264 Matching Annotations
  1. Jun 2024
    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [02:30:58][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur le soutien des pratiques métacognitives et l'autorégulation des apprentissages des étudiants. Jean Louis Berger, professeur en sciences de l'éducation à l'Université de Fribourg, partage son expertise sur ces sujets essentiels pour l'éducation.

      Points forts: + [00:00:03][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de Jean Louis Berger * Discussion sur l'importance de la métacognition et de l'autorégulation * Contexte de l'apprentissage en Suisse et aux États-Unis + [00:47:33][^4^][4] Processus d'autorégulation * Explication des étapes d'anticipation, réalisation et réflexion * Importance de l'analyse de la tâche et de la planification stratégique * Rôle des croyances motivationnelles dans l'apprentissage + [01:05:26][^5^][5] Évaluation des stratégies d'apprentissage * Discussion sur l'autoévaluation et l'utilité perçue des stratégies * Lien entre l'utilité et l'adoption des stratégies par les étudiants * Coût perçu des différentes stratégies et son impact sur leur utilisation + [02:20:03][^6^][6] Rôle de l'enseignant dans l'autorégulation * Importance de l'enseignant dans la valorisation des stratégies cognitives * Discussion sur le feedback et la remédiation * Proposition de stratégies d'évaluation et d'intervention pédagogique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:05][^1^][1] - [00:34:48][^2^][2]:

      Cette vidéo explore le contexte et les enjeux des neurosciences cognitives dans l'éducation, en se concentrant sur leur application pratique dans les salles de classe. Le conférencier, qui a une vaste expérience en éducation et en formation, discute de l'importance de l'attention, de la mémoire et de la métacognition, et de la manière dont ces fonctions cognitives peuvent être intégrées dans les pratiques pédagogiques pour améliorer l'apprentissage.

      Points forts: + [00:00:05][^3^][3] Contexte des neurosciences cognitives * Importance de l'application des recherches en neurosciences dans l'éducation * L'impact de la compréhension de la cognition sur les pratiques pédagogiques + [00:07:00][^4^][4] Fonctions cognitives essentielles * Les huit fonctions cognitives qui définissent notre capacité à penser et à agir * L'attention et la mémoire comme priorités dans l'éducation + [00:17:01][^5^][5] L'inhibition comme fonction cognitive * Le rôle de l'inhibition dans le contrôle des pensées et des émotions * L'importance de développer l'inhibition chez les élèves + [00:22:42][^6^][6] Métacognition et apprentissage * Enseigner aux élèves comment ils apprennent peut améliorer la responsabilité et l'autonomie * La métacognition aide à comprendre et à surmonter les erreurs et les biais + [00:27:38][^7^][7] Objectifs pédagogiques * Réduire l'écart entre les connaissances validées et les pratiques d'enseignement * Élargir la formation au-delà de la mémorisation et de l'acquisition de compétences de base + [00:34:06][^8^][8] Limites de la mémoire de travail * Comprendre et gérer les limites de la mémoire de travail pour améliorer l'apprentissage * L'importance des automatismes pour libérer la mémoire de travail

      Résumé de la vidéo [00:34:53][^1^][1] - [01:01:34][^2^][2]:

      La vidéo aborde les défis et les stratégies liés à l'apprentissage et à la mémoire dans le contexte des neurosciences cognitives. Elle explore la complexité des sujets d'apprentissage, l'importance de l'adaptation pédagogique aux différents seuils de complexité des élèves, et l'impact des capacités attentionnelles sur l'apprentissage. La vidéo souligne également l'efficacité des problèmes résolus dans l'éducation, la diversité des systèmes de mémoire, et les techniques pour surmonter l'oubli.

      Points forts: + [00:34:53][^3^][3] Complexité de l'apprentissage * Nécessité d'adapter la complexité du contenu aux capacités des élèves * Importance de la mémoire de travail et de l'attention dans l'apprentissage * Différences individuelles dans les seuils de complexité + [00:39:16][^4^][4] Systèmes de mémoire multiples * Existence de nombreux systèmes de mémoire répartis dans le cerveau * Variété des types de mémoire et leur impact sur l'apprentissage * Stratégies de mémorisation adaptées aux différents types de mémoire + [00:47:02][^5^][5] Techniques contre l'oubli * Utilisation de logiciels comme Anki pour réactiver les connaissances * Importance de la réactivation régulière pour consolider la mémoire * Planification des révisions pour maintenir les acquis + [00:50:18][^6^][6] Le cerveau prédictif et l'apprentissage * Le rôle des questions et des hypothèses dans l'apprentissage * Importance du feedback et de l'erreur dans le processus d'apprentissage * Utilisation de tests pour améliorer la rétention et la compréhension + [00:57:01][^7^][7] Développement de l'attention et de la concentration * Faiblesse de l'attention humaine et stratégies pour l'améliorer * Techniques pour gérer les distracteurs et maintenir la concentration * Variations des niveaux attentionnels et leur gestion en classe + [00:58:24][^8^][8] Métacognition et autonomie * Construction de l'image de soi et de la confiance en soi * Compréhension du fonctionnement du cerveau pour une approche métacognitive * Acquisition de l'autonomie dans le parcours d'apprentissage

    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:23:14][^2^][2] : La vidéo présente une conférence sur l'influence des contextes scolaires sur l'apprentissage à travers le prisme des inégalités. Elle aborde les effets des situations d'enseignement et évaluatives sur les élèves, en mettant l'accent sur la manière dont les contextes scolaires peuvent perpétuer les inégalités sociales.

      Points forts : + [00:00:04][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de la conférencière et objectifs de la conférence * Importance de la recherche en éducation pour la formation des enseignants + [00:02:00][^4^][4] Présentation du conférencier Sébastien Goudeau * Expertise en psychologie sociale et recherche sur la cognition et l'apprentissage * Focus sur l'effet des contextes scolaires sur les inégalités + [00:04:00][^5^][5] Approche de régulation sociale du fonctionnement cognitif * Influence du contexte sur les processus cognitifs et les performances des élèves * Rôle de la métacognition dans l'interprétation des situations d'apprentissage + [00:07:00][^6^][6] Impact de la socialisation familiale sur les inégalités * Corrélation entre l'origine sociale des enfants et leur réussite scolaire * Conséquences des différences de socialisation sur l'engagement et la persistance des élèves + [00:12:00][^7^][7] Interprétation des différences de réussite * Perception des différences comme des indicateurs d'intelligence et de motivation * Influence des comparaisons sociales sur la construction des inégalités + [00:17:00][^8^][8] Études sur l'effet des comparaisons sociales en classe * Hypothèse sur l'impact des comparaisons sur les élèves de milieux populaires * Résultats montrant l'effet négatif des comparaisons défavorables sur les performances

      Résumé de la vidéo [00:23:17][^1^][1] - [00:44:56][^2^][2]:

      La vidéo explore l'impact des contextes scolaires sur l'apprentissage à travers le prisme des inégalités. Elle examine comment la comparaison sociale dans les salles de classe peut affecter les performances des élèves, en particulier ceux issus de milieux défavorisés. Des études expérimentales sont présentées pour illustrer comment les contextes d'apprentissage et les perceptions de l'intelligence peuvent creuser les écarts de réussite en fonction de l'origine sociale.

      Points forts: + [00:23:17][^3^][3] Comparaison sociale et performance * Impact de la comparaison sociale sur les performances * Influence sur les élèves de milieux défavorisés * Expérimentation dans des classes de 6e + [00:31:03][^4^][4] Capital culturel et familiarité * Rôle du capital culturel dans la perception des comparaisons sociales * Manipulation du capital culturel dans une étude avec des élèves de CM2 * Création d'un nouveau système d'écriture pour l'expérimentation + [00:39:02][^5^][5] Comparaisons sociales à l'école maternelle * Observation des interactions langagières à l'école maternelle * Effets des différences de socialisation sur les prises de parole * Stratégies pour réduire les disparités de prise de parole

      Résumé de la vidéo [00:44:59][^1^][1] - [01:02:57][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde l'influence des contextes scolaires sur l'apprentissage et les inégalités. Sébastien Goudeau répond aux questions sur la comparaison sociale, l'auto-évaluation, et les moyens de tirer profit de ces mécanismes dans un contexte éducatif. Il explique que la comparaison sociale est inévitable mais peut être gérée par la réinterprétation des écarts de réussite et la promotion d'une mentalité de croissance chez les élèves.

      Points saillants: + [00:45:01][^3^][3] La comparaison sociale et l'apprentissage * La comparaison est naturelle et sert à l'auto-évaluation * Les élèves utilisent des moyens détournés pour se comparer sans notes * Importance de changer la perception des écarts de réussite + [00:53:10][^4^][4] La levée de main en classe * Utilisée pour étudier la comparaison sociale * Peut générer des effets négatifs si mal interprétée * Mettre l'accent sur la métacognition pour donner un sens positif aux différences + [00:55:42][^5^][5] Inégalités liées au genre * Les stéréotypes de genre contribuent aux inégalités en mathématiques et en sciences * Les travaux montrent que changer la présentation des évaluations peut réduire les écarts * Importance de combattre les stéréotypes activés dans la classe + [00:59:54][^6^][6] Les effets délétères dans le secondaire * Les phénomènes étudiés sont généralisés à tous les niveaux scolaires * Les travaux sur la menace du stéréotype sont pertinents pour le collège et l'université * Nécessité d'examiner les effets dès le plus jeune âge pour prévenir les conséquences à long terme

    1. The ubiquity of smartphones and social media have also affected literacy across the board. Children and adults alike are reading in fundamentally different ways. For one, phones have been shown — to no one’s surprise — to interfere with our ability to focus. And apps such as TikTok, Facebook, and Instagram have shifted our reading habits toward short and often fragmentary text.

      The first thing I ask people who cannot focus for more than an hour straight (which I would argue is a necessity for proper deep learning; see also Flow) is how their dopamine regulation is.

      Dopamine regulation is the biggest factor that I know of (I am not an expert, so there might be even more influential factors) that hampers with the ability to focus for prolonged times in a cyclic way.

      One can enjoy learning, and thus focus, if the average dopamine the brain produces is close to the dopamine they get when performing the act of learning. This is hard if someone uses "dopamine factories" such as TikTok and other shortform content.

    2. Testing culture also discourages deep reading, critics say, because it emphasizes close reading of excerpts, for example, to study a particular literary technique, rather than reading entire works.

      Indeed. But testing in general, as it is done currently, in modern formal education, discourages deep learning as opposed to shallow learning.

      Why? Because tests with marks implore students to start learning at max 3 days before the test, thus getting knowledge into short-term memory and not long term memory. Rendering the process of learning virtually useless even though they "pass" the curriculum.

      I know this because I was such a student, and saw it all around me with virtually every other student I met, and I was in HAVO, a level not considered "low".

      It does not help that teachers, or the system, expect students to know how to learn (efficiently) without it ever being taught to them.

      My message to the system: start teaching students how to learn the moment they enter high school

    1. Résumé de la vidéo [00:00:07][^1^][1] - [00:21:47][^2^][2] : La vidéo présente une conférence de Stanislas Morel, sociologue intéressé par les sciences cognitives, qui discute des difficultés d'apprentissage de la lecture et du diagnostic de la dyslexie. Il critique l'approche médico-psychologique et la médicalisation de l'échec scolaire, soulignant l'absence de marqueurs biologiques fiables pour la dyslexie et remettant en question l'efficacité des traitements spécifiques. Morel plaide pour un rôle renforcé des enseignants et des parents dans la prise en charge des difficultés d'apprentissage.

      Points forts : + [00:00:07][^3^][3] Contexte et critique de la médicalisation * Morel partage son parcours et sa transition vers les sciences cognitives * Il critique la tendance à médicaliser l'échec scolaire et les difficultés d'apprentissage * L'importance de remettre en question la toute-puissance de la science cognitive + [00:04:19][^4^][4] Le débat sur la dyslexie * Discussion sur les définitions variées et les problèmes de diagnostic de la dyslexie * Absence de consensus sur une définition unique et manque de marqueurs biologiques * Les défis de l'identification des enfants dyslexiques parmi les mauvais lecteurs + [00:14:06][^5^][5] Critique des méthodes de diagnostic * Les limites des tests de QI et des critères d'exclusion pour diagnostiquer la dyslexie * La nécessité d'une approche plus holistique et moins centrée sur les neurosciences * L'importance de considérer les facteurs socio-économiques et émotionnels + [00:20:51][^6^][6] Traitements et interventions * Les méthodes classiques d'enseignement de la lecture sont les plus efficaces * La réponse à l'intervention comme approche potentielle pour identifier la dyslexie * La nécessité de ressources adéquates pour mettre en œuvre des interventions efficaces Résumé de la vidéo [00:21:49][^1^][1] - [00:40:56][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde les défis liés au diagnostic et à la prise en charge des difficultés d'apprentissage de la lecture, en particulier la dyslexie. L'orateur, Stanislas Morel, critique les méthodes de diagnostic spécifiques et souligne la complexité des troubles cognitifs associés à la dyslexie. Il remet en question l'efficacité des interventions ciblées et plaide pour une approche plus globale et inclusive dans l'éducation.

      Points forts: + [00:22:01][^3^][3] Critique des méthodes de diagnostic * Remise en question de l'efficacité des interventions ciblées * Préconisation d'une approche généraliste * Dyslexie considérée comme une catégorie en crise + [00:25:19][^4^][4] Politiques publiques et dyslexie * Écart entre la recherche scientifique et les politiques publiques * Diagnostic précoce encouragé malgré les controverses * Impact des diagnostics sur les inégalités sociales + [00:33:32][^5^][5] Alternative au diagnostic précoce * Importance de l'aide comportementale plutôt que du diagnostic * Aide à tous les enfants en difficulté sans condition préalable * Formation des enseignants pour des interventions individualisées + [00:37:42][^6^][6] Débat sur la médicalisation * Nécessité de maintenir le débat sur la médicalisation * Reconnaissance des complexités et des cas individuels * Redonner aux enseignants la capacité de discernement

  2. May 2024
    1. Nathalie Tasler’s blog post about time-management introduced me to the German philosopher of aesthetics, Wolfgang Wesch. She writes: “Welsch (1995) even states: there is no cognition without aesthetic—I refer to the origins of aesthetic here: aisthēsis, which is visceral experiences, it is the collaboration of cognition, senses, emotion.”

