^4^][4] Contexte et objectifs du projet d'outils d'évaluation * Besoin exprimé par les acteurs de l'innovation sociale au Québec * Financement du ministère de l'Économie et de l'Innovation * Portage par imonovis, RQIS, CEDRIC et TIESS * Revue de littérature et groupes de discussion en 2021 * Co-construction de cinq outils avec une trentaine de partenaires en 2022 + [00:06:25][^5^][5] Sources d'inspiration et démarche de co-construction des deux outils présentés * Schéma du RQIS (2014) et revue de littérature (2021) comme points de départ * Deuxième groupe de travail avec six ateliers pour revisiter le schéma et élaborer la grille * Intégration des propositions et des tests des participants + [00:09:25][^6^][6] Organisation et utilisation du schéma du cycle de vie d'une innovation sociale * Quatre grandes phases : émergence, expérimentation, pérennisation ou changement d'échelle, institutionnalisation * Douze niveaux de maturité identifiés par des numéros et des lettres * Possibilité d'allers-retours, de rétroactions, de refocalisation ou de fin du projet * Correspondance avec la grille d'évaluation du niveau de maturité + [00:16:06][^7^][7] Organisation et utilisation de la grille d'évaluation du niveau de maturité d'un projet avec un potentiel d'innovation sociale * Version détaillée avec des indicateurs qualitatifs à vérifier par oui ou non * Version synthétique avec le critère principal de chaque niveau * Prise de notes pour documenter les éléments du projet qui justifient le niveau de maturité * Exemple d'application de la grille à un projet situé à la phase d'émergence + [00:22:22][^8^][8] Témoignage de Josée Baudoin sur l'utilisation de la grille pour son projet de médiation culturelle * Projet qui vise à favoriser l'accès à la culture pour les personnes en situation de vulnérabilité * Utilisation de la grille pour situer le projet à la phase d'expérimentation * Avantages de la grille : clarté, simplicité, adaptabilité, réflexivité * Limites de la grille : subjectivité, complexité, temporalité + [00:26:19][^9^][9] Période de questions et réponses avec les participants * Questions sur la définition de l'innovation sociale, la différence entre les phases, la durée du cycle de vie, etc. * Réponses de David Longtin, Gabriel Salathé-Beaulieu et Marie-Chantal Bach * Renvoi aux autres outils et au prochain webinaire

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:28:47][^2^][2] :

      Cette vidéo est un parcours sur le climat scolaire et le bien-être à l'école, animé par deux enseignants-formateurs. Ils présentent les différents niveaux de bien-être (physique, relationnel, psychologique et pédagogique) et les facteurs de stress qui peuvent les affecter. Ils proposent des pistes pour créer des espaces de relaxation et de détente dans les classes ou les établissements, à travers des témoignages et des exemples concrets. Ils expliquent aussi comment utiliser le design thinking pour adapter les envies au possible et impliquer les élèves dans le projet.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction du parcours et des animateurs * Présentation du module 6 sur le bien-être en classe * Présentation des deux enseignants-formateurs + [00:02:31][^4^][4] Les différents niveaux de bien-être * Le bien-être physique : lié à l'environnement, à la santé, au rythme * Le bien-être relationnel : lié aux interactions avec les pairs, les enseignants, les parents * Le bien-être psychologique : lié à la sécurité, à la réussite, à l'estime de soi * Le bien-être pédagogique : lié à l'intérêt, à l'aide, aux méthodes, à la différenciation + [00:08:10][^5^][5] Les facteurs de stress à l'école * Le faible sentiment de contrôle, l'imprévisibilité, la nouveauté, la menace de l'ego * Les situations stressantes vécues par les élèves au quotidien * Les référentiels qui visent l'épanouissement de l'élève + [00:13:19][^6^][6] La création d'un espace de relaxation * Quatre exemples de coin zen : à l'école maternelle, à l'école élémentaire, au collège, au CDI * Les objets et les activités possibles dans cet espace * La démarche du design thinking pour analyser, générer et adapter les idées

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:59:39][^2^][2] :

      Cette vidéo présente une conférence sur la diversité culturelle et linguistique dans les régions du Québec, organisée par la Fondation MFB. Les conférenciers sont des chercheurs de l'Université Laval qui ont élaboré des fiches synthétiques sur la situation de chaque région. Ils abordent les aspects historiques, démographiques, scolaires et socio-économiques de la diversité, ainsi que les enjeux et les pratiques pour favoriser l'inclusion et le dialogue interculturel.

      Points saillants : + [00:00:07][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation des objectifs et du déroulement * Invitation à participer aux sondages interactifs * Présentation des conférenciers et de leur projet de recherche + [00:04:28][^4^][4] La diversité historique * Rappel de l'ancienneté et de la variété de la diversité au Québec * Exemples de traces et d'apports des différentes communautés * Réflexion sur la notion d'identité et d'appartenance + [00:10:10][^5^][5] La diversité linguistique * Présentation des données sur les langues parlées au Québec et dans les régions * Analyse des facteurs qui influencent la diversité et le plurilinguisme * Discussion sur les enjeux de la francisation et de la valorisation des langues + [00:18:11][^6^][6] L'appartenance ethnoculturelle et religieuse * Présentation des données sur les origines et les religions des Québécois et des immigrants * Analyse des facteurs qui influencent la diversité et le pluralisme * Discussion sur les enjeux de la laïcité et du vivre-ensemble + [00:28:00][^7^][7] La diversité scolaire * Présentation des données sur les élèves issus de l'immigration et les élèves autochtones * Analyse des facteurs qui influencent la réussite et le parcours scolaire * Discussion sur les enjeux de l'adaptation et de l'ouverture des milieux scolaires + [00:44:00][^8^][8] La diversité socio-économique * Présentation des données sur le niveau de scolarité, le revenu et le chômage des immigrants * Analyse des facteurs qui influencent l'intégration et la participation sociale et économique * Discussion sur les enjeux de la discrimination et de la reconnaissance des compétences + [00:56:00][^9^][9] Les pratiques inclusives * Présentation d'exemples de pratiques favorisant la diversité et l'inclusion dans les milieux scolaires et communautaires * Analyse des principes et des conditions de réussite de ces pratiques * Discussion sur les défis et les perspectives pour l'avenir

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:27:10][^2^][2] :

      Cette vidéo présente une conférence de Madame Rollande Deslandes, docteur en psychopédagogie et professeur émérite à l'Université du Québec à Trois-Rivières, sur le thème de la collaboration école-famille-communauté. Elle aborde les concepts, les modèles, les facteurs et les pratiques qui influencent les relations entre ces trois sphères, ainsi que les défis et les enjeux qui se posent pour favoriser une collaboration efficace et positive.

      Points saillants : + [00:00:34][^3^][3] Le style parental et l'engagement des familles * Les dimensions de l'engagement, de la supervision et de l'encouragement à l'autonomie * Les facteurs liés à la structure, à la taille, à la scolarité, au statut socioéconomique et à l'origine ethnique des familles * Les croyances, les perceptions, les représentations et les pratiques des familles + [00:06:38][^4^][4] Le modèle de l'influence partagée de Joyce Epstein * Les trois sphères de l'école, de la famille et de la communauté qui s'interceptent à différents degrés * Les six types de pratiques de collaboration : le parent éducateur, la communication, le bénévolat, l'apprentissage à la maison, la prise de décision et la collaboration avec la communauté * Les forces qui influencent les relations entre les sphères : l'âge, le niveau scolaire, les caractéristiques, les croyances et les pratiques + [00:13:54][^5^][5] Le modèle du processus de participation parentale de Hoover-Dempsey et Sandler * Les facteurs qui déterminent la décision des parents de participer à la maison ou à l'école : la compréhension du rôle parental, le sentiment de compétence et les invitations * Les facteurs qui modèrent la participation parentale : les connaissances, les habiletés, le temps, l'énergie et la culture familiale * Les facteurs qui influencent les résultats de la participation parentale : les pratiques parentales, les pratiques scolaires et les facteurs environnementaux + [00:19:31][^6^][6] Le modèle intégrateur des facteurs et des processus de la collaboration école-famille * Un modèle qui synthétise les travaux de recherche réalisés sur les facteurs associés aux parents, aux familles, aux jeunes, à l'école et aux enseignants * Un modèle qui illustre la complexité de la collaboration école-famille et qui peut être utilisé comme un outil d'analyse et d'amélioration des pratiques * Un modèle qui est en constante évolution en fonction des connaissances et des contextes actuels

    1. La nécessité de promouvoir la connaissance face aux défis mondiaux tels que les transformations environnementales, numériques et les luttes contre les inégalités en tout genre semble reconnue de tous.

      Pourquoi alors ce paradoxe entre les discours politiques sur l'importance de l'éducation et de la recherche, la réalité des budgets alloués, les actions entreprises ?

      Si rien n'est entrepris, quel sera le prix de l'ignorance ? Et comment lutter contre l'ignorance qui s'ignore, que l'on soit citoyen ou professionnel ?

      Une table ronde avec Bertrand Monthubert (Ancien Président de l'Université Toulouse III-Paul-Sabatier, Président du Conseil National de l'Information Géolocalisée, d'Ekitia, d'OPenIG et du GT Data Governance du GPAI), Thierry Ripoll (Professeur des Universités en sciences cognitives, auteur) et Eric Valmir (alors secrétaire général de l'information du groupe Radio France, aujourd'hui directeur Territorial Sud Ouest France Bleu)

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:08:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence d'Anne-Marie Gagnon, une philosophe de la psychiatrie, qui présente ses recherches sur la définition du trouble mental et le rôle des valeurs dans la science.

      Elle explique comment la psychiatrie a été critiquée pour sa conception floue et normative du trouble mental, et comment elle a tenté de répondre à ces critiques en élaborant une définition basée sur la notion de dysfonction.

      Elle montre ensuite les limites de cette approche, et propose une alternative inspirée de la philosophie féministe des sciences, qui reconnaît la présence et l'importance des valeurs dans la science, sans renoncer à l'objectivité.

      Points saillants: + [00:02:51][^3^][3] L'historique de l'émergence du questionnement sur la définition du trouble mental * La psychiatrie a été remise en question dans les années 60-70 pour son efficacité, ses conditions de traitement et son statut scientifique * Le mouvement antipsychiatrique a accusé la psychiatrie de pathologiser la déviance sociale et d'utiliser le concept de maladie mentale comme un mythe * La crise entourant le diagnostic d'homosexualité a montré l'influence des groupes de pression et des valeurs sociales sur les catégories psychiatriques + [00:09:39][^4^][4] Les positions philosophiques sur la définition du trouble mental * Le naturalisme défend que le trouble mental est une dysfonction objective des fonctions naturelles, mais il peine à définir ces fonctions et à les distinguer des normes sociales * Le normativisme soutient que le trouble mental est une construction sociale basée sur des valeurs, mais il renonce à la scientificité de la psychiatrie et à la réalité des souffrances psychiques * La position hybride combine les deux approches, mais elle est difficile à articuler et à appliquer + [00:20:00][^5^][5] La proposition alternative inspirée de la philosophie féministe des sciences * La philosophie féministe des sciences remet en cause la conception traditionnelle de la science comme indépendante des valeurs, et propose une conception alternative qui reconnaît la présence et le rôle des valeurs dans la science * La proposition alternative consiste à définir le trouble mental comme une perturbation significative du fonctionnement psychique, biologique ou développemental, qui est évaluée selon des critères épistémiques, éthiques et politiques * Cette proposition permet de rendre compte de la diversité et de la pluralité des valeurs en jeu dans la psychiatrie, sans renoncer à l'objectivité et à la rigueur scientifique

      Résumé de la vidéo [00:21:00][^1^][1] - [01:08:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo présente la thèse d'Anne-Marie, qui porte sur la définition du trouble mental en psychiatrie et la question de l'objectivité scientifique.

      Elle propose une solution pour dépasser le débat entre le naturalisme et le normativisme, qui sont deux positions philosophiques opposées sur le rôle des valeurs dans la science.

      Sa solution consiste à adopter une conception alternative de la science, inspirée par la philosophie féministe des sciences, qui reconnaît la présence et l'importance des valeurs sociales et culturelles dans la production des savoirs scientifiques.

      Elle illustre sa proposition avec des exemples tirés de la psychiatrie et de la médecine.

      Points saillants: + [00:21:00][^3^][3] L'historique de la controverse sur la définition du trouble mental * La psychiatrie fait face à des critiques dans les années 60-70 * Le mouvement antipsychiatrique remet en question le concept de maladie mentale * La dépathologisation de l'homosexualité soulève le problème du vide conceptuel + [00:32:00][^4^][4] Les positions philosophiques sur le trouble mental * Le naturalisme défend une conception objective basée sur les fonctions naturelles * Le normativisme défend une conception subjective basée sur les valeurs sociales et culturelles * Les deux positions ont des problèmes et des limites + [00:45:00][^5^][5] La proposition d'Anne-Marie pour dépasser le débat * Adopter une conception alternative de la science qui admet la présence des valeurs * Distinguer les valeurs épistémiques et non épistémiques * Proposer des critères pour réguler les valeurs en science * Appliquer cette conception à la psychiatrie et à la médecine

      Résumé de la vidéo [00:46:00][^1^][1] - [01:08:00][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo présente les modèles sociaux de l'objectivité scientifique, qui sont des approches philosophiques qui reconnaissent le rôle des valeurs sociales et culturelles dans la production de la connaissance scientifique.

      L'objectif est de montrer comment ces modèles peuvent aider à penser la définition du trouble mental en psychiatrie, en dépassant l'opposition entre le naturalisme et le constructivisme.

      Points saillants: + [00:46:00][^3^][3] Les modèles sociaux de l'objectivité scientifique * Définition et origine des modèles sociaux * Exemples de modèles sociaux : la théorie de la communauté épistémique, la théorie de la démocratie épistémique, la théorie de la pluralité épistémique * Avantages et limites des modèles sociaux + [00:58:00][^4^][4] L'application des modèles sociaux à la définition du trouble mental * La notion de dysfonction comme une valeur sociale * La notion de préjudice comme une valeur sociale * La possibilité d'une objectivité sociale du trouble mental + [01:04:00][^5^][5] Les enjeux éthiques et politiques des modèles sociaux * La responsabilité sociale des psychiatres et des chercheurs * La participation des personnes concernées par le trouble mental à la définition * La diversité des perspectives sur le trouble mental

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:01:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est la première partie d'une conférence sur le concept de trouble mental et sa pertinence pour la psychiatrie personnalisée.

      Anne-Marie Gagné-Julien, médecin du sommeil, pédopsychiatre et docteur en philosophie de la psychiatrie, présente les enjeux épistémologiques et éthiques de cette approche, ainsi que les limites et les défis qu'elle pose.

      Elle compare la psychiatrie à l'oncologie, où la médecine personnalisée a connu des succès, mais aussi des limites.

      Elle interroge la notion de personnalisation, qui peut avoir des sens différents selon les disciplines et les contextes.

      Elle critique le rêve d'une psychiatrie fondée sur des marqueurs biologiques, qui négligerait la dimension clinique et relationnelle de la discipline.

      Elle propose de réfléchir à une psychiatrie qui soit à la fois précise, stratifiée et holistique, en tenant compte de la complexité des troubles mentaux et de la singularité des personnes.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de la conférencière et du sujet * Contexte de la médecine personnalisée et de ses dénominations * Paradoxe entre la personnalisation et la numérisation + [00:09:01][^4^][4] L'exemple de l'oncologie personnalisée * Développement des techniques de séquençage et de bioinformatique * Ciblage des traitements en fonction des marqueurs moléculaires * Limites de la précision et de la complexité cellulaire + [00:17:01][^5^][5] La psychiatrie personnalisée : un champ émergent * Chronologie et terminologie de la psychiatrie personnalisée * Promesse de recherches en pharmacologie, génétique, marqueurs, stades et modèles mathématiques * Hypothèse d'un complexe de la psychiatrie trop clinique

      Résumé de la vidéo [00:18:00][^1^][1] - [01:01:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo présente les enjeux et les limites de la psychiatrie personnalisée, en comparant avec l'oncologie.

      L'orateur explique que la psychiatrie personnalisée vise à trouver des marqueurs biologiques, génétiques ou computationnels pour caractériser les troubles mentaux et proposer des traitements adaptés.

      Il montre que cette approche pose des problèmes épistémologiques, éthiques et pratiques, et qu'elle n'est pas forcément adaptée à la spécificité de la psychiatrie.

      Points clés: + [00:18:00][^3^][3] La psychiatrie personnalisée suit-elle le modèle de la médecine personnalisée ? * La psychiatrie cherche à se légitimer comme une discipline médicale * La psychiatrie reprend les termes et les méthodes de la médecine personnalisée * La psychiatrie a-t-elle des caractéristiques propres qui nécessitent une approche différente ? + [00:28:00][^4^][4] La psychiatrie personnalisée existe-t-elle ? * Il existe des recherches qui tentent de développer une psychiatrie personnalisée * Ces recherches promettent une pharmacologie, une génétique, des marqueurs, des stades et des approches mathématiques plus précis * Ces recherches sont encore peu nombreuses, peu concluantes et peu applicables + [00:38:00][^5^][5] La psychiatrie personnalisée est-elle souhaitable ? * La psychiatrie personnalisée pose des questions éthiques sur la responsabilité, la liberté et la dignité des patients * La psychiatrie personnalisée risque de réduire la complexité des troubles mentaux à des données quantifiables * La psychiatrie personnalisée peut être en contradiction avec la clinique, la relation et la singularité des patients

      Résumé de la vidéo [00:40:00][^1^][1] - [01:01:00][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo présente les limites et les défis de la psychiatrie personnalisée et de précision, en comparant avec d'autres disciplines médicales comme l'oncologie.