      Wolfgang Welsch posits aesthetics as prerequisite for cognition. https://de.wikipedia.org/wiki/Wolfgang_Welsch_(Philosoph) is this along the path of fenomenological stimulant for thining? [[Denken vergt fenomenologische stimulans 20230514121913]] My sense of beauty is in layered complexity [[Schoonheidsbegrip 20151023132920]]

    1. ce qui est plus perturbant c'est euh la tendance les résultats de PISA mais pas seulement PISA ici sur ce graphique vous voyez un certain nombre de de programmes euh d'évaluation des 00:06:19 compétences cognitives des élèves euh qui sont représentés vous voyez une baisse
    1. dans cette présentation je vais discuter dans quelle mesure des interventions qui visent à favoriser 00:01:17 l'implication des parents dans l'éducation de leurs enfants peuvent constituer un levvier pour promouvoir le développement cognitif et socioémotionnel des enfants et réduire 00:01:29 les iné égalité sociale euh correspondante
    1. Résumé de la vidéo [00:00:07][^1^][1] - [00:26:51][^2^][2] :

      Cette vidéo présente une conférence de Samah Karaki, neuroscientifique, qui remet en question la notion de talent et propose une perspective différente sur le succès et l'égalité des chances. Elle souligne l'importance de la conscience de nos privilèges et des conditions de départ inégales dans la société. Karaki encourage à douter, à apprendre avec plaisir sans se comparer aux autres, et à reconnaître que toute réussite est collective et interdépendante.

      Points forts : + [00:00:07][^3^][3] Introduction de la conférence * Accueil des étudiants et présentation de Samah Karaki * Objectif de la journée : réflexion sur le talent et le mérite + [00:02:25][^4^][4] Le talent est une fiction * Remise en question de l'égalité des chances * Importance de la conscience des privilèges et des discriminations + [00:05:16][^5^][5] La liberté et la conscience * La liberté comme prise de conscience de ce qui nous détermine * L'importance de connaître sa position sociale pour s'émanciper + [00:10:01][^6^][6] Le parcours universitaire et social * La compétition sociale et la conscience de son propre parcours * L'importance de douter et de remettre en question les jugements + [00:17:43][^7^][7] Estime de soi et doute * Distinction entre l'estime de soi et la confiance en soi * L'importance d'accepter l'incertitude et de douter de ses propres jugements + [00:19:40][^8^][8] Le jeu social et la réussite collective * Le succès n'est pas un jeu à somme nulle * Reconnaissance de l'interdépendance et du travail collectif dans toute réussite Résumé de la vidéo [00:26:54][^1^][1] - [00:51:27][^2^][2] : La vidéo présente une conférence de Samah Karaki, neuroscientifique, qui remet en question l'idée du talent inné et souligne l'importance de l'environnement et des expériences dans le développement des compétences. Elle discute de la manière dont les prédispositions génétiques ne sont pas déterministes sans l'influence de l'environnement et comment des figures historiques comme Mozart ont été façonnées par leurs circonstances plutôt que par un talent inné.

      Points forts : + [00:26:54][^3^][3] Le talent est une fiction * Remise en question de l'idée du talent inné * Importance de l'environnement et des expériences * Influence des prédispositions génétiques et environnementales + [00:31:00][^4^][4] L'impact de l'environnement sur le talent * Exemple de Mozart et de son père Léopold * Rôle de l'environnement familial et culturel dans le développement * La pratique et l'exposition culturelle comme facteurs clés + [00:36:02][^5^][5] Évaluation et méritocratie * Critique de l'évaluation et de la hiérarchisation des individus * Discussion sur les limites de la méritocratie et l'égalité des chances * Appel à une évaluation plus personnalisée et contextuelle + [00:41:10][^6^][6] Interdisciplinarité et neurosciences * Importance de la collaboration entre disciplines * Critique de l'approche condescendante en neurosciences * Appel à l'inclusion de perspectives diverses dans l'éducation + [00:45:01][^7^][7] L'attention comme bien précieux * Discussion sur la protection de l'attention dans la société moderne * Proposition de pratiques éducatives pour valoriser l'attention des étudiants * Importance de la conscience de l'utilisation de notre attention + [00:49:39][^8^][8] Égalité des chances et vie réussie * Réflexion sur les leviers institutionnels pour l'égalité des chances * Multiplication des voies de réussite et reconnaissance de diverses aspirations * Définition personnelle d'une vie réussie et émancipation individuelle Résumé de la vidéo [00:51:29][^1^][1] - [01:03:29][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence de Samah Karaki, neuroscientifique, qui discute de l'apprentissage, du développement des compétences et de l'éducation. Elle aborde les erreurs dans le système éducatif actuel, l'importance de la diversité des intelligences et la nécessité de repenser l'éducation pour s'adapter à différents types d'apprentissage.

      Points forts: + [00:51:29][^3^][3] Développement des compétences * Les courbes de développement varient d'une personne à l'autre * L'apprentissage ne se produit pas au même moment pour tous * Importance de reconnaître la diversité des compétences sociales et affectives + [00:52:01][^4^][4] Pédagogies alternatives * Les pédagogies alternatives sont bénéfiques mais souvent coûteuses * Mettre ensemble des enfants d'âges différents peut être avantageux * Les enfants plus âgés peuvent enseigner aux plus jeunes, développant ainsi une autre compétence + [00:53:02][^5^][5] Pression sociale et compétition * La compétition sociale commence dès l'école primaire * Les enfants sont soumis à des évaluations uniformes malgré leurs différences * La métaphore des poissons et des éléphants illustre l'inadéquation du système éducatif à divers types d'intelligence + [00:55:01][^6^][6] Neurosciences et éducation * Les neurosciences peuvent étayer les approches éducatives * Les chercheurs travaillent sur des aspects précis de l'apprentissage * Importance de considérer la complexité du monde et la diversité des intelligences dans l'éducation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:30:54][^2^][2] :

      Cette vidéo explore l'évolution de la punition coûteuse et son rôle dans la sélection naturelle, en particulier comment elle favorise la coopération chez les humains et d'autres espèces. Elle examine si la punition rend les individus plus coopératifs dans les interactions futures et comment la punition fonctionne dans des situations où les individus n'ont pas d'autres options.

      Points forts : + [00:00:03][^3^][3] Définition de la punition * Un individu paie un coût pour infliger un coût plus élevé à un partenaire tricheur * La punition est cruciale pour comprendre l'évolution de la coopération chez les humains + [00:03:40][^4^][4] Efficacité de la punition * Questionnement sur l'efficacité de la punition pour rendre les tricheurs plus coopératifs * Examen des données empiriques pour valider les hypothèses + [00:04:01][^5^][5] Le poisson nettoyeur comme modèle d'étude * Conflit d'intérêts entre le poisson nettoyeur et ses clients * Les clients punissent les poissons nettoyeurs qui trichent pour assurer la coopération + [00:16:00][^6^][6] Punition et coopération chez les poissons nettoyeurs * La punition par les mâles conduit les femelles à se comporter de manière plus coopérative * La punition assure une meilleure qualité de service pour les clients + [00:20:33][^7^][7] Comparaison avec les comportements humains * Les résultats contradictoires sur l'efficacité de la punition pour promouvoir la coopération * L'importance des hiérarchies de dominance et des options extérieures dans l'utilisation de la punition + [00:30:02][^8^][8] Options extérieures et punition * La théorie du marché biologique prédit que la punition est plus probable lorsque les options extérieures sont limitées * Les poissons clients résidents, ayant moins d'options, sont plus enclins à punir les poissons nettoyeurs tricheurs Résumé de la vidéo [00:30:56][^1^][1] - [01:00:09][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo explore l'évolution de la punition et son efficacité pour changer le comportement des partenaires dans les interactions sociales. Elle examine les réponses des individus face à la défection, l'impact de la punition sur la coopération et les stratégies alternatives pour promouvoir la coopération.

      Points forts: + [00:30:56][^3^][3] L'investissement dans la punition * Attentes initiales sur l'utilisation de la punition pour changer le comportement * Découverte que la punition est moins fréquente sans options extérieures * La punition n'augmente pas la coopération + [00:33:09][^4^][4] Critiques des études * Discussion des limites potentielles des études sur la punition * Importance de considérer les coûts, l'abstraction et les enjeux des jeux de laboratoire * Réflexion sur l'échantillonnage et la pertinence des résultats + [00:35:37][^5^][5] Études classiques sur la punition * Analyse des résultats des études de punition dans les jeux de biens publics * Distinction entre la menace de punition et l'effet de la punition sur le comportement * La coopération conditionnelle comme explication alternative + [00:38:21][^6^][6] Hypothèses sur la fonction de la punition * Proposition que la punition pourrait viser à établir la dominance plutôt qu'à renforcer la coopération * Exploration des bénéfices indirects et de la sélection de groupe culturelle * Punition comme moyen de modifier les différences de paiement plutôt que le comportement Résumé de la vidéo [01:00:13][^1^][1] - [01:02:01][^2^][2] : La partie 3 de la vidéo aborde la fonction potentielle négligée de la punition, qui est souvent justifiée à tort comme un moyen de modifier le comportement. Elle explore les raisons évolutives et psychologiques derrière la punition et la différence entre les explications proximales et ultimes des actions humaines.

      Points forts : + [01:00:13][^3^][3] La fonction de la punition * Souvent négligée et mal comprise * Peu d'impact sur la modification du comportement * Justifications erronées courantes + [01:00:55][^4^][4] Rationalisations post hoc * Les raisons données après coup peuvent être éloignées des forces sélectives * Exemple de la charité et des bénéfices de réputation * Importance des perspectives évolutives + [01:01:46][^5^][5] Signification fonctionnelle de la punition * Les raisons exprimées ne reflètent pas toujours l'importance évolutionnaire * Distinction entre les motivations proximales et ultimes * La punition peut avoir une signification évolutive non reconnue

  3. Mar 2024
    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:21:31][^2^][2] : La vidéo présente une conférence sur la psychologie cognitive, abordant son évolution, ses méthodes, et son importance dans la compréhension de la pensée humaine. Le conférencier discute des progrès réalisés dans le domaine, l'intersection de la biologie du cerveau avec l'environnement et la culture, et l'urgence d'enseigner la psychologie cognitive.

      Points forts : + [00:00:36][^3^][3] Définition et portée de la psychologie cognitive * Introduction à la psychologie cognitive comme science de la vie mentale * Exploration des méthodes biologiques et de l'imagerie cérébrale * Questions fondamentales sur la pensée, la mémoire, et la décision + [00:03:42][^4^][4] Progrès et reconnaissance de la psychologie cognitive * Reconnaissance des avancées significatives en sciences cognitives * Collaboration interdisciplinaire enrichissant la recherche * Importance de l'enseignement pour partager les découvertes + [00:10:02][^5^][5] Les lois de la psychologie cognitive * Discussion sur la possibilité de découvrir des lois universelles en psychologie * L'impact des lois physiques, chimiques, et biologiques sur la pensée * La relation entre l'architecture du cerveau et les fonctions cognitives + [00:16:42][^6^][6] Origine des concepts et arithmétique mentale * Exploration de l'origine des concepts abstraits comme le nombre * Étude des capacités proto-arithmétiques chez les animaux et les nourrissons * L'importance des représentations mentales dans l'évolution humaine Résumé de la vidéo [00:21:33][^1^][1] - [00:42:53][^2^][2]:

      La vidéo explore les concepts de la cognition numérique et arithmétique sans langage, en se concentrant sur les compétences arithmétiques des peuples Munduruku d'Amazonie et les lois psychophysiques universelles. Elle discute également des modèles mathématiques et neurobiologiques qui expliquent la perception et la décision numériques, soulignant l'importance des neurones détecteurs de nombres et la dynamique des réseaux neuronaux dans le processus décisionnel.

      Points saillants: + [00:21:33][^3^][3] Cognition numérique sans langage * Étude des compétences arithmétiques des Munduruku * Intuition arithmétique riche malgré un vocabulaire numérique limité * Concepts de nombres existant avant les mots pour les nombres + [00:23:09][^4^][4] Lois psychophysiques universelles * Loi de Weber sur la précision des jugements numériques * La loi de Fechner sur la représentation mentale logarithmique des nombres * Modèles mathématiques simplistes expliquant des comportements complexes + [00:29:01][^5^][5] Neurones détecteurs de nombres * Découverte de neurones sensibles aux nombres chez les primates * Les neurones montrent une réponse gaussienne sur une échelle logarithmique * Origine neuronale des lois de distance et de Weber + [00:36:03][^6^][6] Dynamique des réseaux neuronaux dans la décision * La théorie de l'accumulateur stochastique confirmée par l'électrophysiologie * Les neurones frontaux intègrent les signaux perceptifs pour la prise de décision * Implications pour la compréhension de l'addiction et des mécanismes de récompense Résumé de la vidéo [00:42:55][^1^][1] - [01:05:01][^2^][2]:

      La vidéo aborde la cognition humaine, l'arithmétique, la lecture et la conscience. Elle explore les processus cérébraux liés à la lecture, la reconnaissance des mots et des chiffres, et comment ces processus influencent l'apprentissage et la perception consciente.

      Points forts: + [00:42:55][^3^][3] Processus de lecture * Importance de la région occipito-temporale gauche dans la reconnaissance des mots * Discussion sur le recyclage culturel du cerveau pour la lecture + [00:47:00][^4^][4] Intuition et symboles arithmétiques * L'intuition du nombre et l'importance des symboles culturels comme les mots et les chiffres * Comment les symboles transforment notre système cognitif + [00:51:00][^5^][5] Contrôle cognitif et conscience * Exploration du contrôle cognitif et de son lien avec les opérations conscientes * La conscience associée à un système cérébral sériel limité + [00:57:01][^6^][6] Flux de conscience et introspection * La conscience comme un flux ininterrompu et son impact sur la psychologie cognitive * L'importance de l'activité mentale autonome dans la compréhension de la conscience Résumé de la vidéo [01:05:03][^1^][1] - [01:06:04][^2^][2]:

      La partie 4 de la vidéo aborde la légitimité des études sur les expériences subjectives de la conscience, en relation avec les données objectives de l'architecture cérébrale. L'intervenant exprime sa conviction en un renouveau du programme psychophysique, évoluant vers un programme neurophysique qui dépasse la description de lois psychologiques formelles pour s'ancrer dans le fonctionnement neuronal.

      Points forts: + [01:05:03][^3^][3] Étude de la conscience * Les expériences subjectives sont des objets d'étude légitimes * La modélisation et l'imagerie relient ces expériences aux données objectives * Importance de l'architecture cérébrale + [01:05:16][^4^][4] Renouveau du programme psychophysique * Transition vers un programme neurophysique * Objectif de dépasser la simple description formelle * Ancrage au niveau des neurones + [01:05:29][^5^][5] Explication des objets mentaux * Les perceptions, illusions, décisions et émotions comme objets mentaux * Formulation en termes de lois dynamiques de transition dans les réseaux neuronaux * Nécessité de concevoir de nouvelles théories + [01:05:49][^6^][6] L'invisible de la pensée * L'objectif de rendre visible l'invisible de la pensée * Les avancées de la psychologie et de la neuroimagerie cognitive * L'opportunité de vivre à une époque de découvertes significatives

    1. LOL. Why does this stupid myth still get promoted??? This is so dumb. It's not about the medium you use (to a certain degree) but about the processes going on in your mind. Dumb fuck.

    1. This video actually has some pretty valid learning advice despite its lighthearted style.

      Don't agree with everything, as usual.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00]¹[1] - [00:23:35]²[2]:

      Cette vidéo présente une discussion avec un spécialiste des sciences cognitives et de l'apprentissage, qui partage son expérience dans l'application des sciences cognitives à l'éducation. Il explique le concept des "coniclasses", des classes qui intègrent les principes des sciences cognitives dans la pédagogie quotidienne, et discute de l'impact positif sur les enseignants, les élèves et les établissements.

      Points forts: + [00:00:14]³[3] Introduction de l'invité * Spécialiste des sciences cognitives * Proviseur honoraire et ancien ingénieur de formation * Animateur d'une équipe sur l'apprentissage et la formation + [00:01:08]⁴[4] Qu'est-ce qu'un proviseur honoraire? * Explication du terme "proviseur honoraire" * Parcours professionnel de l'invité + [00:01:54]⁵[5] Les conogiclasses * Présentation des conogiclasses * Intégration des sciences cognitives dans la pédagogie + [00:07:16]⁶[6] Genèse du projet coniclass * Origine et développement du projet * Impact sur les enseignants et les élèves + [00:09:56]⁷[7] Retombées pour les élèves et les enseignants * Changement de représentation du métier d'enseignant * Implication des élèves dans des pédagogies nouvelles + [00:14:51]⁸[8] Impact sur les établissements * Rôle du chef d'établissement et des corps d'inspection * Développement multifactoriel des coniclasses

      Source : conversation avec Bing, 17/03/2024 (1) undefined. https://www.education.gouv.fr/education-la-sexualite-en-milieu-scolaire-341103. (2) undefined. https://soseducation.org/docs/notes-etudes-entretiens-tribunes/education-a-la-sexualite-danger-ou-prevention-final.pdf. (3) undefined. https://www.planning-familial.org/sites/default/files/2023-11/LIVRE_BLANC_WEB.pdf. (4) undefined. https://www. Résumé de la vidéo [00:23:40][^1^][1] - [00:47:45][^2^][2]:

      La vidéo aborde les principaux axes de l'apprentissage et les fonctions cognitives, en se concentrant sur la mémorisation et l'attention. Elle explique comment ces processus sont essentiels pour tous les élèves, y compris ceux en difficulté ou avec des troubles d'apprentissage.

      Points forts: + [00:23:40][^3^][3] Les six axes de l'apprentissage * Mémorisation, compréhension, attention, implication active, métacognition, fonctions exécutives * Communs à tous les enfants, essentiels pour l'évolution humaine + [00:28:11][^4^][4] La mémorisation * Fonction clé pour toutes les fonctions cognitives * Implique différents types de mémoire, comme la mémoire visuelle * Nécessite des techniques pédagogiques variées + [00:39:37][^5^][5] L'attention * Activation neuronale pour sélectionner et focaliser * Développement crucial durant l'enfance et l'adolescence * Liée à la concentration et à la gestion des distracteurs + [00:44:01][^6^][6] L'importance de l'attention dans l'éducation * Fondamentale pour l'acquisition de savoir et de compétences * Doit être intégrée dans les pratiques pédagogiques * Influence la mémorisation et la qualité de l'apprentissage Résumé de la vidéo [00:47:47][^1^][1] - [01:10:22][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde l'importance du développement des fonctions cognitives et exécutives dans le système éducatif. Elle souligne la nécessité de réduire l'échec scolaire en se concentrant sur ces fonctions pour mieux préparer les élèves à gérer l'information et la crédibilité dans un monde submergé par les fake news.

      Points saillants: + [00:47:47][^3^][3] Développement des fonctions cognitives * Importance pour réduire l'échec scolaire * Comparaison avec les approches éducatives d'autres pays * Apprendre à gérer l'information et la crédibilité + [00:50:10][^4^][4] Axes de l'apprentissage * Nourrir le cerveau avec l'essentiel * Exécution et compétences collaboratives * Importance des fonctions exécutives + [00:52:01][^5^][5] Intégration de la connaissance du cerveau * Sensibilisation des élèves à leur propre fonctionnement * Impact sur la pédagogie et l'engagement des élèves + [00:57:14][^6^][6] Métacognition et compréhension * Auto-évaluation et stratégies d'apprentissage * Techniques pédagogiques pour la compréhension * Rôle des fonctions exécutives dans l'apprentissage

    1. le troisième facteur de la révolution scientifique je crois que nous vivons et l'émergence des sciences cognitives la psychologie cognitive n’est apparue qu'à 00:23:40 la fin des années 60 puis on a pris vigote et on peut après les travaux principaux de piagers aujourd'hui la pensée et l'apprentissage ont cessé d'être une boîte noire les conseillers 00:23:53 demeure de mémoire de travail de mémoire à long terme à long terme de charge cognitives de récupération de la mémoire comme processus éducatif qui reformule et consolide les connaissances 00:24:07 sont des concepts nouveaux et puissants qui relèvent le rôle important de la mémoire et des automatismes
    1. Résumé de la vidéo [00:00:10][^1^][1] - [00:28:18][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une conférence sur l'attention et le déficit d'attention, soulignant l'importance de l'attention dans la navigation à travers des situations complexes et la manière dont notre cerveau traite les informations. Ilaria S., professeur au Département des neurosciences fondamentales de l'Université de Genève, explique les mécanismes neuronaux de l'attention et comment différents outils d'investigation aident à comprendre cette fonction cognitive essentielle. Nader P., psychiatre, discute ensuite du trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), abordant les controverses et les critères de diagnostic.

      Points saillants: + [00:00:10][^3^][3] Introduction à la conférence * Présentation du thème de la santé mentale * Annonce des intervenants et de leurs sujets + [00:03:06][^4^][4] L'importance de l'attention * Explication des fonctions et des mécanismes de l'attention * Démonstration de la capacité de l'attention à filtrer les informations + [00:19:56][^5^][5] Le trouble déficit de l'attention (TDAH) * Discussion sur le TDAH et ses controverses * Explication des critères de diagnostic et de l'impact du TDAH + [00:27:02][^6^][6] Impact environnemental sur le TDAH * Influence de l'environnement sur la fréquence du diagnostic * Comparaison du TDAH avec d'autres pathologies mentales Résumé de la vidéo [00:28:21][^1^][1] - [00:50:10][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH), en mettant en lumière les aspects neurodéveloppementaux, génétiques et les mythes associés. L'orateur explique que le TDAH est caractérisé par un retard de développement cérébral et une forte héritabilité génétique. Il souligne également l'impact significatif du TDAH sur la vie des individus, y compris les défis professionnels, académiques et sociaux. La discussion porte aussi sur les traitements, en déconstruisant les idées reçues sur les médicaments et en soulignant leur efficacité et sécurité.

      Points saillants: + [00:28:21][^3^][3] Neurodéveloppement du TDAH * Retard de développement cérébral chez les personnes atteintes * Zones antérieures du cerveau affectées, impactant le fonctionnement exécutif * Dysfonction des systèmes dopamineergique et noradrénergique + [00:32:00][^4^][4] Mythes et réalités du TDAH * Prévalence chez les garçons et les adultes * Sous-diagnostic chez les filles, souvent moins hyperactives * Le TDAH n'est pas une invention moderne mais un trouble bien établi + [00:37:20][^5^][5] Traitements et médicaments * Efficacité des psychostimulants sans créer de dépendance * Comparaison avec d'autres traitements somatiques * Importance de la prévention du surdiagnostic + [00:41:01][^6^][6] Évolution du diagnostic du TDAH * Changement des critères diagnostiques avec le DSM5 * Augmentation des diagnostics et prescriptions * Impact de la société administrative complexe sur la prévalence du TDAH Résumé de la vidéo [00:50:25]¹[1] - [01:13:13]²[2]:

      La vidéo aborde les différents types d'attention et les défis associés au Trouble Déficitaire de l'Attention avec Hyperactivité (TDAH). Elle explique comment l'attention soutenue, sélective et divisée est affectée par le TDAH et souligne l'importance de l'environnement dans l'expression de la vulnérabilité génétique à ce trouble.

      Points forts: + [00:50:25]³[3] Types d'attention et TDAH * Difficultés avec l'attention soutenue et sélective * Problèmes de concentration sur des tâches ennuyeuses * Incapacité à gérer plusieurs tâches simultanément + [00:53:02]⁴[4] Origines du TDAH * Forte héritabilité et composante biologique * Influence de l'environnement sur l'expression du TDAH * Rôle de la vulnérabilité génétique et des facteurs périnataux + [00:59:31]⁵[5] Gestion du TDAH * Impact de l'environnement familial et scolaire * Importance de la psychoéducation pour les parents * Stratégies pour améliorer le quotidien des enfants atteints + [01:02:49]⁶[6] Traitement médicamenteux du TDAH * Possibilité de diminution de l'efficacité avec le temps * Acquisition de compétences permettant de réduire la dépendance au traitement * Comparaison avec l'utilisation d'une béquille pour la rééducation physique

      Source : conversation avec Bing, 14/03/2024 (1) undefined. https://www.education.gouv.fr/education-la-sexualite-en-milieu-scolaire-341103. (2) undefined. https://soseducation.org/docs/notes-etudes-entretiens-tribunes/education-a-la-sexualite-danger-ou-prevention-final.pdf. (3) undefined. https://www.planning-familial.org/sites/default/files/2023-11/LIVRE_BLANC_WEB.pdf. (4) undefined. https://www. Résumé de la vidéo [01:13:15][^1^][1] - [01:31:52][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde le diagnostic et le traitement du Trouble Déficit de l'Attention/Hyperactivité (TDAH), les risques de surdiagnostic, et l'impact des changements sociétaux sur la prévalence du TDAH. Elle souligne également l'importance de la formation et de l'attention aux détails pour éviter les diagnostics erronés.

      Points forts: + [01:13:15][^3^][3] Surdiagnostic et diagnostic précis * Discussion sur le risque de surdiagnostic du TDAH * L'importance d'un diagnostic précis pour éviter de traiter des non-TDAH * Les pressions sociétales et environnementales influençant le diagnostic + [01:15:57][^4^][4] Traitement du TDAH * L'approche combinée de médicaments psychostimulants et de thérapie cognitive comportementale (TCC) * Le défi de trouver des spécialistes pour traiter le TDAH à Genève * L'impact de la formation des professionnels sur la qualité du diagnostic + [01:17:03][^5^][5] Diagnostic du TDAH et du Trouble du Spectre de l'Autisme (TSA) * La possibilité que le TDAH masque un TSA et vice versa * La nécessité d'une formation approfondie sur les deux pathologies + [01:25:14][^6^][6] Entraînement de l'attention * Les méthodes pour entraîner l'attention, y compris la méditation et les jeux vidéo * L'impact de l'entraînement sur les connexions cérébrales et l'attention à long terme

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00]¹[1] - [00:21:41]²[2]:

      Cette vidéo, présentée par Stanislas Dehaene, explore la perception des objets mathématiques élémentaires tels que les formes géométriques, les motifs et les graphiques. Elle examine la capacité humaine à créer des dessins, en particulier ceux des enfants, et comment nous sommes capables de produire des dessins basés sur une simplification géométrique.

      Points forts: + [00:00:22]³[3] Introduction à la perception des formes * Importance des dessins dans l'histoire de l'humanité * Propension universelle à créer des dessins iconiques et géométriques * Exemples historiques de dessins géométriques + [00:02:00]⁴[4] Les sphéroïdes et la géométrie * Production d'objets avec des symétries et des formes géométriques simples * Intention derrière la création de sphères parfaites * Difficulté d'interpréter le sens des objets graphiques anciens + [00:03:35]⁵[5] Le langage de la géométrie * Analyse de la syntaxe graphique et géométrique * Trois opérations de base : répétition, concaténation et composition récursive * L'idée d'un langage universel de la géométrie + [00:09:00]⁶[6] La reconnaissance des formes chez les humains et les primates * Capacité humaine à reconnaître des dessins simplifiés * Comparaison avec la reconnaissance chez les primates non humains * Études sur la généralisation des formes chez les chimpanzés et autres espèces + [00:14:02]⁷[7] Le dessin chez les enfants et les primates non humains * Différences dans la production de dessins entre les jeunes enfants et les primates * Études sur la capacité des chimpanzés à dessiner sur des tablettes * L'absence de dessins géométriques structurés chez les primates non humains + [00:20:07]⁸[8] Complétion de dessins par les enfants * Les enfants complètent les dessins manquants et créent des interprétations * Évolution de la capacité de dessin chez les enfants par rapport aux primates * Importance de la complétion dans la reconnaissance des formes et des intentions

      Source : conversation avec Bing, 14/03/2024 (1) undefined. https://www.education.gouv.fr/education-la-sexualite-en-milieu-scolaire-341103. (2) undefined. https://soseducation.org/docs/notes-etudes-entretiens-tribunes/education-a-la-sexualite-danger-ou-prevention-final.pdf. (3) undefined. https://www.planning-familial.org/sites/default/files/2023-11/LIVRE_BLANC_WEB.pdf. (4) undefined. https://www. Résumé de la vidéo [00:21:42][^1^][1] - [00:43:42][^2^][2]:

      La vidéo explore la perception des enfants des objets mathématiques élémentaires à travers leur dessin. Elle discute des théories historiques et contemporaines sur le développement du dessin chez les enfants, soulignant l'importance de la géométrie et de l'abstraction dans la représentation mentale des objets.