      L'orateur propose deux hypothèses pour expliquer le développement de ce champ : l'imitation et l'enrichissement.

      Points forts: + [00:40:00][^3^][3] L'hypothèse de l'imitation * La psychiatrie voudrait imiter l'oncologie qui a réussi à trouver des marqueurs biologiques * La psychiatrie suit les termes et les concepts de la médecine personnalisée * La psychiatrie cherche à se légitimer et à se crédibiliser + [00:48:00][^4^][4] L'hypothèse de l'enrichissement * La psychiatrie personnalisée serait une étape d'enrichissement de la discipline * La psychiatrie articulerait des approches personnalisées, des biotechnologies et des spécificités propres * La psychiatrie intégrerait des dimensions relationnelles, sociales et environnementales + [00:56:00][^5^][5] Les limites et les défis de la psychiatrie personnalisée * Le coût épistémique : la perte de connaissances et de perspectives * Le coût éthique : la sélection des patients, la stigmatisation, la réduction de la personne * Le coût social : la transformation du système de santé, la déshumanisation, la marchandisation

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [01:09:42][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidateek et Cyberforg, deux programmes de solidarité numérique qui visent à aider les associations à renforcer leur impact grâce au numérique et à se protéger des cyberattaques. Le webinaire aborde les notions de base de la cybersécurité, les premiers réflexes à adopter en cas de cyberattaque, la gestion et la sortie de crise, ainsi que les bonnes pratiques à mettre en place pour se préparer et se prémunir des risques.

      Points clés : + [00:01:41][^3^][3] Présentation de Solidateek * Un programme de solidarité numérique qui propose des solutions d'équipement, d'accompagnement et de sensibilisation aux associations * Partenaire de la Caisse d'Epargne, un réseau de banques coopératives engagées dans le financement de l'ESS + [00:06:00][^4^][4] Présentation de Cyberforg * Un programme de sensibilisation et d'accompagnement à la cybersécurité pour les associations * Cofondé par des associations, des entreprises et des experts en cybersécurité * Propose des webinaires, des diagnostics, des conseils personnalisés et des ressources en ligne + [00:13:00][^5^][5] Les premiers réflexes en cas de cyberattaque * Identifier les signes d'une cyberattaque (messages d'alerte, comportements anormaux, demandes de rançon, etc.) * Mobiliser une cellule de crise avec des rôles et des responsabilités clairs * Contacter les organismes spécialisés (ANSSI, CERT, entreprises de cybersécurité) pour obtenir de l'aide * Qualifier l'attaque (type, périmètre, origine, impact) et collecter des preuves * Communiquer en interne et en externe de manière transparente et rassurante + [00:34:00][^6^][6] La gestion et la sortie de crise * Définir un plan d'action avec des priorités et des objectifs * Isoler et nettoyer les systèmes compromis * Redémarrer les services essentiels et sécurisés * Restaurer les données à partir des sauvegardes * Réaliser un retour d'expérience et capitaliser sur les enseignements + [00:44:00][^7^][7] Les bonnes pratiques de prévention et de protection * Sensibiliser les utilisateurs aux risques et aux gestes de sécurité * Mettre à jour régulièrement les logiciels et les systèmes * Sécuriser les accès et les mots de passe * Sauvegarder les données sur des supports externes * Disposer d'un kit de gestion de crise avec des procédures et des contacts

    1. Cette vidéo est une conférence de Marie Soulier, professeure de français et ingénieure pédagogique, sur le thème du collège à distance et de la coéducation. Elle partage son expérience de la classe inversée, des outils numériques et de la collaboration avec les parents d'élèves pendant la période de confinement. Elle propose des principes, des exemples et des conseils pour réussir un enseignement à distance adapté aux besoins et aux équipements des élèves. Elle invite également les parents à témoigner de leur vécu et à échanger avec les participants.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:01:44][^2^][2] :

      Cette vidéo est un enregistrement d'une table ronde organisée par le Défenseur des droits sur le thème de la médiation dans les services publics. Elle vise à présenter les enjeux, les pratiques et les perspectives de la médiation comme outil de résolution des litiges et d'amélioration de la relation à l'usager. La table ronde réunit des témoignages d'usagers, de médiateurs, de représentants de l'administration et du Défenseur des droits.

      Points forts : + [00:00:09][^3^][3] Introduction de la table ronde par Vincent Landowski * Présente le sujet et les intervenants * Lance une courte vidéo sur le rôle du Défenseur des droits + [00:03:25][^4^][4] Témoignage d'Olfa Selim, usagère des services publics * Raconte son expérience de demande de dérogation scolaire pour ses filles * Explique comment le Défenseur des droits l'a aidée à obtenir une réponse favorable + [00:12:15][^5^][5] Témoignage de Moubarak Mirabello, usagère et accompagnatrice des services publics * Expose deux cas de difficultés rencontrées avec Pôle emploi et le service des amendes * Souligne l'efficacité et l'empathie du Défenseur des droits pour résoudre ces situations + [00:19:02][^6^][6] Intervention de Jean-Pierre Léry, médiateur du département de Charente-Maritime * Présente le rôle et les missions du médiateur territorial * Insiste sur l'importance de l'écoute, du dialogue et de la confiance dans la médiation * Évoque les limites et les conditions de réussite de la médiation + [00:24:26][^7^][7] Intervention de Jean-François Yanucci, chef du service de la sécurité juridique et du contrôle fiscal à la Direction générale des finances publiques * Décrit le dispositif de médiation fiscale mis en place par la DGFiP * Donne des chiffres et des exemples de cas traités par la médiation fiscale * Analyse les bénéfices de la médiation fiscale pour l'usager et pour l'administration + [00:34:55][^8^][8] Intervention d'Anne-Claire Grandjean, déléguée du Défenseur des droits à Roubaix * Partage son expérience de déléguée du Défenseur des droits sur le terrain * Met en avant les spécificités et les atouts de la médiation du Défenseur des droits * Échange avec les autres intervenants sur les questions du public + [00:59:00][^9^][9] Conclusion de la table ronde par Vincent Landowski * Remercie les intervenants et les participants * Rappelle les enjeux et les perspectives de la médiation dans les services publics * Annonce la deuxième table ronde sur la médiation judiciaire

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [03:18:25][^2^][2]:

      Cette vidéo est la deuxième partie du colloque "Donner la parole aux usagers" qui s'est tenu le vendredi 24 mars 2023 de 9h00 à 17h00. Elle présente les interventions de plusieurs personnalités du secteur social et médico-social, ainsi que les échanges avec la salle, sur les enjeux et les pratiques de la participation des usagers.

      Points forts: + [02:13][^3^][3] Denis PIVETEAU introduit la table ronde sur la participation des personnes âgées * Présente les trois invités : Marie-Françoise FUCHS, Pascal CHAMPVERT et Jean-Philippe VINQUANT * Pose des questions sur la parole, l'accompagnement, la vie collective, la vie associative et la vie citoyenne des personnes âgées + [08:18][^4^][4] Marie-Françoise FUCHS témoigne de son expérience de fondatrice et présidente d'honneur de l'association Hold-Up * Explique le besoin des personnes âgées de se regrouper, de se faire entendre et de défendre leurs droits et leurs intérêts * Souligne l'importance de l'innovation, de la créativité, de l'humour et du sens dans le vieillissement * Remercie l'invitation et la reconnaissance du grand âge + [21:27][^5^][5] Pascal CHAMPVERT expose son point de vue de président de l'AD-PA et vice-président de l'EAN * Dénonce la stigmatisation, la discrimination et la maltraitance des personnes âgées * Revendique le respect, la dignité, l'autonomie et la liberté des personnes âgées * Présente des exemples de projets participatifs, comme le citoyenage ou les haltes de vie + [34:59][^6^][6] Denis PIVETEAU anime les questions/réponses avec la salle * Aborde des sujets comme la formation des professionnels, la place des familles, la démocratie sanitaire, la bientraitance, etc. + [47:50][^7^][7] Marie-Françoise FUCHS conclut la table ronde en rappelant les valeurs de Hold-Up * Insiste sur la nécessité de se faire ensemble, de se soutenir, de s'entraider, de s'écouter * Invite à rejoindre l'association et à participer à ses activités + [49:00][^8^][8] Jean-Philippe VINQUANT présente la section âge du HCFEA dont il est le président * Explique les missions, la composition, le fonctionnement et les travaux du HCFEA * Annonce la préparation d'un avis sur la participation des personnes âgées * Sollicite les contributions des acteurs du secteur + [1:04:15][^9^][9] Denis PIVETEAU anime les questions/réponses avec la salle * Aborde des sujets comme la représentativité des usagers, la coordination des acteurs, la simplification des démarches, la prévention de la perte d'autonomie, etc. + [1:17:00][^10^][10] Dominique LIBAULT introduit la table ronde sur la participation des usagers en situation de précarité * Présente les trois invités : Louis GALLOIS, Marine JEANTET et Marie-Aleth GRARD * Pose des questions sur la lutte contre la pauvreté, l'accès aux droits, l'accompagnement social, la participation citoyenne, etc. + [1:26:16][^11^][11] Louis GALLOIS expose son point de vue de président de la Fédération des acteurs de la solidarité * Dresse un état des lieux alarmant de la pauvreté en France * Défend le rôle des associations de solidarité dans l'accueil, l'écoute, le soutien et l'insertion des personnes en situation de précarité * Plaide pour une politique publique ambitieuse, concertée et évaluée en faveur des plus démunis + [1:31:24][^12^][12] Marine JEANTET expose son point de vue de déléguée interministérielle à la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté * Présente les axes, les mesures, les moyens et les résultats de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté * Insiste sur la dimension participative de la stratégie, qui associe les personnes concernées, les associations, les collectivités et les services de l'Etat * Appelle à renforcer la mobilisation de tous les acteurs pour réduire les inégalités et favoriser l'inclusion sociale + [1:41:00][^13^][13] Marie-Aleth GRARD témoigne de son expérience de vice-présidente d'ATD Quart Monde et de membre du CESE * Raconte son parcours de militante engagée auprès des personnes en situation de grande pauvreté * Partage les difficultés, les attentes, les besoins, les aspirations et les propositions des personnes en précarité * Invite à changer de regard, de posture, de relation et de méthode pour co-construire des solutions avec les personnes concernées + [1:50:46][^14^][14] Louis GALLOIS anime les questions/réponses avec la salle * Aborde des sujets comme la participation des jeunes, la coordination des dispositifs, la simplification des procédures, la garantie des droits fondamentaux, etc. + [2:01:05][^15^][15] Jean-Benoît DUJOL conclut la table ronde en faisant le bilan de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté * Rappelle les objectifs, les priorités, les actions et les indicateurs de la stratégie * Reconnaît les avancées, les limites, les freins et les défis de la mise en œuvre de la stratégie * Souligne l'importance de la participation des usagers, des associations, des collectivités et des services de l'Etat dans la co-construction, le suivi et l'évaluation de la stratégie + [2:15:46][^16^][16] Denis PIVETEAU fait la transition vers la clôture du colloque * Fait le lien entre les deux tables rondes sur la participation des usagers * Soulève des questions transversales sur la démocratie participative, la représentation des usagers, la qualité de l'accompagnement, la place des associations, etc. * Annonce l'intervention de Christophe DEVYS pour clôturer le colloque + [2:35:15][^17^][17] Christophe DEVYS clôture le colloque en remerciant les organisateurs, les intervenants, les participants et les partenaires * Fait le bilan des échanges, des témoignages, des réflexions et des propositions qui ont eu lieu lors du colloque * Rappelle les enjeux, les principes, les valeurs et les ambitions de la participation des usagers * Appelle à poursuivre le dialogue, la concertation, la coopération et l'innovation entre les acteurs du secteur social et médico-social

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [03:35:25][^2^][2] :

      Cette vidéo est la retransmission d'une journée d'étude organisée par le Conseil d'État sur le thème de la place et du rôle de l'usager dans les politiques sanitaires, sociales et médico-sociales. Elle se compose de quatre tables rondes, chacune portant sur un aspect particulier de la question : la précarité, le handicap, le grand âge et la démocratie sanitaire. Chaque table ronde réunit des intervenants issus du monde associatif, universitaire, administratif ou juridictionnel, qui exposent leurs points de vue, leurs expériences et leurs propositions. Un grand témoin, Dominique Libeau, synthétise les échanges et les met en perspective. La journée est ouverte par le vice-président du Conseil d'État, Didier Tabuteau, et clôturée par le président de la section sociale, Christophe Devys.

      Points forts : + [00:02:26][^3^][3] L'ouverture de la journée par Didier Tabuteau * Présente le sujet et les enjeux de la journée * Souligne la diversité et la richesse des acteurs du secteur sanitaire, social et médico-social * Insiste sur la notion d'usager-acteur, qui doit être reconnu comme citoyen, personne et collectif + [00:38:35][^4^][4] La première table ronde sur la précarité * Aborde les difficultés d'accès aux droits et aux soins des personnes en situation de précarité * Analyse les causes et les conséquences de la précarité sur la santé et le parcours de vie * Présente des initiatives et des solutions pour lutter contre la précarité et favoriser l'insertion + [01:24:01][^5^][5] La deuxième table ronde sur le handicap * Traite des enjeux de la participation des personnes en situation de handicap à la vie sociale * Évoque les obstacles et les leviers pour la réalisation du projet de vie des personnes handicapées * Illustre des expériences et des pratiques innovantes en matière d'accompagnement et de soutien + [02:00:01][^6^][6] La troisième table ronde sur le grand âge * Interroge la place et le rôle des personnes âgées dans la société et dans les politiques publiques * Débat des questions liées à la dépendance, à la perte d'autonomie et à la fin de vie * Partage des témoignages et des réflexions sur les besoins et les attentes des personnes âgées + [02:40:01][^7^][7] La quatrième table ronde sur la démocratie sanitaire * Réfléchit aux modalités et aux enjeux de la participation des usagers aux décisions de santé * Relève les avancées et les limites de la démocratie sanitaire en France et à l'étranger * Propose des pistes d'amélioration et des perspectives pour renforcer la démocratie sanitaire

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:22:34][^2^][2]:

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech et Contournement, deux programmes de solidarité numérique qui aident les associations à renforcer leur impact grâce au numérique. Le webinaire présente les concepts et les outils du no code, c'est-à-dire la possibilité de créer des sites web, des applications, des outils internes et des automatisations sans avoir besoin de coder. Le webinaire explique les avantages du no code pour les associations, les différents types d'outils disponibles, les bonnes pratiques à adopter, et propose des démonstrations concrètes de création de projets no code.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech * Programme de solidarité numérique créé en 2008 * Facilite l'accès au numérique financièrement et accompagne aux usages * Propose des logiciels à tarif réduit, du matériel reconditionné, des ressources, des webinaires et des formations + [00:04:53][^4^][4] Présentation de Contournement * Programme de solidarité numérique créé en 2017 * Aide les associations à créer des sites, des applis et des automatisations sans coder * Propose des vidéos, des podcasts, des formations en ligne et des offres solidaires + [00:08:10][^5^][5] Introduction au no code * No code = créer des projets numériques visuellement sans écrire de code * Avantages : gain de temps, d'argent, d'autonomie, de créativité * Inconvénients : dépendance aux éditeurs, limites techniques, besoin de se former + [00:14:29][^6^][6] Panorama des outils no code * Différents types d'outils selon les besoins : site web, appli mobile, outil interne, automatisation, etc. * Différents niveaux d'accessibilité selon les compétences : débutant, confirmé, avancé * Exemples d'outils : Dorik, Webflow, Bubble, Glide, Zapier, Airtable, Notion, etc. + [00:20:10][^7^][7] Démonstration de Zapier * Zapier = outil no code qui permet d'interconnecter des outils entre eux pour automatiser des tâches * Exemple : automatiser le traitement des candidatures à une formation * Explication pas à pas de la création d'un zap (automatisation) + [00:29:00][^8^][8] Démonstration de Softr * Softr = outil no code qui permet de créer des sites web et des applis à partir de bases de données Airtable * Exemple : créer un site de recrutement pour les métiers du no code * Explication pas à pas de la création d'un site avec Softr + [00:36:38][^9^][9] Bonnes pratiques du no code * Commencer par définir son besoin et son objectif * Choisir l'outil le plus adapté à son projet * Se former et se documenter sur l'outil choisi * Tester et itérer son projet * Se faire accompagner par des experts si besoin + [00:39:34][^10^][10] Questions-Réponses * Réponses aux questions des participants sur le no code, les outils, la sécurité, le rgpd, etc. * Présentation d'un bon d'achat de 80 euros valable un mois sur les formations de Contournement * Conclusion et remerciements

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:31:11][^2^][2] :