      Points saillants: + [00:21:42][^3^][3] Perception géométrique chez les enfants * Les enfants humains sont attentifs à la structure géométrique dès 2 ans * Ils complètent intuitivement les dessins en se basant sur la relation partie-tout + [00:22:17][^4^][4] Histoire de la psychologie du dessin * Les théories anciennes utilisaient le dessin comme un test d'intelligence ou projectif * Luquet et Goodenough ont marqué l'étude du dessin enfantin avant Piaget + [00:25:06][^5^][5] Le réalisme intellectuel dans le dessin enfantin * Les enfants représentent des abstractions intellectuelles plutôt que des reproductions visuelles * Cette abstraction précède le réalisme et montre une compréhension géométrique précoce + [00:33:35][^6^][6] Modèle interne et abstraction dans l'esprit de l'enfant * Les enfants possèdent un modèle interne abstrait qui guide leur dessin * Ce modèle interne est différent de la copie visuelle et est plus abstrait + [00:37:08][^7^][7] Analyse contemporaine des dessins d'enfants * Les recherches actuelles se concentrent sur la syntaxe géométrique des dessins d'enfants * Les enfants utilisent une variété de formes géométriques dès l'âge de 4 ans + [00:41:08][^8^][8] Influence de l'échelle sur la représentation des enfants * Les enfants dessinent plus de détails lorsqu'ils travaillent avec des objets à l'échelle d'un jouet * Cette observation suggère un biais pour l'objet et une tendance à omettre l'environnement dans les dessins plus grands Résumé de la vidéo [00:43:43][^1^][1] - [01:05:00][^2^][2]:

      La partie 3 de la vidéo se concentre sur la perception des objets mathématiques élémentaires par les enfants, en explorant comment ils utilisent les formes géométriques et les représentent dans leurs dessins. Stanislas Dehaene discute des recherches sur la manière dont les enfants comprennent et utilisent les lignes, les cercles et les courbes, soulignant l'importance de la syntaxe correcte et de l'organisation spatiale dans leurs représentations graphiques.

      Points saillants: + [00:43:43][^3^][3] Perception enfantine * Les enfants ont un biais pour les objets et leur représentation * Utilisation des formes géométriques dans la bonne syntaxe * Différenciation entre les murs et les objets dans les dessins + [00:47:01][^4^][4] Intelligence artificielle et dessins d'enfants * Comparaison des capacités de dessin entre les enfants et l'IA * Limitations de l'IA dans la reproduction des dessins enfantins * Exploration de l'IA pour modéliser la perception des objets + [00:51:01][^5^][5] Clipasso : IA pour reproduire les dessins humains * Présentation de Clipasso, un logiciel visant à imiter les esquisses humaines * Discussion sur la performance de Clipasso par rapport aux dessins d'enfants * Analyse de la reconnaissance des objets par Clipasso et les humains + [00:58:01][^6^][6] Recherche sur la production graphique dans le cerveau * Étude de l'activité cérébrale lors de la visualisation et du dessin d'objets * Implication des régions visuelles et pariétales dans la production graphique * Suggestion d'un modèle interne pour la perception et la production d'objets Résumé de la vidéo 01:05:01 - 01:20:56 : La partie 4 de la vidéo aborde la perception des objets mathématiques élémentaires et la capacité humaine unique à représenter une infinité de concepts grâce à la combinaison de symboles. Stanislas Dehaene discute de la métaphore du corail pour illustrer la croissance exponentielle des concepts humains et explore l'idée que différentes cultures peuvent développer des branches de connaissances distinctes en fonction de leur éducation. Il introduit un langage précis pour décrire les formes géométriques universelles et propose un modèle mental, similaire à un programme informatique, pour générer ces formes.

      Points saillants : + [01:05:01]¹[1] La croissance des concepts humains * Métaphore du corail pour la croissance exponentielle * Combinaisons de symboles créant un univers infini * Importance de l'éducation dans l'exploration des connaissances + [01:06:12]²[2] Langage de la géométrie * Développement d'un langage pour expliquer les formes géométriques * Utilisation de primitives psychologiques conformes à la cognition humaine * Exemple de la formule mentale pour dessiner un carré + [01:08:15]³[3] La récursion dans la cognition humaine * La récursion comme élément central de la cognition spécifique à l'humain * Capacité à créer des pensées enchâssées et récursives * Influence de la récursion sur le langage, la musique, les mathématiques et la science + [01:13:27]⁴[4] Compression des données * Compression des objets mentaux en expressions symboliques minimales * La longueur de description minimale détermine la complexité psychologique * Application du principe de simplicité dans les sciences cognitives

      Source : conversation avec Bing, 14/03/2024 (1) undefined. https://www.planning-familial.org/sites/default/files/2023-11/LIVRE_BLANC_WEB.pdf. (2) undefined. https://www.education.gouv.fr/education-la-sexualite-en-milieu-scolaire-341103. (3) undefined. https://soseducation.org/docs/notes-etudes-entretiens-tribunes/education-a-la-sexualite-danger-ou-prevention-final.pdf. (4) undefined. https://www.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:22:25][^2^][2]:

      Cette vidéo explore l'origine de la capacité humaine à créer et à comprendre des formes géométriques, en utilisant des exemples de l'art préhistorique et des premières cartes de navigation. Elle examine comment ces formes simples, telles que les carrés et les cercles, ont joué un rôle fondamental dans le développement des mathématiques et de la cognition humaine.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] L'art préhistorique et les formes géométriques * Importance des formes simples dans l'art des grottes * Distinction entre dessins iconiques et symboliques * L'abstraction dans la représentation des animaux + [00:02:30][^4^][4] La capacité humaine pour les formes géométriques * Utilisation universelle des motifs géométriques * Exemple d'une carte de navigation des îles Marshall * Impact des formes géométriques sur la vision du monde + [00:05:00][^5^][5] Les modèles géométriques dans différentes cultures * Réutilisation de formes géométriques simples * Exemples du disque de Nebra et du calendrier aztèque * La persistance de modèles géométriques même lorsqu'ils sont incorrects + [00:10:00][^6^][6] La géométrie dans l'architecture préhistorique * Formes géométriques dans les premières villes et structures * L'importance des formes circulaires et rectangulaires * La prédominance de la pensée géométrique dans la construction + [00:14:00][^7^][7] Les cartes dans la préhistoire * Découverte de cartes néolithiques représentant des structures de chasse * La capacité de créer des cartes abstraites sans vue aérienne * L'importance de la géométrie dans la représentation de l'environnement + [00:19:00][^8^][8] L'ancienneté du sens géométrique chez les humains * Les premières représentations géométriques dans l'art préhistorique * L'évolution de la décoration géométrique au fil du temps * La sophistication de la géométrie dans les objets anciens Résumé de la vidéo [00:00:00]¹[1] - [00:22:25]²[2]:

      La vidéo présente une conférence de Thomas Römer sur l'importance des formes géométriques dans l'histoire humaine, en explorant leur présence dans l'art préhistorique, les cartes de navigation, et leur rôle dans le développement des mathématiques et de la cognition.

      Points forts: + [00:00:23]³[3] L'art préhistorique et les formes géométriques * L'attention est attirée sur les dessins d'animaux, mais les formes géométriques simples sont peut-être plus significatives * Les formes géométriques comme les rectangles et les points sont explorées * Distinction entre dessins iconiques et symboliques + [00:02:25]⁴[4] Capacité humaine pour les formes géométriques * Discussion sur l'origine psychologique et cérébrale de l'attrait pour les formes géométriques * Exemple d'une carte de navigation des îles Marshall basée sur des formes géométriques * Importance de la capacité humaine à créer des modèles mentaux du monde + [00:10:01]⁵[5] Formes géométriques dans l'architecture * Les premières villes montrent des formes rectangulaires et circulaires dans leur architecture * Les structures préhistoriques comme les trous de poteaux et les cromlechs révèlent des formes géométriques * La spirale et le cercle sont des motifs fréquents dans l'architecture ancienne + [00:14:22]⁶[6] Les cartes dans la préhistoire * Les gravures sur roche à Valcamonica interprétées comme des cartes * Discussion sur les "désert kites", des structures néolithiques qui pourraient représenter des cartes * La stèle découverte avec une gravure d'un "désert kite" suggère une capacité à concevoir des cartes abstraites + [00:19:11]⁷[7] Ancienneté du sens géométrique * Les premières représentations dans la préhistoire sont géométriques plutôt qu'iconiques * Gravures sur des œufs d'autruches et bâtons d'ocre montrent des motifs géométriques complexes * L'importance des formes géométriques remonte à l'apparition de l'espèce humaine

      Source : conversation avec Bing, 14/03/2024 (1) undefined. https://www.planning-familial.org/sites/default/files/2023-11/LIVRE_BLANC_WEB.pdf. (2) undefined. https://www.education.gouv.fr/education-la-sexualite-en-milieu-scolaire-341103. (3) undefined. https://soseducation.org/docs/notes-etudes-entretiens-tribunes/education-a-la-sexualite-danger-ou-prevention-final.pdf. (4) undefined. https://www. Résumé de la vidéo [00:44:16][^1^][1] - [01:05:59][^2^][2]:

      La partie 3 de la vidéo se concentre sur l'analyse de la syntaxe géométrique dans l'art préhistorique, en examinant les formes et les motifs récurrents à travers différentes cultures. Thomas Römer discute de l'importance de comprendre la structure géométrique des signes préhistoriques, tout en reconnaissant les défis liés à l'interprétation de leur signification.

      Points saillants: + [00:44:16][^3^][3] Analyse de la structure géométrique * Importance des lignes parallèles, de la symétrie et de la répétition * Utilisation de nombres spécifiques comme 3 ou 4 dans les motifs * Nécessité d'un vocabulaire géométrique pour décrire les figures + [00:45:07][^4^][4] Syntaxe vs sémantique * Difficulté d'interpréter le sens des signes préhistoriques * Proposition d'une typologie basée sur la géométrie plutôt que sur la signification binaire * Établissement d'une syntaxe des signes complexes + [00:51:24][^5^][5] Interprétation des signes préhistoriques * Tentatives de déchiffrer le sens des symboles à travers des analyses statistiques * Critique des méthodes utilisées et des conclusions tirées * Importance de la prudence dans l'interprétation des données archéologiques + [01:03:11][^6^][6] Base de données des signes géométriques * Création d'une base de données pour classifier les signes sur les objets mobiliers * Analyse de la fréquence et de la distribution géographique des signes * Reconnaissance des limites de la classification et de l'interprétation subjective Résumé de la vidéo [01:06:01][^1^][1] - [01:10:58][^2^][2]:

      Dans cette partie de la vidéo, Thomas Römer discute de l'importance de l'analyse géométrique des formes et des signes dans l'éducation. Il souligne les limites des systèmes actuels et propose une approche plus proche de la psychologie de la représentation des formes. Römer suggère de ne pas traiter les signes géométriques comme des signes, mais plutôt d'analyser leur forme pour déduire les facultés cognitives qu'ils impliquent.

      Points forts: + [01:06:01][^3^][3] Analyse des formes géométriques * Importance de distinguer les séquences de points * Nécessité de coder les propriétés géométriques dans la base de données * Examiner les relations entre les signes et leur syntaxe + [01:07:14][^4^][4] Proposition d'approche pour l'éducation * Analyser le signifiant plutôt que de chercher un signifié évasif * Utiliser les outils modernes des sciences cognitives pour étudier le langage géométrique * Explorer les capacités cognitives à travers la forme des symboles + [01:08:32][^5^][5] Plan des prochains cours * Continuation de l'exploration de l'univers géométrique * Comparaison avec les dessins d'enfants et d'autres espèces * Introduction à la notion de langage de la géométrie + [01:10:28][^6^][6] Modèles pour le sens de la géométrie * Discussion sur l'adéquation des modèles connexionnistes actuels * Réflexion sur la nécessité d'une syntaxe préexistante à l'expérience * Anticipation des sujets des prochains cours sur la perception des formes géométriques

    1. Le professeur Stanislas Dehaene aborde la question des sciences cognitives et leur place dans l'éducation. Voici quelques points clés de sa présentation :

      1. Sciences Cognitives :

        • Les sciences cognitives sont multidisciplinaires et concernent le comportement humain.
        • Elles étudient les mécanismes d'apprentissage, notamment pour des domaines inaccessibles à d'autres espèces (langage, lecture, mathématiques).
        • L'imagerie cérébrale permet de comprendre les mécanismes biologiques sous-jacents.
      2. Apprentissage de la Lecture :

        • Le cerveau lit en utilisant un circuit spécifique qui relie la vision aux aires du langage.
        • L'enseignement explicite des correspondances graphème-phonème est essentiel.
        • L'automatisation de la lecture se mesure et peut être améliorée avec des logiciels adaptés.
      3. Principes Efficaces pour l'Enseignement de la Lecture :

        • Enseignement explicite de tous les aspects de la notation alphabétique.
        • Progression systématique basée sur les statistiques de la langue.
        • Guidage de la tension visuelle et apprentissage actif.
        • Automatisation par la pratique quotidienne de la lecture.
      4. Logiciel Kaloulou :

        • Intègre ces principes pour aider à l'apprentissage de la lecture.
        • Mesure l'automatisation de la lecture et s'adapte aux besoins de l'enfant.

      En somme, les sciences cognitives offrent des bases solides pour améliorer l'enseignement de la lecture et guider les pratiques pédagogiques.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00]¹[1] - [00:22:45]²[2]:

      La vidéo présente une conférence d'Alain Prochiantz sur l'équilibre entre excitation et inhibition dans le cerveau, essentiel pour l'apprentissage et la rééducation. Il explore les mécanismes d'apprentissage, leur localisation cérébrale, et comment ils évoluent avec le développement du cerveau. Prochiantz discute également de la plasticité corticale et de son rôle dans l'apprentissage postnatal, soulignant l'importance de l'équilibre entre excitation et inhibition pour la capacité d'apprendre.

      Points saillants: + [00:00:22]³[3] Introduction et questions clés * Importance de l'équilibre excitation/inhibition * Différences et similitudes dans les mécanismes d'apprentissage * Localisation et temporalité de l'apprentissage dans le cerveau + [00:03:00]⁴[4] Développement postnatal et apprentissage chez Homo sapiens * Impact de la taille et de la forme du cerveau sur l'apprentissage * Rôle de la bipédie et de la vie sociale dans le développement + [00:10:33]⁵[5] Plasticité corticale et périodes critiques * Influence de l'excitation et de l'inhibition sur la plasticité * Conséquences d'une plasticité inadéquate sur l'apprentissage + [00:20:41]⁶[6] Réouverture de la plasticité chez l'adulte * Possibilité de corriger des apprentissages erronés * Application potentielle dans le traitement des maladies psychiatriques

      Source : conversation avec Bing, 14/03/2024 (1) undefined. https://www.education.gouv.fr/education-la-sexualite-en-milieu-scolaire-341103. (2) undefined. https://soseducation.org/docs/notes-etudes-entretiens-tribunes/education-a-la-sexualite-danger-ou-prevention-final.pdf. (3) undefined. https://www.planning-familial.org/sites/default/files/2023-11/LIVRE_BLANC_WEB.pdf. (4) undefined. https://www.

    1. Résumé de la vidéo [00:08:05][^1^][1] - [00:32:52][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une conférence sur l'application des théories de la cognition incarnée à l'éducation, en particulier comment les interactions entre le corps, l'environnement physique et les processus cognitifs peuvent améliorer la compréhension en lecture.

      Points forts: + [00:08:05][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation par Guillaume Jimenez * Thème : "Du sens au sens" + [00:09:00][^4^][4] Le concept de cognition incarnée * Influence du corps et de l'environnement sur la cognition * Exemples d'apprentissage des gestes + [00:11:00][^5^][5] Objectifs de recherche * Améliorer les performances scolaires * Interaction entre représentation mentale et aspect physique des tâches + [00:14:07][^6^][6] Programme de la journée * Plusieurs conférences sur la cognition incarnée * Application à la compréhension et à l'émotion + [00:21:39][^7^][7] Présentation de Julie Le Serf * Focus sur le matériel pédagogique * Influence sur la compréhension en lecture + [00:28:00][^8^][8] Difficultés en compréhension écrite * Statistiques et actions de l'Éducation nationale * Importance de la cognition incarnée dans l'éducation Résumé de la vidéo [00:32:55][^1^][1] - [00:57:19][^2^][2]: La vidéo explore l'impact de la présentation du texte sur la compréhension écrite, en se concentrant sur la vitesse de lecture, le mode de présentation, et l'influence du sentiment d'efficacité personnelle.

      Points saillants: + [00:32:55][^3^][3] Vitesse de lecture et compréhension * Lecture lente peut indiquer des difficultés + [00:33:20][^4^][4] Présentation du texte * Présentation progressive améliore la compréhension + [00:34:02][^5^][5] Contexte éducatif global * Importance du contexte et de la pédagogie + [00:36:15][^6^][6] Sentiment d'efficacité personnelle * Influence sur la performance et la compréhension + [00:37:15][^7^][7] Poids du support matériel * Poids plus lourd pourrait améliorer la compréhension + [00:41:19][^8^][8] Taille de police des caractères * Taille adaptée peut affecter la compréhension Résumé de la vidéo [00:57:21][^1^][1] - [01:20:20][^2^][2]: La vidéo présente une conférence sur la compréhension et la cognition incarnée chez les jeunes enfants, en mettant l'accent sur le rôle des émotions dans le développement de la compréhension des récits.

      Points forts: + [00:57:21][^3^][3] Introduction de la conférence * Remerciements et contexte de la recherche + [00:59:21][^4^][4] Compréhension chez les jeunes enfants * Importance des émotions dans l'apprentissage + [01:02:01][^5^][5] Difficultés de compréhension * Stratégies pour améliorer la compréhension + [01:05:00][^6^][6] Rôle de la mémoire de travail * Impact sur la compréhension des textes + [01:09:43][^7^][7] Développement des compétences émotionnelles * Influence sur la compréhension des récits + [01:17:50][^8^][8] Entraînement à la compréhension * Méthodes et résultats de l'étude Résumé de la vidéo [01:20:23][^1^][1] - [01:57:18][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une méthode pour enseigner les émotions aux enfants en maternelle, en utilisant des albums de littérature jeunesse et des rituels quotidiens pour aider à la compréhension des émotions et à la construction de la structure narrative.

      Points forts: + [01:20:23][^3^][3] Introduction de la méthode * Utilisation d'albums et rituels + [01:21:02][^4^][4] Rituels quotidiens * Identification des émotions de base + [01:24:41][^5^][5] Choix des albums * Albums centrés sur les émotions + [01:25:01][^6^][6] Impact sur les enfants * Amélioration de la compréhension émotionnelle + [01:29:06][^7^][7] Résultats de l'étude * Progrès significatifs dans la compréhension émotionnelle + [01:33:57][^8^][8] Discussion et conclusion * Importance des émotions dans la compréhension de récit Résumé de la vidéo [01:57:21][^1^][1] - [02:25:19][^2^][2]:

      La vidéo aborde les effets des pauses sur la compréhension de textes oralisés, en particulier pour les élèves dyslexiques ou faibles lecteurs. Elle explore comment les pauses peuvent aider à gérer les ressources attentionnelles et améliorer la compréhension.

      Points forts: + [01:57:21][^3^][3] Effets des pauses * Impact sur la compréhension de texte + [02:00:03][^4^][4] Résultats mitigés * Sonorisation des textes pour dyslexiques + [02:03:13][^5^][5] Insertion de pauses * Améliore l'apprentissage dans les vidéos + [02:17:02][^6^][6] Modèle de partage temporel * Nouveau modèle de mémoire de travail + [02:23:10][^7^][7] Expérience avec pauses * Amélioration chez les élèves dyslexiques Résumé de la vidéo [02:25:20][^1^][1] - [02:50:02][^2^][2]:

      La vidéo présente une discussion sur l'efficacité de l'oralisation des textes pour améliorer la compréhension chez les élèves dyslexiques. Elle explore les différentes techniques et leur impact sur la compréhension des élèves.

      Points forts: + [02:25:20][^3^][3] L'oralisation des textes * Importance pour les élèves dyslexiques + [02:26:08][^4^][4] Comparaison voix naturelle/artificielle * Meilleure compréhension avec voix naturelle + [02:27:00][^5^][5] Impact des pauses * Amélioration significative avec pauses + [02:28:00][^6^][6] Difficultés de lecture * Les pauses aident même les élèves en difficulté + [02:29:23][^7^][7] Durée optimale des pauses * Recherche sur l'engagement dans la tâche + [02:36:03][^8^][8] Présentation suivante * Transition vers un autre sujet de recherche Résumé de la vidéo 02:50:05 - 03:12:34 : La vidéo traite de la simulation mentale et de l'imagerie mentale dans la compréhension du langage, en se concentrant sur les différences entre les bons et les faibles compreneurs.

      Points forts : + [02:50:05][^1^][1] Simulation mentale dans la lecture * Temps de regard plus court pour les verbes d'action rapide + [02:51:00][^2^][2] Temps de lecture et actions réelles * Lecture plus lente pour les phrases impliquant des actions longues + [02:51:44][^3^][3] Étude sur la perception de la forme * Impact de la forme perçue sur le temps de réponse + [02:54:35][^4^][4] Réplication avec des enfants * Observation de processus de simulation mentale similaires + [02:55:24][^5^][5] Difficultés de compréhension et imagerie mentale * Lien entre les troubles de compréhension et l'imagerie mentale + [03:00:01][^6^][6] Comparaison entre bons et faibles compreneurs * Moins d'imagerie mentale chez les faibles compreneurs lors de la lecture Résumé de la vidéo [03:12:36][^1^][1] - [03:36:41][^2^][2]:

      La vidéo présente une discussion sur l'effet de la manipulation physique et mentale sur la compréhension, en mettant l'accent sur l'importance de l'imagerie mentale dans l'apprentissage. Elle explore les capacités d'imagerie mentale chez les enfants et comment leur entraînement peut améliorer la compréhension et la résolution de problèmes arithmétiques.

      Points forts: + [03:12:36][^3^][3] Manipulation physique et mentale * Effet positif sur la compréhension + [03:13:00][^4^][4] Importance de l'imagerie mentale * Entraînement spécifique améliore la compréhension + [03:14:00][^5^][5] Capacités d'imagerie chez les enfants * Stratégie utile pour la compréhension de texte + [03:25:05][^6^][6] Résolution de problèmes arithmétiques * Approche centrée sur la compréhension + [03:26:01][^7^][7] Gestes professionnels des enseignants * Impact sur l'apprentissage et la compréhension Résumé de la vidéo 03:36:43 - 04:00:46 : La vidéo présente une méthode pour améliorer la compréhension des problèmes mathématiques chez les élèves, en utilisant des gestes concrets et abstraits pour faciliter l'apprentissage et la résolution de problèmes.

      Points forts : + [03:36:43][^1^][1] Amélioration de la compréhension * Utilisation de modèles mentaux * Transition vers des représentations mathématiques + [03:37:35][^2^][2] Opérationnalisation avec les enseignants * Adaptation aux questionnements des enseignants * Utilisation d'outils pour anticiper les besoins des élèves + [03:38:04][^3^][3] Focus sur l'accompagnement et les gestes * Formation sur l'accompagnement des élèves * Importance des gestes dans l'enseignement + [03:39:02][^4^][4] Anticipation des enseignants * Préparation des séances en fonction des objectifs * Découverte de nouvelles méthodes d'enseignement + [03:40:01][^5^][5] Leviers d'intervention * Réponse aux difficultés des enseignants * Traduction des résultats de recherche en pratiques concrètes + [03:41:07][^6^][6] Gestes concrets et abstraits * Différenciation entre gestes séquentiels et non séquentiels * Impact sur le processus d'apprentissage des élèves Résumé de la vidéo [04:00:47][^1^][1] - [04:04:07][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo discute d'une méthode pédagogique évaluée par des prétests et des posttests, montrant des résultats significatifs dans l'amélioration de la compréhension des élèves.

      Points forts: + [04:00:47][^3^][3] Évaluation pédagogique * Prise en compte de tous les élèves * Informations fournies par les prétests et posttests + [04:01:38][^4^][4] Pratique de la méthode * Utilisation depuis un certain temps * Comparaison avec des classes témoins + [04:02:33][^5^][5] Résultats significatifs * Amélioration notable de la compréhension * Différence entre les classes expérimentales et contrôles + [04:03:14][^6^][6] Conclusion de la présentation * Remerciements pour les questions * Annonce d'une pause et des ateliers suivants

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:14:57][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence du professeur Arnaud Cachia sur l'effet du stress sur les apprentissages scolaires des élèves, du point de vue psychophysiologique. Il aborde les mécanismes, les effets et les facteurs du stress, ainsi que le lien entre le stress et le sommeil.

      Points forts: + [00:00:35][^3^][3] La définition et les types de stress * Le stress est un ensemble de processus physiologiques et psychologiques pour s'adapter à l'environnement * Il existe deux types de stress: le stress aigu (réponse immédiate à une situation) et le stress chronique (réponse prolongée à une situation) + [00:07:31][^4^][4] Les mécanismes du stress * Le stress implique des réactions hormonales (cortisol, adrénaline) et neuronales (amygdale, hippocampe, cortex préfrontal) qui modifient le fonctionnement du cerveau * Le stress peut avoir des effets positifs (stimuler la performance, la motivation, la mémoire) ou négatifs (altérer la performance, la motivation, la mémoire) selon le contexte, le moment, l'intensité et la personnalité + [00:28:28][^5^][5] Les effets du stress sur la cognition et les apprentissages * Le stress affecte les fonctions exécutives (planification, inhibition, flexibilité), la mémorisation (encodage, consolidation, récupération), l'attention (sélective, soutenue) et la motivation (intrinsèque, extrinsèque) * Le stress peut avoir des effets différents selon le type de tâche, le niveau de difficulté, le degré de contrôle, le feedback, le soutien social, etc. + [00:47:57][^6^][6] Le lien entre le stress et le sommeil * Le sommeil est un facteur important de régulation du stress et de consolidation de la mémoire * Le manque de sommeil augmente le niveau de stress et diminue les capacités cognitives, notamment les fonctions exécutives et l'attention * Le sommeil et le stress interagissent selon le type de tâche et le moment de l'apprentissage

    1. Exposer précocement ou excessivement les enfants à toutes sortes d'écrans numériques ou de télévision retarde-t-il leur développement cognitif ?

      Depuis des décennies, les chercheurs s'interrogent et leurs avis sont divisés sur les prétendus effets néfastes.

      Selon une vaste étude, ce n'est pas tant l'usage qui en est fait que le contexte familial et la façon d'accompagner les tout petits dans l'utilisation de l'écran qui conditionne l'apprentissage du langage.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:27:03][^2^][2]:

      La vidéo explore les effets du sucre sur la santé, en particulier sur le cerveau. Elle examine pourquoi nous sommes attirés par le sucre, comment il est produit industriellement, et les conséquences de sa consommation excessive, notamment les risques de dépendance, de maladies et de troubles cognitifs.

      Points forts: + [00:00:03][^3^][3] Attrait pour le sucre * Raisons évolutives + [00:01:27][^4^][4] Production de sucre * Processus industriel + [00:03:14][^5^][5] Effets nocifs * Dangers pour la santé + [00:08:40][^6^][6] Addiction au sucre * Comparaison avec les drogues + [00:15:03][^7^][7] Conséquences psychologiques * Liens avec les troubles mentaux + [00:21:19][^8^][8] Impact sur le cerveau * Risques de maladies neurodégénératives

    1. on peut faire des maths plus efficacement ou du français plus efficacement mais si on ne cible pas aussi l'ensemble de ces mécanismes très transversaux qui sont impliqués dans les apprentissages donc c'est mécanismes métacognitif on rate finalement un 00:13:09 levier de réduction des inégalités éducatives
  4. Feb 2024
    1. "Des sens au sens : les modalités sensorielles au service de la compréhension" Restitution du projet ACEC2 : Améliorer la compréhension écrite des élèves en cycle 2 - apports de la cognition incarnée

      Quand la manière de présenter un texte permet de mieux le comprendre : effets des médiums de présentation sur la compréhension écrite en primaire Julie Lecerf, doctorante en psychologie cognitive de l’éducation, PSITEC, Université de Lille

      Site INSPÉ de Villeneuve d'Ascq - Mercredi 7 février 2024

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:17:59][^2^][2]: La vidéo aborde la reproduction des inégalités sociales dans les situations scolaires, en se plaçant à l'interface entre la sociologie de l'éducation et la psychologie cognitive. Elle critique les théories qui attribuent les différences de réussite uniquement à l'intelligence ou à la stimulation familiale, et propose une perspective de psychologie sociale qui met en lumière l'influence des situations scolaires sur l'apprentissage et les performances des élèves.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction du sujet * Psychologie sociale et éducation + [00:01:01][^4^][4] Critique des théories existantes * Remise en question des idées reçues + [00:03:00][^5^][5] Influence des situations scolaires * Impact sur l'apprentissage + [00:05:09][^6^][6] Interactions quotidiennes * Rôle dans la construction des inégalités + [00:06:01][^7^][7] Comparaison sociale * Effet sur la perception de soi + [00:07:00][^8^][8] Probabilité des comparaisons menaçantes * Liens avec l'origine sociale + [00:08:00][^9^][9] Capital culturel * Importance pour la réussite scolaire + [00:10:00][^10^][10] Exemples concrets * Influence des activités culturelles + [00:11:01][^11^][11] Perception de compétence * Conséquences sur l'apprentissage + [00:12:00][^12^][12] Études expérimentales * Mise en évidence de l'impact des comparaisons sociales Résumé de la vidéo [00:21:01][^1^][1] - [00:41:34][^2^][2]: La vidéo aborde l'impact des différences de familiarité avec les savoirs culturels sur la performance des élèves et l'importance de l'interprétation de ces différences. Elle souligne que les contextes scolaires peuvent amplifier les inégalités initiales et que la compréhension de ces mécanismes peut aider à les atténuer.