      Cette vidéo est la dernière partie d'une conférence sur la migration et le développement, organisée par l'Institut d'études avancées de Paris. Elle présente une table ronde avec quatre intervenants qui abordent différents aspects des liens entre migration et inégalités, tels que l'intégration, l'accès à la migration, les transferts de fonds et l'industrie de la migration. La table ronde est animée par Jim Hollifield, professeur à l'Université méthodiste du Sud et chercheur invité à l'IEA.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la table ronde * Sadia Lahlou, directrice de l'IEA, accueille les participants et le public * Jim Hollifield présente les intervenants et remercie les organisateurs + [00:06:51][^4^][4] Jason Gagnon, économiste au Centre de développement de l'OCDE * Il expose les effets de la migration sur les inégalités dans les pays d'origine et de destination * Il souligne le rôle des politiques publiques, notamment la protection sociale, pour réduire les inégalités liées à la migration * Il évoque les défis posés par la pandémie et la crise en Ukraine sur les flux migratoires et les transferts de fonds + [00:22:05][^5^][5] Brenda Yeoh, professeure à l'Université nationale de Singapour * Elle propose d'analyser le rôle de l'industrie de la migration dans la production et la reproduction des inégalités * Elle s'intéresse aux intermédiaires qui facilitent et contrôlent la mobilité des migrants, notamment les travailleurs peu qualifiés en Asie * Elle montre comment l'industrie de la migration interagit avec les politiques migratoires des États et les expériences des migrants + [00:31:11][^6^][6] François Héran, professeur au Collège de France et directeur de l'Institut Convergences Migrations * Il revient sur les débats théoriques et empiriques sur la relation entre migration et développement * Il critique la notion de hump migratoire et propose une approche alternative basée sur la notion de seuil migratoire * Il illustre son propos avec des exemples de pays africains et européens + [00:49:28][^7^][7] Myriam Aït-Aoudia, sociologue à Sciences Po * Elle s'interroge sur les effets de la migration sur la citoyenneté et la démocratie dans les pays d'origine * Elle présente les résultats d'une enquête sur les pratiques politiques transnationales des migrants algériens en France * Elle analyse les motivations, les modalités et les impacts de l'engagement politique des migrants à distance + [01:11:22][^8^][8] Discussion et questions du public * Les intervenants répondent aux questions du public sur divers sujets, tels que la régulation de l'industrie de la migration, la comparaison entre les migrations Sud-Sud et Sud-Nord, les effets de la migration sur le changement social, etc. * Jim Hollifield conclut la table ronde et invite le public à rejoindre la réception

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:31:38][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence de Benoît Haida, enseignant et formateur, sur les pistes pédagogiques pour débuter ou réinterroger sa pratique en élémentaire. Il aborde les enjeux, les gestes professionnels, l'organisation de la classe, la conception et la conduite des apprentissages, l'évaluation, la formation continue et les ressources utiles pour les enseignants.

      Points forts : + [00:00:05][^3^][3] La présentation de l'ouvrage "Bien débuter en élémentaire" * Une coédition avec les cahiers pédagogiques * Un ouvrage qui s'adresse aux futurs et aux actuels enseignants * Un ouvrage qui propose des principes, des exemples et des outils + [00:07:07][^4^][4] Les enjeux professionnels et pédagogiques * La double casquette de technicien et d'ingénieur pédagogique * Les intentions, les conditions et les partis pris à définir * Les gestes professionnels utiles et nécessaires + [00:20:00][^5^][5] L'organisation de la classe * L'aménagement de l'espace et du temps * La gestion des imprévus et des transitions * La mise en place des rituels et des règles de vie + [00:38:00][^6^][6] La conception et la conduite des apprentissages * La programmation annuelle et la préparation des séances * La différenciation et la personnalisation des parcours * La coopération et la transdisciplinarité + [01:10:21][^7^][7] L'évaluation des élèves et de sa pratique * Les différents types et modalités d'évaluation * Les outils de suivi et de régulation * L'analyse réflexive et le portfolio + [01:24:21][^8^][8] La formation continue et les ressources * L'intérêt et la nécessité de se former tout au long de sa carrière * Les sources et les modalités de formation * Les sites, les revues, les livres et les réseaux à consulter

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:44:47][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence de Jean-Philippe Lachaux, un neuroscientifique spécialiste de l'attention, qui présente le programme ATOL (Apprendre à être attentif à l'école) aux enseignants. Il explique les principes et les enjeux de l'éducation de l'attention, ainsi que les activités et les exercices proposés aux élèves pour développer leur attention et leur concentration.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] L'attention, une compétence transversale et essentielle * L'attention permet de sélectionner et de traiter les informations pertinentes pour apprendre * L'attention n'est pas un état stable, mais un processus dynamique qui varie selon les situations et les individus * L'attention n'est pas innée, mais se construit et s'améliore avec l'entraînement et la pratique + [00:23:15][^4^][4] Les trois dimensions de l'attention * La sélectivité: la capacité à choisir une cible parmi les distractions * La flexibilité: la capacité à adapter son attention selon le contexte et le but * La stabilité: la capacité à maintenir son attention sur la durée + [00:41:07][^5^][5] Les trois composantes de l'attention * La perception: ce qu'on perçoit avec nos sens ou notre imagination * L'intention: ce qu'on veut faire ou obtenir avec notre attention * La manière d'agir: comment on réagit ou on transforme ce qu'on perçoit + [00:57:20][^6^][6] Le programme ATOL * Un programme conçu avec des enseignants pour apprendre aux élèves à être attentifs à l'école * Un programme basé sur des activités ludiques et interactives qui sollicitent les trois dimensions et les trois composantes de l'attention * Un programme qui vise à développer la conscience, la compréhension et le contrôle de son attention

      Résumé de la vidéo [01:00:00][^1^][1] - [01:44:47][^2^][2] :

      Cette vidéo est la deuxième partie d'une conférence sur l'attention et la concentration à l'école, animée par Jean-Philippe Lachaux, neuroscientifique et directeur de recherche à l'INSERM. Il présente le programme ATOL (Apprendre à être attentif à l'école), qui vise à développer les compétences attentionnelles des élèves à travers des exercices adaptés à leur âge et à leur niveau. Il explique les principes et les objectifs de ce programme, ainsi que les bénéfices attendus pour les apprentissages scolaires et la vie quotidienne.

      Points forts : + [01:00:00][^3^][3] L'attention et la perception * L'attention influence la façon dont on perçoit le monde * L'attention peut être sélective, globale ou locale, selon la cible * L'attention peut être entraînée à mieux percevoir les détails + [01:15:00][^4^][4] L'attention et l'action * L'attention permet de contrôler son comportement et ses réactions * L'attention implique des conversions entre différents types de données (visuelles, auditives, etc.) * L'attention nécessite de programmer ses actions en fonction de son intention + [01:30:00][^5^][5] L'attention et la mémoire * L'attention est liée à la mémoire de travail, qui stocke temporairement les informations * L'attention permet de transférer les informations de la mémoire de travail vers la mémoire à long terme * L'attention permet de récupérer les informations de la mémoire à long terme vers la mémoire de travail + [01:40:00][^6^][6] L'attention et la motivation * L'attention est influencée par la motivation, qui donne du sens et de la valeur aux activités * L'attention peut être renforcée par des récompenses, des encouragements ou des feedbacks * L'attention peut être régulée par des stratégies de gestion du stress et des émotions

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [06:42:54][^2^][2] :

      Cette vidéo est le colloque « Lutter contre les discriminations : du recours individuel aux leviers systémiques » organisé par le Défenseur des droits en 2024 à Paris. Il réunit des acteurs publics, privés et associatifs pour échanger sur les enjeux, les outils et les bonnes pratiques de la lutte contre les discriminations dans différents domaines : l'emploi, le logement, la santé, l'éducation, etc.

      Points forts : + [00:01:02][^3^][3] Le discours d'ouverture de Claire Hédon, Défenseur des droits * Elle présente les chiffres et les impacts des discriminations en France * Elle souligne le rôle et les actions du Défenseur des droits pour accompagner les victimes * Elle appelle à une mobilisation collective et à une responsabilisation des acteurs + [00:50:14][^4^][4] La première table ronde sur les signalements et les sanctions des discriminations * Elle réunit des représentants du monde syndical, associatif, universitaire et juridique * Elle aborde les difficultés et les enjeux du recours individuel des victimes * Elle propose des pistes d'amélioration du cadre légal, des procédures et de l'accompagnement + [02:00:00][^5^][5] La deuxième table ronde sur les mesures de la discrimination et les outils de prévention * Elle réunit des experts, des chercheurs, des responsables d'entreprises et des acteurs publics * Elle présente les méthodes et les résultats des études et des testings sur les discriminations * Elle partage les expériences et les initiatives de lutte contre les discriminations systémiques + [03:29:00][^6^][6] La troisième table ronde sur la sensibilisation et la formation à la lutte contre les discriminations * Elle réunit des formateurs, des professionnels de l'immobilier, de la santé et de l'éducation * Elle expose les besoins et les objectifs de la sensibilisation et de la formation * Elle illustre les bonnes pratiques et les outils pédagogiques de la lutte contre les discriminations

      La vidéo de la page parle d'un colloque organisé par le Défenseur des droits sur la lutte contre les discriminations. Voici les parties de la vidéo qui parlent d'éducation :

      • [00:01:02][^1^][1] - [00:02:31][^2^][2] : Madame la Défenseur des droits introduit le sujet et évoque les discriminations dans l'accès à l'éducation et à la formation.
      • [00:54:26][^3^][3] - [00:55:08][^4^][4] : Un intervenant présente le travail du Défenseur des droits sur les discriminations dans le recrutement et la formation professionnelle.
      • [04:32:56][^5^][5] - [04:34:03][^6^][6] : Une intervenante expose les actions de sensibilisation menées par le Département de la Seine-Saint-Denis dans les collèges sur le racisme et l'antisémitisme.
      • [05:06:24][^7^][7] - [05:07:51][^8^][8] : Une intervenante témoigne de son expérience de mère d'une enfant handicapée et de son combat pour le droit à l'éducation inclusive.
      • [05:35:19][^9^][9] - [05:36:10][^10^][10] : Une intervenante du Planning familial revendique le droit à une véritable éducation à la sexualité et dénonce le non-respect de la loi de 2001.
      • [05:58:30][^11^][11] - [06:03:27][^12^][12] : Plusieurs intervenants débattent de la formation et de la sensibilisation à la lutte contre les discriminations dans différents domaines, dont l'éducation.

      • [04:59:14][^7^][7] Le discours de clôture de Mme George Pau Langevin

        • Elle remercie le Défenseur des droits et les intervenants pour leur travail et leur engagement
        • Elle rappelle les mesures et les actions du gouvernement en matière de lutte contre les discriminations
        • Elle affirme la volonté de renforcer la coopération et le dialogue avec les acteurs de terrain
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:14:13][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence sur la crise des banlieues de 2005 en France, organisée par l'Institut d'études avancées de Paris et l'École pratique des hautes études. Elle réunit deux intervenants : Latifa Oulkhir, directrice du Bondy Blog, et Marwan Mohammed, sociologue et chercheur au CNRS. Ils analysent les causes, les conséquences et les leçons de ces événements qui ont marqué l'histoire sociale et politique du pays.

      Points forts : + [00:04:14][^3^][3] Le contexte et le déroulement de la crise * La mort de deux adolescents électrocutés dans un transformateur EDF à Clichy-sous-Bois * La colère et la révolte des jeunes des quartiers populaires face aux violences policières et aux discriminations * La médiatisation et la politisation des événements, avec le rôle de Nicolas Sarkozy + [00:20:10][^4^][4] Les réactions et les réponses publiques * La déclaration de l'état d'urgence et le déploiement des forces de l'ordre * Les mesures sociales et économiques prises par le gouvernement de Dominique de Villepin * Les limites et les insuffisances de ces réponses face aux problèmes structurels + [00:38:02][^5^][5] Les conséquences et les leçons de la crise * L'émergence de nouveaux acteurs sociaux, comme le Bondy Blog ou les associations de terrain * La prise de conscience et la mobilisation autour des questions de discriminations et de violences policières * La nécessité de repenser les politiques publiques et les relations entre les quartiers populaires et le reste de la société

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:50:33][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence sur la poésie, organisée par Sonia Branca-Rosoff à l'Université Paris Diderot. Plusieurs intervenants, dont des poètes, des philosophes, des historiens et des linguistes, partagent leurs réflexions sur la nature, la fonction et la valeur de la poésie dans le contexte historique et social.

      Points forts : + [00:00:10][^3^][3] Les idées sur la poésie de Platon * La poésie comme expérience créative et révélation * La poésie comme marginalité et risque social * La poésie comme résistance au capital et à l'édition + [00:04:56][^4^][4] Les rapports entre poésie et histoire * La poésie comme expression de la singularité et du commun * La poésie comme quête de centre et de marge * La poésie comme critique et transformation du réel + [00:11:07][^5^][5] Les relations entre poésie et philosophie * La poésie comme exercice de décentrement et de déconstruction * La poésie comme accès à un état mental autre * La poésie comme ontologie du devenir et de la fragmentation + [00:17:03][^6^][6] Les liens entre poésie et chant scientifique * La poésie comme exploration du langage et de la pensée * La poésie comme dialogue avec les savoirs et les disciplines * La poésie comme invention et découverte + [00:25:00][^7^][7] Les enjeux de la poésie contemporaine * La poésie comme faculté naturelle et universelle * La poésie comme marginalisation et exclusion * La poésie comme narcissisme et engagement

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:45:29][^2^][2]:

      Cette vidéo est la deuxième partie d'un colloque organisé par le laboratoire LAVUE sur le thème des paysages alimentaires conviviaux. Elle présente les expériences et les réflexions de quatre intervenants qui s'inscrivent dans une démarche d'activisme et de recherche-action autour de l'alimentation, du paysage et de la convivialité. Ils abordent des sujets tels que les ateliers de cuisine de rue, le jardinage urbain, le pastoralisme en ville et le stockage alimentaire domestique.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la séance par Raoul * Présente le titre et le thème de la séance * Annonce les quatre intervenants et leurs sujets + [00:01:50][^4^][4] Intervention de Julie Lequin sur les ateliers de cuisine de rue * Présente son parcours et son travail à la SCOP salutaire * Explique le concept et les objectifs des ateliers de cuisine de rue * Analyse les pratiques alimentaires durables des personnes modestes + [00:17:05][^5^][5] Intervention de Mathilde sur le pastoralisme en ville * Présente son parcours et son projet de bergerie urbaine * Raconte ses expériences et ses difficultés avec les moutons * Interroge le rapport à la viande et à l'agriculture + [00:29:20][^6^][6] Intervention de Téralim sur les circuits courts et les paysages alimentaires * Présente son parcours et son travail au bureau d'étude Téralim * Explique sa thèse sur les circuits courts alimentaires * Présente les résultats de son enquête sur les paysages alimentaires + [00:41:17][^7^][7] Intervention de Raoul sur le stockage alimentaire domestique * Présente son parcours et son travail au laboratoire LAVUE * Explique son projet de recherche sur le stockage alimentaire * Présente les résultats de son enquête sur les pratiques de stockage + [01:21:15][^8^][8] Discussion et échanges avec le public * Répond aux questions et aux commentaires du public * Développe des pistes de réflexion et d'action * Conclut la séance et remercie les participants

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:44:18][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence de Jean-Gabriel Ganascia, professeur d'informatique à Sorbonne Université, sur le thème des servitudes virtuelles. Il s'agit de la manière dont les technologies numériques, et notamment l'intelligence artificielle, peuvent exercer des formes de contrainte et d'oppression sur les individus et les sociétés. Il analyse les enjeux éthiques, politiques et juridiques de ces technologies, et propose des pistes de réflexion pour s'en libérer.

      Points clés: + [00:00:07][^3^][3] Il rend hommage à Blaise Pascal, précurseur de la machine à calculer et de la réflexion sur l'intelligence artificielle * Il cite un texte où Pascal distingue les machines des animaux par l'absence de volonté * Il critique les transhumanistes qui veulent attribuer une volonté aux machines + [00:02:46][^4^][4] Il décrit le monde en ligne dans lequel nous vivons, où nos vies sont soumises aux flux d'information et à l'intelligence artificielle * Il reconnaît les bienfaits du numérique dans de nombreux domaines (web, santé, robotique, écologie, etc.) * Il dénonce les nouvelles formes de coercition et d'oppression qui s'exercent au plan cognitif * Il compare la situation actuelle à celle décrite par Étienne de La Boétie dans son Discours de la servitude volontaire + [00:09:01][^5^][5] Il expose les limites des chartes éthiques du numérique, qui se multiplient sans être efficaces * Il montre que les principes invoqués (autonomie, dignité, bienfaisance, non-malfaisance, etc.) sont ambigus, relatifs et imprécis * Il illustre les conséquences sociales et politiques des technologies de l'information et de la communication avec des exemples concrets (reconnaissance faciale, crédit social, cloud act, etc.) * Il plaide pour une approche plus pragmatique et plus critique, qui prenne en compte les usages réels et les modes d'appropriation des technologies + [00:20:10][^6^][6] Il propose une éthique du numérique fondée sur la responsabilité individuelle et collective * Il distingue l'éthique de la morale, de la déontologie et du droit * Il définit l'éthique comme une réflexion sur les valeurs et les normes qui orientent nos actions * Il s'inspire de la pensée de Jacques Derrida, qui met l'accent sur l'ouverture à l'avenir et à l'imprévisible * Il cite un texte d'Albert Camus, qui donne quatre conseils aux journalistes : être lucide, refuser de diffuser la haine, user de l'ironie et être obstiné

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:16:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence organisée par l'Institut d'études avancées de Nantes sur le thème "Le Bien Commun, clé juridique du monde qui vient ?". Elle réunit quatre intervenants qui exposent leurs réflexions sur la notion de bien commun et ses implications juridiques, politiques et écologiques. Ils abordent notamment les questions de la propriété, de la gouvernance, de la participation, de la transmission et de la protection des biens communs, en s'appuyant sur des exemples concrets et des propositions innovantes.

      Points forts : + [00:05:39][^3^][3] Corinne Lepage présente la Déclaration universelle des droits et devoirs de l'humanité * Un texte élaboré en 2015 à la demande du Président français * Un texte qui met la notion de bien commun au cœur de sa réflexion * Un texte qui reconnaît les droits fondamentaux, l'équité intergénérationnelle et la préservation des ressources vitales + [00:20:10][^4^][4] Armand Hatchuel expose les enjeux de la gestion collective des biens communs * Une approche qui dépasse la dichotomie entre propriété privée et propriété publique * Une approche qui repose sur la coopération, la créativité et la responsabilité des acteurs * Une approche qui nécessite de repenser les cadres juridiques, institutionnels et cognitifs + [00:43:34][^5^][5] Thomas Perroud analyse les expériences juridiques de reconnaissance des biens communs * Des expériences qui tentent de répondre à la privatisation du monde et à la crise écologique * Des expériences qui se situent à différents niveaux (constitutionnel, législatif, jurisprudentiel) * Des expériences qui présentent des limites et des défis (hiatus, échec, financement, etc.) + [01:11:22][^6^][6] Christian Huglo propose des pistes pour le développement du droit des biens communs * Une piste qui consiste à renforcer la fonction sociale et écologique de la propriété * Une piste qui consiste à favoriser la participation citoyenne et la démocratie environnementale * Une piste qui consiste à reconnaître la personnalité juridique de certains biens communs naturels

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:12:44][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence sur les biens communs, organisée par l'Institut d'études avancées de Paris, avec la participation de quatre intervenants : Jessica Makovia, professeure de droit, Dominique Bourg, philosophe, Olivier Poivre d'Arvor, ambassadeur, et Bernard Laville, sociologue. Ils abordent les enjeux théoriques, juridiques, politiques et pratiques liés à la notion de biens communs, en particulier dans le domaine de l'environnement et de la mer.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation des intervenants et du cycle de conférences sur les biens communs * Rappel de l'importance de la recherche et de l'interdisciplinarité pour la ville de Paris * Enjeux de la notion de biens communs face aux défis du siècle + [00:28:27][^4^][4] Les biens communs environnementaux * Analyse des différentes méthodes juridiques pour appréhender le commun : l'esquive, l'énumération, la définition * Exemples de l'eau, de la biodiversité, du climat, de la haute mer * Difficultés à concilier les logiques de propriété, de souveraineté et de commun + [01:02:02][^5^][5] Le commun comme alternative politique * Critique du dualisme moderne entre nature et culture, sujet et objet, individu et collectif * Proposition d'une définition du commun comme un réseau d'interdépendances entre les êtres vivants * Plaidoyer pour une démocratie écologique fondée sur la participation, la délibération et la responsabilité + [01:33:55][^6^][6] La haute mer comme patrimoine commun de l'humanité * Récit de la négociation internationale sur la conservation et l'exploitation durable de la biodiversité marine * Enjeux de la protection des écosystèmes, du partage des ressources, de la coopération scientifique * Perspectives d'un traité historique pour reconnaître la haute mer comme un bien commun mondial

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:08:30][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence organisée par le Conseil d'État sur le thème du dernier kilomètre de l'action publique, c'est-à-dire la mise en œuvre concrète et effective des politiques publiques et des services publics au plus près des usagers. La conférence réunit quatre intervenants qui partagent leurs expériences et leurs réflexions sur le rôle des agents publics dans ce processus.

      Points forts : + [00:07:26][^3^][3] Introduction par le vice-président du Conseil d'État * Présente le cycle de conférences sur le dernier kilomètre * Pose des questions sur les enjeux, les difficultés et les leviers de l'action publique * Annonce les intervenants et le déroulement de la conférence + [00:14:29][^4^][4] Première intervention de M. Azané, ancien principal de collège à Roubaix * Présente le dispositif des cités éducatives, qui vise à renforcer la cohésion éducative sur un territoire * Explique les actions menées à Roubaix pour favoriser la réussite scolaire des élèves * Souligne les difficultés rencontrées, notamment la précarité sociale, le manque de moyens et la complexité administrative + [00:36:05][^5^][5] Deuxième intervention de M. Coquille, directeur général des infrastructures des transports et des mobilités * Présente les enjeux de la mobilité durable et de la transition écologique dans le secteur des transports * Explique les actions menées par l'État pour accompagner les territoires et les usagers dans cette transition * Souligne les difficultés rencontrées, notamment la diversité des situations locales, les attentes des usagers et les contraintes budgétaires + [00:59:26][^6^][6] Troisième intervention de Mme Le Brignonet, directrice de l'Institut national du service public * Présente le projet du prélèvement à la source, qui vise à simplifier et à moderniser le recouvrement de l'impôt sur le revenu * Explique les actions menées pour préparer et accompagner les agents publics et les usagers dans cette réforme * Souligne les réussites du projet, notamment la mobilisation des agents, la co-construction avec les partenaires et la communication avec les usagers + [01:36:34][^7^][7] Quatrième intervention de Mme Le Brionnaise, directrice de la stratégie, des ressources et de l'évaluation au Conseil d'État * Présente le rôle du Conseil d'État dans l'évaluation des politiques publiques et le contrôle de l'administration * Explique les actions menées pour renforcer la qualité du droit et la sécurité juridique des usagers * Souligne les défis à relever, notamment la complexité du droit, la diversité des sources normatives et la prise en compte des enjeux sociétaux

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:04:49][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence organisée par le Conseil d'État sur le thème "Penser le dernier kilomètre dès le premier", qui interroge la conception et la mise en œuvre des politiques publiques avec les usagers et les acteurs locaux. La conférence réunit cinq intervenants représentant différentes institutions et organisations : le président de la FAGE, le président du tribunal judiciaire de Lyon, le président du CESE, la présidente de l'Assemblée nationale et le président du Sénat. Chacun expose son point de vue et son expérience sur la question du dernier kilomètre, c'est-à-dire la façon dont les politiques publiques sont effectivement appliquées et vécues par les citoyens. La conférence se termine par un débat avec le public.

      Points forts : + [00:12:25][^3^][3] Le président du Conseil d'État introduit le sujet et présente les intervenants * Il rappelle le contexte et les enjeux de l'étude annuelle du Conseil d'État * Il souligne l'importance de la participation et de la concertation des usagers * Il annonce les thèmes abordés par les intervenants + [00:17:19][^4^][4] Le président de la FAGE expose le point de vue des jeunes sur les politiques publiques * Il dénonce le manque de prise en compte et de reconnaissance des jeunes dans la société * Il critique le déficit de dialogue et de consultation des organisations de jeunesse * Il propose des pistes pour améliorer l'accès aux droits et aux services publics des jeunes + [00:31:06][^5^][5] Le président du tribunal judiciaire de Lyon partage son expérience de la justice de proximité * Il raconte comment il a organisé une rencontre avec des usagers du tribunal pour recueillir leur avis * Il constate un décalage entre la perception et la réalité du fonctionnement de la justice * Il présente des initiatives pour améliorer l'accueil, l'information et la médiation des justiciables + [00:46:27][^6^][6] Le président du CESE explique le rôle et la méthode de son institution pour conseiller les pouvoirs publics * Il décrit la composition et le fonctionnement du CESE, qui représente la société civile organisée * Il illustre son propos par des exemples de saisines et d'avis rendus par le CESE sur des sujets d'actualité * Il insiste sur la nécessité de co-construire les politiques publiques avec les acteurs de terrain + [01:11:22][^7^][7] La présidente de l'Assemblée nationale expose le travail du Parlement pour légiférer et contrôler les politiques publiques * Elle évoque les difficultés et les opportunités de la crise sanitaire pour le fonctionnement du Parlement * Elle défend le rôle du Parlement pour adapter les lois aux besoins des territoires et des citoyens * Elle plaide pour une simplification et une évaluation des normes législatives + [01:34:27][^8^][8] Le président du Sénat expose le travail du Sénat pour représenter les collectivités territoriales et les accompagner dans la mise en œuvre des politiques publiques * Il rappelle la spécificité et la légitimité du Sénat, qui est le porte-parole des élus locaux * Il souligne les enjeux de la décentralisation et de la différenciation territoriale pour répondre aux attentes des citoyens * Il appelle à une confiance et une responsabilisation des acteurs locaux, notamment dans le cadre de la crise sanitaire + [02:03:46][^9^][9] Le débat avec le public permet d'approfondir certains aspects et de répondre aux questions des participants * Les intervenants échangent sur des sujets tels que la participation citoyenne, la simplification administrative, la réforme de l'État, la négociation collective, etc. * Les intervenants répondent aux questions du public sur des sujets tels que la réforme des retraites, la politique fiscale, la politique environnementale, la politique sociale, etc. * Le président du Conseil d'État conclut la conférence en remerciant les intervenants et le public

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:48:19][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence sur les biens communs pour partager la connaissance, organisée par le Collège de France en 2023. Elle réunit trois intervenants qui sont des experts dans le domaine des données numériques et de leur diffusion. Ils abordent les enjeux, les opportunités et les limites de l'ouverture des données, notamment dans les domaines de la recherche, de la géographie, du climat et du patrimoine. Ils illustrent leurs propos par des exemples concrets de projets et de plateformes qui visent à créer des communs numériques, c'est-à-dire des ressources partagées et accessibles à tous.

      Points clés: + [00:08:31][^3^][3] Les données sont au centre de l'innovation économique et sociale * Elles sont nécessaires pour le progrès de la connaissance et la résolution des problèmes * Elles doivent être de qualité, non biaisées, représentatives et interopérables * Elles posent des questions de protection, de régulation et d'éthique + [00:34:00][^4^][4] L'IGN a développé une stratégie de géocommuns pour coproduire et partager les données géographiques * Il s'agit de passer d'un modèle de producteur unique à un modèle de collaboration avec les acteurs du territoire * Il s'agit de créer des tables communes où chacun peut déposer et utiliser des données * Il s'agit de soutenir et de valoriser des initiatives innovantes dans le domaine de la géographie + [00:54:40][^5^][5] Le Haut Conseil pour le climat utilise les données pour évaluer et orienter les politiques climatiques * Il s'agit de mesurer les émissions de gaz à effet de serre, l'empreinte carbone, la vulnérabilité et l'adaptation des territoires * Il s'agit de comparer les scénarios et les trajectoires possibles pour atteindre la neutralité carbone * Il s'agit de sensibiliser et de mobiliser les acteurs et les citoyens sur les enjeux du changement climatique + [01:14:00][^6^][6] Le Collège de France a lancé une plateforme de données ouvertes sur le patrimoine culturel * Il s'agit de mettre à disposition des chercheurs et du public des données issues des collections et des archives du Collège * Il s'agit de favoriser la diffusion et la valorisation des savoirs et des œuvres * Il s'agit de créer des passerelles entre les disciplines et les époques à travers les données

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:35:42][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence de Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche à l'INSERM et spécialiste du système attentionnel, sur l'attention et la concentration à l'école. Il présente les principes de base de l'attention, ses enjeux pour l'apprentissage, et les moyens de la développer chez les élèves. Il propose également des exemples d'activités et de programmes d'éducation de l'attention, comme Atol et Adolesc.

      Points forts : + [00:01:13][^3^][3] L'attention est sélective et limitée * Elle permet de choisir ce qui est important parmi les informations disponibles * Elle nécessite d'identifier la cible de son attention et de s'y connecter activement * Elle peut être perturbée par des distracteurs internes ou externes + [00:10:10][^4^][4] La concentration est différente de l'attention * Elle implique une intention claire et une seule à la fois * Elle demande de coupler la perception et l'action * Elle peut être facilitée par des stratégies mentales adaptées + [00:21:00][^5^][5] L'attention s'apprend et se développe * Elle peut être entraînée par des exercices spécifiques * Elle peut être renforcée par des habitudes de vie saines * Elle peut être stimulée par des situations pédagogiques variées et motivantes + [00:29:00][^6^][6] L'attention est au cœur de l'apprentissage * Elle permet de se connecter à son objet d'étude et d'en extraire le sens * Elle favorise la mémorisation et la compréhension * Elle contribue à la motivation et à la confiance en soi

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [05:56:21][^2^][2]:

      Cette vidéo est une retransmission d'une journée d'étude organisée par le Défenseur des droits sur le thème "Précarité et droits fondamentaux". Elle se compose de plusieurs interventions, tables rondes et témoignages qui abordent les enjeux et les difficultés liés à l'accès aux droits des personnes en situation de pauvreté et de précarité. Les sujets traités sont notamment le logement, la santé, les droits sociaux, l'éducation, la participation citoyenne et la lutte contre les discriminations.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction et discours d'ouverture * Présentation du Défenseur des droits et de ses missions * Rappel du lien entre pauvreté et violation des droits humains * Dénonciation des atteintes aux droits des personnes précaires * Plaidoyer pour une approche globale et participative de la lutte contre la pauvreté + [00:29:29][^4^][4] Table ronde sur le logement * Témoignage d'une personne sans domicile fixe * Présentation d'une étude sur l'égalité d'accès au parc social * Analyse des obstacles et des leviers pour le droit au logement * Échanges avec la salle sur les solutions possibles + [01:19:04][^5^][5] Table ronde sur la santé * Témoignage d'une personne ayant connu un parcours de soins chaotique * Présentation d'une étude sur l'accès aux soins des bénéficiaires de l'AME * Analyse des discriminations et des inégalités de santé * Échanges avec la salle sur les enjeux de la prévention et de l'accompagnement + [02:16:06][^6^][6] Table ronde sur les droits sociaux * Témoignage d'une personne ayant subi une suspension du RSA * Présentation d'une étude sur les effets de la dématérialisation des services publics * Analyse des difficultés d'accès aux prestations sociales * Échanges avec la salle sur les moyens de simplifier et de sécuriser les parcours + [03:10:53][^7^][7] Table ronde sur l'éducation * Témoignage d'une personne ayant vécu une rupture scolaire * Présentation d'une étude sur les inégalités scolaires liées à la pauvreté * Analyse des facteurs de décrochage et de réussite éducative * Échanges avec la salle sur les défis de la continuité pédagogique et de la lutte contre le non-recours + [04:04:45][^8^][8] Table ronde sur la participation citoyenne * Témoignage d'une personne engagée dans un collectif de personnes précaires * Présentation d'une étude sur les formes et les conditions de la participation des personnes en situation de pauvreté * Analyse des freins et des leviers à l'expression et à la représentation des personnes précaires * Échanges avec la salle sur les enjeux de la démocratie participative et de la co-construction des politiques publiques + [04:58:40][^9^][9] Synthèse et discours de clôture * Synthèse des principaux constats et recommandations issus des tables rondes * Remerciements aux intervenants et aux participants * Appel à poursuivre le dialogue et l'action en faveur des droits des personnes en situation de pauvreté et de précarité

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:59:39][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, un programme de solidarité numérique pour les associations. Le webinaire a pour objectif de présenter des outils et des bonnes pratiques pour mobiliser, accueillir, accompagner et valoriser les bénévoles grâce au numérique. Le webinaire est animé par Faustine, chargée de formation à la Maison des Associations de Strasbourg, et Lorraine, chargée de communication à Solidatech.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech * Un programme qui aide les associations à renforcer leur impact grâce au numérique * Des services de facilitation d'accès aux outils, d'accompagnement, de formation et de diffusion de savoirs * Plus de 38000 associations bénéficiaires + [00:04:08][^4^][4] Contexte de l'engagement bénévole en 2022 * Une baisse du taux de bénévolat (20,1% des Français) * Une augmentation de l'engagement ponctuel (63% des bénévoles) * Des motivations liées à l'utilité, à l'épanouissement, à l'appartenance et à l'acquisition de compétences * Des attentes liées à l'aide d'autres bénévoles et à l'attention des dirigeants + [00:08:01][^5^][5] Rechercher et attirer des bénévoles * En parler collectivement et faire du bouche à oreille * Formaliser les besoins et rédiger des fiches missions * Communiquer sur les réseaux sociaux et les plateformes de bénévolat * Travailler l'image et la communication de l'association + [00:15:24][^6^][6] Accueillir un bénévole * Soigner l'accueil et proposer des tâches concrètes * Identifier ses envies, ses besoins et ses compétences numériques * Rappeler ses droits et ses devoirs * Créer et remettre un livret d'accueil du bénévole + [00:21:21][^7^][7] Accompagner l'engagement * Mettre en place un système de parrainage ou de tutorat * Organiser des échanges réguliers et évaluer la satisfaction * Proposer des temps conviviaux et des actions collectives * Penser à la formation et à la montée en compétences + [00:26:06][^8^][8] Valoriser l'engagement * Reconnaître et remercier les bénévoles * Mettre en avant les résultats et les impacts de l'action bénévole * Utiliser des outils numériques de valorisation (badges, portfolios, etc.) * Faire connaître les dispositifs de valorisation (passeport bénévole, congé engagement, etc.) Résumé de la vidéo [00:30:00][^1^][1] - [00:59:39][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo présente les différentes façons de valoriser l'engagement bénévole, notamment à travers le numérique. Il aborde les sujets de la reconnaissance, du passeport bénévole, du compte d'engagement citoyen, du bilan de compétences et du CV. Il donne des conseils et des ressources pour aider les associations et les bénévoles à valoriser leurs expériences et leurs compétences acquises dans le cadre du bénévolat.