      Points forts: + [00:21:01][^3^][3] Impact de la familiarité * Influence sur la performance * Amplification des inégalités + [00:27:01][^4^][4] Rôle des interactions langagières * Importance dès l'école maternelle * Effet sur les dynamiques de classe + [00:39:26][^5^][5] Interventions pédagogiques * Potentiel pour réduire les inégalités * Formation des enseignants Résumé de la vidéo 00:41:35 - 01:03:30 : La vidéo aborde les différences de socialisation et d'orientation éducative entre les milieux favorisés et populaires, l'influence des normes culturelles d'indépendance et d'interdépendance sur les étudiants, et les effets psychologiques liés aux stéréotypes et à la connaissance de ces logiques d'orientation.

      Points clés : + [00:41:35][^1^][1] Socialisation et orientation * Différences économiques et psychologiques * Influence du lieu d'habitation + [00:43:14][^2^][2] Normes culturelles * Indépendance dans les universités * Socialisation des classes favorisées + [00:45:00][^3^][3] Conception de soi * Interdépendance dans les milieux populaires * Décalage avec les normes d'indépendance + [00:47:02][^4^][4] Études longitudinales * Comparaison des étudiants au fil des années * Mesure de l'indépendance et de l'interdépendance + [00:50:06][^5^][5] Sentiment d'appartenance * Impact du décalage culturel sur la réussite académique * Influence sur les performances universitaires + [00:52:45][^6^][6] Questions et réponses * Discussion sur la loyauté et la pression sociale * Comparaison des systèmes éducatifs internationaux Résumé de la vidéo 01:03:33 - 01:08:08: La partie 4 de la vidéo aborde les préconisations pour les enseignants afin de développer la coopération et contrôler les comparaisons sociales menaçantes dans le milieu éducatif.

      Points forts: + [01:03:33][^1^][1] Préconisations pour les enseignants * Développer la coopération * Contrôler les comparaisons + [01:04:08][^2^][2] Réplication des résultats * Répliquer sur un grand échantillon * Prévoir une intervention + [01:05:00][^3^][3] Conscience du décalage culturel * Comprendre l'impact de la socialisation * Reconnaître les différences de connaissances + [01:06:37][^4^][4] Répartition de la prise de parole * Analyser l'équité de la participation * Réduire les inégalités de départ

    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:21:23][^2^][2]:

      La vidéo présente une discussion sur l'originalité et l'impact des thèses en psychologie cognitive sur les jeux de société en France, l'importance de la collaboration entre l'industrie et la recherche académique, et les opportunités de financement pour les études sur le jeu.

      Points forts: + [00:00:04][^3^][3] Originalité de la thèse * Première thèse sur les jeux de société * Impact sur le développement cognitif + [00:02:03][^4^][4] Rôle de l'industrie * Création d'opportunités de recherche * Collaboration sans attentes immédiates + [00:03:57][^5^][5] Importance de la CIFRE * Financement et valorisation académique * Échanges entre industrie et recherche + [00:11:01][^6^][6] Perspectives de carrière * Ouverture vers l'industrie ludique * Collaboration continue avec les entreprises Résumé de la vidéo [00:21:26][^1^][1] - [00:42:49][^2^][2] : La vidéo aborde l'évolution et la perception sociale des jeux de société, leur fréquence et visibilité par rapport aux jeux vidéo, et l'intérêt croissant pour la recherche académique sur les jeux de société.

      Points clés : + [00:21:26][^3^][3] Comparaison sociale des jeux * Jeux vidéo plus présents à l'université * Jeux de société moins pratiqués dans les classes populaires + [00:22:01][^4^][4] Fréquence de jeu chez les adolescents * Norme de jouer beaucoup aux jeux vidéo * Board gamers jouent moins fréquemment + [00:22:24][^5^][5] Augmentation du jeu de société * Croissance chez les enfants et adultes * Potentiel effet générationnel à observer + [00:23:04][^6^][6] Institutionnalisation du jeu de société * Initiatives et recherches académiques en augmentation * Intérêt pour les effets des jeux de société + [00:25:03][^7^][7] Impact du jeu de société sur l'éducation * Utilisation dans les écoles et auprès des personnes âgées * Recherche sur les bénéfices cognitifs et sociaux + [00:31:48][^8^][8] Intégration de la recherche dans l'industrie * Projets CIFRE combinant recherche et applications pratiques * Échanges enrichissants entre académie et entreprise Résumé de la vidéo [00:42:52][^1^][1] - [00:47:24][^2^][2]: La vidéo discute de l'échelle de flow développée pour évaluer l'état optimal de fonctionnement, principalement dans le sport et la musique, et son application potentielle dans l'enseignement.

      Points forts: + [00:42:52][^3^][3] Développement de l'échelle de flow * Permet une évaluation rapide * Complémentaire aux méthodes existantes + [00:43:15][^4^][4] Changement dû au COVID-19 * Impact sur le travail et l'enseignement * Adaptation nécessaire des outils + [00:43:36][^5^][5] Application de l'échelle de flow * Peut s'appliquer à divers domaines * Plus précis que la satisfaction + [00:44:06][^6^][6] Neuf éléments de l'état de flow * Concentration, engagement, plaisir * État de fonctionnement optimal + [00:44:45][^7^][7] État de flow dans l'éducation * Difficile à atteindre en cours * Potentiellement évaluable + [00:46:11][^8^][8] Annonce du Festival International des Jeux * Se tiendra fin février 2024 * Conférences par Gaming Lab

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:21:58][^2^][2] : La vidéo présente une thèse sur l'effet des jeux de société sur les fonctions cognitives des adolescents à l'adulte. Elle explore les liens entre la pratique des jeux de société et les performances cognitives, l'impact des jeux dynamiques et de réflexion, et l'importance des interactions sociales et de la matérialité des jeux.

      Points forts : + [00:00:08][^3^][3] Introduction du projet de thèse * Effet des jeux de société sur les fonctions cognitives + [00:01:38][^4^][4] Perception publique des jeux de société * Bénéfiques pour l'attention et le raisonnement + [00:02:35][^5^][5] Études sur les jeux vidéo et cognitifs * Manque de preuves expérimentales pour les jeux de société + [00:04:52][^6^][6] Objectifs de la thèse * Tester les effets des jeux de société modernes sur les fonctions cognitives + [00:07:55][^7^][7] Développement d'un questionnaire * Évaluation de l'état de flow des joueurs + [00:10:25][^8^][8] Lien entre jeux de société et fonctions cognitives * Comparaison avec les jeux vidéo + [00:15:00][^9^][9] Résultats des études * Relations entre pratique des jeux de société et performances cognitives + [00:17:23][^10^][10] Effets d'une partie de jeux de société * Amélioration de l'attention visiospatiale + [00:19:43][^11^][11] Matérialité des jeux de société * Impact sur la fatigue et l'attention après le jeu

      Résumé de la vidéo [00:22:00][^1^][1] - [00:37:55][^2^][2]:

      La vidéo présente une thèse sur l'impact des jeux de société modernes sur les fonctions cognitives. Elle explore les liens entre la pratique des jeux et les compétences d'inhibition et mathématiques, l'effet immédiat sur l'attention visiospatiale, et l'idée d'un continuum entre jeux physiques et digitalisés.

      Points forts: + [00:22:00][^3^][3] Impact sur les fonctions cognitives * Liens observés avec la pratique des jeux * Importance des scores dans différents jeux + [00:23:01][^4^][4] Compétences spécifiques * Inhibition et mathématiques chez jeunes adultes * Amélioration immédiate de l'attention visiospatiale + [00:24:00][^5^][5] Effets des interactions sociales * Bénéfices similaires en jouant seul ou à plusieurs * Les mécaniques ludiques influencent plus que la socialisation + [00:25:02][^6^][6] Classification des mécaniques ludiques * Proposition d'une classification selon les fonctions cognitives * Lien entre profil cognitif et ludique des joueurs

    1. on va travailler notamment sur trois 00:31:25 dimensions sur les domaines cognitifs sur les domaines sociaux et sur les domaines comportementaux et vous voyez bien que ces domaines cognitifs sociaux et comportementaux qui sont pas forcément réservés à l'éducation nationale 00:31:36 si vous êtes membre d'une association si vous êtes entraîneur sportif si vous êtes médiateur dans un musée ça ça doit vous parler non
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:16:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence organisée par l'Institut d'études avancées de Nantes sur le thème "Le Bien Commun, clé juridique du monde qui vient ?". Elle réunit quatre intervenants qui exposent leurs réflexions sur la notion de bien commun et ses implications juridiques, politiques et écologiques. Ils abordent notamment les questions de la propriété, de la gouvernance, de la participation, de la transmission et de la protection des biens communs, en s'appuyant sur des exemples concrets et des propositions innovantes.

      Points forts : + [00:05:39][^3^][3] Corinne Lepage présente la Déclaration universelle des droits et devoirs de l'humanité * Un texte élaboré en 2015 à la demande du Président français * Un texte qui met la notion de bien commun au cœur de sa réflexion * Un texte qui reconnaît les droits fondamentaux, l'équité intergénérationnelle et la préservation des ressources vitales + [00:20:10][^4^][4] Armand Hatchuel expose les enjeux de la gestion collective des biens communs * Une approche qui dépasse la dichotomie entre propriété privée et propriété publique * Une approche qui repose sur la coopération, la créativité et la responsabilité des acteurs * Une approche qui nécessite de repenser les cadres juridiques, institutionnels et cognitifs + [00:43:34][^5^][5] Thomas Perroud analyse les expériences juridiques de reconnaissance des biens communs * Des expériences qui tentent de répondre à la privatisation du monde et à la crise écologique * Des expériences qui se situent à différents niveaux (constitutionnel, législatif, jurisprudentiel) * Des expériences qui présentent des limites et des défis (hiatus, échec, financement, etc.) + [01:11:22][^6^][6] Christian Huglo propose des pistes pour le développement du droit des biens communs * Une piste qui consiste à renforcer la fonction sociale et écologique de la propriété * Une piste qui consiste à favoriser la participation citoyenne et la démocratie environnementale * Une piste qui consiste à reconnaître la personnalité juridique de certains biens communs naturels

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:35:42][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence de Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche à l'INSERM et spécialiste du système attentionnel, sur l'attention et la concentration à l'école. Il présente les principes de base de l'attention, ses enjeux pour l'apprentissage, et les moyens de la développer chez les élèves. Il propose également des exemples d'activités et de programmes d'éducation de l'attention, comme Atol et Adolesc.

      Points forts : + [00:01:13][^3^][3] L'attention est sélective et limitée * Elle permet de choisir ce qui est important parmi les informations disponibles * Elle nécessite d'identifier la cible de son attention et de s'y connecter activement * Elle peut être perturbée par des distracteurs internes ou externes + [00:10:10][^4^][4] La concentration est différente de l'attention * Elle implique une intention claire et une seule à la fois * Elle demande de coupler la perception et l'action * Elle peut être facilitée par des stratégies mentales adaptées + [00:21:00][^5^][5] L'attention s'apprend et se développe * Elle peut être entraînée par des exercices spécifiques * Elle peut être renforcée par des habitudes de vie saines * Elle peut être stimulée par des situations pédagogiques variées et motivantes + [00:29:00][^6^][6] L'attention est au cœur de l'apprentissage * Elle permet de se connecter à son objet d'étude et d'en extraire le sens * Elle favorise la mémorisation et la compréhension * Elle contribue à la motivation et à la confiance en soi

    1. Cette vidéo est une conférence sur le raisonnement et les biais cognitifs, animée par Jérôme Prado, chercheur en neurosciences à Lyon. Il présente les bases du raisonnement humain, les différents types de raisonnement (déductif et inductif), et les principaux biais cognitifs qui peuvent affecter notre façon de penser et de prendre des décisions. Il explique également comment ces biais peuvent être utiles ou nuisibles selon les situations, et comment les combattre ou les utiliser à notre avantage. Il termine en abordant le phénomène des fake news et son lien avec les biais cognitifs.

    1. https://www.youtube.com/watch?v=ZpmTpoYZ5Eg

      Le concept de biais cognitifs, issu de la psychologie cognitive et sociale, est de plus en plus médiatisé. Il est souvent mobilisé dans les cercles sceptiques/zététique et aussi dans les milieux de l’éducation, tant pour expliquer diverses croyances fausses que pour sensibiliser à l’esprit critique. Mais savez ce que disent les travaux scientifiques fondateurs sur la question ? Et les recherches récentes ? Les biais cognitifs doivent ils faire partie de la boîte à outil de l’esprit critique ?

      Avec Charlotte Barbier, Doctorante en Sciences de l'Education et vulgarisatrice (Langue de Cha), Albert Moukheiber, psychologue clinicien, Maître de conférence) et Pascal Wagner Egger (enseignant chercheur en sciences sociales). Animation : Boris Georgelin

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:07:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence de la pédiatre Catherine Guéguen sur l'éducation à la lumière des neurosciences affectives et sociales. Elle présente les découvertes récentes sur le cerveau des enfants et des adolescents, et les implications pour les parents et les enseignants. Elle explique comment l'empathie, le soutien, la bienveillance et la communication non violente sont essentiels pour le développement optimal du cerveau et des compétences psychosociales. Elle donne des exemples concrets et des conseils pratiques pour accompagner les enfants avec respect et compréhension.

      Points clés : + [00:04:46][^3^][3] Le cerveau des enfants est immature, vulnérable et malléable * Il faut avoir de la compassion et de la patience pour les enfants * Les enfants ne sont pas méchants, ils sont dépassés par leurs émotions et leurs impulsions * Les humiliations verbales et physiques entravent le développement du cerveau + [00:13:03][^4^][4] L'importance capitale du rôle des émotions * Les émotions ont un rôle dans la connaissance de soi, la réflexion, le sens moral, la capacité de faire des choix et l'apprentissage * Il faut apprendre à exprimer et à écouter les émotions, les siennes et celles des autres * Il faut partager les émotions agréables et apaiser les émotions désagréables + [00:26:02][^5^][5] Les compétences psychosociales * Ce sont les compétences émotionnelles, sociales et cognitives qui permettent de vivre en harmonie avec soi-même et avec les autres * Elles sont recommandées par l'OMS et l'éducation nationale * Elles se développent par des activités ludiques, créatives, coopératives et réflexives + [00:40:09][^6^][6] L'empathie, le soutien et l'encouragement * Ce sont les conditions fondamentales pour que le cerveau se développe de façon optimale * Ils favorisent la motivation, la confiance, l'estime de soi, la résilience, la créativité et la réussite scolaire * Ils permettent de prévenir et de réparer les troubles du comportement, de l'attention, de l'apprentissage et de la santé mentale

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:16:19][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une conférence de la neuropsychologue Nathalie Rouleau sur la pleine conscience, la compassion et l'éducation. Elle explique les concepts de pleine conscience et de compassion, leurs effets sur le cerveau, la cognition et le bien-être, et comment les intégrer dans le milieu scolaire. Elle partage aussi les résultats de ses recherches sur un programme d'entraînement de l'attention et de la compassion chez les enfants du primaire.