      Points forts: + [00:30:00][^3^][3] La reconnaissance de l'engagement bénévole * Un besoin exprimé par les bénévoles * Une source de motivation et de fidélisation * Plusieurs formes possibles : verbale, écrite, symbolique, etc. + [00:36:43][^4^][4] Le passeport bénévole * Un outil créé par France Bénévolat * Un document qui retrace le parcours bénévole * Un moyen de valoriser les compétences et les savoir-faire + [00:41:40][^5^][5] Le compte d'engagement citoyen * Un dispositif mis en place par le gouvernement * Un compte qui permet d'accumuler des droits à la formation * Un avantage pour les bénévoles qui s'engagent régulièrement + [00:47:22][^6^][6] Le bilan de compétences * Une démarche qui permet de faire le point sur ses compétences * Une opportunité de se réorienter ou de se former * Une possibilité de financement par le compte personnel de formation + [00:52:54][^7^][7] Le CV * Un document qui présente le profil professionnel * Une occasion de mettre en avant son expérience bénévole * Une astuce pour se démarquer et valoriser ses atouts

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:07:56][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, un programme de solidarité numérique qui aide les associations à renforcer leur impact à travers une meilleure utilisation du numérique. Le webinaire présente les différents réseaux sociaux, leurs caractéristiques, leurs avantages et leurs inconvénients pour les associations, ainsi que des conseils pour bien les utiliser et les gérer. Le webinaire se termine par un temps de questions-réponses avec les participants.

      Points forts : + [00:00:01][^3^][3] Présentation de Solidatech * Un programme créé par les ateliers du bocal, une coopérative d'insertion * Un catalogue de solutions numériques à tarif réduit (logiciels, matériel, formation) * Un accompagnement et des ressources pour les associations + [00:05:59][^4^][4] Présentation des réseaux sociaux * Un moyen efficace de développer son association, de communiquer, de collecter des dons * Un choix à faire en fonction de sa stratégie, de ses ressources, de sa cible * Un tour d'horizon des principaux réseaux (Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn, Snapchat, TikTok, YouTube) + [00:38:52][^5^][5] Conseils pour bien communiquer sur les réseaux sociaux * Définir ses objectifs, sa ligne éditoriale, son ton, sa fréquence * Préparer et planifier ses publications avec des outils de gestion * Analyser les statistiques pour mesurer l'impact et ajuster sa stratégie + [00:57:19][^6^][6] Questions-réponses avec les participants * Des échanges sur des sujets variés : les hashtags, les outils de création graphique, les réseaux sociaux locaux, les stories, etc. * Des réponses apportées par l'animatrice du webinaire ou par d'autres participants * Des ressources partagées dans le chat

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:56:18][^2^][2]:

      Cette vidéo est un podcast animé par Ludo, un journaliste français, qui aborde différents sujets liés à la sexualité, à la société et à la culture. Il reçoit plusieurs invités experts, témoins ou créateurs pour échanger avec lui et répondre aux questions des internautes. Voici les principaux thèmes abordés dans cette vidéo :

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] La sexualité des jeunes Français * Une étude révèle que les 18-24 ans ont moins de rapports sexuels qu'avant * Les causes possibles : le stress, la pression sociale, le manque de confiance, le consentement, la diversité des orientations et des pratiques * Les conséquences : une meilleure qualité de vie sexuelle, une remise en question du modèle hétéronormatif, une libération des normes de genre + [00:58:00][^4^][4] Les hommes obsédés par leur taux de testostérone * Un phénomène de plus en plus répandu chez les hommes qui cherchent à augmenter leur virilité, leur performance et leur séduction * Les risques liés à la consommation de produits dopants, aux injections d'hormones, à l'hyper-musculature * Les enjeux sociétaux : la crise de la masculinité, le mythe du mâle alpha, le patriarcat, le féminisme + [01:39:00][^5^][5] La série "De grâce" sur Arte * Une série policière qui se déroule au Havre, avec Payanotis Pasco dans le rôle principal * Une plongée dans le milieu du trafic de drogue, de la corruption et de la violence * Une création originale qui mêle réalisme, humour et émotion

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:14:30][^2^][2] :

      Cette vidéo est une retransmission de la cérémonie de clôture de la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'éducation culturelle et artistique, qui s'est tenue à Abou Dhabi en février 2024. La conférence a réuni des représentants de plus de 190 pays, ainsi que des experts, des artistes, des éducateurs et des jeunes, pour discuter du rôle de la culture et des arts dans l'éducation et le développement durable. La vidéo présente les moments forts de la conférence, notamment :

      Points saillants : + [00:00:00][^3^][3] La performance musicale et dansée du groupe Al Ayyala * Un groupe traditionnel des Émirats arabes unis * Il joue des instruments à percussion et à vent * Il exécute une danse synchronisée avec des bâtons + [00:15:09][^4^][4] Le discours de Roda Alsaadi, une jeune émiratie * Elle lit une lettre qu'elle a écrite à son fils de deux ans * Elle lui parle de l'importance de la culture et de l'ouverture aux autres * Elle l'encourage à apprendre les arts, les danses, les musiques et les poèmes du monde + [00:21:01][^5^][5] Les témoignages de quatre jeunes venant de Colombie, du Ghana, du Kenya et des Émirats arabes unis * Ils partagent leur expérience, leur aspiration et leur vision pour l'avenir * Ils montrent comment la culture, les arts et l'éducation ont transformé leur vie * Ils appellent à renforcer l'éducation culturelle et artistique dans le monde + [00:48:11][^6^][6] Le rapport oral de la rapporteuse de la conférence, Mme Hae Sun Park * Elle résume les principaux résultats et les leçons tirées des sessions thématiques * Elle présente le cadre proposé par l'UNESCO pour l'éducation culturelle et artistique * Elle souligne les défis et les opportunités liés aux technologies numériques et à l'intelligence artificielle + [01:36:55][^7^][7] L'adoption de la déclaration d'Abou Dhabi sur l'éducation culturelle et artistique * Une déclaration qui réaffirme l'engagement des États membres à promouvoir l'éducation culturelle et artistique * Une déclaration qui reconnaît la contribution de la culture et des arts à l'éducation de qualité et au développement durable * Une déclaration qui appelle à la coopération internationale et au renforcement des capacités dans ce domaine

      Résumé de la vidéo [01:40:00][^1^][1] - [02:14:30][^2^][2]:

      Cette vidéo est la deuxième partie d'un spectacle culturel et artistique organisé dans le cadre de la Conférence Mondiale de l'UNESCO sur l'éducation culturelle et artistique à Abou Dhabi en 2024. La vidéo présente des performances variées de musique, de danse, de théâtre et de poésie, ainsi que des discours de personnalités et d'experts sur l'importance de la culture et des arts pour l'éducation et le développement durable.

      Points forts: + [01:40:00][^3^][3] Un groupe de musiciens et de danseurs traditionnels des Émirats arabes unis * Jouent des instruments comme le oud, le tambour et la flûte * Dansent avec des épées, des bâtons et des foulards * Chantent des chansons folkloriques en arabe + [01:48:11][^4^][4] Une présentation du rapport oral de la conférence par la rapporteuse * Résume les principaux thèmes et résultats des sessions thématiques * Souligne le rôle essentiel de l'éducation culturelle et artistique pour la diversité, la résilience et la durabilité * Appelle à l'adoption et à la mise en œuvre du cadre proposé par l'UNESCO + [01:52:11][^5^][5] Une table ronde sur les politiques publiques pour l'éducation culturelle et artistique * Réunit des ministres, des experts et des représentants de la société civile * Partage des expériences et des bonnes pratiques de différents pays et régions * Discute des défis et des opportunités pour renforcer la coopération et l'innovation + [02:03:17][^6^][6] Une performance de slam poetry par un jeune poète français * Déclame un poème engagé sur les enjeux sociaux et environnementaux du monde actuel * Utilise des jeux de mots, des rimes et des métaphores * Fait participer le public en les invitant à répéter des phrases + [02:08:26][^7^][7] Une intervention du directeur général de l'UNESCO * Félicite les organisateurs, les participants et les artistes pour la réussite de la conférence * Rappelle la mission et les valeurs de l'UNESCO pour promouvoir la culture et l'éducation comme des droits humains fondamentaux * Annonce l'adoption du cadre pour l'éducation culturelle et artistique par acclamation + [02:14:24][^8^][8] Une clôture musicale par un chœur d'enfants * Interprète une chanson en anglais sur le thème de la paix et de l'harmonie * Accompagne la chanson avec des gestes et des sourires * Reçoit une ovation du public et des invités

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:08:04][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, un programme de solidarité numérique qui accompagne les associations dans leur transition numérique. Le webinaire présente les résultats d'une étude menée en 2022 sur la place du numérique dans le projet associatif, les impacts de la crise sanitaire, les objectifs, les difficultés et les leviers d'action des associations sur ce sujet. Le webinaire se termine par des conseils pratiques et des ressources pour aider les associations à réussir leur transformation numérique.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction et présentation de Solidatech * Solidatech facilite l'accès aux outils numériques, accompagne les usages et diffuse des savoirs * Solidatech fait partie des Ateliers du Bocage et du réseau international Techsoup * Solidatech s'adresse aux associations loi 1901 et autres statuts similaires + [00:07:47][^4^][4] Contexte et méthodologie de l'étude * L'étude est menée tous les trois ans depuis 2013 avec Recherches et Solidarités * L'étude vise à suivre l'évolution des pratiques numériques, guider les acteurs associatifs, donner des billes aux acteurs du numérique et alimenter le centre de ressources du DLA * L'étude repose sur un échantillon de 2276 responsables associatifs représentatifs du secteur + [00:14:00][^5^][5] Les impacts de la crise sanitaire sur les pratiques numériques * La crise a accéléré la transition numérique des associations, notamment pour maintenir le lien, organiser le travail à distance et adapter les activités * La crise a aussi révélé des inégalités d'accès et d'usage du numérique selon les secteurs, les tailles et les territoires des associations * La crise a mis en lumière des besoins d'accompagnement, de formation et de financement sur le numérique + [00:25:00][^6^][6] Les objectifs recherchés grâce au numérique * Le premier objectif est de mieux faire connaître l'association et ses actions, notamment via un site web et des réseaux sociaux * Les autres objectifs sont d'améliorer l'animation du réseau, de gérer plus efficacement les activités et de travailler plus efficacement ensemble * Certains objectifs ont gagné en importance, comme la diversification des sources de financement, le développement de nouvelles activités ou la participation à des actions collectives + [00:33:29][^7^][7] Les difficultés rencontrées sur le numérique * Moins d'associations déclarent rencontrer des difficultés qu'en 2019, mais elles restent nombreuses (76%) * Les difficultés sont regroupées en quatre catégories : humaines, techniques, financières et stratégiques * Les difficultés stratégiques sont celles qui ont le plus augmenté, signe d'un besoin de prendre du recul et de définir une vision numérique + [00:44:02][^8^][8] Les leviers d'action pour réussir sa transformation numérique * Les associations s'appuient principalement sur leur entourage ou sur des recherches ponctuelles sur internet pour obtenir des conseils sur le numérique * Les associations expriment des besoins d'accompagnement, de formation et de financement pour lever les freins au numérique * Les associations peuvent mobiliser des ressources internes (compétences, implication, gouvernance) et externes (réseaux, partenaires, dispositifs) pour mener leur projet numérique + [00:59:00][^9^][9] Les 4 clés de la transformation numérique * Définir une vision numérique partagée et alignée avec le projet associatif * Identifier les besoins et les priorités numériques selon les objectifs recherchés * Choisir les outils numériques adaptés et les intégrer dans les pratiques * S'entourer des bonnes personnes et des bons partenaires pour se former et se faire accompagner

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:08:25][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, une plateforme qui accompagne les associations dans leur transition numérique, et Oryxam Media, une agence de marketing digital spécialisée dans le secteur caritatif. Le sujet du webinaire est "Comment lever des fonds en ligne ?" et il vise à présenter les différents leviers, outils et bonnes pratiques pour développer sa collecte de dons sur internet.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech et Oryxam Media * Solidatech propose des logiciels, du matériel informatique et des ressources à tarif réduit aux associations * Oryxam Media accompagne les acteurs du secteur caritatif dans leurs campagnes de collecte, de notoriété et de libéralité sur le web + [00:08:01][^4^][4] Les leviers du marketing digital * Le search : les campagnes sur les moteurs de recherche comme Google ou Bing, qui permettent de capter l'intention des internautes * Le social media : les campagnes sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou LinkedIn, qui permettent de cibler des audiences qualifiées et de créer de l'engagement * La programmatique : les campagnes sur les sites web tiers comme Le Figaro ou Youtube, qui permettent de diffuser des formats variés (bannières, vidéos, etc.) et de toucher des profils similaires à ceux de sa base de données + [00:23:20][^5^][5] Le tunnel de conversion * Le haut du tunnel : les leviers qui servent à générer de la visibilité et de la notoriété, comme le référencement naturel ou la vidéo programmatique * Le milieu du tunnel : les leviers qui servent à créer de l'engagement et de l'interaction, comme le social media ou la programmatique display * Le bas du tunnel : les leviers qui servent à inciter au don et à fidéliser les donateurs, comme le search ou le remarketing + [00:37:37][^6^][6] Les outils et les bonnes pratiques * Le tracking : l'ensemble des outils qui permettent de mesurer les performances des campagnes et d'optimiser le retour sur investissement * Le site web : l'élément clé pour convertir les visiteurs en donateurs, qui doit être optimisé en termes de design, de contenu, de navigation et de sécurité * Le formulaire de don : la dernière étape du parcours du donateur, qui doit être simple, rapide et adapté aux différents supports et modes de paiement * L'emailing : le canal privilégié pour entretenir la relation avec les donateurs, qui doit être personnalisé, segmenté et automatisé + [01:03:48][^7^][7] Les questions-réponses * Les intervenants répondent aux questions des participants sur des sujets variés comme le budget, le ciblage, le RGPD, les réseaux sociaux, etc.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:41:39][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire sur le choix des outils collaboratifs et libres pour les associations, organisé par Solidateek et Pacret. Il présente les enjeux, les besoins et les solutions possibles dans le domaine de l'informatique collaborative, avec une attention particulière aux aspects éthiques, écologiques et économiques. Il propose également une démonstration de l'outil Nextcloud, une plateforme libre et sécurisée de stockage et de partage de fichiers, d'écriture collaborative, de gestion de projet et d'agenda.

      Points clés : + [00:00:13][^3^][3] Présentation de Solidateek et Pacret * Solidateek : un programme de solidarité numérique pour les associations, les fondations et les bibliothèques publiques * Pacret : une coopérative d'entrepreneurs qui propose des formations, des accompagnements et des solutions hébergées en informatique libre et éthique + [00:06:57][^4^][4] Panorama de l'informatique collaborative * Les enjeux : organisation, gouvernance, accompagnement, coût, sociétal, environnemental * Les besoins : stockage et partage de fichiers, écriture collaborative, brainstorming, gestion de projet, agenda, réunion à distance, messagerie instantanée * Les solutions : logiciels libres ou propriétaires, hébergement local ou dans le cloud, formats ouverts ou fermés, licences gratuites ou payantes + [00:25:51][^5^][5] Démonstration de Nextcloud * Nextcloud : une solution libre et sécurisée de stockage et de partage de fichiers dans le cloud, avec des applications intégrées pour l'écriture collaborative, la gestion de projet, l'agenda, la visioconférence, etc. * Fonctionnalités : création et gestion de comptes utilisateurs, création et gestion de groupes, création et gestion de dossiers et de fichiers, partage de fichiers par lien ou par utilisateur, synchronisation avec les appareils personnels, édition collaborative de documents texte, tableur ou présentation, création et gestion de tâches, de calendriers et de sondages, communication par chat ou par appel vidéo, etc. * Avantages : respect de la vie privée, contrôle des données, personnalisation, modularité, interopérabilité, accessibilité, simplicité, performance, etc.

      Résumé de la vidéo [00:30:00][^1^][1] - [01:41:39][^2^][2]:

      Cette vidéo est la deuxième partie d'un webinaire sur les outils collaboratifs libres pour les associations, animé par Jérôme Marchini de pacret et Clémence de solidateek. Après avoir présenté les enjeux et les principes de l'informatique collaborative, Jérôme Marchini propose un panorama des solutions libres disponibles pour le stockage et le partage de fichiers, l'écriture collaborative, le brainstorming, la gestion de projet, la gestion d'agenda, la planification et la tenue de réunions à distance, et la messagerie instantanée. Il explique les avantages et les inconvénients de chaque outil, ainsi que les critères de choix à prendre en compte selon les besoins et les contraintes des associations. Il fait également une démonstration de Nextcloud, une plateforme libre qui permet de gérer et de synchroniser ses fichiers, ses agendas, ses contacts, et ses projets en ligne.

      Points clés: + [00:30:00][^3^][3] Le stockage et le partage de fichiers * Des solutions comme Dropbox, Google Drive, ou OneDrive sont pratiques mais posent des problèmes de sécurité, de confidentialité, et de souveraineté des données * Des alternatives libres comme Nextcloud, Cozy Cloud, ou Owncloud permettent de garder le contrôle de ses données et de les héberger chez un prestataire de confiance ou chez soi * Il faut prendre en compte la capacité de stockage, la facilité d'utilisation, la synchronisation, et la compatibilité avec d'autres outils + [00:42:00][^4^][4] L'écriture collaborative * Des outils comme Google Docs, Office 365, ou Framapad permettent de rédiger des documents à plusieurs en temps réel, avec un historique des modifications et des commentaires * Des outils comme Etherpad, Cryptpad, ou OnlyOffice offrent des fonctionnalités similaires mais avec plus de respect de la vie privée et de la sécurité des données * Il faut prendre en compte le format des documents, la possibilité d'exporter ou d'imprimer, et la compatibilité avec d'autres outils + [00:51:00][^5^][5] Le brainstorming * Des outils comme Mindmeister, Coggle, ou Framindmap permettent de créer des cartes mentales pour organiser ses idées, ses projets, ou ses connaissances * Des outils comme Padlet, Trello, ou Wekan permettent de créer des tableaux collaboratifs pour gérer des tâches, des idées, ou des ressources * Il faut prendre en compte le nombre de participants, le type de contenu, et la facilité de partage + [01:00:00][^6^][6] La gestion de projet * Des outils comme Asana, Basecamp, ou Wrike permettent de planifier, de suivre, et de coordonner des projets en équipe, avec des calendriers, des listes de tâches, des notifications, et des rapports * Des outils comme Redmine, Taiga, ou OpenProject offrent des fonctionnalités similaires mais avec plus de flexibilité, de personnalisation, et de respect des données * Il faut prendre en compte la taille et la complexité du projet, le mode de travail (classique ou agile), et l'intégration avec d'autres outils + [01:09:00][^7^][7] La gestion d'agenda * Des outils comme Google Agenda, Outlook, ou iCloud permettent de créer, de consulter, et de partager des agendas en ligne, avec des rappels, des invitations, et des synchronisations * Des outils comme Nextcloud, Cozy Cloud, ou Owncloud offrent des fonctionnalités similaires mais avec plus de contrôle sur ses données et de compatibilité avec d'autres outils * Il faut prendre en compte le nombre et le type d'agendas, la possibilité d'importer ou d'exporter, et la compatibilité avec d'autres outils + [01:16:00][^8^][8] La planification et la tenue de réunions à distance * Des outils comme Doodle, Framadate, ou RDVZ permettent de proposer et de choisir des dates pour organiser des réunions, sans avoir besoin de créer un compte ou de s'inscrire * Des outils comme Skype, Google Hangout, ou Zoom permettent de tenir des réunions à distance, avec de la vidéo, du son, et du partage d'écran * Des outils comme Jitsi, BigBlueButton, ou Nextcloud Talk offrent des fonctionnalités similaires mais avec plus de respect de la vie privée et de la sécurité des données * Il faut prendre en compte le nombre de participants, la qualité du son et de l'image, et la facilité d'utilisation + [01:28:00][^9^][9] La messagerie instantanée * Des outils comme WhatsApp, Messenger, ou Slack permettent de communiquer en temps réel, avec du texte, des images, des vidéos, et des émojis * Des outils comme Signal, Telegram, ou Mattermost offrent des fonctionnalités similaires mais avec plus de respect de la vie privée, de la sécurité, et de la personnalisation * Il faut prendre en compte le nombre et le type de contacts, la possibilité de créer des groupes ou des canaux, et la compatibilité avec d'autres outils

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:08:31][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire sur comment collaborer efficacement avec le logiciel libre Nextcloud, animé par Laurine de Solidateek, Pierre de Framasoft et Dorian d'Arawa. Le webinaire se compose de quatre parties :

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction * Présentation de Solidateek, un programme de solidarité numérique pour les associations * Présentation de Framasoft, une association d'éducation populaire aux enjeux du numérique et des cultures libres * Présentation d'Arawa, une entreprise spécialisée dans l'intégration de solutions libres comme Nextcloud + [00:09:36][^4^][4] Qu'est-ce que les logiciels libres et pourquoi les utiliser ? * Définition des logiciels libres et de leurs caractéristiques * Avantages des logiciels libres pour les associations : éthique, sécurité, indépendance, coût, personnalisation, etc. * Exemples de logiciels libres utiles pour les associations : LibreOffice, Gimp, WordPress, etc. + [00:20:10][^5^][5] Démonstration des fonctionnalités collaboratives avec Nextcloud * Présentation de Nextcloud, un logiciel libre qui permet de créer son propre espace numérique de travail * Démonstration de l'interface de Nextcloud et de ses principales fonctionnalités : gestion des fichiers, partage, synchronisation, édition collaborative, agenda, contacts, etc. * Démonstration de quelques applications complémentaires de Nextcloud : Talk, Deck, Forms, etc. + [00:49:45][^6^][6] Comment passer à l'action avec Nextcloud ? * Conseils pour choisir la meilleure solution pour utiliser Nextcloud selon ses besoins et ses compétences : auto-hébergement, hébergement mutualisé, prestation * Présentation de quelques offres d'hébergement mutualisé de Nextcloud : Framaspace, Zaclys, etc. * Présentation des services proposés par Arawa pour accompagner les associations dans l'intégration de Nextcloud : installation, configuration, hébergement, conseil, formation, développement, etc. + [01:05:05][^7^][7] Questions-réponses * Réponses aux questions des participants sur Nextcloud et les logiciels libres

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:04:44][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech et Le Fantastique Bazar, qui présente les enjeux et les solutions de la gestion de contacts pour les associations. Il aborde les notions de base de données, de CRM, de logiciels et d'outils adaptés aux besoins des associations. Il propose également des conseils et des bonnes pratiques pour choisir, mettre en place et utiliser un outil de gestion de contacts efficace et pertinent.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech * Un programme de solidarité numérique pour accompagner les associations * Des offres de logiciels et de matériel informatique à tarif réduit * Des ressources et des formations pour développer les usages numériques + [00:03:51][^4^][4] Présentation du Fantastique Bazar * Une agence digitale spécialisée dans l'accompagnement des associations * Des services de conseil, de conception et de développement informatique * Des formations gratuites et une communauté de chargés de partenariat + [00:08:47][^5^][5] Définition et enjeux d'un outil de gestion de contacts * Un outil qui permet de piloter les relations avec les différentes parties prenantes de l'association * Un outil qui doit être adapté aux besoins, aux objectifs et à l'ADN de l'association * Un outil qui nécessite une réflexion stratégique, une implication collective et un suivi régulier + [00:19:49][^6^][6] Les critères de choix d'un outil de gestion de contacts * Le budget, le nombre d'utilisateurs, le volume de contacts, les fonctionnalités, l'ergonomie, la sécurité, etc. * La compatibilité avec les outils existants, la facilité d'importation et d'exportation des données, la possibilité de personnalisation, etc. * La qualité du service client, du support technique, de la documentation, de la formation, etc. + [00:29:22][^7^][7] Les solutions de gestion de contacts existantes * Les outils bureautiques (Excel, Google Sheets, etc.) * Les outils collaboratifs (Airtable, Trello, etc.) * Les outils spécialisés pour les associations (AssoConnect, Home, etc.) * Les outils généralistes de CRM (HubSpot, Zoho, etc.) + [00:38:40][^8^][8] Les étapes de mise en place d'un outil de gestion de contacts * Définir les besoins, les contraintes, les usages et les utilisateurs * Comparer les solutions, faire des tests, demander des démonstrations * Choisir la solution, négocier le contrat, préparer le déploiement * Former les utilisateurs, migrer les données, paramétrer l'outil * Suivre l'utilisation, évaluer l'impact, ajuster si besoin + [00:49:52][^9^][9] Les questions et réponses des participants * Des échanges sur les fonctionnalités, les tarifs, les avantages et les inconvénients des différents outils * Des témoignages, des retours d'expérience, des conseils et des recommandations * Des précisions, des exemples, des ressources et des contacts utiles

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:04:26][^2^][2]:

      Cette vidéo est un webinaire sur les logiciels libres et open source, animé par Laurent Destailleur, expert en solutions libres pour les associations. Il présente les principes, les avantages et les exemples de logiciels libres et open source, ainsi que les solutions adaptées aux besoins des associations.

      Points clés: + [00:04:13][^3^][3] Qu'est-ce qu'un logiciel libre et open source ? * Un logiciel qui respecte les quatre libertés fondamentales : utiliser, étudier, modifier et redistribuer le logiciel * Un logiciel dont le code source est accessible et modifiable par tous * Un logiciel qui s'oppose au logiciel propriétaire, qui est fermé et restrictif * Un logiciel qui peut être gratuit ou payant, mais qui garantit la liberté des utilisateurs + [00:11:21][^4^][4] Quels sont les avantages des logiciels libres et open source ? * Une meilleure sécurité, car les failles sont détectées et corrigées plus rapidement par la communauté * Une meilleure transparence, car on peut savoir ce que fait le logiciel et éviter les mouchards ou les logiciels malveillants * Une meilleure pérennité, car le logiciel ne dépend pas d'un éditeur unique et peut être maintenu par d'autres acteurs * Une meilleure adaptabilité, car le logiciel peut être modifié et personnalisé selon les besoins des utilisateurs + [00:19:19][^5^][5] Quels sont les exemples de logiciels libres et open source ? * Il existe des logiciels libres et open source pour presque tous les domaines et tous les besoins * Il existe des logiciels libres et open source qui sont des alternatives aux logiciels propriétaires les plus connus, comme LibreOffice, GIMP, Firefox, etc. * Il existe des logiciels libres et open source qui sont des solutions spécifiques pour les associations, comme Dolibarr, AssoConnect, DoliAsso, etc. * Il existe des logiciels libres et open source qui sont des services en ligne, qui s'installent dans le cloud et qui offrent plus de simplicité et de mobilité + [00:32:51][^6^][6] Quelles sont les solutions libres et open source pour les associations ? * Il faut choisir les solutions en fonction des besoins et des contraintes de chaque association, en tenant compte du budget, du niveau technique, du nombre d'utilisateurs, etc. * Il faut comparer les solutions entre elles, en utilisant des critères objectifs, comme les fonctionnalités, la facilité d'utilisation, le support, etc. * Il faut tester les solutions avant de les adopter, en profitant des périodes d'essai, des versions de démonstration, des formations, etc. * Il faut se faire accompagner par des experts ou des prestataires, qui peuvent aider à installer, configurer, former, maintenir, etc. les solutions choisies

      Résumé de la vidéo [00:35:00][^1^][1] - [01:04:26][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo présente les solutions libres et open source pour les associations, en distinguant les logiciels installés en local et les logiciels dans le cloud. Elle donne des exemples de logiciels libres pour différents besoins, tels que la bureautique, la comptabilité, la gestion des contacts, la communication, etc. Elle explique également les avantages et les inconvénients de chaque type de logiciel, ainsi que les critères de choix à prendre en compte.

      Points clés: + [00:35:00][^3^][3] Les logiciels installés en local * Nécessitent une installation et une maintenance sur chaque poste * Permettent de garder le contrôle des données * Exemples : LibreOffice, Dolibarr, Gimp, Inkscape, etc. + [00:46:00][^4^][4] Les logiciels dans le cloud * Accessibles depuis n'importe quel navigateur web * Facilitent le travail collaboratif et la mobilité * Exemples : BlueMind, Framasoft, AssoConnect, DoliCloud, etc. + [00:58:00][^5^][5] Les critères de choix d'un logiciel libre * La fonctionnalité et la compatibilité avec les besoins * La facilité d'utilisation et la documentation * La pérennité et la communauté du projet * Le coût et le modèle économique * La sécurité et la confidentialité des données

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:02:27][^2^][2]:

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, un programme de solidarité numérique pour les associations. Il présente les conseils et les bonnes pratiques pour utiliser LinkedIn, le réseau social professionnel, au service de son association. Le webinaire est animé par Lorraine, une formatrice de Solidatech, et Elodie, une chargée de communication.

      Points clés: + [00:04:23][^3^][3] Introduction à LinkedIn et à ses ressources pour les associations * Présentation de LinkedIn, ses chiffres, ses objectifs et ses opportunités pour le secteur associatif * Présentation de LinkedIn for Nonprofits, un site qui propose des ressources gratuites et des produits à prix réduit pour les associations * Présentation du centre de ressources LinkedIn for Nonprofits, qui contient des guides, des articles, des webinaires et des événements + [00:14:06][^4^][4] Création et gestion de la page LinkedIn de son association * Les avantages de créer une page LinkedIn pour son association, qui permet de présenter son histoire, sa mission, son impact et ses actualités * Les étapes pour créer une page LinkedIn, en choisissant un nom, un logo, une bannière, un slogan et une description * Les différents rôles administratifs possibles pour gérer la page, et les conseils pour attribuer les accès et les responsabilités + [00:26:01][^5^][5] Optimisation du contenu et de la visibilité de sa page LinkedIn * Les types de contenu à publier sur sa page, en fonction de ses objectifs, de son public et de sa fréquence * Les bonnes pratiques pour rédiger des publications efficaces, en utilisant des visuels, des hashtags, des mentions, des appels à l'action et des liens * Les astuces pour augmenter la portée et l'engagement de ses publications, en interagissant avec sa communauté, en partageant son contenu sur d'autres réseaux et en utilisant les outils analytiques + [00:39:48][^6^][6] Développement de son réseau et de ses partenariats sur LinkedIn * L'importance de créer et de mettre à jour son profil personnel sur LinkedIn, en choisissant une photo, une bannière, un titre et une description adaptés * Les conseils pour se connecter avec des personnes pertinentes pour son association, en utilisant la recherche, les invitations, les groupes et les messages * Les stratégies pour nouer des relations avec des donateurs, des bénévoles, des partenaires et des influenceurs, en partageant des témoignages, des remerciements, des demandes et des opportunités

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:07:28][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, un programme de solidarité numérique qui aide les associations à renforcer leur impact grâce au numérique. Le webinaire présente les bonnes pratiques et les outils pour organiser une assemblée générale en ligne. Il aborde les aspects juridiques, techniques et organisationnels d'une assemblée générale dématérialisée.