      Points saillants: + [00:00:00][^3^][3] Introduction et définition de la pleine conscience * La pleine conscience est l'habilité à porter son attention volontairement sur le moment présent sans juger * La pleine conscience s'oppose au pilote automatique et au vagabondage de l'esprit * La pleine conscience implique une attitude de bienveillance et de compassion envers soi et les autres + [00:11:52][^4^][4] Définition de la compassion et distinction avec l'empathie * La compassion est le souhait d'alléger la souffrance d'autrui * L'empathie est la capacité à ressentir ce que l'autre ressent * La compassion peut prévenir l'épuisement empathique et favoriser la connexion sociale + [00:20:10][^5^][5] L'entraînement de la pleine conscience et ses effets sur le cerveau * L'entraînement de la pleine conscience consiste à pratiquer la méditation pleine conscience * La méditation pleine conscience active et renforce différents réseaux cérébraux liés à l'attention, à la conscience de soi et à la régulation émotionnelle * La méditation pleine conscience modifie la structure et le fonctionnement du cerveau + [00:30:02][^6^][6] L'entraînement de la pleine conscience et ses effets sur la cognition et le bien-être * L'entraînement de la pleine conscience améliore les performances cognitives, notamment l'attention, la mémoire, la flexibilité et la créativité * L'entraînement de la pleine conscience réduit le stress, l'anxiété, la dépression, la rumination et augmente le bonheur, la satisfaction de vie, l'estime de soi et la résilience * L'entraînement de la pleine conscience a des effets bénéfiques sur la santé physique, notamment sur le système immunitaire, le sommeil, la douleur et les maladies chroniques + [00:41:12][^7^][7] L'intégration de la pleine conscience et de la compassion dans le milieu scolaire * La pleine conscience et la compassion peuvent aider les élèves à mieux apprendre, à mieux se concentrer, à mieux gérer leurs émotions, à mieux coopérer et à mieux se sentir * La pleine conscience et la compassion peuvent aussi aider les enseignants à réduire leur stress, à prévenir le burnout, à améliorer leur bien-être et à créer un climat de classe positif * Il existe différents programmes de pleine conscience et de compassion adaptés aux différents niveaux scolaires, basés sur des données scientifiques et des pratiques ludiques et interactives

    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [01:17:36][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence du professeur Grégoire Borst sur les effets d'une exposition accrue aux écrans sur le cerveau des élèves. Il présente les données scientifiques disponibles sur cette question, en soulignant la complexité et la nuance des résultats. Il aborde les aspects positifs et négatifs des écrans, selon le type, le contenu, le contexte et la durée d'utilisation. Il propose des pistes pour une utilisation raisonnée et éducative des écrans, en tenant compte du développement cognitif et émotionnel des enfants et des adolescents.

      Points forts: + [00:02:01][^3^][3] Le modèle de développement cognitif de l'enfant * Remet en cause la vision linéaire et cumulative de Piaget * Présente une vision plus dynamique et non linéaire * Souligne les périodes de sensibilité à l'environnement + [00:07:01][^4^][4] La maturation cérébrale de l'enfant et de l'adolescent * Décrit les deux phases de prolifération et de sélection des synapses * Montre les différents rythmes de maturation selon les régions du cerveau * Explique les conséquences sur les fonctions cognitives et émotionnelles + [00:15:01][^5^][5] Les effets des écrans sur le développement de l'enfant * Distingue les écrans passifs et actifs, les contenus de qualité et les contextes d'utilisation * Expose les effets négatifs sur le sommeil, la dépression, l'attention et la mémoire * Expose les effets positifs sur le langage, la lecture, le raisonnement et l'inhibition + [00:52:38][^6^][6] Les apports du numérique éducatif pour les apprentissages * Présente des exemples de jeux vidéo, de tablettes et d'applications pédagogiques * Met en évidence les bénéfices sur l'écriture, les mathématiques, la géographie et la musique * Insiste sur la nécessité d'une évaluation rigoureuse et d'une différenciation pédagogique

    1. Sommaire de la vidéo [00:00:00] - [00:59:16]:

      Cette vidéo présente une conférence de la professeure Miriam Beauchamp sur le raisonnement sociomoral dans le quotidien de l'enfant et de l'adolescent. Elle aborde les aspects cognitifs, affectifs, environnementaux et cérébraux du développement social, ainsi que les outils d'évaluation et d'intervention qu'elle a développés dans son laboratoire.

      Points saillants: + [00:00:00] Le rôle de l'école dans la socialisation * L'école est un lieu privilégié pour apprendre les habiletés sociales * La pandémie a révélé l'importance de l'école pour le bien-être des enfants * Les enfants expriment le besoin de retrouver leurs amis et leurs enseignants + [00:21:43] L'évaluation du raisonnement moral * Le raisonnement moral est la capacité à juger des situations impliquant des dilemmes éthiques * Il existe différents niveaux de maturité du raisonnement moral, selon les valeurs et les conséquences considérées * Le laboratoire a créé une tâche visuelle appelée SO-MORAL pour évaluer le raisonnement moral des jeunes + [00:39:16] L'intervention basée sur le jeu vidéo * Le jeu vidéo est une modalité intéressante pour enseigner les habiletés sociales * Le laboratoire a développé un jeu vidéo sérieux nommé MORALERT pour améliorer le raisonnement moral des jeunes * Le jeu utilise l'intelligence artificielle pour donner des rétroactions adaptées aux réponses des joueurs + [00:54:00] Les conditions gagnantes pour l'enseignement des habiletés sociales * Il faut utiliser des techniques variées et ludiques, comme les jeux, les activités collectives, les marionnettes, etc. * Il faut impliquer l'ensemble du personnel scolaire et les parents * Il faut favoriser les environnements positifs et le transfert des apprentissages

    1. Résumé vidéo [00:00:10][^1^][1] - [00:10:01][^2^][2]:

      Cette vidéo explique comment donner des récompenses efficacement pour renforcer les comportements positifs des élèves. Elle présente les principes et les techniques du renforcement positif, ainsi que les erreurs à éviter.

      Temps forts: + [00:00:10][^3^][3] Comment donner une récompense efficacement ? * Les ingrédients d'une récompense efficace * L'importance de l'immédiateté, de l'explicitation et de la qualité + [00:02:31][^4^][4] À quelle fréquence faut-il donner les récompenses ? * Les avantages et les inconvénients du renforcement systématique * L'intérêt du renforcement intermittent et imprévisible * L'atténuation progressive des récompenses + [00:07:09][^5^][5] Le toucher affectueux comme modulateur de l'effet des récompenses * Le toucher affectueux comme renforcement puissant * Les précautions à prendre selon l'âge et le contexte * La proximité physique comme alternative au toucher affectueux

    1. Résumé de la vidéo [00:00:10][^1^][1] - [00:05:20][^2^][2]:

      Cette vidéo explique comment utiliser les récompenses et les punitions pour gérer efficacement les comportements des élèves en classe. Elle présente les principes de la psychologie du comportement et les méthodes issues de la recherche pour influencer positivement les comportements.

      Temps forts: + [00:00:10][^3^][3] Le problème des comportements perturbateurs * Une préoccupation constante pour les enseignants et les élèves * Une perte de temps pour les apprentissages * Un besoin de diminuer ces comportements + [00:01:14][^4^][4] La sagesse populaire de la carotte et du bâton * Une compréhension intuitive des récompenses et des punitions * Une démarche spontanée et inconsciente dès le plus jeune âge * Une manière d'influencer le comportement des autres + [00:02:12][^5^][5] Les limites de la sagesse populaire * Les humains ne sont pas des pantins sensibles aux récompenses et aux punitions * Les comportements humains ont de nombreux déterminants complexes * Il n'est pas possible de contrôler totalement le comportement des élèves + [00:03:35][^6^][6] L'apport de la recherche en psychologie * Une meilleure compréhension des mécanismes du comportement * Des conditions précises pour augmenter ou diminuer la probabilité d'un comportement * Des méthodes expérimentées et évaluées dans les conditions réelles de la classe + [00:04:04][^7^][7] Le changement d'équilibre entre les récompenses et les punitions * L'école est un environnement dominé par les punitions et leurs effets pervers * Les récompenses sont sous-utilisées et peu efficaces * L'enjeu est de diminuer les punitions et d'augmenter les récompenses + [00:05:17][^8^][8] La proposition d'apprentissage des séquences suivantes * Compléter la compréhension intuitive du comportement * Fournir des méthodes plus efficaces pour réguler les comportements * Rendre la vie des enseignants et des élèves plus agréable

    1. Résumé de la vidéo [00:00:06][^1^][1] - [00:59:47][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence du professeur Daniel Favre sur le thème "Cerveau et comportement violent". Il présente les résultats d'une recherche menée en France et au Canada sur le profil des élèves désignés comme violents par les enseignants, ainsi que les moyens de prévenir et de transformer la violence à l'école. Il explique le rôle du cerveau, des émotions, de la motivation et de la pensée dans l'apprentissage et la communication.

      Temps forts: + [00:00:06][^3^][3] La présentation du conférencier et du plan * Ancien chercheur en neurosciences * Actuel professeur en sciences de l'éducation * Trois parties: le portrait des élèves violents, la réversibilité de la violence, les indicateurs de pensée et de ressenti + [00:03:34][^4^][4] La première partie: le portrait des élèves violents * Une recherche basée sur des tests psychologiques et des entretiens * Une comparaison entre des élèves violents et non violents du même âge, sexe, milieu social et niveau scolaire * Trois variables principales: l'agressivité, la dépression et le dogmatisme + [00:28:11][^5^][5] La deuxième partie: la réversibilité de la violence * Une expérience d'ateliers de communication avec des élèves violents * Une amélioration significative de leur comportement et de leurs résultats scolaires * Une explication basée sur la plasticité du cerveau et la régulation des émotions + [00:50:04][^6^][6] La troisième partie: les indicateurs de pensée et de ressenti * Une proposition de grille pour évaluer le niveau de conscience de ses propres perceptions, émotions et pensées * Une distinction entre les systèmes de motivation positifs et négatifs * Une illustration avec un exemple d'éducation d'une pulsion agressive + [00:59:15][^7^][7] La conclusion et les références bibliographiques * Un changement de regard sur la violence et l'agressivité * Une invitation à continuer la réflexion et la recherche * Deux ouvrages du conférencier sur le sujet

    1. Métaphoriquement, du moins : j’ai demandé à Albert, docteur en neurosciences et psychologue clinicien, de m’expliquer pourquoi il était si critique de la volonté de devenir “la meilleure version de soi-même”.

      On échange, on débat, on s’oppose des arguments; d’un côté, il y a Albert, le docteur zen et spontané; de l’autre moi-même, workaholic assumée et perfectionniste en rémission.

      Dans cet épisode, on aborde les sujets du progrès, de la réussite, les mythes sur le fonctionnement du cerveau, l’injonction à la performance ou encore la dangereuse individualisation de nos sociétés.

      J’espère que ce podcast sera pour vous aussi une réelle source de réflexion !

      Bonne écoute :)

      Chapitres du podast :

      00:00 Teaser 01:19 Présentation et parcours 05:21 Faut-il être la meilleure version de soi même ? 13:18 Le rapport au temps 21:50 Simplifier les neurosciences à but commercial 32:20 Le rapport à l’échec 38:29 La cancel culture 48:07 Prévenir de la manipulation 54:53 La pensée positive 58:05 Dimorphisme cérébral 01:01:00 L’attitude 01:12:00 L’impact des réseaux sociaux sur le cerveau 01:18:00 L’intelligence à travers le monde 01:25:05 L’éducation 01:30:45 L’abrutissement 01:32:01 Questions de la fin

    1. TOULOUSE Table ronde enregistrée au REC22 avec Jacques Van Rillaer (Professeur émérite de psychologie à l'université de Louvain) et Franck Ramus (Directeur de Recherche CNRS, laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique).

      00:01:31 : (J.V.R.) définitions historiques de psychanalyse et termes voisins ; explications ultimes des troubles ; avant et à partir de 1914 , dont comme Freud l'a conçue, 00:09:10 : il n'a pratiquement rien enlevé ; change la théorie de la séduction ; 00:15:50 : du nouveau et du bon dans la psychanalyse = le bon n'est pas nouveau et le nouveau n'est pas bon (1909 - un psy de Fribourg) 00:29:45 : (F.R.) interface psychanalyse et neurosciences = "neuropsychanalyse" ; psychanalyse a légitimité scientifique contestée ; neuro-foutaises ; 00:33:25 : concepts qui se ressemblent ; mots voisins ; bon mais pas nouveau ; jusqu'à Platon 00:36:55 : pas de preuves aux hypothèses psychanalyse de troubles mentaux 00:38:15 : ce que les psychanalystes essayent de s'approprier ; 00:38:55 : ce dont ne parle jamais la neuropsy. 00:40:00 : épistémologie (3 points) 00:41:10 : Biblio avec méta-analyses : conclusions pas en correspondance avec citations 00:47:15 : quand aboutit au désespoir et suicide ; 00:48:08 : nombre de croyants en psychanalyse = argument non convainquant 00:50:22 : prédominance en France dans milieu psychiatrique... / TCC : effet Lacan 00:54:00 : les psychanalystes d'aujourd'hui : mélange d'absurdités et de bon sens ; nombreuses écoles pour gérer les désaccords (comme schismes) 01:00:26 : encore enseigné à l'université, sans source ou juste un livre ; programme national en médecine mais pas en psycho, progrès lents.

      Animation : Priscille Lacombe

    1. Webinaire Santé Prévention PEEP - Les évaluations de nos enfants, pourquoi ? Comment ?

      Intervenant(e)s : - Franck Ramus, Directeur de recherche au CNRS et membre du Conseil scientifique de l'éducation nationale. - Danièle Adad, Professeur des écoles, formatrice dans l'Enseignement Supérieur.

    1. 5 493 vues 6 mars 2023 Sciences cognitives 🧠 : nos conférences & interviews en replay | ENS-PSL L'hypothèse d'influences génétiques sur la réussite scolaire est extrêmement controversée, car elle semble aller à l'encontre de l'idéal républicain d'égalité des chances. Mais est-ce vraiment le cas ? Existe-t-il de telles influences, et comment peut-on le savoir ?