      Points clés : + [00:05:36][^3^][3] Les bonnes pratiques pour envoyer des newsletters * Définir les objectifs et les cibles de la communication * Créer une trame simple et respecter l'identité graphique de l'association * Faire des phrases courtes, claires et concises * Terminer chaque sujet par un appel à l'action * Soigner l'objet du mail et éviter les mots qui peuvent être considérés comme du spam * Respecter la réglementation RGPD sur la protection des données personnelles + [00:21:34][^4^][4] Les exemples d'outils de mailing et de planning éditorial * Présentation de quatre outils de mailing avec une offre gratuite pour tous : Mailchimp, Sendinblue, Mailjet et Hubspot * Présentation de quatre outils de mailing avec une offre spéciale pour les associations : GetResponse, CleverReach, Mailchimp et Mailjet * Présentation de deux outils de planning éditorial pour organiser sa stratégie de contenu : Trello et Asana + [00:33:10][^5^][5] Les aspects juridiques d'une assemblée générale en ligne * Rappel des obligations légales d'une assemblée générale : convocation, ordre du jour, quorum, vote, procès-verbal * Présentation des différentes modalités possibles d'une assemblée générale dématérialisée : visioconférence, vote par correspondance, vote électronique * Présentation des conditions à respecter pour organiser une assemblée générale en ligne : respect des statuts, information des membres, garantie de la sécurité et de la confidentialité des votes + [00:51:22][^6^][6] Les exemples d'outils pour organiser une assemblée générale en ligne * Présentation de trois outils de visioconférence : Zoom, Google Meet et Jitsi Meet * Présentation de trois outils de vote par correspondance : Balotilo, Voxaly et AssoConnect * Présentation de trois outils de vote électronique : Balotilo, Voxaly et AssoConnect * Présentation de trois outils de gestion des documents : Google Drive, Dropbox et AssoConnect

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:05:22][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire animé par Marie Bélanger, fondatrice de Riz Comme Ris, une agence de communication responsable qui accompagne les acteurs de l'ESS. Le sujet du webinaire est "Bien utiliser les réseaux sociaux pour mon association". Marie Bélanger présente les principes, les bonnes pratiques et les outils pour optimiser sa présence et son impact sur les différents médias sociaux.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Introduction par Claire de Solidatech * Présentation de Solidatech, un programme qui renforce l'impact des associations par le numérique * Présentation des services proposés par Solidatech : outils, accompagnement, formation, innovation * Présentation des chiffres clés de Solidatech : plus de 22000 structures accompagnées, plus de 300000 outils distribués, une économie de 800 millions d'euros pour le secteur associatif + [00:03:41][^4^][4] Présentation des médias sociaux par Marie Bélanger * Définition des médias sociaux : des outils qui permettent de créer, partager et échanger du contenu sur le web * Présentation du panorama des médias sociaux : réseautage, publication, partage, collaboration, curation * Présentation des chiffres clés des principaux médias sociaux en France et dans le monde : Facebook, YouTube, Twitter, Instagram, Pinterest, LinkedIn + [00:11:22][^5^][5] Les bonnes pratiques pour utiliser les médias sociaux * Définir ses objectifs : notoriété, engagement, conversion, fidélisation * Définir sa cible : caractéristiques, besoins, attentes, comportements * Définir sa stratégie : choix des médias sociaux, ligne éditoriale, calendrier, indicateurs * Définir son contenu : formats, ton, messages, visuels * Définir sa fréquence : moments, jours, heures, rythme + [00:38:56][^6^][6] Les outils pour gérer les médias sociaux * Les outils de création : Canva, Piktochart, Unsplash, etc. * Les outils de planification : Buffer, Hootsuite, Tweetdeck, etc. * Les outils de veille : Feedly, Scoop.it, Google Alertes, etc. * Les outils de mesure : Google Analytics, Facebook Insights, Twitter Analytics, etc. + [00:51:07][^7^][7] Questions / Réponses * Réponses aux questions des participants sur les médias sociaux : crowdfunding, publicité, sensibilisation, etc.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:30:09][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, un programme de solidarité numérique pour les associations. Il présente leur outil gratuit d'autodiagnostic numérique, qui permet aux associations d'évaluer leur niveau de maturité numérique et de prioriser leurs actions pour renforcer leur impact. Le webinaire explique le fonctionnement, les objectifs, les résultats et les conseils pour utiliser cet outil.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] La présentation du programme Solidatech * Aide les associations à mieux utiliser le numérique * Propose des équipements, des logiciels, des ressources et des formations à tarif solidaire * Fait partie du mouvement Emmaüs et du réseau international TechSoup + [00:04:52][^4^][4] L'introduction à l'outil d'autodiagnostic numérique * Basé sur un questionnaire en 60 questions réparties en 7 thématiques * Permet d'identifier les points forts et les points faibles de son association sur le numérique * Donne accès à des solutions et des ressources adaptées à ses besoins + [00:10:13][^5^][5] La démonstration de l'outil d'autodiagnostic numérique * Montre comment se connecter, répondre aux questions et consulter les résultats * Explique le système de scoring et les statuts des outils et chantiers numériques * Donne des exemples concrets de solutions et de ressources proposées + [00:21:11][^6^][6] Les conseils pour compléter et exploiter l'outil d'autodiagnostic numérique * Impliquer plusieurs personnes de l'association pour avoir une vision globale * Comparer et discuter les réponses pour identifier les besoins et les priorités * Traduire les résultats en une cartographie visible de tous * Adopter une méthodologie de gestion de projet pour mettre en place les outils et chantiers numériques

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:53:55][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un prototype de plateforme numérique de microattestation qui permet aux personnes de reconnaître et de valoriser leurs compétences génériques acquises hors du milieu scolaire. La conférencière, Sylvie Peltier, explique le fonctionnement, les principes et les avantages de cet outil, ainsi que les défis et les perspectives de son développement.

      Points saillants: + [00:00:00][^3^][3] Introduction et présentation de la conférencière * Présentation du réseau et des partenaires financiers * Parcours et intérêts de la conférencière + [00:02:12][^4^][4] Définition et caractéristiques de la plateforme numérique de microattestation * Un outil accessible en ligne pour faire valoir les compétences hors du milieu scolaire * Les compétences sont avalisées par des badges numériques contenant des métadonnées * Un outil qui s'inscrit dans une approche de reconnaissance des acquis et des compétences + [00:06:19][^5^][5] Les compétences génériques visées par la plateforme * Une capacité qui fait partie de la personnalité d'une personne et qui est utile dans tous les milieux de vie * Une distinction entre les compétences professionnelles et techniques (hard skills) et les compétences transversales et transférables (soft skills) * Un référentiel de 10 compétences génériques basé sur le socle commun et les compétences du futur + [00:09:12][^6^][6] Le fonctionnement de la plateforme et les étapes à suivre pour obtenir un badge * L'identification et l'autoreconnaissance de ses compétences par la personne * La demande et l'obtention d'une microattestation représentée par un badge * La reconnaissance par les pairs à travers un processus d'endossement * La communication et la valorisation de ses compétences à des employeurs ou à d'autres personnes + [00:13:30][^7^][7] La démonstration de la plateforme et les exemples de badges et de preuves * La présentation de l'interface et des fonctionnalités de la plateforme * La création d'un compte et le choix d'une compétence à reconnaître * L'ajout d'une preuve et la demande d'un badge * La sollicitation et la réception d'un endossement * La consultation et le partage de ses badges + [00:27:01][^8^][8] Les résultats de l'évaluation du prototype et les retours des utilisateurs * Les objectifs et les méthodes de l'évaluation * Les forces et les faiblesses du prototype * Les suggestions d'amélioration et les pistes de développement * Les impacts et les bénéfices de la plateforme pour les personnes + [00:41:05][^9^][9] Les questions et les commentaires des participants * Les interrogations sur le choix des compétences, des preuves et des endosseurs * Les réflexions sur l'intérêt et la valeur des badges numériques * Les échanges sur les enjeux et les défis de la reconnaissance des compétences génériques * Les propositions de collaboration et de diffusion de la plateforme

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:14:55][^2^][2]:

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, une plateforme de solidarité numérique pour les associations, et AssoConnect, une solution de gestion d'association en ligne. Le webinaire présente les bonnes pratiques pour organiser une assemblée générale (AG) en ligne, en tenant compte des aspects juridiques, techniques et organisationnels. Le webinaire est animé par Lorraine, chargée de communication chez Solidatech, et Paul, cofondateur de Nuage, un outil partenaire qui permet de dématérialiser les AG.

      Points clés: + [00:04:01][^3^][3] Présentation de Solidatech et de son offre de solidarité numérique * Solidatech propose des outils numériques à tarif solidaire pour les associations * Solidatech offre aussi un accompagnement, des formations, des ressources et un outil d'autodiagnostic numérique * Solidatech appartient à une coopérative d'insertion, les Ateliers du Bocage, membre du mouvement Emmaüs + [00:07:50][^4^][4] Les enjeux des assemblées générales en ligne * Gagner du temps sur l'organisation, la communication et le dépouillement * Réduire les coûts écologiques et économiques des transports * Favoriser la participation et la démocratie des adhérents * Adapter la gouvernance aux contraintes sanitaires et aux évolutions technologiques + [00:14:44][^5^][5] Les aspects juridiques des assemblées générales en ligne * Les textes de référence : la loi 1901, les statuts de l'association, le règlement intérieur, les ordonnances de 2020 et 2021 * Les conditions de validité : la convocation, l'ordre du jour, le quorum, le vote, le procès-verbal * Les modalités de vote : le vote à main levée, le vote par appel nominal, le vote par scrutin secret, le vote par correspondance, le vote électronique * Les précautions à prendre : la sécurisation des données, la vérification de l'identité, la traçabilité des votes, la signature électronique + [00:38:38][^6^][6] Les aspects techniques des assemblées générales en ligne * Les outils à choisir : la visioconférence, le partage de documents, le vote en ligne, la signature électronique * Les critères à prendre en compte : la simplicité, la fiabilité, la sécurité, la compatibilité, le coût, la fonctionnalité * Les bonnes pratiques à adopter : tester les outils en amont, prévoir un plan B, accompagner les participants, animer la séance, gérer les interactions + [00:57:55][^7^][7] Les aspects organisationnels des assemblées générales en ligne * Les étapes à suivre : la préparation, la convocation, le partage des documents, le vote, la séance, le procès-verbal * Les options à envisager : le vote avant, pendant ou après la séance, le vote par résolution ou par bloc, le vote par procuration ou par mandat, le vote à main levée ou par scrutin secret * Les conseils à retenir : anticiper les besoins, adapter les outils, informer les participants, respecter les règles, documenter les preuves

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:06:33][^2^][2] :

      Cette vidéo est une formation en ligne sur la gestion associative, animée par deux intervenants : Lorraine de Solidatech et Éva de AssoConnect. Ils présentent les bonnes pratiques et les outils numériques pour faciliter la gestion des membres, des adhésions, de la comptabilité, de la communication et des événements d'une association.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] La présentation de Solidatech et AssoConnect * Solidatech est un programme de solidarité numérique qui aide les associations à renforcer leur impact grâce au numérique * AssoConnect est une entreprise qui développe des solutions numériques pour simplifier la gestion des associations + [00:09:49][^4^][4] La gestion des membres * Il faut avoir une vision claire de ses membres, pouvoir les contacter facilement et être conforme au RGPD * Il faut mettre en place des règles de saisie des informations, segmenter sa base de données, demander le consentement des membres et utiliser un logiciel adapté + [00:24:13][^5^][5] La collecte des adhésions * Il faut proposer différents moyens de paiement, automatiser les reçus et les relances, et fidéliser ses adhérents * Il faut créer un formulaire d'adhésion en ligne, personnaliser ses tarifs et ses options, et intégrer le formulaire à son site web ou à ses réseaux sociaux + [00:38:33][^6^][6] La communication efficace * Il faut définir sa stratégie de communication, segmenter ses destinataires, et utiliser des outils adaptés * Il faut créer des newsletters attrayantes, ne pas utiliser sa boîte mail classique, et analyser les statistiques de ses envois + [00:57:09][^7^][7] La gestion comptable saine * Il faut respecter les obligations comptables, sécuriser ses données, et gagner du temps sur la saisie et le rapprochement bancaire * Il faut choisir un logiciel de comptabilité adapté aux associations, paramétrer son plan comptable, et importer ses relevés bancaires + [01:05:09][^8^][8] La visibilité sur internet * Il faut avoir un site web à jour, optimisé pour le référencement, et adapté aux mobiles * Il faut utiliser un outil de création de site web facile à utiliser, choisir un nom de domaine pertinent, et mettre à jour son contenu régulièrement

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:48:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est une émission en direct sur Twitch animée par Animafac, une association qui accompagne les associations étudiantes en France. L'émission aborde le sujet des influenceurs et des influenceuses sur internet, et comment les associations peuvent collaborer avec eux pour faire passer leurs messages. L'émission accueille trois invités: Marie, vidéaste et productrice de contenu, Marion, responsable communication de Nightline, une association qui soutient la santé mentale des étudiants, et Julien, représentant de Aeron, une association qui protège les cétacés. Les invités partagent leurs expériences, leurs conseils, et leurs réflexions sur les enjeux et les opportunités de l'influence sur internet.

      Points forts: + [00:10:03][^3^][3] Présentation de l'émission et du projet Soigne la Toile * Un projet d'Animafac pour accompagner les associations à mieux utiliser internet * Un objectif de favoriser les échanges entre les influenceurs et les associations * Un premier live 2023 pour parler de l'influence sur internet + [00:11:33][^4^][4] Présentation de Marie, vidéaste et productrice de contenu * Ancienne responsable de la communication d'Animafac * Anime une chaîne Twitch où elle commente des documentaires sur des sujets de société * Accompagne des youtubeurs et des youtubeuses dans la gestion de leur entreprise + [00:13:55][^5^][5] Présentation de Nightline et de Marion, responsable communication * Une association qui a pour but d'améliorer la santé mentale des jeunes et des étudiants * Propose des lignes d'écoute nocturnes, des ressources d'orientation, et des campagnes de sensibilisation * Travaille avec des ambassadeurs et des ambassadrices, comme Saus Nors, Victoire Doser, et Charles Corto + [00:18:51][^6^][6] Présentation de Aeron et de Julien, représentant de l'association * Une association qui protège les cétacés et sensibilise le public à leur situation * Organise des expéditions pour observer et étudier les cétacés * Collabore avec Luciol, une influenceuse qui est devenue adhérente de l'association + [00:26:06][^7^][7] Discussion sur les avantages et les inconvénients de travailler avec des influenceurs * Les avantages: toucher un large public, bénéficier de la crédibilité et de la proximité des influenceurs, créer du contenu de qualité, recruter des bénévoles, etc. * Les inconvénients: trouver les bons influenceurs, respecter leur ligne éditoriale, gérer les contraintes techniques et juridiques, faire face aux critiques, etc. + [00:44:10][^8^][8] Discussion sur les bonnes pratiques et les conseils pour collaborer avec des influenceurs * Les bonnes pratiques: être transparent, respectueux, et professionnel, adapter son discours et son format, proposer une expérience humaine, valoriser le travail des influenceurs, etc. * Les conseils: se renseigner sur les influenceurs, les contacter directement, leur montrer des exemples de collaboration, leur laisser de la liberté, etc.

      Résumé de la vidéo [00:45:00][^1^][1] - [01:48:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est la deuxième partie d'un live sur Twitch organisé par Animafac pour parler de l'influence des associations sur Internet. Les invités sont Marie, vidéaste et productrice, Marion, responsable communication de Nightline, et Julien, chargé de mission de Aeron. Ils échangent sur leurs expériences, leurs conseils et leurs difficultés à collaborer avec des influenceurs et des personnalités publiques pour promouvoir leurs causes et leurs projets associatifs.

      Points forts: + [00:45:00][^3^][3] Les avantages et les inconvénients de travailler avec des influenceurs * Marie explique que les influenceurs peuvent apporter de la visibilité, de la crédibilité et de l'engagement à une association * Marion ajoute que les influenceurs peuvent aussi être des relais de parole et des témoins de leur vécu * Julien souligne que les influenceurs peuvent aussi être des bénévoles à part entière et des acteurs de terrain * Ils reconnaissent aussi les limites et les risques de cette collaboration, comme le manque de contrôle, le risque de récupération ou de déformation du message, ou la difficulté de trouver des influenceurs en adéquation avec les valeurs de l'association + [00:58:00][^4^][4] Les critères et les méthodes pour choisir et contacter des influenceurs * Marie conseille de se renseigner sur le profil, les centres d'intérêt, les valeurs et la communauté des influenceurs avant de les solliciter * Marion indique qu'il faut aussi prendre en compte le format, le ton, le style et le média des influenceurs pour adapter le message et la demande * Julien suggère de privilégier le contact humain, direct et personnalisé avec les influenceurs, en évitant les agences ou les managers * Ils insistent sur l'importance de proposer une collaboration gagnant-gagnant, qui soit intéressante, enrichissante et respectueuse pour les influenceurs et pour l'association + [01:12:00][^5^][5] Les bonnes pratiques et les pièges à éviter pour réussir une collaboration avec des influenceurs * Marie recommande de définir clairement les objectifs, les attentes, les modalités et les limites de la collaboration, en signant si possible une charte ou un contrat * Marion précise qu'il faut aussi accompagner, former, informer et soutenir les influenceurs tout au long de la collaboration, en leur fournissant des ressources, des outils et des feedbacks * Julien rappelle qu'il faut aussi respecter, valoriser, remercier et fidéliser les influenceurs, en leur donnant de la liberté, de la reconnaissance et de la confiance * Ils mettent en garde contre les pièges à éviter, comme le manque de transparence, le non-respect des engagements, la mauvaise gestion des crises ou la dépendance aux influenceurs

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:59:00][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une recherche-action sur la participation des jeunes à la vie des missions locales, menée par l'Union nationale des Missions Locales. Elle explique les objectifs, les méthodes et les résultats de cette démarche participative, qui vise à impliquer les jeunes, les professionnels, les élus et les partenaires dans la co-construction des politiques publiques d'insertion.

      Points forts: + [00:00:06][^3^][3] Le contexte et les enjeux de la recherche-action * Interroger la participation des jeunes à leur parcours, à la vie de la structure, au réseau et aux instances décisionnelles * Identifier les représentations, les échanges et les responsabilités des différentes parties prenantes * S'inscrire dans une démarche d'amélioration continue et de culture commune + [00:04:10][^4^][4] La méthode et les outils de la mise en mouvement des parties prenantes * Organiser trois webinaires de sensibilisation et deux groupes de travail pour les professionnels et les élus * Utiliser l'intelligence collective et la facilitation pour animer les temps de rencontre * Créer un outil de mesure de la participation adapté aux missions locales + [00:09:35][^5^][5] Le partage des représentations sur les jeunes, les professionnels et les élus * Répartir les participants en sous-groupes et leur donner un document de travail partagé * Leur demander de réfléchir et de compléter des cartes sur ce que pensent, disent, font et ressentent les jeunes, les professionnels et les élus * Leur demander d'identifier ce qui les a surpris ou appris durant cet échange

      Résumé de la vidéo [00:10:00][^1^][1] - [00:59:00][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une recherche-action sur la participation des jeunes à la vie des missions locales, menée par l'Union nationale des Missions Locales. Elle explique les objectifs, les méthodes et les résultats de cette démarche, qui vise à renforcer le pouvoir d'agir des jeunes, à favoriser le dialogue entre les parties prenantes et à contribuer à l'amélioration continue du réseau.

      Points forts: + [00:10:00][^3^][3] Le contexte et les enjeux de la recherche-action * Partir des besoins et des attentes des jeunes * Associer les jeunes à toutes les décisions qui les concernent * Développer une culture commune de la participation + [00:20:10][^4^][4] Les étapes et les outils de la recherche-action * Trois webinaires de sensibilisation sur la participation * Deux groupes de travail avec les professionnels et les élus * Un outil de mesure de la participation * Des ateliers participatifs avec les jeunes + [00:40:22][^5^][5] Les résultats et les perspectives de la recherche-action * Une meilleure compréhension des représentations des parties prenantes * Des pratiques inspirantes de collaboration entre élus, jeunes et agents * Des propositions concrètes pour renforcer la participation des jeunes * Un accompagnement à la mise en œuvre des actions

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:21:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est un atelier sur le rôle et la responsabilité des membres du bureau d'une association ou d'un club, animé par Sébastien Guillaume, directeur du GESEL 54, et Bertrand Folle, adjoint au maire de Villers-lès-Nancy. L'atelier vise à informer et à sensibiliser les bénévoles associatifs sur les aspects juridiques, administratifs et financiers de la gestion associative.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Présentation de l'atelier et des participants * Les intervenants se présentent et expliquent les objectifs de l'atelier * Les participants sont des responsables ou des membres de diverses associations de Villers-lès-Nancy * Ils se présentent à tour de rôle en indiquant leur nom, leur association et leur fonction + [00:10:10][^4^][4] La loi 1901 et les statuts associatifs * Sébastien Guillaume rappelle les principes et les formalités de la loi 1901 qui régit les associations * Il insiste sur l'importance des statuts associatifs qui définissent les règles de fonctionnement et d'organisation de l'association * Il répond aux questions des participants sur les modalités de modification des statuts, les conditions d'adhésion, les pouvoirs du bureau, etc. + [00:38:46][^5^][5] Le rôle et la responsabilité du président, du trésorier et du secrétaire * Sébastien Guillaume présente les missions et les obligations de chaque membre du bureau * Il explique les risques encourus en cas de faute de gestion, de non-respect des statuts ou de la loi, ou de conflit d'intérêts * Il conseille les participants sur les bonnes pratiques à adopter pour assurer la transparence, la traçabilité et la sécurité de l'association + [01:08:22][^6^][6] La responsabilité civile et pénale de l'association et du bénévole * Sébastien Guillaume aborde les différents cas de responsabilité civile ou pénale qui peuvent engager l'association ou le bénévole * Il souligne l'intérêt de souscrire une assurance adaptée aux activités et aux risques de l'association * Il évoque les possibilités de valorisation et de reconnaissance du bénévolat, notamment par le compte personnel de formation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:40:00][^2^][2] :

      Cette vidéo présente les bases des neurosciences du comportement social, en expliquant comment le cerveau traite les interactions avec les autres, et comment il en tire du plaisir ou de la souffrance. La conférencière, Julie Le Merer, est directrice de recherche au CNRS et spécialiste de l'autisme.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Le comportement social peut être de deux types : la compétition ou la coopération * La compétition apparaît quand les ressources sont limitées et qu'il faut se battre pour les obtenir * La coopération apparaît quand les ressources sont abondantes et qu'il y a un avantage à s'associer avec les autres * Les interactions sociales activent les régions du cerveau liées au plaisir, appelées système de récompense + [00:10:00][^4^][4] Le cerveau social est composé de plusieurs régions impliquées dans la perception, la cognition et l'émotion * L'amygdale est impliquée dans la détection des signaux sociaux, comme les expressions faciales ou les vocalisations * Le noyau accumbens est impliqué dans la motivation et le plaisir, et réagit aux stimuli sociaux comme aux récompenses naturelles ou aux drogues * L'hypothalamus est impliqué dans la régulation des fonctions vitales, comme la faim, la soif, la température, ou la reproduction * L'hippocampe est impliqué dans la mémoire, et notamment la mémoire sociale, qui permet de reconnaître les individus * Le cortex cingulaire est impliqué dans le traitement des émotions, et notamment l'empathie, qui permet de ressentir ce que les autres ressentent * Le cortex préfrontal est impliqué dans le contrôle des impulsions, la prise de décision, et l'adaptation sociale + [00:20:00][^5^][5] Le cerveau social humain est plus développé que celui des autres espèces, et permet des capacités sociales plus complexes * Le cerveau humain a une taille plus grande que celle attendue pour un mammifère de son poids, et une proportion plus importante de cortex * Le cortex humain contient des régions spécifiques impliquées dans la théorie de l'esprit, qui permet de comprendre les intentions et les croyances des autres * Le cerveau humain est doté d'un langage, qui permet de communiquer de manière symbolique et abstraite avec les autres * Le cerveau humain est capable de coopérer avec des inconnus, de se conformer à des normes sociales, et de se projeter dans l'avenir + [00:30:00][^6^][6] Le cerveau social peut souffrir de différentes pathologies qui affectent les relations sociales * La dépression est caractérisée par une diminution du plaisir, de la motivation, et de l'intérêt pour les autres * L'addiction est caractérisée par une perturbation du système de récompense, qui entraîne une préférence pour la drogue au détriment des stimuli sociaux * L'autisme est caractérisé par un déficit de la perception et de la cognition sociales, qui entraîne des difficultés à interagir avec les autres * La schizophrénie est caractérisée par une altération de la réalité, qui entraîne des comportements sociaux inadaptés * La maladie de Parkinson est caractérisée par une dégénérescence des neurones dopaminergiques, qui entraîne des troubles moteurs, mais aussi des troubles de la motivation sociale + [00:38:00][^7^][7] L'isolement social est une source de souffrance pour le cerveau, et peut avoir des conséquences néfastes sur la santé * L'isolement social entraîne une diminution de l'activité du noyau accumbens, et une augmentation du stress * L'isolement social augmente le risque de développer des pathologies mentales ou physiques, comme la dépression, l'addiction, ou les maladies cardiovasculaires * L'isolement social diminue la qualité de vie et la durée de vie des individus

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:38:00][^2^][2]:

      Cette vidéo présente les principes et les pratiques du management d'une équipe associative, en abordant les rôles, les responsabilités et les compétences du président ou du dirigeant. Elle donne des conseils pour constituer, motiver, communiquer et évaluer une équipe, en tenant compte des spécificités du monde associatif. Elle illustre ses propos par des exemples concrets et des témoignages.

      Points clés: + [00:00:02][^3^][3] Le rôle du président * Porteur d'une vision à long terme * Gestionnaire des ressources humaines et matérielles * Preneur de décisions stratégiques * Formateur et communicant + [00:08:31][^4^][4] Constituer une équipe * Identifier les différents types de personnes impliquées (adhérents, bénévoles, employés, partenaires, etc.) * Recruter selon les besoins et les profils * Définir les missions et les relations de chacun * S'adapter aux motivations et aux disponibilités des bénévoles + [00:18:42][^5^][5] Éviter et régler les problèmes * Prévenir les conflits par une communication claire et transparente * Gérer les situations difficiles avec tact et diplomatie * Savoir dire stop et changer de fournisseur ou de partenaire si nécessaire * Protéger l'association et ses membres des risques juridiques ou moraux + [00:31:32][^6^][6] Motiver chacun * Respecter les limites personnelles de chacun * Écouter les mots révélateurs des besoins et des attentes * Créer du lien social au sein de l'association * Reconnaître et valoriser le travail accompli

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:43:00][^2^][2] :

      Cette vidéo explique comment prévenir et gérer les conflits dans le milieu associatif. L'animatrice donne des exemples concrets de situations conflictuelles et propose des pistes de solutions basées sur la communication, le respect, l'organisation et l'esprit d'équipe. Elle insiste sur l'importance de se rappeler la cause commune qui motive les bénévoles et de ne pas laisser les tensions s'installer.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] La guerre des frites * Une métaphore pour illustrer les divergences d'opinions * Un rappel pour prendre du recul et se souvenir du but commun + [00:03:08][^4^][4] Les causes de conflit * Les différents types de conflits : d'idées, de valeurs, d'intérêts, de personnalité, de ressources * Les raisons profondes et inconscientes qui se cachent derrière les conflits + [00:06:06][^5^][5] Les points de ralliement * Le projet et les valeurs communes qui unissent les bénévoles * Le respect du travail et de la personnalité des autres * La communication interne et externe pour éviter les malentendus + [00:10:02][^6^][6] L'organisation préventive * La nomination d'un responsable par mission ou par projet * La formalisation des détails financiers et des procédures * La transmission de l'expérience et des savoir-faire + [00:17:47][^7^][7] L'esprit d'équipe * La nécessité de se sentir appartenir à un groupe * La gestion des personnalités difficiles et des manipulateurs * La résolution des conflits par la communication de crise positive

      Résumé de la vidéo [00:20:00][^1^][1] - [00:43:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo traite de la prévention des conflits dans les associations, en donnant des conseils pratiques et des exemples concrets. L'animatrice explique comment éviter les situations conflictuelles en définissant clairement l'objet, les valeurs, les moyens et les règles de l'association, en respectant le travail et les opinions des autres bénévoles, en communiquant efficacement et régulièrement, en favorisant la convivialité et la solidarité, et en adoptant un état d'esprit positif et bienveillant.

      Points forts: + [00:20:10][^3^][3] La guerre des frites * Une métaphore pour illustrer les conflits d'idées, de valeurs ou d'intérêts * Un rappel de l'importance de se souvenir du but commun et du plaisir du bénévolat + [00:24:02][^4^][4] Les points de ralliement * L'objet et les valeurs de l'association, qui doivent être partagés par tous les membres * Le respect des représentants élus, qui doivent assurer la médiation et la mise en œuvre des décisions * Le sentiment d'appartenance, qui renforce la motivation et la cohésion + [00:30:05][^5^][5] L'organisation préventive * Des pistes d'amélioration pour éviter les conflits liés à la gestion financière, à la répartition des tâches, à la distribution des prospectus, etc. * Des outils collaboratifs et des procédures participatives pour faciliter la coordination et la transparence + [00:37:12][^6^][6] L'esprit associatif * Des gestes simples et des moments de convivialité pour créer du lien et de la confiance * Des attitudes positives et bienveillantes pour favoriser le dialogue et l'écoute * Des exemples de bonnes pratiques et de témoignages inspirants

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:34:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une formation en ligne sur la gestion des conflits au milieu de travail, animée par Ali Rachidi, directeur du Centre albertain de formation juridique. Il explique les causes, les types, les attitudes et les stratégies de résolution des conflits, ainsi que les moyens de prévenir et de gérer les situations conflictuelles dans un environnement professionnel.

      Points saillants : + [00:00:00][^3^][3] La présentation du formateur et de l'objectif de la formation * Ali Rachidi est originaire du Maroc, diplômé en droit et en gestion des ressources humaines * L'objectif de la formation est de comprendre, analyser et résoudre les conflits au travail + [00:03:12][^4^][4] La définition et les sources du conflit * Le conflit est une opposition entre deux ou plusieurs personnes qui ont des idées, des opinions ou des intérêts divergents * Les sources du conflit peuvent être liées au fonctionnement de l'organisation ou à la psychologie des individus + [00:10:21][^5^][5] Les types et les attitudes face au conflit * Il existe différents types de conflits selon les parties, les enjeux et les causes impliqués * Les attitudes face au conflit peuvent varier selon le degré d'assertivité et de coopération des individus + [00:14:12][^6^][6] Les stratégies de résolution du conflit * Il existe différentes modalités pour dépasser les situations conflictuelles, comme le recours hiérarchique, l'arbitrage, la médiation ou la négociation * Le choix de la modalité doit dépendre de l'importance du conflit et de la volonté de résolution des acteurs + [00:21:49][^7^][7] Les principes de base pour résoudre un conflit * Il faut adopter une attitude de neutralité, de désir de règlement et d'utilisation des faits * Il faut éviter de juger, d'imposer ou de se laisser emporter par les émotions + [00:24:01][^8^][8] Les moyens de prévenir le conflit au travail * Il faut avoir une meilleure compréhension du conflit, de ses causes et de ses conséquences * Il faut former le personnel au fonctionnement humain et à la communication * Il faut traiter le problème à la racine et favoriser la discussion de groupe * Il faut mettre en place des outils et des mécanismes pour régler les conflits le plus rapidement possible

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:03:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence du Dr Olivier Revol, pédopsychiatre et spécialiste des troubles de l'apprentissage, sur le thème de l'enfant agité et du trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Il explique les causes, les symptômes, les conséquences et les traitements possibles de ce trouble, ainsi que les stratégies éducatives et pédagogiques à adopter pour aider ces enfants à réussir à l'école et dans la vie.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Présentation du Dr Revol et de son parcours * Dirige le centre de référence des troubles d'apprentissage à Lyon * Auteur de plusieurs livres sur le sujet * S'intéresse aux enfants agités, hyperactifs, à haut potentiel ou Asperger + [00:02:31][^4^][4] Définition et diagnostic de l'enfant agité et du TDAH * L'enfant agité peut avoir plusieurs causes: psychologiques, familiales, scolaires, neurologiques * Le TDAH est un trouble neurologique qui se caractérise par un déficit de l'attention, une impulsivité et une hyperactivité * Le TDAH se diagnostique par des échelles de comportement, des tests neuropsychologiques et des examens médicaux * Le TDAH touche environ 5% des enfants, plus souvent les garçons que les filles + [00:22:02][^5^][5] Les conséquences du TDAH sur la scolarité et la vie sociale * Le TDAH entraîne des difficultés à se concentrer, à s'organiser, à respecter les consignes, à contrôler ses émotions * Le TDAH provoque souvent un sentiment d'injustice, de rejet, de culpabilité, de honte chez l'enfant et sa famille * Le TDAH peut conduire à un échec scolaire, à une dépression, à une délinquance, à une addiction, à une violence + [00:41:20][^6^][6] Les traitements possibles du TDAH * Le TDAH se traite par une approche multimodale: médicamenteuse, psychologique, éducative et pédagogique * Le traitement médicamenteux repose sur la Ritaline, un psychostimulant qui augmente la dopamine dans le cerveau * Le traitement psychologique vise à renforcer l'estime de soi, la confiance, la motivation, la résilience de l'enfant * Le traitement éducatif consiste à instaurer des règles claires, des routines, des récompenses, des limites à la maison * Le traitement pédagogique implique de s'adapter au rythme, au style, aux besoins, aux intérêts de l'enfant à l'école + [00:58:01][^7^][7] Les conseils aux parents et aux enseignants pour accompagner l'enfant TDAH * Reconnaître que le TDAH est un handicap, pas une volonté de nuire ou de mal faire * Communiquer avec l'enfant, les parents, les enseignants, les professionnels de santé * Encourager l'enfant, valoriser ses efforts, ses progrès, ses réussites * Proposer un environnement calme, structuré, sécurisant, stimulant * Lui laisser du temps, de l'espace, de la liberté, de la créativité

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:57:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence sur l'importance de l'attachement dans l'accompagnement du jeune enfant, animée par Marie Puja, formatrice et infirmière puéricultrice. Elle aborde les concepts clés de l'attachement, les facteurs qui le favorisent ou le freinent, les liens entre l'attachement et l'apprentissage, la différence entre l'attachement et l'amour, et les postures des adultes qui peuvent soutenir la construction d'un attachement sécurisant.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] La présentation de la conférence et du jeu interactif * Présentation de l'intervenante et du thème * Présentation des questions des participants * Jeu interactif pour recueillir les représentations des participants sur l'attachement + [00:15:01][^4^][4] La définition de l'attachement et son origine * L'attachement est un lien affectif durable entre un enfant et une figure d'attachement * L'attachement est un besoin vital pour la survie et le développement de l'enfant * L'attachement est issu des travaux de Freud, Spitz, Bowlby, Ainsworth et d'autres chercheurs + [00:31:01][^5^][5] Les caractéristiques de l'attachement et ses fonctions * L'attachement est spécifique, sélectif, réciproque, durable et évolutif * L'attachement permet à l'enfant de se sentir en sécurité, d'explorer son environnement, de réguler ses émotions, de développer son identité et ses compétences sociales + [00:45:01][^6^][6] Les types d'attachement et leurs conséquences * Il existe quatre types d'attachement: sécurisant, insécurisant-évitant, insécurisant-ambivalent et insécurisant-désorganisé * Le type d'attachement dépend de la sensibilité et de la disponibilité de la figure d'attachement * Le type d'attachement influence le comportement, les relations, l'estime de soi, l'apprentissage et la santé de l'enfant + [01:11:01][^7^][7] Les facteurs qui influencent l'attachement et les moyens de le favoriser * L'attachement est influencé par le tempérament de l'enfant, le contexte familial, social et culturel, les événements de vie, les séparations et les transitions * Pour favoriser un attachement sécurisant, il faut être attentif aux besoins et aux signaux de l'enfant, lui offrir une présence rassurante, une écoute empathique, un soutien affectif, un cadre sécurisant et stimulant, et respecter son rythme et son individualité + [01:45:01][^8^][8] Le temps d'échange et de questions-réponses * L'intervenante répond aux questions des participants sur des sujets variés liés à l'attachement * L'intervenante propose des ressources complémentaires pour approfondir le sujet * L'intervenante remercie les participants et clôture la conférence