      Nous passerons en revue l'ensemble des données disponibles sur les influences à la fois génétiques et environnementales sur la réussite scolaire, et nous réfléchirons aux conséquences que ces différents types d'influences ont (ou pas) sur les tentatives de réduire les inégalités scolaires.

      Exposé donné par Franck Ramus (directeur de recherche CNRS au Département d'Etudes Cognitives de l'ENS) lors de la Semaine du Cerveau 2022 à l'ENS-PSL.

    1. Conférence du jeudi 26 Janvier 2023 à l'Espace Samuel Paty (Lyon 8) organisée par l'AFIS Lyon. Présenté par Franck Ramus, directeur de recherches au CNRS en Sciences Cognitives

      Synopsis : combien y a-t-il de sexes : 2, 3, 5 ou plus ? Qu’est-ce que le genre, et en quoi diffère-t-il du sexe ? Une femme est-elle définie par le sexe femelle ou par son identification au genre féminin ? Pourquoi y a-t-il autant de controverses sur le sens de ces mots ? Quelles sont les différentes parties qui s’opposent, et quelles sont leurs revendications? En quoi leurs intérêts sont-ils en conflit ? Et comment peut-on espérer résoudre ces conflits, en prenant en compte les intérêts légitimes de chacun ?

      Franck Ramus répondra volontiers aux commentaires et aux questions sur le contenu de la conférence, mais uniquement sur son blog : https://ramus-meninges.fr/2023/04/25/.... Les commentaires sous la vidéo sont donc fermés.

      0:00 Introduction 7:02 Conférence 1:38:31 Conclusion 1:40:11 Questions

    1. Les fonctions exécutives, de quoi parle-t-on ?

      🔍 On parle des fonctions exécutives partout. Mises à toutes les sauces pédagogiques, présentées dans certaines publications comme plus prédictives que le QI, que sont-elles réellement ? Quel lien existe-t-il entre ces fonctions « chef d’orchestre » et les apprentissages ?

      Vous avez déjà entendu parler, au détour d’une équipe de suivi de scolarisation ou dans les échanges avec des maîtres spécialisés, des fonctions exécutives. Ces dernières au nombre de six (ce nombre pouvant varier en fonction de la littérature) président et régulent l’activité intellectuelle. Pour un enseignant, comprendre ces fonctions exécutives et leur altération, c’est souvent porter un autre regard sur la difficulté scolaire.

      C’est ce que nous tenterons d’explorer avec notre invité, Vincent Lodenos, enseignant spécialisé au Centre Référent des Troubles d’Apprentissage du CHU de Nantes.

      00:00 Introduction 00:45 Définition 05:44 QI et fonctions exécutives 15:16 À l’école 20:24 Réussite des élèves 27:12 Troubles des fonctions exécutives 38:29 Bon à savoir

      Pour plus d'informations et d'autres contenus :

      Le conners, outil de repérage, télécharger en PDF : http://tinyurl.com/CHU-nantes-conners...

      LE BRIEF, inventaire d’évaluation comportementale des fonctions exécutives : http://tinyurl.com/BRIEF-fonctions-ex...

      Le programme Atole de JP Lachaux : https://project.crnl.fr/atole/

      Le livre « Apprendre... une question de stratégies : développer les habiletés liées aux fonctions exécutives » d’André Rousseau et Normand Leblanc : http://tinyurl.com/apprendre-avec-str...

      Les articles sur les liens entre fonctions exécutives et apprentissages :

      http://tinyurl.com/PDF-role-fonctions... et http://tinyurl.com/CHU-nantes-etat-de...

      Le programme Reflecto : http://tinyurl.com/livre-apprendre-av...

  5. Jan 2024
    1. for - dream research

      Summary - This presents a new theory of dreams that challenge Freud and Jung's interpretation of dreams. - It is intriguing, as it posits that the dream state is the default state of the brain. - it makes more sense to me.

      source - google search - does dreaming allow cognitive during waking state to be possible?

    2. cast doubt on the Freudian, Jungian, and activation-synthesis theories

      for - validation - alternative to Freud's explanation of dreams - dream cognition - dream research

      Validation - I've never subscribed to the Freudian interpretation of dreams and this seems to make more sense

      • Four very different types of unexpected research findings from inside and outside the sleep laboratory since the 1950s
      • make it possible to suggest a new cognitive approach to
        • dreaming and
        • dream content,
      • an approach that has the potential to be extended into a neurocognitive theory as well.
      • These findings, which are discussed throughout this article,
      • cast doubt on the
        • Freudian,
        • Jungian, and
        • activation-synthesis theories
      • that dominated thinking about dreams in the twentieth century.
      • Those three theories all began with the idea that
      • there were major differences between
        • waking cognition and
        • dreaming,
      • but the findings presented in this article suggest that
      • there are far more parallels between
        • dreaming and
        • waking thought
      • than they realized (Domhoff, 2003b).
  6. Nov 2023
  7. Oct 2023
    1. Perception of events can differ dramatically in different languages based on their constructions and what those constructions dictate.

      Example: Accidents in different languages are seen differently. In English, focus is on the actor who receives blame while in Spanish, there is more focus on the action and intention rather than what English would view as "perpetrator". Spanish eyewitness are less likely to remember the actor for testimony versus in English.

    2. Do languages change the way we think?

  8. Sep 2023
    1. Flow triggers can be categorized into four distinct types: external, internal, group flow, and creative flow triggers.External Triggers: Factors or techniques that deliberately induce a state of flow during a specific task or activity, such as listening to music to help you focusInternal Triggers: Psychological and cognitive factors that spontaneously lead to a state of flow during activities, like completing a challenging task Creative Triggers: Factors that can help you immerse yourself fully in the creative processGroup Flow Triggers: Factors that promote a collective state of flow within a group or team setting

      flow can be induced internally, externally, creatively (ie things that get you into a creative process), and group flow triggers

      • see external, creative, and group flow triggers as perhaps something that has to do with extended cognition?
    1. In Protestant countries, such as in Britain, coffee was thought to have antierotic as well as mentally stimulating properties.[6] The idea that coffee would spur people into work and improve the quality of such work was highly compatible with the Protestant work ethic ideology. Free of sexual distractions and instilling asceticism, people could presumably live free from sin. It was seen as a positive alternative to alcohol, and Protestant visitors to the Ottoman Empire saw it as consistent was the Christian (Protestant) values of temperance and the Protestant work ethic.[6]

      Coffee as consistent with protestant work ethic

      • see coffee as source for flow (in combination with distributed cognition)
    1. the Bodhisattva cognitive system is no longer constrained by the perception that one single self—i.e., its own self—requires special and sustained attention. Instead, Bodhisattva cognitive processes are now said to engage with spontaneous care for all apparent individuals. Thus, an immediate takeaway from non-dual insight is said to be the perception that oneself and all others are ultimately of the same identity.
      • for: bodhisattva's compassion, nondual compassion, non-dual compassion, compassion
      • insightful: bodhisattva's compassion
      • unpacking: bodhisattva's compassion
        • to understand what it is to experience the world free of (object, agent, action) triplet, it is necessary to understand what it means to experience the world from the (object, agent, action) perspective.
        • Buddhism's starting assumption is that experience from the (object, agent, action) perspective is the pathological but normative one.
        • It cannot be simply intellectual understanding, that is not enough for deep transformation. It must be quite deep, to the core of how we experience the world - as a seeming subject moving through a field of seeming objects.
        • This is accompanied by a feeling of alienation. The subject is separated from the field of objects.
        • David Loy has good insights on this subject of the mundane feeling of emptiness that accompanies our meaning crisis: https://jonudell.info/h/facet/?max=100&expanded=true&user=stopresetgo&exactTagSearch=true&any=david+loy
        • Of course if you are able to penetrate the illusory nature of your own self construct in a meaningful way, it also gives you insight into the other perceived selves outside of you. Even this sentence is paradoxical to say, since there is no inside / outside in a nondual realization that penetrates the self.
        • So then, it does make sense to value all aspects of reality, not just yourself and others, but treating it as one unbroken gestalt
        • The concept of poverty mentality is useful here, David Loy refers to this as the "Lack project": https://jonudell.info/h/facet/?max=100&expanded=true&user=stopresetgo&exactTagSearch=true&any=poverty+mentality
    2. According to the Bodhisattva model of intelligence, such deconstruction of the apparent foundations of cognition elicits a transformation of both the scope and acuity of the cognitive system that performs it.
      • for: deconstructing self, self - deconstruction, object agent action triplet, deconstructing cognition
      • comment
        • this is a necessary outcome of the self-reflective nature of human cognition.
        • English, and many other languages bake the (object, agent, action) triplet into its very structure, making it problematic to use language in the same way after the foundations of cognition have been so deconstructed.
        • Even though strictly speaking the self can be better interpreted as a psycho-social construct and an epiphenomena, it is still very compelling and practical in day-to-day living, including the use of languages which structurally embed the (object, agent, action) triplet.
    3. The field of basal cognition [14,15,16,17,18] emphasizes a continuum of intelligence, which originated in the control loops of microbes but was scaled up throughout multicellular forms to the obvious kinds of intelligent behavior observed in advanced animals.
      • for: basal cognition, definition - basal cognition
      • definition: basal cognition
        • cognitive behavior of non-neural organisms
      • paraphrase
        • Long before the appearance of neurons and nervous systems, evolution had already laid a solid foundation of capacities to enable organisms to
          • become familiar with
          • value
          • exploit
          • evade
        • features of their surroundings to further existential goals.
      • source
    1. correlation to negative self-talk of 'other' external and negative self-talk of 'I' internal

    Tags

    Annotators

  9. Aug 2023
    1. (~4:00) We interpret reality in a (cognitive) schema. Reality exists only in the mind. We cannot view reality objectively because it is intertwined with perception and cognition (see also John Boyd's OODA loop).

      Sidenote; because of this, time is also holistic; in our schema, the past, present, and future are basically all-existent at once.

    1. Ideally in the evening, before sleep, do some activity or activities that turn off the mind. You want to relax and stop thinking so much.

      Interestingly enough, forgiveness, or the act of forgiving makes relaxing easy. So, if you have someone, or even yourself, to forgive... Do this right before going to sleep :)

    2. Apparently, cold shower for roughly 3-4 minutes (rather than a hot shower) before sleep are helpful for sleep, as it decreases the core body temperature.

    3. When you wake up, get sunlight in. Andrew Huberman also advocates for that. It tells the brain and body to wake up. It creates cortisol.

      Can be combined with movement/exercise as well which also increases sleep quality. (Movement should not to be too late, however.)

    1. Apparently, some Magnesiums can help with deep sleep.

      Author takes 400mg.

    2. It is important to block blue light in the evening. Blue light sends signals to your body to be awake.

    3. One of the things to optimize sleep is to take care of meal timing. Author eats: - Breakfast at 8 - Lunch at noon (12) - Dinner between 5 and 6.30

      Discipline and consistency is important here.

      Essential is to eat dinner 3+ hours before you go to sleep.

      Food increases core body temperature which negatively impacts sleep.

  10. Jul 2023
    1. You can tell people just like I have you to focus their attention, choose a target. Imagine there's a spotlight shining just on it. Don't pay much attention to what's in your periphery almost as if you have like blinders on, right? So don't pay attention to those distractors. People can do that. We have them talk to us about like, well, what is it that you're focused on? What's catching your attention right now? Those are easy instructions to understand and it's easy to make your eyes do it. What's important though is that that's not what their eyes do naturally. When they're walking or when they're running, people do take a sort of wider perspective. They broaden their scope of attention relative to what these instructions are having them do. And when we taught people that narrowed style of attention, what we found is that they moved 23% faster in this course that we had set up. From the start line to the finish line, it was always exactly the same distance. And we were using our stop watches to see how fast did they move. They moved 23% faster and they said it hurt 17% less. Right? So exactly the same actual experience, but subjectively it was easier and they performed better. They increase the efficiency of this particular exercise.

      (24:58) In order to perform significantly better, you need to FOCUS your attention on a single thing only. Multitasking won't work, and thinking about different things at once also doesn't work. Set up your environment to foster this insane level of focus.

    2. Those distances literally look farther to people that for whom it might be harder to make it to that finish line, to navigate that space. We also found that that's the case with motivation, that when people are more motivated to exercise or to make it to that finish line, that motivation can in a sense compensate for that effect of their body on their perception of distance. So that even highly motivated people, people who are highly motivated, even if they have a higher waist to hip ratio might see the distance in a way that suggests it's just as short as people who have a lower waist to hip ratio. So motivation can change our visual experience and align people to experience a world that looks more like a person who'd have an easier time navigating it. So those were two initial findings, sets of findings, that suggested our visual experiences are not just reflective of the world that's out there. But instead it has to do with what is our body capable of doing and what is our brain capable of supplementing, our own motivational states and physical states of our body are working together to shift what it is that we're seeing in the world out there.

      (21:47) There is a clear relation between the body and the brain and they influence each other, at least in terms of perception with regards to motivation.

    3. We prioritize what we see versus what we hear, why is that? Now, what comes to mind when I say that is when, somebody is saying no, but shaking their head yes. And so we have this disconnect, but we tend to prioritize what the action and not what we're hearing. So something that we visually see instead of what we hear.Speaker 1There isn't a definitive answer on that, but one source of insight on why do we do that, it could be related to the neurological real estate that's taken up by our visual experience. There's far more of our cortex, the outer layer of our brain that responds to visual information than any other form of information

      (13:36) Perhaps this is also why visual information is so useful for learning and cognition (see GRINDE)... Maybe the visual medium should be used more in instruction instead of primarily auditory lectures (do take into account redundancy and other medium effects from CLT though)

  11. Jun 2023
    1. indicate that distributed cognition considers a collaborative activity taking place across individuals, artefacts and internal or external representations, as one cognitive system.
    2. cognition cannot be tamed within the boundaries of an individual, but researchers should expand the unit of analysis to include the surrounding environment.
  12. May 2023
    1. Them: So what are we really talking about here?

      Me: Do you want the cosmic answer?

      Them: Sure.

      Me: OK. We're in the process of creating a planetary nervous system.

    1. On devient « utilisateur » de sa propre mémoire par l’extériorisation d’une fonction cognitive dans la machine. L’artificialité des indexations rigides des anciens classements va être dépassée par le recours à la capacité associative du cerveau humain
    1. “Consider a future device …  in which an individual stores all his books, records, and communications, and which is mechanized so that it may be consulted with exceeding speed and flexibility. It is an enlarged intimate supplement to his memory.”